Equipes du 6 Nations : l’histoire de la France

Le Tournoi des 6 Nations 2020 est l’occasion d’en savoir plus sur les équipes qui participent au tournoi. Après l’Italie, place à l’autre nation non-britannique : la France !

france 6 nations 2010

© Vice

Histoire du XV de France

Si le rugby est arrivé dans l’Hexagone en 1872, tout droit venu du Royaume-Uni, il faut attendre 1893 pour voir le premier match “amical” du XV de France USFSA (Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques). Cette rencontre se joue contre l’Angleterre, mais les français s’inclinent 2 à 0. En 1906 a lieu le premier match officiel du XV de France face à une équipe de l’hémisphère sud : les Originals (futur All Blacks) de Nouvelle-Zélande. Devant 3 000 spectateurs, les tricolores sont battus 38 à 8. Comme pour toute nouvelle équipe, les premiers matchs sont difficiles pour les français. 

Entre 1906 et 1914, le XV de France ne compte qu’une seule victoire (16 à 15 contre l’Ecosse) pour 28 matchs disputés. C’est pendant cette période, en 1910 précisément, que la France est admise dans un tournoi jusque-là réservé aux équipes britanniques, marquant le début du Tournoi des 5 Nations. La progression des Bleus est ensuite ralentie par la Grande Guerre et le XV de France doit quasiment repartir de zéro en 1919. 

Ce nouveau départ est marqué par la fondation de la Fédération Française de Rugby le 13 mai 1919. Jusqu’en 1930, les succès se font encore rare mais l’équipe de France commence à rivaliser, en remportant d’abord son premier match à l’extérieur en 1920 en Irlande sous le commandement de son capitaine Philippe Struxiano (15 à 7). Puis, avec son nouveau capitaine Adolphe Jauréguy, elle gagne pour la première fois contre l’Angleterre en 1927 (3 à 0) et contre le Pays de Galles le 9 avril 1928 (8 à 3). A cette date, le XV de France a donc enfin réussi à gagner au moins une fois contre ses quatre principaux concurrents européens.

histoire XV de france

© FFR

De 1932 à 1939, la France est exclue du Tournoi des 5 Nations suite à une vague de violence sur le terrain et dans les tribunes ayant eu lieu pendant le France-Pays de Galles de 1930. A cela s’ajoute des cas de paiements et de recrutements inter-clubs de joueurs en France, alors que le professionnalisme est pourtant interdit. Pendant cette période, les tricolores n’affrontent que des nations mineures : Italie, Roumanie et Allemagne (avec un ratio de victoires de plus de 75%).

Après la Seconde Guerre Mondiale, la France commence à se faire un nom sur la scène internationale du rugby. Elle bat pour la première fois l’Australie en 1948, emmenée par Robert Soro, puis la Nouvelle-Zélande en 1954 grâce au jeu “à la lourdaise” de Jean Prat et enfin l’Afrique du Sud en 1958 sous la conduite de Lucien Mias. En 1959, la France remporte seule le Tournoi des 5 Nations pour la première fois (après deux victoires partagées en 1954 et 1955). S’ensuivent trois autres victoires d’affilées en 1960, 1961 et 1962. La France est belle et bien arrivée au niveau des équipes britanniques. Elle réalise le Grand Chelem quelques années plus tard, en 1968.

Dans les années 1970, le XV de France, emmené par son capitaine Jacques Fouroux, joue souvent les premiers rôles, derrière toutefois le Pays de Galles de Barry John, Gareth Edwards, JPR Williams, Gerald Davies et John Taylor, nation dominatrice du rugby européen à cette époque.

Entre 1981 et 1990, la France gagne six tournois dont deux Grands Chelem, sous la houlette de Fouroux, devenu entraîneur. La décennie est également marquée par la première Coupe du monde, qui se déroule en 1987 en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les Bleus réalisent un très beau parcours et parviennent à se hisser en finale, après avoir battu les Fidji en quart et l’Australie en demie, mais sont défaits assez largement par les All Blacks (29 à 9).

XV de france années 1980

© FFR

Les années 1990 sont plutôt à l’avantage des anglais qui dominent le rugby européen, mais les français parviennent à rivaliser en remportant trois fois le Tournoi des 5 Nations. Ils réalisent pour la première fois deux Grands Chelem de suite en 1997 et 1998 sous la direction d’Abdellatif Benazzi. En Coupe du monde, le XV de France de Pierre Berbizier termine médaillé de bronze en 1995 en dominant l’Angleterre et l’équipe menée ensuite par Jean-Claude Skrela finit deuxième en 1999, après une défaite en finale face à l’Australie.

Les tricolores sont à l’apogée de leur renommée internationale jusqu’au milieu des années 2000. La France gagne quatre Tournois des 6 Nations, depuis l’arrivée de l’Italie, en 2002, 2004, 2006 et 2007. Lors des Coupes du monde 2003 et 2007, le XV de France atteint par deux fois les demi-finales. Malgré l’élimination des All Blacks en quart de finale, la déception est particulièrement grande pour la Coupe du monde 2007 que la France organise. Elle perd en demie contre l’Angleterre, puis contre l’Argentine lors de la petite finale et termine quatrième. A partir de 2008, les Bleus montrent des signes d’essoufflement et ne gagnent plus qu’un match sur deux en moyenne (entre 2008 et 2011). Malgré tout, les deux faits de gloire de cette époque sont un Grand Chelem en 2010 et une finale de Coupe du monde en 2011, perdue 8 à 7 contre les All Blacks.

Sous l’ère Saint-André, le XV de France régresse pour la première fois depuis 30 ans, avec 14 victoires en 29 matchs, dont 3 succès en 11 rencontres en 2013. A la Coupe du monde 2015, les français sont éliminés dès les quarts, humiliés par la Nouvelle-Zélande 62 à 13. L’arrivée de Guy Novès, puis de Jacques Brunel au poste de sélectionneur n’est pas un franc succès non plus. Les tricolores n’ont plus gagné aucun titre depuis 2010. L’ère Galthié, qui a débuté fin 2019, peut-elle permettre à la France de décrocher de nouveaux titres ? Réponses à suivre…

xv de france

© FFR

La France a longtemps été dans l’ombre des équipes britanniques, pionnières du rugby. Mais au fil des décennies, les tricolores ont réduit l’écart de niveau, jusqu’à équilibrer les débats à partir des années 1950. Ne cessant de progresser, le XV de France rivalise avec les meilleurs à partir des années 1970-1980, jusqu’à devenir l’une des meilleures dans les années 1990-2000.

Origine de son blason

Cocorico, le blason de l’équipe de France reprend un symbole fort du pays : le coq gaulois (en latin gaulois = gallus, signifie aussi coq). Mais pourquoi ce coq gaulois ?

Pour avoir la réponse, il faut remonter au Moyen-Âge. A l’époque, les anglais se faisaient un plaisir de jouer sur le mot « Gallus » et de comparer le roi Philippe-Auguste à un coq de basse-cour : arrogant, sot, querelleur et qui chante à tue-tête…

Au fil de l’Histoire de France le coq est devenu à la fois symbole du pouvoir, mais aussi du peuple. Ce coq révolutionnaire ornant la cocarde tricolore, guerrier contre l’aigle lors des deux grandes guerres mondiales est désormais symbole du sport de haut niveau français : un animal fier et combatif.

Il est apparu en 1911 (en blanc et rouge) pour remplacer les deux anneaux rouge et bleu de l’USFSA (blason des années 1900). Il devient multicolore sur un blason doré à partir de 1945, jusqu’en 1970 où il devient doré sur un blason rouge.

Pour la petite anecdote du rugby, les anglais surnommaient l’équipe de France « le XV de la pintade » se moquant de son jeu peu agressif (sans rancune puisque les français les surnomment toujours les rosbif). Dans les années 60, lors d’une fin de match très serrée, le pilier Arnaldo Gruarin a décidé de réveiller l’orgueil des joueurs avec cette phrase : « Ho ! Sur la poitrine, c’est un coq que l’on porte ! Ce n’est pas une pintade ! Alors chantez ! », selon Daniel Herrero dans le Dictionnaire du rugby.

blason XV de france

Couleur du maillot

Pourquoi appelons-nous l’équipe de France “les Bleus” ou “les tricolores” ? Le surnom de l’équipe vient de la tenue officielle qui a toujours un haut bleu (soit nuit, soit royal), avec un short blanc et des bas rouges. Même si des variantes ont déjà eu lieu, où les joueurs portaient une tenue domicile bleue et rouge ou uniquement bleue. Du côté des tenues extérieures, un maillot rouge a remplacé pendant la Coupe du monde 2015 le traditionnel maillot blanc.

maillot xv de france

Palmarès

Pour terminer, revenons sur les principaux titres glanés par le XV de France de rugby.

Les Bleus ont remporté au total 25 Tournois des 6 (ou 5) Nations, dont 8 victoire partagées (1954, 1955, 1960, 1970, 1973, 1983, 1986 et 1988) et 17 victoires seules (1959, 1961, 1962, 1967, 1968, 1977, 1981, 1987, 1989, 1993, 1997, 1998, 2002, 2004, 2006, 2007 et 2010). Parmi ces victoires, la France a remporté 9 Grands Chelems (1968, 1977, 1981, 1987, 1997, 1998, 2002, 2004 et 2010) ainsi que 2 Petits Chelems – sans défaite mais avec un match nul – en 1960 et 1961.

Au niveau international, le XV de France a été champion olympique en 1900. Enfin, malgré trois finales, la France n’a toutefois (encore) jamais remporté la Coupe du monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *