Donjeta Shatri (Kosovo) parle à RugbyZap

Kosovo Donjeta

Membre du comité de direction à la fédération de rugby du Kosovo, Donjeta Shatri s’est confié à RugbyZap. Enseignante, joueuse de rugby à 7, la joueuse de 30 ans est également coach chez les jeunes avec les moins de 16. En effet, Donjeta entraîne chez les Bobcats Rugby Club basé à Fushe Kosove. Dans le futur, Donjeta aspire à intégrer la nouvelle équipe nationale féminine.

Comment êtes-vous arrivé au rugby et pourquoi avez-vous choisi ce sport ?

« En avril 2018, ma curiosité pour le rugby s’est accrue alors que je cherchais une activité en dehors de mon travail d’enseignante à l’école primaire. Influencée par la description que faisait ma sœur du rugby d’un sport à la fois stimulant et épanouissant, j’ai assisté à une séance d’entraînement au Germia Park à Prishtina, Kosovë. L’enthousiasme et le soutien des femmes m’ont tout d’abord attirée vers le rugby. Puis, lorsque j’ai décidé de rejoindre le club, mon penchant pour ce sport s’est renforcé. En outre, beaucoup de choses m’ont le plus séduit dans le rugby. Enfin, le mélange d’activité physique, de travail d’équipe et d’un fort sentiment d’appartenance à la communauté m’ont plu ».

Un mot sur votre carrière dans le rugby et votre arrivée dans l’équipe nationale ?

« J’ai commencé à jouer au rugby dans le Balkan Lynx, qui s’appelait alors Qikat. Au fil des ans, j’ai perfectionné mes compétences, développé une passion pour ce sport et adopté les valeurs qu’il inculque. Ayant fait l’expérience de la joie et des leçons de vie que procure le rugby, j’étais motivé pour créer un club qui permettrait aux enfants du Kosovo de commencer à pratiquer ce sport plus tôt que je ne l’avais fait. »

« En 2019, j’ai créé un club pour enfants, le Bobcats Rugby Clun, à Fushe Kosove, qui est ouvert à tous les enfants, quels que soient leur âge et leur milieu. J’ai combiné mes connaissances éducatives en tant qu’enseignant avec le cours et la formation de Rugby Europe, et mon expérience en tant que joueuse de rugby à 7 pour essayer d’aborder le sport en tant qu’entraîneur d’une manière professionnelle. Je continue à entraîner des enfants et les moins de 16 ans du Bobcat Rugby Club se préparent à rejoindre l’équipe nationale kosovare des moins de 16 ans. C’est l’un des moments les plus excitants de ma carrière de rugbyman. J’aspire également à faire partie de l’équipe nationale féminine de rugby du Kosovo lorsqu’elle sera créée. »

« de plus en plus de jeunes filles s’intéressent au rugby au Kosovo »

Comment s’est déroulée la saison de l’équipe féminine de football à 7 ?

« L’équipe féminine de football à 7, les Balkan Lynx, a joué de façon remarquable cette saison. Tout au long des compétitions, nous avons montré un style de jeu solide et cohérent. Les joueuses ont réalisé de brillantes performances dans l’ensemble grâce à leur détermination et à des stratégies intelligentes. Nous avons participé à quelques matchs, qui se sont tous révélés bénéfiques et qui nous ont permis d’apprendre beaucoup de choses. »

Donjeta Shatri avec le Balkan Lynx / DR
Donjeta Shatri avec les Balkan Lynx / DR

Que pensez-vous du développement du rugby féminin dans le pays ?

« Le développement du rugby féminin au Kosovo ne suit pas celui du rugby masculin et celui des enfants. En raison notamment de sa composante de contact physique et de sa relative nouveauté, ce sport n’est pas aussi populaire parmi les filles et les femmes kosovares. Néanmoins, une tendance positive se dessine. En effet, de plus en plus de jeunes filles s’intéressent au rugby. Par ailleurs, on s’attend à ce que ces jeunes filles contribuent à développer une équipe nationale féminine forte et talentueuse dans un avenir proche. »

Le Kosovo peut-il devenir une nation qui compte dans le rugby féminin ?

« Je pense en effet que le Kosovo peut devenir une nation réputée pour son rugby féminin. L’enthousiasme et le dévouement de la communauté sont encourageants, malgré les obstacles potentiels. Aussi, selon le fait que ce sport soit relativement nouveau et moins populaire chez les femmes. Les exploits de nos filles et de nos femmes au judo soulignent leur capacité à s’épanouir également dans le rugby. Elles font preuve d’attributs tels que la discipline et la résilience. Enfin, des facteurs qui peuvent améliorer leur efficacité dans la pratique du rugby. »