Tournoi 6 Nations 2024 : la France perd contre l’Irlande

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022

Le XV de France rencontre l’Irlande pour son premier du Tournoi des 6 Nations 2024. Aussi, le XV du Trèfle de Peter O’Mahony va défendre son titre face aux coéquipiers du capitaine Grégory Alldritt.

La fiche du match :

(Orange Vélodrome, Marseille) : France-Irlande : 17-38 (10-17)

Arbitre : Karl Dickson (Angleterre)

Avertissements : Paul Willemse (8e) pour la France, Peter O’Mahony  (53e) pour l’Irlande

Expulsion : Paul Willemse (31e) pour la France

Les points :

France :

Essais : Damian Penaud (40e), Paul Gabrillagues (53e)

Transformations : Thomas Ramos (40e, 53e)

Pénalité : Thomas Ramos (26e)

Irlande :

Essais : Jamison Gibson-Park (16e), Tadhg Beirne (30e), Calvin Nash (45e), Dan Sheehan (62e), Ronan Kelleher (78e)

Transformations : Jack Crowley (17e, 30e, 45e, 62e, 79e)

Pénalité : Jack Crowley (7e)

France :

Thomas Ramos – Damian Penaud, Gaël Fickou, Jonathan Danty (Louis Bielle-Biarrey, 63e), Yoram Moefana – Matthieu Jalibert, Maxime Lucu (Nolann Le Garrec, 63e) – Grégory Alldritt (capitaine), Charles Ollivon (Cameron Woki, 63e), François Cros (Paul Boudehent, 63e) – Paul Willemse, Paul Gabrillagues (Posolo Tuilagi, 54e) – Uini Atonio (Dorian Aldegheri, 54e) Peato Mauvaka (Julien Marchand, 54e), Cyril Baille (Reda Wardi, 54e-70e)

Irlande :

Hugo Keenan (Ciaran Frawley, 76e), Calvin Nash, Robee Henshaw, Bundee Aki, James Lowe – Jack Crowley, Jamison Gibson-Park (Conor Murray, 70e) – Caleen Doris, Josh Van der Flier (Jack Conan, 63e), Peter O’Mahony  (capitaine) (Ryan Baird, 64e) – Tadhg Beirne, Joe McCarthy (James Ryan, 66e) – Tadhg Furlong (Finlay Bealham, 63e), Dan Sheehan (Ronan Kelleher, 63e), Andrew Porter (Cian Healy, 63e)

Le match France-Irlande :

Jack Crowley ouvre le compteur irlandais. Aussi, à 10 mètres face aux perches, le successeur de Sexton passe la pénalité (0-3, 7e). Le 2e ligne du MHR, Paul Willemse, pour un plaquage dangereux sur Porter, écope d’un carton jaune (8e) et de 10 minutes de suspension. Les Irlandais inscrivent le premier essai de la partie par Gibson-Park sur une passe de Aki, transformé par Crowley (0-10, 17e). Jack Crawley rate une pénalité à 35 mètres face aux poteaux, son ballon frole le poteau droit (24e). Thomas Ramos ne rate pas la cible et marque les premiers points français à 35 mètres face aux perches (3-10, 26e).

Tadhg Beirne douche la France en prenant l’intervalle et part inscrire un deuxième essai sous les perches, Crawley transforme (3-17, 30e).  Les Bleus qui vont terminer à 14 après un nouveau plaquage dangereux de Willemse cette fois-ci sur Doris et est expulsé par l’arbitre Karl Dickson (31e). Damian Penaud redonne espoir aux Français sur une action bien construite consécutif à une touche, Ramos transforme (10-17, 40e). 36e essai pour le joueur de l’UBB en sélection. Le XV de France mené logiquement par le XV du Trèfle à la pause (10-17).

Essai du bonus offensif pour l’Irlande

Dès le début de la seconde mi-temps, Thomas Ramos rate une pénalité pour revenir à 4 points, excentrée à 46 mètres (42e). Pour sa première sélection avec l’Irlande, Nash sur une passe de Keenan aplatit en coin, essai transformé par Crawley (10-24, 47e). Après un long arbitrage vidéo, les Français marquent une deuxième essai par Paul Gabrillagues (53e) et Ramos transforme (17-24, 53e). Dans la même action le capitaine irlandais O’Mahony écope d’un jaune pour avoir fait tomber volontairement la mêlée française (53e). Sans opposition Dan Sheehan inscrit le 4e essai du XV du Trèfle, l’essai du bonus offensif, par Crawley (17-31, 62e). Suite à une touche, l’entrant Ronan Kelleher via un ballon porté, inscrit le cinquième essai pour le XV du Trèfle. Crawley enquille (17-38, 79e)
Pour son premier match des 6 Nations, le XV de France qui a beaucoup subi, s’incline à Marseille face à l’Irlande (17-38). Plombés par un carton rouge de Willemse en première mi-temps, les Bleus n’ont pas pu rivaliser face aux Irlandais. Par ailleurs, les Bleus se rendront pour un déplacement périlleux le week-end prochain en Ecosse. « Ils nous ont surclassés dans tous les domaines. On était trop approximatifs. Il va falloir nous remettre en question », a estimé Gaël Fickou au micro de France Télévision.