Portrait de rugbyman : John Eales

RugbyZAP dresse le portrait de rugbymen ayant marqué l’histoire du rugby mondial. Aujourd’hui, place au double champion du monde australien John Eales !

john eales

Ses débuts dans le rugby

Né le 27 juin 1970 à Brisbane, dans l’est de l’Australie, John Eales a fréquenté dans son enfance le Marist College Ashgrove, dans la banlieue de Brisbane. Grand sportif, Eales commence par le cricket, discipline qu’il continue à pratiquer à la Queensland University. Il participe aux compétitions de la Queensland Cricket Association avec l’équipe de Brisbane. A côté du cricket, John Eales pratique régulièrement le rugby. A partir de 1989, il se consacre entièrement au ballon ovale et participe au championnat du Queensland avec l’équipe des Brothers Old Boys de Brisbane.

Sa carrière de rugbyman

En 1990, John Eales débute sa carrière senior, en tant qu’amateur à l’heure où les rugbymen ne sont pas encore professionnels. Il joue en club avec les Queensland Reds, représentant la province du Queensland dans le Super 6 (ancêtre du Super Rugby) en 1992. Avec les Reds, Eales remporte la première et unique saison de Super 6, qui laisse sa place au Super 10 de 1993 à 1995. A partir de 1996, la Super 10 devient le Super 12, mais John Eales ne remportera aucune édition du Super 12 avec les Reds après avoir été sacré à trois reprises avec son équipe en 1992, 1994 et 1995. Au sein de la franchise australienne, Eales dispute 112 matchs et inscrit 402 points. Il détient le record de points inscrits par un avant en Super 12.

john eales queensland

© ESPN

La carrière de John Eales a surtout été marquée par ses performances avec l’Australie. Il intègre l’équipe nationale pour la première fois en juillet 1991, pour affronter le Pays de Galles, seulement un an après le début de sa carrière en club. Ce premier match est un succès pour Eales et les Wallabies qui l’emportent 63-6. Le jeune australien est ensuite retenue pour la deuxième Coupe du monde de l’Histoire qui se joue en Angleterre à l’automne 1991. Lors de ce tournoi, Eales, alors âgé de 21 ans, est déjà un élément clé de l’équipe des Wallabies. En phase de poule, il est titulaire au poste de deuxième ligne. L’Australie réalise le sans-faute en se défaisant d’abord des Argentins (32-19), avant de venir difficilement à bout des Samoa (9-3) puis de l’emporter facilement contre les Gallois (3-38). En quart, les Australiens battent les Irlandais malgré une belle adversité avant de retrouver leurs voisins néo-zélandais en demie, pour une victoire (16-6) des Wallabies. John Eales et ses coéquipiers affrontent l’Angleterre, qui joue à domicile, en finale. Les Australiens s’imposent à Twickenham après avoir fait le break dès la première mi-temps. Ils soulèvent alors leur première Coupe du monde. John Eales ne marque aucun point pendant la compétition mais est déjà un maillon essentiel dans le jeu des Wallabies.

En 1992, après avoir remporté son premier titre en Super 6 avec les Reds, le néo-champion du monde se blesse à l’épaule lors de la tournée d’automne en Grande-Bretagne. Il est alors éloigné des terrains pendant un an. En 1994, il revient pour remporter un nouveau titre avec Queensland, en Super 10. Performance qu’il réitère en 1995 avant la Coupe du monde en Afrique du Sud. Dans cette compétition, les champions du monde en titre ont plus de difficultés. John Eales est l’un des seuls joueurs australiens à avoir été à son meilleur niveau, malgré la défaite d’entrée face à l’Afrique du Sud et l’élimination subie dès les quarts de finale contre des Anglais revanchards. Il a même suppléé Michael Lynagh au pied levé contre la Roumanie dans sa tâche de buteur, peu habituel pour un deuxième ligne.

john eales australie

© Planet Rugby

Eales est récompensé de ses performance en s’emparant du capitanat en 1996. Son charisme peut alors s’exprimer pleinement. Buteur sur plusieurs matchs de la sélection, Eales aligne les performances de haut vol et remet les Wallabies sur le chemin du succès. Malgré tout, l’équipe de John Eales ne parvient pas à performer dans les premiers Tri-Nations. Lors des deux premières éditions de 1996 et 1997, l’Australie termine troisième, puis gagne une place au terme des éditions 1998 et 1999.



 

La Coupe du monde 1999 se déroule au Pays de Galles. Au sommet de son art, Eales survole la compétition. Après avoir écrasé la Roumanie (57-9) pour son premier match, l’Australie domine ensuite facilement l’Irlande (23-3) et les Etats-Unis (55-19). Premiers de leur poule, les Wallabies ne font qu’une bouchée des hôtes gallois en quart avant une victoire plus accrochée contre l’Afrique du Sud en demi-finale. Au terme de la compétition, Eales reçoit le trophée William Webb Ellis pour la première fois en tant que capitaine des mains de la reine Elizabeth II au Millennium Stadium de Cardiff, après avoir battu la France (35-12) en finale.

Deux ans plus tard et deux Tri-Nations ajoutés au palmarès, Eales se retire après une dernière victoire dans le Tri-Nations obtenue lors de son dernier match contre les All Blacks à Sydney. Avec la sélection, il a inscrit 173 points en 86 sélections et assumé le capitanat à 55 reprises.

eales coupe du monde
© Radio Sport

Son palmarès

John Eales fait partie des cinq joueurs avec Tim Horan, Jason Little, Phil Kearns et Dan Crowley, à avoir remporté deux Coupes du monde.

Palmarès en club Palmarès en sélection
1 titre en Super 6 avec Queensland (1992)

2 titres en Super 10 avec Queensland (1994 et 1995)

2 titres de Champion du monde (1991 et 1999)

2 titres en Tri-Nations (2000 et 2001)

3 titres en Bledisloe Cup (1998, 2000 et 2001)

Ses distinctions

– En 1995, John Eales a été élu joueur australien de l’année.

– Il a reçu l’Ordre de l’Australie en 1999 pour ses services à la communauté et au rugby.

– En 2001, il reçoit l’IRB Chairman’s Award (aujourd’hui renommé trophée Vernon Pugh), l’une des récompenses les plus prestigieuses remise par l’IRB pour récompenser la carrière des meilleurs joueurs.

– Depuis 2002, Eales a donné son nom à la médaille John Eales, décernée chaque année au meilleur joueur de rugby australien.

– En 2010, John Eales a été nommé au conseil d’administration de l’Australian Rugby Union Board à la suite du départ à la retraite de l’ancien chef des forces de défense, le général Peter Cosgrove.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *