Equipes du 6 Nations : l’histoire de l’Angleterre

Le Tournoi des 6 Nations 2020 est l’occasion d’en savoir plus sur les équipes qui participent au tournoi. Après le Pays de Galles, place à l’Angleterre !

England

© Bath Chronicle

Histoire du XV de la Rose

Lorsqu’on évoque le rugby, on pense forcément à l’Angleterre. En 1823, alors que William Webb Ellis dispute un match de football, il se saisit du ballon à deux mains. C’est ainsi qu’est né le sport au ballon ovale, dans la ville de Rugby dans le centre de l’Angleterre. Et près d’un demi siècle plus tard, les anglais bâtissent leur équipe nationale : le XV de la Rose. L’Angleterre dispute ce qui est le premier match international officiel de rugby en 1871 contre l’Ecosse. Cette dernière remporte le match 4 à 1 au stade de Raeburn Place à Édimbourg. Le match retour a lieu en Angleterre quasiment un an plus tard. Cette fois les anglais s’imposent 8 à 3 et décrochent leur première victoire. 

Il faut attendre 1875 pour que l’Angleterre ait un nouvel adversaire : l’Irlande, puis le Pays de Galles à partir de 1881. Les anglais s’imposent lors de ces deux matchs contre leurs nouveaux adversaires britanniques. L’année 1882 marque ensuite le début du Tournoi britannique entre les quatre équipes. L’Angleterre remporte les deux premières éditions en gagnant tous ses matchs.

Après des victoires partagées avec l’Ecosse en 1886 et 1890, ainsi qu’un nouveau titre en 1892,  le XV de la Rose va connaître une période noire. En effet, elle ne remporte aucun Tournoi britannique entre 1893 et 1909… Cette période est toutefois synonyme de nouveaux adversaires tels que la France, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du Sud.

England_rugby_team_1905

A partir de 1910, l’Angleterre retrouve des couleurs, notamment grâce à de bonnes performances dans son nouveau stade de Twickenham. Pour la première édition du Tournoi des 5 nations, avec l’arrivée de la France, les anglais réalisent le Petit Chelem en faisant match nul contre l’Irlande mais en remportant ses trois autres matchs. Puis, hormis un faux pas en 1911, l’Angleterre enchaîne trois autres titres jusqu’à la Grande Guerre. Elle reprend du service dès 1920 avec une victoire partagée avec le Pays de Galles et l’Ecosse avant de s’imposer à trois reprises entre 1921 et 1924, puis de réaliser le Grand Chelem en 1928.

Le succès continue dans les années 1930 avec cinq tournois gagnés, dont quatre sans jouer contre la France, exclue entre 1932 et 1939. Le tournoi est ensuite logiquement interrompu jusqu’en 1947 pour cause de guerre, année où la France le réintègre, et l’Angleterre s’impose dans le tournoi à égalité avec le Pays de Galles. Dans les années 1950 et au début des années 1960, le XV de la Rose remporte six autres Tournois des 5 Nations (1953, 1954, 1957, 1958, 1960 et 1963. Toutefois, les anglais vont ensuite connaître une longue période de disette, ne gagnant aucun tournoi en seize ans, si on exclue le tournoi de 1973 où les cinq équipes ont fini à égalité.

england rugby 1980

© Colorsport

L’Angleterre renoue avec le titre en 1980, réalisant le Grand Chelem. Mais les blancs retombent vite dans leur travers et sont les seuls à ne pas remporter le Tournoi des 5 Nations jusqu’en 1990. Le XV de la Rose revient ensuite sur le devant de la scène européenne, avec quatre Tournois des 5 Nations glanés dans les années 1990. En Coupe du monde, les anglais réalisent aussi de beaux parcours avec une finale à domicile en 1991, perdue face à l’Australie, et une demi-finale quatre ans plus tard. L’édition 1999 est en revanche moins glorieuse avec une élimination en quart contre l’Afrique du Sud.

Au début des années 2000, l’Angleterre connaît son âge d’or. D’abord avec deux titres d’affilée en 2000 et 2001, dans ce qui est désormais devenu le Tournoi des 6 Nations. Après une deuxième place derrière la France en 2002, les anglais réalisent le Grand Chelem l’année suivante. A l’automne 2003, la Coupe du monde fait son retour en Australie. Le XV de la Rose réalise le sans faute dans la poule C, en s’imposant notamment contre les Springboks, puis éliminent le Pays de Galles en quart de finale. Les hommes de Clive Woodward ont ensuite rendez-vous avec la France en demie, qu’ils battent facilement 24 à 7. Sa victoire en finale face aux Wallabies la propulse au sommet du rugby mondial.

© Sky Sports

L’après Coupe du monde est compliqué pour l’Angleterre qui voit partir à la retraite plusieurs de ses joueurs tels que le capitaine Martin Johnson, Neil Back, Kyran Bracken et Jason Leonard. Elle ne remporte aucun Tournoi des 6 Nations jusqu’à la fin des années 2000. Le XV de la Rose parvient néanmoins à se hisser jusqu’en finale de la Coupe du monde 2007, mais s’incline devant l’Afrique du Sud. 

L’année 2011 est marquée par un nouveau titre en Tournoi des 6 Nations. Quelques mois plus tard, l’Angleterre participe à la septième Coupe du monde et espère accrocher une troisième finale d’affilée. Mais le rêve des anglais s’écroule en quart après avoir été battus par la France 19 à 12 en quart de finale. Puis, malgré de bons résultats au 6 Nations, le XV de la Rose voient s’échapper le titre quatre années de suite, terminant à chaque fois à la deuxième place. Et 2015 s’achève de la pire des manières avec une élimination dès les phases de poule de la Coupe du monde. Une première pour l’Angleterre, qui jouait en plus à domicile. Revanchards, les anglais remportent ensuite le Tournoi des 6 Nations en 2016 puis en 2017. Lors de la Coupe du monde 2019 au Japon, ils atteignent la finale pour la quatrième fois de leur histoire suite à leur victoire sur la Nouvelle-Zélande en demie. Ils s’inclinent cependant pour la troisième fois en finale, la seconde contre l’Afrique du Sud.



 

Origine de son blason

Contrairement aux autres sélections nationales qui ont opté pour le symbole des Trois Lions en référence aux armoiries de l’Angleterre, la Fédération Anglaise de Rugby se démarquer avec sa rose de couleur rouge. C’est en 1871 (dès sa création) que la rose est adoptée comme emblème de l’équipe de rugby. Elle fait référence à la Guerre des deux Roses, une guerre civile qui a opposé la maison royale de Lancastre à celle d’York entre 1453 et 1483. La première avait pour emblème une rose rouge et la seconde un rose blanche, d’où le surnom de cette guerre civile. Henri VII, qui ouvrira la dynastie des Tudors se maria ensuite avec Elisabeth d’York. Cette union aboutit sur la création de la rose Tudor rouge à cœur blanc, souvent associée à l’Angleterre de nos jours.

Couleur du maillot

Le drapeau de l’Angleterre représente la croix de Saint Georges, rouge sur fond blanc, depuis la fin du XIIe siècle. C’est donc tout naturellement que l’équipe de rugby anglaise adopte l’une de ces deux couleurs sur son maillot. Pour l’Angleterre et l’Ecosse, le choix fut simple. Ces deux équipes ayant disputé le premier match officiel opposant deux sélections nationales en 1871, la couleur du maillot fut choisie en fonction des fonds des deux drapeaux, à savoir le blanc pour l’Angleterre et le bleu pour l’Ecosse. Couleurs qui sont toujours d’actualité aujourd’hui.

Palmarès

Seule équipe de l’hémisphère nord championne du monde.

L’Angleterre possède un palmarès bien fourni. Sur le plan international, le XV de la Rose peut se targuer d’avoir remporté une Coupe du monde, en 2003 et disputé trois autres finales en neuf participations. Sur la scène européenne, les anglais en sont déjà à 38 victoires dans le tournoi des Six Nations, dont 13 Grands Chelems (1913, 1914, 1921, 1923, 1924, 1928, 1957, 1980, 1991, 1992, 1995, 2003 et 2016), le record actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *