Affluences en hausse en Top 14 et la Pro D2

Le TOP 14 et la PRO D2 à l'honneur ce week-end sur C8

La LNR a dévoilé ce mercredi dans un communiqué, les chiffres en nombre de spectateurs se rendant dans les stades cette saison en Top 14 et en Pro D2. Depuis le début de la saison sportives, 2 204 597 spectateurs sont venus dans les stades de Top 14. Une hausse de 3,5% par rapport à la saison passée selon la LNR.

Le club de Top 14 du Stade Rochelais affiche un taux de remplissage de 100 %

L’instance annonce que l’Union Bordeaux-Bègles affiche une moyenne de plus de 27 000 spectateurs par match (27 656). Le Stade Toulousain suit derrière avec 19 823 spectateurs et juste après, le RC Toulon avec 17 276 spectateurs. Par ailleurs, le Stade Rochelais affiche complet à chaque rencontres avec 16 739 spectateurs.

De plus, le Stade Français Paris affiche une progression de 16% avec 13 006 spectateurs et la Section Paloise, une hausse de 12% avec 12 605 spectateurs.

Béziers affiche la plus grande augmentation en terme de fréquentation

La Pro D2 est un championnat qui compte également une hausse en terme de fréquentations. 1 148 156 spectateurs sont venues dans les stades, une augmentation de 15% par rapport à la saison passé.

Le RC Vannes est en tête des remplissages avec 10 518 par match. Derrière le club breton, le CA Brive joue en moyenne devant 8156 personnes tandis que le FC Grenoble Rugby et Provence Rugby attirent respectivement 7 194 et 7 091 spectateurs. Enfin, l’AS Béziers Hérault est l’équipe qui a connu la plus grande augmentation. En effet, les Héraultais drainent 5827 personnes de moyennes, une hausse de 29% par rapport à la saison dernière.

René Bouscatel, Président de la Ligue Nationale de Rugby s’est réjouit de ces hausses de fréquentations.​
« Nous nous félicitons de ces excellentes tendances partout en France, tant en TOP 14 qu’en PRO D2. Cette ferveur dans les stades est le résultat du travail constant des clubs et de la LNR pour attirer toujours plus de monde au stade et leur faire profiter d’un spectacle unique. La fin de saison et les formats à suspense des championnats devraient consolider ces excellentes tendances. », a déclaré le dirigeant cité dans le communiqué de la LNR.