Portrait de rugbyman : Dan Carter

RugbyZAP dresse le portrait de rugbymen ayant marqué l’histoire du rugby mondial. Aujourd’hui, place à Dan Carter, élu joueur de la décennie 2010 !

Dan carter

Ses débuts dans le rugby

Dan Carter est né en 1982 à Leeston et a grandi dans le petit village de Southbridge, situé au sud-ouest de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Actif et sportif de nature, il a commencé à jouer au rugby dès son plus jeune âge sous l’impulsion de son père. A l’âge de 5 ans, il débute le rugby en club dans son village de Southbridge en tant que demi de mêlée. Et lorsque Dan ne jouait pas il accompagnait souvent son père, qui était entraîneur, pour assister à des matchs de Southbridge. A peine deux ans plus tard, il marquait déjà en bottant à 35 ou 40 mètres. L’obsession du tir au but a très vite pris de l’importance dans sa vie à partir du moment où son père lui a offert une paire de poteaux de rugby professionnels pour son huitième anniversaire.

Après avoir fréquenté le collège Ellesmere, où il jouait plutôt au poste de centre, Carter a intégré la Christchurch Boys High School. A cette époque, il n’envisageait pas une carrière sportive dans le rugby, pensant n’avoir pas spécialement le niveau. A 18 ans, il arrête ses études, enchaîne les petits boulots et reprend le rugby dans une division inférieure pour s’amuser. Mais ses performances ne passent pas inaperçues. Marquant pas mal d’essais et de pénalités, il est sélectionné chez les U19 de Canterbury à sa grande surprise. C’est à ce moment que les choses se sont accélérées. 

A l’été 2002, l’équipe des Crusaders Development le prend à l’essai. Grâce à ses bonnes performances, il est sélectionné l’hiver suivant avec l’équipe espoir de Nouvelle-Zélande pour la Coupe du monde des moins de 21 ans en Afrique du Sud. Après une défaite en demi-finale face au pays hôte, les jeunes Blacks remportent facilement le match pour la troisième place. Dan Carter réalise de belles performances et commence alors sa carrière professionnelle en signant dans l’équipe provinciale de Canterbury.

Sa carrière professionnelle

Dan Carter débute sa carrière professionnelle en 2002 avec Canterbury. L’année suivante, il participe pour la première fois au Super 12 avec la franchise des Crusaders et remporte son premier titre face aux Brumbies, une franchise australienne. En 2003, il est également sélectionné pour la première fois avec les All Blacks et gagne le Tri-Nations. Quelques mois plus tard, il joue sa première Coupe du monde, mais au poste de centre. Les néo-zélandais terminent troisièmes du tournoi après leur victoire sur la France en petite finale.

Le jeune Carter va alors enchaîner les titres avec ses différentes équipes. En 2004, il sacré champion des provinces de Nouvelle-Zélande avec Canterbury et devient réellement un membre important des All Blacks lors de la tournée d’automne 2004 au Royaume-Uni et en France. L’année qui suit, Carter se révèle encore un peu plus et prend rapidement la place d’Andrew Mehrtens au poste de demi d’ouverture avec les Crusaders. C’est à ce poste qu’il gagne le Super 12 avec sa franchise. Cette même saison, il bat le record du nombre de points marqués en un match (33 points contre l’équipe des Lions) et gagne le Tri-Nations avec les All Blacks. A la fin de l’année 2005, Dan Carter reçoit deux titres individuels : celui de Meilleur Joueur du Monde décerné par la Fédération internationale de rugby et celui de Joueur de l’année par l’association internationale des joueurs de rugby. 

En 2006, le néo-zélandais remporte le Super 14 et fait face à un nombre impressionnant de propositions de la part de clubs, notamment en Europe. Après deux années de réflexion et de nouveaux titres, Dan Carter se décide à partir pour un club européen et signe à Perpignan à l’été 2008. L’ouvreur All Black ne tarde pas à faire parler son talent en Top 14 et en Coupe d’Europe mais se blesse au tendon d’Achille, l’éloignant des terrains pendant six mois. Il lève tout de même le Bouclier de Brennus après la finale gagnée par l’USAP contre Clermont.

Son aventure française aura été courte puisqu’il retourne en Nouvelle-Zélande à l’été 2009. Malgré une belle offre d’Auckland, Carter fait son retour à Canterbury, avec qui il remporte un deuxième titre de champion des provinces, et reste chez les Crusaders.

Après un nouveau sacre avec son pays au Tournoi des Tri-Nations en 2010, Dan Carter prépare la Coupe du monde 2011 qui se déroule à domicile. Il débute alors le tournoi mais se blesse aux adducteurs pendant la phase de poule, mettant un terme à sa Coupe du monde, toutefois remportée par les All Blacks. En 2012, il est une nouvelle fois élu meilleur joueur IRB, titre qu’il avait déjà reçu sept ans auparavant. En 2014, Dan Carter annonce qu’il rejoindra le club parisien du Racing à la suite de la Coupe du monde 2015. Pendant cette Coupe du monde en Angleterre, Carter est l’un des artisans du second titre d’affilé de son équipe en inscrivant 82 points, dont 19 lors de la finale remportée 34-17 face à l’Australie.

Élu pour la troisième fois joueur de l’année par le World Rugby, il met dans la foulée un terme à sa carrière internationale et rejoint donc le Racing 92. Avec les Ciel et Blanc, Dan Carter remporte son deuxième titre de champion de France, en participant cette fois-ci à la phase finale. En 2018, il quitte le club francilien pour rejoindre les Kobelco Steelers en Top League au Japon et remporte ce championnat en s’imposant 55-5 en finale face aux Suntory Sungoliath, champions en titre.

© Libération

Son palmarès

Aussi bien en club qu’en sélection, Dan Carter affiche un palmarès impressionnant. Il compte plusieurs titres en Nouvelle-Zélande avec Canterbury et les Crusaders mais aussi en France avec deux titre de champion, l’un avec l’USAP, l’autre avec le Racing, et au Japon. Il est également l’un des rares joueurs à être deux fois champion du monde.

Palmarès en club Palmarès en sélection
2 titres de champion des provinces de Nouvelle-Zélande avec Canterbury (2004 et 2009)

2 titres en Super 12 avec les Crusaders (2002 et 2005)

2 titres en Super 14 avec les Crusaders (2006 et 2008)

1 titre de champion de France avec Perpignan (2009)

1 titre de champion de France avec le Racing 92 (2016)

1 titre de champion du Japon avec les Kobelco Steelers (2019)

6 titres en Tournoi des Tri-Nations (2003, 2005, 2006, 2007, 2008 et 2010)

2 titres en Rugby Championship (2012 et 2013)

2 titres de Champion du monde (2011 et 2015)

Ses records et distinctions

Dan Carter a été élu meilleur joueur du monde à trois reprises, en 2005, 2012 et 2015. Il a aussi été récompensé du titre de meilleur joueur de l’année en 2005 par l’association internationale des joueurs de rugby.

© RugbyCleek

Plus récemment, les électeurs de World Rugby ont élu Dan Carter comme étant le meilleur joueur de la décennie parmi tous les joueurs ayant marqué l’histoire du rugby entre 2010 et 2019.

Par ailleurs, le légendaire ouvreur néo-zélandais est le quatrième meilleur marqueur de l’histoire de la Coupe du monde avec 191 points marqués.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *