Portrait de rugbyman : Martin Johnson

RugbyZAP dresse le portrait de rugbymen ayant marqué l’histoire du rugby mondial. Aujourd’hui, place au colosse anglais Martin Johnson !

Martin Johnson

Ses débuts dans le rugby

Né le 9 mars 1970 à Solihull, au sud-est de Birmingham, Martin Johnson déménage avec sa famille à Market Harborough, non loin de Leicester l’année de ses 7 ans. Il fréquente successivement la Ridgeway Primary School, Welland Park et l’école supérieure Robert Smyth School à Market Harborough. C’est là qu’il s’essaie au rugby, mais également au football américain. Johnson choisit finalement le rugby après avoir joué au football américain pendant une saison avec les Leicester Panthers. En 1987, il rejoint la sélection de rugby à XV  des écoles anglaises. Grâce à sa progression fulgurante, il rejoint l’équipe espoir des Leicester Tigers dès l’année suivante, puis il fait ses premiers pas dans le championnat anglais avec l’équipe fanion en 1989.

Sa carrière professionnelle

Après quelques matchs avec Leicester, Martin Johnson prend la direction de la Nouvelle-Zélande et rejoint l’équipe de King Country, après avoir été convaincu par l’ancien All Black Colin Meads. Il évolue alors en deuxième division du championnat inter-provincial néo-zélandais pendant deux ans. Le jeune anglais impressionne tellement par son niveau qu’il est sélectionné pour une tournée de deux semaines en Australie avec l’équipe des moins de 21 ans de Nouvelle-Zélande en 1991. En septembre de la même année, il fait son retour en Angleterre. Il est alors sélectionné avec l’équipe anglaise des moins de 21 ans pour affronter la Belgique et retrouve les Leicester Tigers pour évoluer de nouveau dans le championnat anglais.

Martin Johnson réalise sa première saison complète avec Leicester en 1991-1992, au terme de laquelle les Tigers terminent sixièmes. En parallèle, le géant anglais dispute deux matchs avec l’équipe d’Angleterre B et connaît ses premières sélections avec les Barbarians. La saison suivante, Johnson remporte son premier titre avec Leicester en décrochant la Coupe d’Angleterre grâce à son essai victorieux en finale face aux Harlequins. Au niveau international, il fait ses débuts avec l’équipe fanion du XV d’Angleterre contre la France lors du Tournoi des Cinq Nations, avant d’effectuer une tournée avec les Lions britanniques et irlandais en juillet 1993.

martin johnson lions

Si la saison 1993-1994 est un échec pour Johnson et Leicester (deuxième du championnat et défaite en finale de Coupe d’Angleterre contre Bath) la saison suivante est plus glorieuse. Le deuxième ligne anglais remporte son premier Tournoi des 5 Nations avec le XV de la Rose en réalisant le Grand Chelem et gagne le championnat avec les Tigers pour la première fois. En juin, il dispute la Coupe du monde qui se joue en Afrique du Sud. Avec l’Angleterre, il termine premier de sa poule et élimine l’Australie en quart de finale. Mais les anglais sont ensuite défaits par la Nouvelle-Zélande en demie et s’inclinent à nouveau en petite finale, contre la France.

Les années qui suivent sont marquées par un nouveau succès au 5 Nations en 1996, puis un second titre en Coupe d’Angleterre en 1997. Malgré une année blanche en 1998, les saisons suivantes vont être couronnées de succès pour Martin Johnson. Après trois ans de disette en Premiership, il remporte quatre titres de champion d’Angleterre consécutifs avec Leicester entre 1999 et 2002. Les Tigers sont également les “rois de l’Europe” en 2001 et 2002 après leurs succès respectifs sur le Stade Français et sur le Munster en finale de Coupe d’Europe.

martin johnson leicester

© BBC

Au niveau international, le capitaine Johnson et l’Angleterre reviennent également sur le devant de la scène en 2001, en décrochant leur premier titre du Tournoi des 6 Nations depuis l’arrivée de l’Italie l’année passée. En 2002, Martin Johnson ne connaît pas le même succès avec le XV anglais qu’avec son club, qui réalise de nouveau le doublé championnat-Coupe d’Europe. L’Angleterre termine deuxième du Tournoi des 6 Nations derrière la France et ne parvient donc pas à conserver son titre. 



Martin Johnson et ses coéquipiers du XV de la Rose connaissent toutefois la gloire en 2003. Si la saison en club est un échec, Johnson vit sa plus belle année en tant que capitaine de la sélection nationale avec la conquête de deux titres majeurs de sa carrière. Il réalise d’abord le Grand Chelem pour la seconde fois avec l’Angleterre dans le Tournoi des 6 Nations après 1995. Puis, à l’automne, il participe à sa troisième Coupe du monde qui se déroule en Australie. Les anglais réalisent le sans faute pendant la phase de poule et se qualifient pour la phase finale. Ils battent d’abord le Pays de Galles en quart, puis la France en demie et rejoignent l’Australie en finale. Johnson et les siens viennent à bout des Wallabies à la toute fin des prolongations grâce à un drop de Jonny Wilkinson. Le capitaine Martin Johnson est alors le premier capitaine anglais à soulever la coupe Webb Ellis.

Après avoir pris sa retraite internationale en janvier 2004 à l’âge de 33 ans, Martin Johnson met un terme à sa carrière de joueur en mai 2005, suite à la finale de championnat perdue avec Leicester face aux London Wasps.

martin-johnson-rugby-world-cup

© The Telegraph

Son palmarès

Martin Johnson a effectué la majorité de sa carrière à Leicester, club avec lequel il a remporté 9 titres. Il est également le seul capitaine anglais à avoir remporté la Coupe du monde.

Palmarès en club Palmarès en sélection
5 titres de champion d’Angleterre avec Leicester (1995, 1999, 2000, 2001 et 2002)

2 titres en Coupe d’Angleterre avec Leicester (1993 et 1997) 

2 titres en Coupe d’Europe avec Leicester (2001 et 2002) 

2 titres en Tournoi des 5 Nations (1995, 1996) dont 1 Grand Chelem (1995)

2 titres en Tournoi des 6 Nations (2001 et 2003) dont 1 Grand Chelem (2003)

1 titre de Champion du monde (2003)

Ses distinctions

Martin Johnson a reçu de nombreuses distinctions individuelles pendant et après sa carrière de rugbyman. Il est nommé membre de l’Empire britannique en 1998, puis meilleur joueur du championnat anglais pour la saison 1998-1999. 

En 2004, Johnson est nommé Commandeur de l’Empire britannique pour avoir mené l’équipe d’Angleterre à la victoire pendant la Coupe du monde.

L’année suivante, il est intégré au Temple international de la renommée du rugby et, dans le cadre des célébrations du centenaire du stade de Twickenham, il est admis au Twickenham Wall of Fame, qui regroupe les cent meilleurs joueurs ayant marqué l’histoire du stade.

Enfin, en 2010, il figure sur la Dream Team européenne de l’European Rugby Cup (ERC), à savoir la meilleure équipe-type des compétitions des clubs européens au cours des quinze premières éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *