Portrait de rugbyman : Francois Pienaar

RugbyZAP dresse le portrait de rugbymen ayant marqué l’histoire du rugby mondial. Aujourd’hui, place à l’international sud-africain François Pienaar !

 du joueur Francois Pienaar

Sa vie personnelle

Jacobus Francois Pienaar, est né le 2 janvier 1967 à Vereeniging en Afrique du Sud. Il est l’aîné de quatre garçons d’une famille ouvrière. Après ses études secondaires à Hoërskool Patriot Witbank, il obtient une bourse sportive. Grâce à cette dernière, il étudie le droit à l’Université Rand Afrikaans.

François Pienaar en costume

©Mike Egerton / PA

Sa carrière professionnelle

Ses débuts dans le rugby

Il commence sa carrière en intégrant en 1989 l’équipe du Transvaal qui est devenu les Gauteng Lions en 1993 puis les Golden Lions en 1998. Cette équipe sud-africaine de rugby évolue à Johannesburg dans le stade Ellis Park. Elle participe chaque année à la compétition Currie Cup. Cette compétition est disputée par 14 “provinces”, sélections représentants des ligues régionales. Jacobus Francois Pienaar dispute deux finales de la Currie Cup en 1991 et 1992. Il remporte avec son équipe la Currie Cup en 1993 face aux Natal Sharks en s’imposant 21-15. La même année, l’équipe Gauteng Lions remporte également le Super 10 (précurseur du Super 15), et la Lion Cup. L’équipe de Francois Pienaar obtient le Super 10 avec une victoire de 20-17 sur Auckland contre la Nouvelle-Zélande à Johannesburg. Les performances du capitaine sont remarquées. Jacobus Francois Pienaar joue sa première sélection en équipe d’Afrique du Sud le 26 juin 1993. Pour son premier match, il est nommé capitaine des Springboks face à l’équipe de France. Malgré la victoire de l’équipe de France lors de ce duel, Francois Pienaar restera capitaine des Springboks lors de ses 29 sélections. En 1994, le capitaine et son équipe Gauteng Lions conserve le trophée de la Currie Cup. Francois Pienaar est alors élu joueur international de l’année par le magazine Rugby World.

Jacobus Francois Pienaar

©Gallo Images

Coupe du monde 1995

Jacobus Francois Pienaar a connu la consécration en remportant avec les Springboks la coupe du monde en 1995 en Afrique du Sud. Avant cette coupe du monde, l’équipe d’Afrique du Sud n’était classé qu’à la neuvième place. L’équipe des Wallabies détentrice de la Webb Ellis Cup et invaincu lors des 12 derniers mois semblait indétrônable. Lors du tournoi, les Springboks enchainent les victoires en s’imposant contre l’Australie, la Roumanie, le Canada, les Samoa occidentales et la France. Les Springboks s’imposent facilement en quart de finale contre l’équipe de Samoa occidentales (42-14). En demi finale, l’Afrique du Sud rencontre la France. Au stade Kings Park Stadium, les Springboks s’imposent 19 à 15 contre les Français et atteignent la finale. Pour la finale de la coupe du monde de 1995, l’équipe menée par son capitaine Francois Pienaar affronte la Nouvelle-Zélande. Les deux équipes terminent leurs poules invaincues. Les All Blacks dominaient alors la compétition. La finale se déroulait dans le mythique stade Ellis Park à Johannesburg. Aucun essai ne sera marqué pendant ce match. Les Sud- Africains adoptent une tactique défensive . A la mi-temps, les Springboks disposent d’une courte avance de 9 à 6. Lors la deuxième mi-temps, les All Blacks égalisent avec un drop goal. Le score reste à 9-9 à la fin de la deuxième mi-temps. Ainsi pour la première fois de l’histoire, la finale est alors prolongée. Dans le temps supplémentaire, les deux équipes marquent des buts de pénalités. C’est Joel Stransky qui marque les derniers points du match. À trente mètres, il frappe le but du drop, assurant la victoire de l’Afrique du Sud et le titre de champion du monde de rugby. La remise de la Webb Ellis Cup au capitaine sud-africain François Pienaar par Nelson Mandela est un moment emblématique dans l’histoire du sport et du rugby.

Francois Pienaar - coupe du monde 1995

©PHOTOSPORT

Sa carrière en Grande Bretagne

En 1996, Jacobus Francois Pienaar est écarté de manière controversée par l’entraîneur des Springboks, après 29 sélections. L’entraîneur de l’équipe nationale, Andre Markgraaff accuse Francois Pienaar d’avoir simulé une blessure lors d’un match. Francois Pienaar part alors en Grande Bretagne pour devenir entraîneur et joueur des Saracens. Il rejoint alors Philippe Sella, Kyran Bracken ou Michael Lynagh. En 1998, il remporte la Coupe d’Angleterre, alors appelée Pilkington Cup. Son équipe termine deuxième du championnat derrière les Newcastle Falcons. En 1999, les Saracens arrive à la troisième place du championnat puis quatrième en 2000. A la fin de saison, Jacobus Francois Pienaar met alors fin à sa carrière de joueur. Il devient président du club et reste entraîneur pendant les deux saisons suivantes. Sans résultats, Francois Pienaar quitte ses postes en 2002 et retourne en Afrique du Sud.

Francois Pienaar saracens

 

© Saracens Rugby

Son palmarès

Jacobus Francois Pienaar brille à la fois en club et en sélection nationale. Il compte 29 sélections avec les Springboks. Il remporte en 1995 la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

Palmarès en club Palmarès en sélection
Vainqueur de la Currie Cup en 1993, 1994.

Vainqueur du Super 10 en  1993.

Vainqueur de la Lion Cup en 1992, 1993, 1994.

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1998.

Vainqueur de la Coupe du monde 1995 en Afrique du Sud.

Ses records et distinctions

En 2004, il est élu 50ème plus grande personnalité d’Afrique du Sud. Dans ce classement figure également Nelson Mandela, Danie Craven, etc. Les relations entre Jacobus Francois Pienaar et Mandela ont été le sujet d’un livre de John Carlin, “Playing the Enemy: Nelson Mandela and the Game that Made a Nation”. Ce livre est adapté par Clint Eastwood sous le film d’Invictus. Morgan Freeman joue alors le rôle de Nelson Mandela et Matt Damon le rôle de Francois Pienaar. La trame s’appuie sur les événements en Afrique du Sud avant et durant la Coupe du monde de rugby de 1995.

Francois Pienaar et Nelson Mandela

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *