La quatrième journée du Tournoi des 6 Nations 2022

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022

©( HuffPost / AFP)

 

Vendredi, le XV de France s’est imposé 9 à 13. Les Bleus s’imposent à Murrayfield et poursuivent leur sans-faute. Nouveau record d’audience pour les Bleus, diffusé vendredi soir à 21h sur France 2, le match Pays de Galles – France a été suivi en moyenne par 6,88 millions de téléspectateurs. L’Écosse a remporté à Rome son match face à l’Italie 22 à 33. Samedi, l’Irlande a signé un succès bonifié à Twickenham face à l’Angleterre 15 à 22. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

 

Pays de Galles – France (9 à 13)

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022
©(ADRIAN DENNIS / AFP)

Première période

Comme à son habitude, depuis le début du Tournoi, le XV de France a frappé fort d’entrée. Après 3 minutes de jeu, le XV de France ouvre le score avec une pénalité réussie de Melvyn Jaminet de 38 mètres. La France mène 0 à 3 mais la réponse galloise ne se fait pas attendre. À la 5ème minute face aux poteaux, le demi d’ouverture Dan Biggar permet à son équipe d’égaliser (3 à 3). Après une relance de Melvyn Jaminet et Gabin Villière, Antoine Dupont met du rythme, Jaminet décale bien pour Anthony Jelonch. Le troisième ligne français aplati et marque le 14ème essai des Bleus depuis le début de la compétition. Melvyn Jaminet transforme et après 10 minutes de jeu, la France mène 3 à 10. Puis à la 17ème minute et à la 39ème minute, le demi d’ouverture Dan Biggar marquent deux pénalités pour les Gallois. Le XV du Poireau revient donc à un point d’écart de la France (9 à 10). Avant que l’arbitre ne siffle la fin de cette première période, Melvyn Jaminet tente un drop mais il rate la cible.

La première période a été ponctuée de nombreux échanges de coups de pieds entre les arrières français et gallois. L’indiscipline française a permis au métronome gallois, Dan Biggar de réduire l’écart. Toutefois le XV tricolore est en tête à la pause sur la pelouse galloise. 

Deuxième période

Après plusieurs minutes, Melvyn Jaminet face aux poteaux marque une nouvelle pénalité (9 à 13). À la 66ème minute après quelques séquences de jeu, le capitaine Antoine Dupont sert Romain Ntamack dans l’axe des poteaux pour un drop. Malheureusement, l’ouvreur français manque les perches. En fin de match, à la 77ème minute,  Melvyn Jaminet rate une pénalité à longue distance. La France s’impose au Millenium Stadium 9 à 13. Les Bleus peuvent encore rêver du Grand Chelem.

Jaminet inscrit les seuls points de cette deuxième période à la 47ème minute. Cette deuxième période n’a pas réjoui les esthètes. En effet les attaques ont été famélique dans cette rencontre, un franchissement pour les Gallois, trois pour les Bleus. Lors de cette deuxième période, les Gallois ont multiplié les offensives mais ils n’ont pas réussi à percer la défense française Jusqu’au bout, la défense tricolore a tenu. 

Les Bleus ont remporté vendredi dernier un combat intense face aux Gallois. La victoire française est le fruit d’une performance défensive de premier plan face aux Gallois. Les Bleus ont commis beaucoup d’en-avant contre les Gallois, 13 au total. Toutefois le mur tricolore fut infranchissable. De plus, la France a utilisé un jeu au pied à outrance face au XV du Poireau. Ainsi la France enchaîne sa série de 7 victoires et elle se rapproche de sa meilleure série, 8 succès de suite en 2004.

 Italie- Écosse (22 à 33)

italie ecosse tournoi des 6 nations 2022

©( ALBERTO PIZZOLI/AFP)

Première période

Après quelques minutes de jeu, les Italiens ouvrent le score avec une pénalité réussie de Paolo Garbisi de 40 mètres face aux poteaux. Après une belle séquence écossaise, le trois-quart Sam Johnson conclut en aplatissant. Finn Russell rate la transformation et l’Écosse mène désormais 3 à 5. Puis le trois-quart Chris Harris vient d’aplatir dans l’en-but  italien à la 22ème minute. Le demi d’ouverture écossais transforme face au poteau (3  à 12). Quelques minutes plus tard, l’italien Paolo Garbisi rate une pénalité. Le demi de mêlée Callum Braley inscrit le premier essai de la Squadra Azzura. Le demi d’ouverture italien transforme et permet à son équipe de revenir à seulement deux  points (10 à 12). Toutefois quelques minutes plus tard, le trois-quart écossais s’offre un doublé en aplatissant dans l’en but italien. Finn Russell transforme et l’Écosse mène désormais 10  à 19. 

Malmené en début de match, le XV  du Chardon a inversé la tendance en fin de première mi-temps pour finalement mener 10 à 19. Pourtant les Italiens se sont montrés combatifs. La Squadra Azzura a montré de belles séquences de jeu mais les Italiens manquent de précision.

Deuxième période

Après une belle séquence de jeu, le trois-quart Darcy Graham élimine le dernier défenseur italien et file aplatir l’essai de bonus offensif à la 48ème minute. Le demi d’ouverture Finn Russell transforme avec succès et son équipe mène désormais 10 à 26. À la 57ème minute, Paolo Garbisi face aux poteaux loupe sa pénalité de 45 mètres. Après une touche rapidement jouée par les Écossais, l’arrière Stuart Hogg inscrit le 5ème essai du XV du Chardon puis Finn Russell transforme (10 à 33). Après une belle et longue séquence de jeu, l’Italie est récompensée pour ses efforts. Le jeune arrière italien Ange Capuozzo marque son premier essai international pour sa première sélection. Paolo Garbisi transforme avec succès et l’Italie réduit l’écart 17 à 33. En fin de match, pour sa première sélection, l’arrière Ange Capuozzo, inscrit un doublé. La transformation de Paolo Garbisi est ratée et l’Italie s’incline 22 à 33.

Ainsi l’Écosse s’impose avec le bonus offensif face à une équipe italienne combative et valeureuse. Le XV du Chardon a montré beaucoup de réalisme et inflige une 36ème défaite consécutive à la Nationale. L’Écosse met fin ainsi à une série de deux revers consécutifs en s’imposant à Rome. Malgré ses 3 essais inscrits dans cette rencontre, l’Italie semble se diriger vers une 7ème cuillère de bois consécutive. 

Angleterre –  Irlande (15 à 32)angleterre irlande  tounoi des 6 nations

© (GLYN KIRK / AFP)

Première période

Jonathan Sexton donne le coup d’envoi de la rencontre. Après seulement deux minutes de jeu, le deuxième ligne Charlie Ewels écope d’un carton rouge. En effet le deuxième ligne anglais a percuté James Ryan, le deuxième ligne irlandais directement à la tête alors qu’il  n’avait plus le ballon. Ainsi l’Angleterre va devoir disputer toute la rencontre en infériorité numérique.  Jonathan Sexton ouvre le score pour l’Irlande en marquant une pénalité  de 30  mètres. Quelques minutes plus tard, le trois-quart James Lowe marque un premier essai irlandais. Jonathan Sexton rate la transformation et le XV du trèfle mène désormais 0 à 8. À la 12ème minute, après visionnage de la vidéo, l’essai de Caelan Doris est refusé pour un en-avant de Jamison Gibson-Park. Le XV de la Rose récupère une mêlée devant son en-but puis 5 minutes plus tard Marcus Smith ouvre le score pour les Anglais en marquant une première pénalité (3 à 8). À la 30ème minute, Marcus Smith rate une pénalité à gauche des poteaux. Trois minutes plus tard, à droite des poteaux le demi d’ouverture anglais réduit le score avec une nouvelle pénalité (6 à 8). Toutefois quelques minutes plus tard, l’Irlande profite d’une pénalité sous les poteaux. Jamison Gibson-Park joue rapidement  pour servir Hugo Keenan qui conclut en force face à une défense anglaise désorganisée. Jonathan Sexton transforme et l’Irlande mène 6  à 15.  Avant la pause, le demi d’ouverture Marcus Smith réduit le score en marquant une nouvelle pénalité pour l’Angleterre ( 9 à 15).

En supériorité numérique, l’Irlande mène 9 à 15 à Twickenham à la pause. Cependant les Irlandais indisciplinés,  ont commis trop de fautes et  l’Angleterre reste dans le match.

Deuxième période

À la reprise Marcus Smith donne le coup d’envoi de la seconde période avant de marquer une nouvelle pénalité pour le XV de la Rose (12 à 15). Puis à la 61ème minute après une nouvelle pénalité, l’Angleterre revient au score 15 à 15. Toutefois la réponse irlandaise arrive 5 minute plus tard avec une nouvelle pénalité irlandaise marquée par Jonathan Sexton. À la 72 ème après une belle séquence irlandaise le troisième ligne Jack Conan conclut en puissance. Le demi d’ouverture Jonathan Sexton transforme avec succès et les Irlandais mènent désormais 15  à 25. Puis à la 76ème minute, Finlay Bealham inscrit l’essai du bonus offensif. Le demi d’ouverture irlandais transforme à nouveau. 

Le XV du Trèfle s’impose 15 à 32 dans la douleur malgré sa supériorité numérique dès la deuxième minute de jeu. Les Irlandais ont été indisciplinés et dominés par des Anglais courageux. L’Irlande n’avait pas remporté de match à Twickenham depuis 2018, de plus le XV du Trèfle s’impose avec le bonus offensif. Le XV du Trèfle s’impose et reste seul adversaire en course pour priver la France de la victoire finale dans cette édition 2022.

Classement après la quatrième journée du tournoi

 

NATION POINTS
FRANCE 18
IRLANDE  16
ANGLETERRE 10
ÉCOSSE 10
PAYS DE GALLES 6
ITALIE 0

 

Samedi, le Pays de Galles recevra à domicile l’Italie pour la dernière journée tandis que l’Irlande sera opposée à l’Écosse à 17h45. Samedi soir, pour le dernier match de cette édition 2022, la France affrontera l’Angleterre au Stade de France 21h00. Rien n’est joué, la dernière journée promet donc de nombreux rebondissements.

Le sacre de la France ? 

Pour remporter cette édition 2022, plusieurs scénarios s’offrent à la France. La solution la plus simple pour le XV de France est de battre l’Angleterre. Une victoire face au quinze de la Rose offrirait à la France le dixième Grand Chelem de son histoire dans le Tournoi des 6 Nations. La France sera sacrée si elle fait un match nul contre l’Angleterre et si l’Irlande ne bat pas l’Écosse. Troisième scénario, la France perd contre l’Angleterre avec bonus défensif et l’Irlande fait au mieux match nul contre l’Écosse sans bonus offensif. Dernier scénario, le XV de France perd contre l’Angleterre sans bonus et l’Irlande perd contre l’Écosse sans prendre un double bonus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *