CASTRES OLYMPIQUE – SAISON 2022/2023

castres olympique saison 2022-2023

Le club

En 1906, des anciens élèves du collège de Castres décident de fonder le Castres Olympique. Ils se réunissent à la brasserie de l’Europe pour les réunions, sous la houlette du président Eugène Agert directeur des Dames de France qui deviendra Monoprix par la suite. 

equipe première Castres en 1913

En 1913, le Castres Olympique enregistre une première recrue internationale, le français Marcel Burgun au poste de ¾ centre. Malheureusement la première guerre mondiale sera tragique pour le Castres Olympique. 41 joueurs et dirigeants perdent la vie dont Marcel Burgun. L’avion du sous-lieutenant a été abattu par les allemands le 2 Septembre 1916.

Une stèle honore la mémoire des joueurs du CO morts pour la France en 1914-1918 et aussi en 1939-1945 entre la tribune Nord et la tribune Gabarrou au stade Pierre-Fabre.

Les premiers succès du CO arrivent à l’entre deux guerre, avec en 1921 un titre de champion des Pyrénées de 2ème série en battant Pamiers 6 à 0 après prolongations. En 1922, le Castres Olympique accède  au championnat de France de première division, il y reste 3 saisons. 

En 1936 et 1937, le CO devient champion des Pyrénées Honneur. 1939 sera l’année de la remontée en première division. L’équipe est en grande progression lors de la saison 1945-1946 ce qui attire l’international Jean Matheu lors de la saison suivante. 

En 1948, c’est la consécration, le 30 mai le CO remporte leur première coupe de France en battant Lourdes 6 à 0 en finale au Parc Lescure de Bordeaux. Concernant le championnat, le CO atteint les huitièmes de finale mais sera éliminé par l’US Romans sur le score de 7 à 5.

Le Castres Olympique enchaîne lors des deux saisons suivantes en remportant le premier Bouclier de Brennus de son histoire à Toulouse contre le Stade Montois 14 à 3.

En 1950, c’est en battant le Racing Club de France 11 à 8 que le Castres Olympique remporte son deuxième Bouclier de Brennus.

Fin de la période glorieuse dès la saison suivante, le CO est éliminé des phases finales en s’inclinant face au Stade Montois en quart de finale. La saison suivante c’est en huitième de finale que le CO est éliminé par le Racing. En 1956, le club est demi-finaliste, battu par les landais de Dax, cela restera le meilleur résultat avant une longue période de disette. 1956 marque aussi l’année d’un drame dans le monde de rugby, à l’issue du match contre Montréjeau, le capitaine Jean Pierre-Antoine s’écroule sous la douche. Blessé à la tête lors du match, il décède 3 jours plus tard d’une thrombose artérielle à seulement 35 ans.

Au début des années 60 jusqu’en 1989, le club plafonne mais reste dans l’élite du rugby français. C’est en 1988 que le club connaît un tournant dans son histoire, Pierre Fabre Castrais et surtout fondateur de la multinationale pharmaceutique éponyme devient propriétaire du club. Pierre-Yves Revol, proche de Pierre Fabre et dirigeant du club devient président en de 1988 à 2008 et depuis 2014.

Grâce à ses nouveaux moyens financiers, le club peut se permettre de recruter et d’investir, c’est le retour au sommet du CO dès 1989 en remportant le titre de champion de France du groupe B. Le 4 Juin 1989, le CO dispute sa finale à Saint Gaudens face à la Section Paloise et s’impose sur le score de  18 à 9 devant 10 000 spectateurs.

castres champion en 1933

Francis Rui soulevant le bouclier de Brennus en 1993

Le Castres Olympique continue sa progression et son recrutement  jusqu’au titre de champion de France en 1993, face à Grenoble dans un match polémique sur le score de  14 à 11. Toujours en 1993, le CO à son meilleur niveau dispute la finale du challenge Yves du Manoir mais tombe contre le Stade Toulousain sur le score de 13 à 8.

Nouvelle finale du Top 14 en 1995, le Castres Olympique s’incline une nouvelle fois contre le Stade Toulousain, son grand rival 31 à 16. Cette même année marque la fin de l’amateurisme dans le rugby.

La saison 1995-1996 est celle de  l’entrée en coupe d’Europe du CO. Pour l’occasion, le club se renforce à l’intersaison. Castres chute aux portes de la demi-finale lors d’une courte défaite face à Swansea. En championnat de France, c’est en huitième de finale que le CO est éliminé par Pau. Les meilleurs résultats à la fin des années 90 et début des années 2000 sont, une finale de Challenge Européen perdue contre les français de Bourgoin 18 à 9 en 1997, même punition en 2000 en finale contre Pau, une demi-finale de championnat en 2001, élimination encore face au Stade Toulousain et une demi-finale de H Cup perdue contre le Munster 17 à 25. 

En 2003, le CO remporte une compétition qui n’existe plus aujourd’hui, le bouclier européen. C’était une compétition de repêchage des éliminés du premier tour du challenge européen. La finale a lieu à Londres et le CO s’impose 40 à 12 contre les Gallois de Caerphilly.

Malgré un recrutement fait d’internationaux français et des recrues étrangères le début des années 2000 seront des années difficiles pour le CO qui chaque saison se bat pour le maintien en Top 14. C’est à partir de 2009 que le CO retrouve sa place dans le paysage des grandes équipes de rugby français. La raison ? Le recrutement du duo d’entraîneurs, Laurent Labit et Laurent Travers. 2010 et 2011, deux qualifications en quart de finale, demi-finaliste en 2012 contre le Stade Toulousain.

4ème sacre de Castres en 2013

 Le Castres du Siècle en 1993 -Reuters

2013 sera l’année du quatrième sacre en Top 14. Le Castres Olympique termine quatrième de la saison régulière et se qualifie donc une fois de plus pour les phases finales. Après un parcours sans faute, ils retrouvent les champions d’Europe en titre 2013, la grande équipe du RC Toulon de Bernard Laporte et ses champions du monde. Après un match complet, les Castrais s’imposent 19 à 14. En 2014, le RC Toulon prend sa revanche face au CO en finale de Top 14, malgré une belle saison pour les Castrais (seule équipe invaincue à domicile) Les Castrais s’inclinent face aux Toulonnais 18 à 10. 

À la tête de l’équipe, un ancien du club prend la tête du staff. Christophe URIOS arrive avec dans ses bagages quelques joueurs et entraîneurs adjoints. Après deux qualifications pour les quarts de finale en 2016 et 2017, le cinquième titre arrive en 2018. 

Tombeurs de cadors du Top 14 comme le Stade Toulousain (3ème de la saison), le Racing 92 (2ème de la saison), c’est le leader de la saison régulière que les Castrais vont battre en finale au stade de France. Le Montpellier Rugby s’incline face au CO 29 à 13. C’est la première fois qu’une équipe classée 6ème de la saison régulière remporte le titre.

Castres soulevant à nouveau le bouclier de Brennus en 2018

Les joueurs de Castres avec le bouclier de Brennus en 2018 – Christophe SIMON

La saison suivante, les Castrais ratent la qualification pour les phases finales lors de la dernière journée de championnat. Quelques changements dans l’organigramme et dans l’effectif sont effectués lors de la saison 2019-2020 qui sera marquée par l’arrêt des compétitions pour des raisons de Covid. 

Depuis 2021, Pierre-Henry Brocan est le nouvel entraîneur en chef du CO, le club rajeunit son effectif en recrutant de nombreux jeunes joueurs prometteurs. Les résultats sont très encourageants car le Castres Olympique termine premier de la saison régulière devant Montpellier, l’UBB et le Stade Toulousain qu’ils éliminent en demi-finale sur le score de 24 à 18 avant de chuter en finale contre le MHR au Stade de France 10 à 29.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1949, 1950, 1993, 2013, 2018
Vice-champion de France de 1ère division 1995, 2014
Champion de France Groupe B 1989
Coupe de France  1948
Finaliste Challenge Yves du Manoir 1993
Bouclier Européen – Parker Pen Shield 2003
Finaliste Conférence Européenne 1997, 2000

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Antoine GUILLAMON Pilier 31 ans France
Antoine TICHIT Pilier 33 ans France
Aurélien AZAR (recrue) Pilier 28 ans France
Levan CHILACHAVA Pilier 31 ans Géorgie
Matt TIERNEY Pilier 26 ans Canada
Quentin WALCKER Pilier 26 ans France
Wayan DE BENEDITTIS Pilier 23 ans France
Wilfrid HOUNKPATIN Pilier 28 ans France
Brendan LEBRUN Talonneur 24 ans France
Brice HUMBERT Talonneur 25 ans France
Gaëtan BARLOT Talonneur 25 ans France
Paula NGAUAMO Talonneur 32 ans Tonga
Dorian CLERC (recrue) 2ème ligne 24 ans France
Florent VANVERBERGHE 2ème ligne 22 ans France
Gauthier MARAVAT (recrue) 2ème ligne 22 ans France
Leone NAKARAWA (recrue) 2ème ligne 34 ans Fidji
Ryno PIETERSE 2ème ligne 24 ans Afrique du Sud
Théo HANNOYER 2ème ligne 26 ans France
Thomas STANIFORTH 2ème ligne 28 ans Australie
Asier USARRAGA (recrue) 3ème ligne 27 ans Espagne
Baptiste DELAPORTE 3ème ligne 25 ans France
Josaia RAISUQE 3ème ligne 28 ans Fidji
Kévin KORNATH 3ème ligne 25 ans France
Mathieu BABILLOT 3ème ligne 28 ans France
Nick CHAMPION DE CRESPIGNY 3ème ligne 25 ans Australie
Teariki BEN-NICHOLAS 3ème ligne 27 ans Australie
Tyler ARDRON 3ème ligne 31 ans Canada
Gauthier DOUBRÈRE (recrue) Mêlée 26 ans France
Jérémy FERNANDEZ Mêlée 25 ans France
Santiago ARATA Mêlée 25 ans Uruguay
Ben BOTICA Ouverture 32 ans Australie
Benjamin URDAPILLETA Ouverture 36 ans Argentine
Adrea COCAGI Centre 28 ans Fidji
Adrien SÉGURET (recrue) Centre 24 ans France
Antoine ZEGHDAR Centre 23 ans France
Thomas COMBEZOU Centre 35 ans France
Vilimoni BOTITU Centre 24 ans Fidji
Filipo NAKOSI Ailier 30 ans Fidji
Martin LAVEAU Ailier 25 ans France
Antoine BOUZERAND Arrière 23 ans France
Geoffrey PALIS Arrière 31 ans France
Julien DUMORA Arrière 34 ans France
Thomas LARREGAIN Arrière 25 ans France

 

Entraîneur principal Adjoints
Pierre-Henry BRONCAN – France Yannick CABALLERO – Touches – France
David DARRICARRERE – Arrières – France
Rory KOCKOTT – Défense – Afrique du Sud
Karena WIHONGI – Mêlée – Nouvelle-Zélande

 

Les objectifs 

Du côté administratif et financier, le président Pierre-Yves Revol a annoncé un budget identique à la saison précédente pour l’exercice à venir. L’an passé le Castres Olympique avait le dixième budget du Top 14 qui s’élevait à un peu moins de 23 Millions d’euros. Un budget certes confortable mais bien loin des grosses écuries du Top 14. Le Castres Olympique est géré depuis ses débuts en bon père de famille, la saison prochaine sera identique aux précédentes.

Au niveau du sportif, peu de changement à l’intersaison, l’équipe compte 7 arrivées pour 10 départs dont deux retraités (Rory KOCKOTT et Joël JACQUET). Pierre-Henry Broncan a souhaité intégrer des jeunes joueurs dans son effectif. Ce sont des joueurs qui étaient importants dans leurs clubs en Pro D2 qui pour la plupart ont connu des sélections nationales en moins de 20 ans notamment. C’est le cas du centre Adrien Séguret et du deuxième ligne Gauthier Maravat, respectivement Champions du Monde avec les Bleuets en 2018 et 2019. L’objectif du club était de récupérer des joueurs robustes pour une saison qui s’annonce intense avec le Top 14 et la Coupe d’Europe. 

Avec la recrue star Leone Nakarawa (meilleur joueur européen saison 2017/2018), le CO souhaite trouver un équilibre entre jeunesse et expérience. Nakarawa a décidé de se relancer à 34 ans et espère participer à la Coupe du Monde 2023 en France.

Le Maillot

maillot domicile castres 2022 - 2023 maillot castres extérieur 2022 - 2023
Domicile Extérieur

 

Après une saison 2021/2022 réussie, le Castres olympique aura à cœur de briller une nouvelle fois cette saison en championnat et en Champions Cup. Les Castrais affronteront Exeter et Edimbourg. Deux équipes composées majoritairement d’internationaux Anglais et Ecossais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *