ASM Clermont Auvergne- SAISON 2022/2023

logo asm rugby 2022-2023

logo asm rugby 2022-2023

Le club

Origine du club : Marcel Michelin

Marcel Michel et son cousin Jacques Hauvette créent le 11  octobre 1911 l’Association Sportive Michelin. Ce club omnisports possède plusieurs terrains de sport à Clermont-Ferrand pour l’exercice de trois disciplines différentes : le cross-country, le football et le rugby. Cette association sportive a pour objectif de distraire les ouvriers et salariés de l’entreprise Michelin. 

michelin et le rugby© Michelin

L’entre-deux-guerres

En 1922, le club change de nom et devient Association Sportive Montferrandaise. En 1925, le club devient champion de France d’honneur avec ce titre l’AS Montferrand accède à l’Excellence, la première division de l’époque. En 1932, alors que 14 clubs dissidents créent un nouvelle organisation UFRA,  l’AS Montferrand reste parmi la FFR. Championnat démuni de participants, le club se qualifie pour les demi-finales mais échoue face à Narbonne. L’AS Montferrand se maintient en première division du championnat de France et pour la première fois de son histoire, les jaunards se qualifient pour la finale.  Toutefois Montferrand s’incline contre Narbonne. L’année suivante, les Jaunards sont à nouveau en finale mais échouent à nouveau alors qu’ils étaient favoris. Il faut attendre 1938 pour voir le club remporter son premier titre majeur. En effet Montferrand se qualifie pour la finale du Challenge Yves Manoir et remporte le titre face à Perpignan

Reprise des compétitions

Pendant la Seconde Guerre Mondiale comme de nombreux clubs, les pertes humaines de  l’AS Montferrand sont nombreuses. À la reprise des compétitions, en 1943 puis 1944,  le club atteint la finale du championnat mais échoue face à Agen puis Perpignan. Nouvel échec en 1945 face à Agen lors de la finale de Coupe de France. En 1947, Montferrand perd en finale de la Coupe de France et en demi-finale du championnat face au Stade Toulousain. Puis en 1951 c’est Carmaux qui élimine Montferrand en demi-finale du Championnat après les prolongations 11  à 9.

Une période difficile pour Montferrand

De 1952  à 1969, le club connaît des années difficiles sans briller. Invitée en 1952 lors de la première édition d’après-guerre du Challenge Yves du Manoir, Montferrand termine dernier. Il faudra attendre 1957 pour revoir le club en Challenge Yves du Manoir. Repêché, le club perd en finale contre Dax 6 à 6. Dax est déclarée vainqueur selon l’article 10  du règlement (bénéfice de l’âge). En championnat, Montferrand se qualifie en quarts de finale en 1954,1964 et 1969. Le club sera absent du dernier carré du championnat de France pendant 18  années consécutives.

Le renouveau de Montferrand

En 1970, le club est vice-champion de France.  Dans les années 1970, le pack montferrandais est surnommé “le monstre à seize pattes ». En 1976, Clermont remporte le Challenge du Manoir. Cette année sera toutefois endeuillée par la mort de Jean-François Phliponeau frappé par la foudre sur le terrain du Stade Marcel-Michelin. De 1977 à 1994, le club accédera plusieurs fois en demi-finales (1981,19884,1985,1990) et même en finale (1978 et 1994) du championnat mais n’arrivera pas à concrétiser. En 1986, Montferrand bat  le FC Grenoble et remporte à nouveau le Challenge Yve du Manoir.

Les débuts du professionnalisme de Montferrand

En 1999, le club remporte le Challenge européen. La même année en finale  de championnat de France, Clermont échoue face à Toulouse. En 2001, c’est une nouvelle défaite face à Toulouse en finale de championnat de France. En 2002, l’Association Sportive Montferrandaise crée la société anonyme à objet sportif ASM rugby. En 2004, l’ASM échoue de justesse en finale face aux Harlequins 27  à  26 et loupe son deuxième titre en Challenge européen.

ASM challenge européen 1999

Challenge européen en 1999. © La Montagne

De 2006 à 2014 : l’ère Vern Cotter

À partir de 2006, l’ASM est placée sous la direction du Néo-Zélandais Vern Cotter. Cette saison 2006-2007 marque la renaissance du club. Ainsi l’ASM remporte le Challenge européen en 2007 et le club est en finale du championnat de France pendant quatre années consécutives. Il faudra attendre 2010 pour que l’ASM puisse concrétiser. Face à Perpignan le 29 mai 2010, l’ASM remporte la finale 19 à 6 et devient pour la première fois de son histoire Champion de France. Après son titre en Top 14, Vern Cotter et les Jaunards se fixent le toit de l’Europe comme objectif. Ainsi l’ASM est demi-finaliste de la coupe d’Europe en 2012 et 2014. En 2013, après sa victoire en demi-finale face à Munster, les Jaunards s’inclinent à nouveau en finale face à Toulon. En Top 14, les résultats sont mitigés, l’ASM atteint les demi-finales mais ne parvient pas à passer le cap pendant trois saisons consécutives de 2011 à 2013.

Clermont, sacré champion de France en 2010. (S. Mantey/L’Équipe)ASM champion de France 2010

L’ère Franck Azéma

À la fin de la saison 2013/2014, Vern Cotter, entraîneur de l’ASM depuis 2006 quitte le club et laisse sa place à Franck Azéma. En 2015, la yellow army atteint à nouveau la finale de Coupe d’Europe. En finale, les Jaunards retrouvent à nouveau les Toulonnais qui remportent à l’issue du match leurs troisièmes Coupe d’Europe consécutives. En Top 14, l’ASM parvient à se qualifier directement en demi-finales. Puis en Finale, les Clermontois retrouvent le Stade Français. L’ASM perd ainsi pour cette saison 2015 sa deuxième finale. En 2016, à l’issue de la saison régulière les Jaunards terminent premier du championnat de France avec 88 points. En demi-finale face au Racing 92, Clermont s’incline 33 à 34. Il faudra attendre 2017 pour que Clermont reprenne sa revanche face au Racing 92 en demi-finale de Top 14. Les Clermontois remportent la demi-finale de championnat 37 à 31 face aux Racingmens puis ils retrouvent en finale Toulon. Clermont remporte la finale 22 à 16 et devient à nouveau Champion de France. En finale, l’ASM échoue à nouveau en finale face au Saracens 28 à 17. Lors de la saison 2017-2018, le club pénalisé par les blessures accumule les contre-performances notamment en championnat.

En 2019, l’ASM a des résultats exceptionnels en Challenge européen. En effet, sur 6 matchs disputés, Clermont a remporté 6 victoires bonifiées. C’est le premier club français a réalisé cette performance dans la compétition européenne. Pour la 4ème fois de son histoire, Clermont se qualifie en finale pour une finale 100% française. Au terme d’un match maîtrisé par les Jaunards, Clermont remporte le Challenge européen. Après un début de saison tonitruant, la seconde partie du championnat de France est plus compliquée pour Clermont. Toutefois, l’ASM parvient à se qualifier pour les demi-finales de Top 14. Pour la 5ème fois de leur histoire, les Clermontois s’inclinent face à Toulouse 18 à 24. Il s’agit de la 12ème défaite de Clermont en finale de Top 14 contre 2 victoires.

Lors de la dernière saison de Top 14, l’ASM termine à la 7ème place du classement de la saison régulière. Ainsi le club disputera cette saison le challenge européen.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 2010  et 2017
Vice-champion de France de 1ère division 1936, 1937, 1970, 1978, 1994, 1999, 2001, 2007, 2008, 2009, 2015 et 2019
Champion de France de 2ème division 1925
Champion Challenge Européen 1999, 2007 et 2019
Finaliste Coupe d’Europe 2013, 2015 et 2017
Finaliste Challenge Européen 2004

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Giorgi Beria Pilier 23 ans France
Daniel Bibi Biziwu Pilier 21 ans France
Etienne Falgoux Pilier 29 ans France
Cristian Ojovan Pilier 25 ans Moldavie
Rabah Slimani Pilier 33 ans France
Yohan Beheregaray Talonneur 26 ans France
Etienne Fourcade Talonneur 25 ans France
Adrien PéLissié Talonneur 32 ans France
Paul Jedrasiak 2ème ligne 29 ans France
Thibaud Lanen 2ème ligne 24 ans France
Tomas Lavanini 2ème ligne 29 ans Argentine
Sébastien Vahaamahina 2ème ligne 31 ans France
Judicaël Cancoriet 3ème ligne 26 ans France
Lucas Dessaigne 3ème ligne 23 ans France
Alexandre Fischer 3ème ligne 24 ans France
Loïc Godener (recrue) 3ème ligne 27 ans France
Arthur Iturria 3ème ligne 28 ans France
Alexandre Lapandry 3ème ligne 33 ans France
Fritz Lee 3ème ligne 34 ans Samoa
Jacobus Van Tonder 3ème ligne 24 ans Afrique du Sud
Peceli Yato 3ème ligne 29 ans Fidji
Sébastien Bézy Mêlée 31 ans France
Kévin Viallard Mêlée 22 ans France
Anthony Belleau (recrue) Ouverture 26 ans France
Gabin Michet Ouverture 21 ans France
Jules Plisson (recrue) Ouverture 31 ans France
Jean Pascal Barraque Centre 31 ans France
Julien Heriteau (recrue) Centre 28 ans France
George Moala Centre 32  ans Nouvelle-Zélande
Apisai  Naqalevu Centre 33 ans Fidji
Irae Simone (recrue) Centre 27 ans Australie
Bautista Delguy (recrue) Ailier 27 ans Argentine
Samuel Ezeala Ailier 23 ans Espagne
Marvin O’connor Ailier 31 ans France
Damian Penaud Ailier 26 ans France
Alivereti Raka Ailier 28 ans France
Thomas Rozière Ailier 22 ans France
Alex Newsome (recrue) Arrière 26 ans Australie
Cheikh Tiberghien Arrière 22 ans France

 

Manager général Adjoints
Jono GIBBES -Nouvelle-Zélande Didier RETIERE  – Manager Sportif –  France
Aurélien ROUGERIE – Manager Sportif –  France
Davit ZIRAKASHVILI- Mêlée – Géorgie
Jared PAYNE – défense -Nouvelle-Zélande

 

Les objectifs

L’ASM a terminé la saison dernière au pied des phases finales de Top 14 à la 7ème place du classement finale de la saison régulière. L’objectif est à moyen voir court terme  de remettre sur le devant de la scène l’ASM. Ainsi pour redevenir une des références du rugby français , l’ASM devra retrouver les phases finales et aller chercher des titres. L’objectif est avant-tout est le titre du Top 14 puis le deuxième objectif sera d’afficher une nouvelle étoile pour retrouver les toits de l’Europe. Pour atteindre ces objectifs, le club a notamment officialisé 13 prolongations et 7 recrues pour cette nouvelle saison 2022-2023.

Le Maillot

 

maillot domicile 2022-2023 ASM maillot extérieur 2022-2023
Domicile Extérieur

 

Stade Toulousain – SAISON 2022/2023

logo stade toulousain

logo stade toulousain

 

Le club

Créé en 1907, le Stade Toulousain est issu de la fusion de deux clubs de rugby toulousains, le SOET (Stade olympique des Étudiants Toulousains) et le Véto-Sport fondé en 1896 et 1899. Toujours en 1907, une association de notables toulousains et créée “les amis du stade”. L’association achète un terrain de sept hectares et y fait construire le Stade des Ponts-Jumeaux qui sera remplacé plus tard par le stade Ernest-Wallon. Dès son premier match, le Stade Toulousain s’impose face à l’US Bergerac.

Seulement 5 ans après sa création, le Stade Toulousain obtient son premier titre de Champion de France en battant le Racing Club de France sur le score de 8 à 6 et surtout en restant invaincu tout au long de la saison.

Stade Toulousain 1912

L’équipe championne de France en 1912 (©Ville de Toulouse, Archives municipales, côte 9FI 5169)

Durant la première guerre mondiale, beaucoup de joueurs et membres du club vont partir au front, le Stade Toulousain va malheureusement  perdre environ 80 stadistes. Le deuxième titre de champion de France du Stade Toulousain intervient 10 ans après le premier en 1922. La machine est lancée et va enchaîner avec 4 titres à suivre en 1923, 1924, 1926 et 1927. 

Le Stade Toulousain fait partie des dissidents dans le monde du rugby amateur et intègre l’UFRA (Union Française de Rugby Amateur). Le Stade remporte les 2 titres de champion de France dans ce championnat. L’UFRA disparaît en 1932.   

En 1947 à la sortie de la seconde guerre mondiale, le Stade Toulousain remporte un nouveau titre de champion de France en étant une nouvelle fois invaincu.

Il faudra attendre le milieu des années 80 pour retrouver une domination  sur l’élite du rugby français. A partir de 1985, le Stade Toulousain devient l’un des meilleurs clubs d’Europe avec 3 boucliers de Brennus en 1985, 1986 et 1989. Depuis 1994 Le Stade rentre dans un nouveau cycle pour le Stade avec des victoires en championnat de France en 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001, 2008, 2011, 2011, 2019 et 2021. Les toulousains remportent également la première coupe d’Europe en 1996 et en gagnent 4 de plus en 2003, 2005, 2010, et la dernière en 2021.

Le Stade Toulousain est le club de tous les records avec 21 titres de champion de France et 5 coupes d’Europe.

bouclier brennus 1985 ToulouseToulouse, sacré champion de France en 1985. (C. Rochard//L’Équipe)

Le palmarès 

 

Champion de France de 1ère division 1912, 1922, 1923, 1924, 1926, 1927, 1947, 1985, 1986, 1989, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001, 2008, 2011, 2012, 2019, 2021
Vice-champion de France de 1ère division 1903, 1909, 1921, 1969, 1980, 1991, 2003, 2006
Coupe d’Europe 1996, 2003, 2005, 2010, 2021
Coupe de France 1946, 1947, 1984, 1998
Challenge Yves du Manoir 1934, 1988, 1993, 1995

 

L’effectif pour la saison

 

Nom Poste Âge Pays d’origine
David AINU’U Pilier 23 ans Etats-Unis
Dorian ALDEGHERI Pilier 29 ans France
Cyril BAILLE Pilier 29 ans France
Paul MALLEZ Pilier 20 ans France
Rodrigue NETI Pilier 26 ans France
Charlie FAUMUINA Pilier 35 ans Nouvelle-Zélande
Peato MAUVAKA Talonneur 26 ans France
Ian BOUBILA Talonneur 21 ans France
Julien MARCHAND Talonneur 21 ans France
Guillaume CRAMONT Talonneur 22 ans France
Yannick YOUYOUTTE 2ème ligne 23 ans France
Richie ARNOLD 2ème ligne 33 ans  Australie
Thibaud FLAMENT 2ème ligne 25 ans France
Joshua BRENNAN 2ème ligne 21 ans France
Emmanuel MEAFOU 2ème ligne  24 ans  Australie
Anthony JELONCH 3ème ligne 26 ans France
Selevasio TOLOFUA 3ème ligne 25 ans France
François CROS 3ème ligne 28 ans France
Alban PLACINES 3ème ligne 29 ans France
Rynhard ELSTADT 3ème ligne 33 ans Afrique du Sud
Alexandre ROUMAT 3ème ligne 25 ans France
Martin PAGE-RELO Mêlée 24 ans France
Antoine DUPONT Mêlée 25 ans France
Paul GRAOU Mêlée 25 ans France
Romain NTAMACK Ouverture 24 ans France
Tim NANAI-WILLIAMS Ouverture 34 ans Samoa
Sofiane GUITOUNE Centre 32 ans France
Santiago CHOCOBARES Centre 22 ans Argentine
Pierre FOUYSSAC Centre 27 ans France
Pita AHKI Centre 30 ans Nouvelle-Zélande
Pierre-Louis BARASSI Centre 23 ans France
Juan Cruz MALLIA Ailier 25 ans Argentine
Matthis LEBEL Ailier 22 ans France
Dimitri DELIBES Ailier 23 ans France
Lucas TAUZIN Ailier 23 ans France
Nelson EPEE Ailier 21 ans France
Arthur BONNEVAL Ailier 26 ans  France
Arthur RETIERE Ailier 25 ans France
Thomas RAMOS Arrière 26 ans France
Ange CAPUZZO Arrière 23 ans Italie
Melvyn JAMINET Arrière 22 ans France

 

Manager général Adjoints
Ugo MOLA – France Clément POITRENAUD – Arrières – France
Jean BOUILHOU – Avants – France
Virgile LACOMBE – Assistant des avants – France
Laurent THUERY – Défense – France
Jérôme KAINO – Skills – Nouvelle-Zélande
Jérôme CAZALBOU – Manager du Haut Niveau – France

Les objectifs

Après la saison 2020-2021 et un nouveau doublé pour  les Toulousains, la saison dernière les Rouge et Noir se sont arrêtés aux portes des finales européennes et de Top 14. La saison dernière reste pour les Toulousains inachevée. Pour cette nouvelle saison de Top 14, le Stade Toulousain voudra donc récupérer son titre.

Le Maillot

 

logog domicile stade toulousain logog extérieur stade toulousain
Domicile Extérieur

 

Le Stade Toulousain fera sa rentrée en Top 14 le dimanche 4 Septembre à 21h05 sur la pelouse de l’Union Bordeaux Bègles en clôture de la première journée. Le Stade Toulousain reste comme chaque saison un des favoris pour le titre et la coupe d’Europe. Les toulousains auront à cœur de prendre leur revanche sur la saison dernière où ils ont terminé 4ème de la saison régulière et se sont fait éliminer en demi-finale face au Castres Olympique. Idem pour la Coupe d’Europe.

Racing 92 – SAISON 2022/2023

logo racing 2022-2023

logo racing 2022-2023

Le club

Fondé il a tout juste 140 ans cette année, le Racing Club est à la base un club omnisport axé sur l’athlétisme. De nombreuses sections sportives viendront s’ajouter dont le rugby à XV en 1890. Le Racing devient le premier champion de France de rugby à XV en battant le Stade Français Paris en 1892.

Jusqu’à la première guerre mondiale, le Racing est un acteur majeur du rugby français avec 3 titres de champion et 3 finales de championnat. Au début des années 1920, les sections du Racing s’installent à dans la banlieue ouest de Colombes. Grâce aux Jeux Olympique de 1924, le Stade de Colombes s’agrandit pour devenir le plus grand stade de France.

Il faudra attendre 1959 pour que le Racing remporte un nouveau titre de champion de France, après deux finales perdues en 1950 et 1957. Après une longue période de disette de 30 ans, le club retrouve la finale du championnat de France mais sera battu en finale par Toulon. 

Trois ans plus tard, en 1990, le Racing remporte son cinquième titre de champion de France en battant le SU Agen en finale 22-11 après prolongations. 

Racing 1990

Source : Racing92.fr

Après le titre de 1990, le Racing est dans la tourmente et les résultats ne suivent plus. En 1998, le Racing remporte le titre de Champion de France du groupe A2. L’équipe est reléguée de nouveau en 2000. 

Devenu propriétaire du club en 1999, Eden Park marque de textile créé par des anciens du club se rapprochent de l’US Métro, club de la RATP. Les équipes fusionnent en 2001 pour créer le Métro Racing 92. Seules les sections professionnelles des clubs ont fusionnées, les autres équipes gardent leur entité. A la suite de la fusion des professionnels, le club se structure du côté sportif comme du côté administratif ayant pour objectif de s’implanter dans la durée en Top 14 et au niveau européen. 

Après avoir perdu l’année précédente en finale de 2008, le Racing devient champion de France de Pro D2 en 2009 en battant Bordeaux-Bègles en finale sur le score de 33 à 12. 

Fraîchement promu en Top 14, le Racing effectue un recrutement XXL afin de s’installer dans l’élite. 

Désormais installé dans le Top 14, le Racing participe aussi régulièrement aux différentes coupes d’europe, il poursuit sa progression chaque années en effectuant aux intersaisons des recrutements prometteurs, comme en 2013-2014 où le club annonce l’arrivée de 14 nouveaux joueurs. En 2015, le Métro Racing et l’US Métro se séparent et le club est renommé le Racing 92.

En 2016, c’est le retour en force du Racing 92, devant presque 100 000 spectateurs au Camp Nou de Barcelone, les racingmen remportent la finale du Top 14 face au RC Toulon sur le score de 29 à 21 après avoir joué à 14 durant plus de 60 minutes. 

Racing avec le bouclier brennus en 2016

Source : lnr.fr

La saison suivante, les dirigeants du Stade Français et du Racing annoncent un projet de fusion qui sera rapidement avorté suite à la contestation des joueurs.

Les ciel et blanc enchainent les participations en coupe d’europe mais seront battus deux fois en finale de en 2016 face aux Saracens et en 2018 face au Leinster. Cette même année, après avoir terminé second de la saison régulière, ils tombent en demi-finale du Top 14 face à Castres qui termine champion de France.

Toujours à la recherche d’un nouveau titre malgré de bons résultats, le Racing 92 est vice-champion d’europe en 2020, demi-finaliste du Top 14 en 2021, Lors de la saison précédente, le Racing 92 est éliminé en demi-finale de la coupe d’Europe contre le Stade Rochelais et en barrage contre Bordeaux Bègles.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1892, 1900, 1902, 1959, 1990, 2016
Vice-champion de France de 1ère division 1893, 1898, 1912, 1920, 1950, 1957,1987
Championnat de France de 2ème division 1926, 1998, 2009
Finaliste coupe d’Europe 2016, 2018,  2020

L’effectif pour la saison

 

Nom Poste Âge Pays d’origine
Eddy Ben Arous Pilier 32 ans France
Guram Gogichashvili Pilier 23 ans Géorgie
Cedate Gomes Sa Pilier 29 ans France
Gia Kharaishvili Pilier 23 ans France
Hassane Kolingar Pilier 24 ans France
Trevor Nyakane Pilier 33 ans Afrique du Sud
Ali Oz Pilier 27 ans France
Janick Tarrit (recrue) Talonneur 23 ans France
Camille Chat Talonneur 26 ans France
Jonathan Maiau Talonneur 20 ans France
Peniami Narisia (recrue) Talonneur 25 ans Fidji
Anton Bresler 2ème ligne 34 ans Namibie
Bernard Le Roux 2ème ligne 33 ans  France
Boris Palu 2ème ligne 26 ans France
Veikoso Poloniati (recrue) 2ème ligne 27 ans Tonga
Aston Vaiotu (recrue) 2ème ligne 20 ans Australie
Cameron Woki (recrue) 2ème ligne 23 ans France
Baptiste Chouzenoux 3ème ligne 29 ans France
Ibrahim Diallo 3ème ligne 24 ans France
Kitione Kamikamica (recrue) 3ème ligne 26 ans Fidji
Wenceslas Lauret 3ème ligne 33 ans France
Fabien Sanconnie (recrue) 3ème ligne 27 ans France
Anthime Hemery 3ème ligne 21 ans France
Teddy Iribaren Mêlée 31 ans France
Nolann Le Garrec Mêlée 20 ans France
Antoine Gibert Ouverture 24 ans France
Finn Russell Ouverture 29 ans Ecosse
Ben Volavola Ouverture 31 ans Fidji
Henry Chavancy Centre 34 ans France
Gaël Fickou Centre 29 ans France
Olivier Klemenczak Centre 26 ans France
Virimi Vakatawa Centre 30 ans France
Louis Dupichot Ailier 26 ans France
Regan Grace (recrue) Ailier 25 ans Pays de Galle
Juan Imhoff Ailier 34 ans Argentine
Donovan Taofifenua Ailier 23 ans France
Asaeli Tuivuaka (recrue) Ailier 26 ans Fidji
Warrick Gelant Arrière 27 ans Afrique du Sud
Paul Leraitre Arrière 21 ans France
Max Spring Arrière 21 ans France

 

Directeur du Rugby Entraîneurs
Laurent TRAVERS (France) Didier Casadei – (Avants – France)
Dimitri Szarzewski – (Défense – France)
Rory Teague – (Attaque et ¾ – Angleterre)
Philippe Doussy – (Jeu au pied et skills)

Les objectifs

C’est une équipe ambitieuse et revancharde qui va débuter cette nouvelle saison de Top 14. Après une saison précédente décevante, 6ème de la saison régulière et éliminé en barrage par Bordeaux Bègles, demi-finaliste de Coupe d’Europe. Les ciel et blanc auront à coeur de faire mieux cette saison.

Le discours du président Jacky Lorenzetti se veut apaisant pour cette saison, il espère voir ses joueurs faire mieux que la saison précédente sans pour autant leur mettre la pression. Il a récemment confié à l’AFP : « il n’y aura pas de révolution si on ne remporte pas de trophée cette année ». « Ce n’est pas prétentieux de vouloir être devant, il y en a dix autres comme nous qui veulent gagner. On partage cette ambition commune, on va se battre pour le mieux. J’ai confiance, je pense que cette année on aura moins de déceptions que l’année dernière. »

Avec 9 recrues, le club veut se donner les moyens de ses ambitions. La stratégie est également d’intégrer des jeunes issus du centre de formation. Des jeunes ambitions pour leur avenir.

Le groupe de Coupe d’Europe est certainement le plus difficile des groupes avec Leinster et les Harlequins. Le Racing va devoir élever son niveau de jeu pour rivaliser avec les meilleures équipes du Top 14 et européennes.

Le Maillot

 

maillot domcile racing 2022-2023
Europe Domicile Extérieur

 

Après une victoire contre l’USAP et une défaite face au CA Brive, les Racingmen affichent un bilan mitigé avant le lancement de la saison. La principale ombre au tableau est la blessure de l’emblématique Gaël Fickou. Le trois-quarts centre international devrait être absent entre quatre et cinq semaines et ne pourra donc pas disputer les matchs de début de saison.

 

Le championnat de Top 14 du Racing commence à Paris La Défense Arena face au vice-champion de France pour débuter la saison et se tester en match officiel. Enchaînement avec un déplacement à Bayonne, réception du LOU, déplacement au Stade Toulousain et ensuite à la Rochelle. Un gros programme qui donnera déjà la tendance pour la suite de la saison et la campagne européenne.

Lyon Olympique Universitaire – SAISON 2022/2023

lou - rugby 2022-2023

lou - rugby 2022-2023

Le club

D’abord pratiqué par les associations sportives scolaires, l’histoire du rugby à Lyon a débuté à la fin du XIXème siècle. le FCL (Football Club de Lyon) a été fondé en 1893, il dispute avec l’Association Athlétique de Grenoble des compétitions de rugby dès 1895. 

Le rapprochement entre le Lyon Olympique et l’AS de l’Ecole Centrale de Lyon qui deviendra le LOU en 1910. 

A l’entre-deux-guerres, le LOU devient rapidement le meilleur club lyonnais en remportant plusieurs fois le championnat du Lyonnais.

En 1931, le LOU est vice-champion de France dans le championnat de l’UFRA, (dissident de la FFR). Les lyonnais sont battus face au RC Toulon.

En 1932, c’est la consécration avec la victoire en championnat de France de l’UFRA face au RC Narbonne, ils seront malheureusement battus en finale du Challenge Yves du Manoir face au SU Agen.

Après la Seconde Guerre mondiale, le LOU connaît une longue période de disette jusqu’au début des années 50 avec un quart de finale de championnat de France lors de la saison 1950-1951. Le club va ensuite descendre les échelons avant de remonter en championnat première division en 1971 et de se maintenir de justesse. Le club atteint les huitièmes de finale du championnat en 1975 éliminé par Narbonne. 

En 1989, le LOU retrouve le Groupe B en devenant champion de France de deuxième division. Maintenu de justesse en 1990, le LOU descend deux saisons plus tard et remonte immédiatement en 1992 en remportant le titre de champion de France de deuxième division et le challenge de l’amitié. Après une belle saison 1993, le club monte aussitôt d’un échelon pour accéder au championnat de France en 1994. Il sont relégués à la fin de la saison et descendront même en Groupe B en 1999.

Il faudra attendre la saison 2002 pour voir de nouveau le LOU dans le références du rugby français avec un titre en Fédérale 1 et l’accession à la PRO D2. En 2011, les Lyonnais terminent premier du championnat de PRO D2 et accèdent au TOP 14 pour une saison avant de redescendre. Habitué à faire l’ascenseur entre les divisions, le LOU remporte le titre de champion de France de PRO D2 en 2014, après une nouvelle montée, une nouvelle descente. 

C’est l’occasion pour le club de remanier l’effectif et le staff. Une nouvelle fois champion de France de PRO D2 en 2016, le LOU fait cette fois bonne figure dans le Top 14 jusqu’à atteindre une demi-finale en 2018 et 2019, il termine 9 ème la saison dernière.

En revanche, c’est en Challenge Européen que les Lyonnais remportent certainement un des plus beaux de leurs trophées. Ils remportent en France à Marseille, le titre en battant les Toulonnais sur le score de 30 à 12.

challenge cup 2022 lou rugby

Le LOU Rugby remporte le premier titre européen de son histoire. Photos © DR

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1932, 1933
Vice-champion de France de 1ère division 1931
Championnat de France de 2ème division 1989, 1992, 
Championnat de France de PRO D2 2011, 2014, 2016
Challenge Européen 2022

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Francisco Gomez Kodela Pilier 37 ans Argentine
Hamza Kaabeche Pilier 26 ans France
Paulo Tafili (recrue) Pilier 26 ans France
Vivien Devisme Pilier 30 ans France
Demba Bamba Pilier 34 ans France
Feao Fotuaika (recrue) Pilier 29 ans Tonga
Sébastien Taofifénua Pilier 30 ans France
Jérôme Rey Pilier 27 ans France
Liam Coltman (recrue) Talonneur 32 ans Nouvelle-Zélande
Guillaume Marchand Talonneur 24 ans France
Yanis Charcosset Talonneur 21 ans France
Killian Geraci 2ème ligne 23 ans France
Félix Lambey 2ème ligne 28 ans  France
Temo Mayanavanua 2ème ligne 25 ans Fidji
Romain Taofifénua 2ème ligne 22 ans France
Joel Kpoku 2ème ligne 23 ans Angleterre
Dylan Cretin 3ème ligne 25 ans France
Patrick Sobela 3ème ligne 30 ans France
Loann Goujon 3ème ligne 33 ans France
Arno Botha (recrue) 3ème ligne 31 ans Afrique du Sud
Maxime Gouzou (recrue) 3ème ligne 24 ans France
Jordan Taufua 3ème ligne 30 ans Samoa
Beka Saghinadze 3ème ligne 24 ans Géorgie
Théo William (recrue) 3ème ligne 22 ans France
Baptiste Couilloud Mêlée 25 ans France
Jonathan Pélissié Mêlée 34 ans France
Jean-Marc Doussain Ouverture 31 ans France
Léo Berdeu Ouverture 34 ans France
Lima Sopoaga Ouverture 31 ans Nouvelle-Zélande
Fletcher Smith (recrue) Ouverture 27 ans Nouvelle-Zélande
Thibaut Regard Centre 29 ans France
Josiah Maraku (recrue) Centre 22 ans Nouvelle-Zélande
Ethan Dumortier Centre 22 ans France
Kyle Godwin (recrue) Centre 20 ans Australie
Xavier Mignot Ailier 28 ans France
Noa Nakaitaci Ailier 32 ans France
Davit Niniashvili Ailier 20 ans Géorgie
Josua Tuisova Ailier 28 ans Fidji
Tavite Veredamu Ailier 33 ans France
Toby Arnold Arrière 35 ans Nouvelle-Zélande
Alexandre Tchaptchet Arrière 21 ans France

 

Manager Adjoints
Xavier GARBAJOSA (France) Coenie BASSON (Arrière – Afrique du Sud)
Kendrick Lynn (Arrière – Nouvelle-Zélande)
Julien Puricelli (Touches – France)

Les objectifs

Avec l’arrivée de Xavier GARBAJOSA à la tête du staff du LOU, c’est un nouveau cycle qui s’ouvre pour les Lyonnais après avoir été dirigés pendant 7 ans par Pierre Mignoni. L’objectif est la qualification pour les phases finales du Top 14 sans oublier la défense du titre européen. Une saison qui s’annonce chargée pour le LOU.

Pour cela, ils ont dû se renforcer à  l’intersaison avec l’arrivée de 8 nouveaux joueurs. Talifi et Fotuaika pour ce qui est des piliers, Coltman au poste de talonneur, les 3èmes lignes William, Gouzou et Botha, Smith à l’ouverture et Godwin au centre. 

Le Lou Olympique Universitaire commence sa saison à l’extérieur le 3 Septembre à Brive avant d’enchaîner à domicile avec la réception du Stade Rochelais 7 jours plus tard. Déplacement au Racing 92 et réception du Stade Français Paris pour la 4ème journée et déplacement à Clermont pour le compte de la 5ème journée. 

Un programme très chargé pour les 5 premiers matchs de championnat qui attendent les Lyonnais. Il faudra répondre présent et être capable de rivaliser avec les cadors comme ils ont su le faire en amical avec une victoire face aux Montpelliérains tenants du titre.

entraineur lou rugby Xavier GARBAJOSA-

Le Progrès

Le Maillot

 

maillot domicile lou 2022-2023
Europe Domicile Extérieur

calendrier lou rugby

Lou Rugby

Le LOU est un club qui veut s’inscrire dans la durée dans l’élite du rugby français et européen. Xavier Garbajosa sera attendu au tournant à la tête du staff lyonnais. Il va devoir faire aussi bien, voire mieux que son prédécesseur Pierre Mignoni. Le LOU va devoir enchaîner les matchs de championnat et européens sans perdre de vue l’ objectif principal annoncé en début de saison qui est la qualification pour les phases finales du Top 14.

Stade Français – SAISON 2022/2023

Stade Français 2022-2023

Stade Français 2022-2023

Le club

Créé en 1883 par des étudiants parisiens au Café Procope. Le Stade Français qui a son origine devait être un club multisport s’oriente rapidement vers le rugby, sport en vogue outre manche qui attire les bourgeois et l’aristocratie parisienne. Entre 1893 et 1908, le Stade remporte 8 titres de champion de France. Il faudra ensuite attendre 90 ans pour voir le Stade Français renouer avec le titre. Le Stade fournit beaucoup d’internationaux au début des années 1900. Le club connaîtra la deuxième division en 1947 et remontera dès la saison suivante. Malheureusement la saison suivante sera catastrophique, le club descendra en deuxième et même troisième division jusqu’au début des années 1990.

naissance du stade français

En 1992, Max Guazzini, fondateur de la radio NRJ reprend le club. Fan de rugby, il souhaite redonner ses lettres de noblesse au Stade Français. Le club, retombé dans l’anonymat, navigue entre séries régionales d’Ile de France et divisions fédérales.  Guazzini injecte de l’agent dans le club et le 15 mai 1995, le club fusionne avec le CASG .

Avec le recrutement de Bernard Laporte comme entraîneur en 1995, le club reprend sa marche en avant. Il devient champion de France de Groupe B dès 1996. En 1997, après un recrutement important, le Stade Français monte immédiatement en groupe A1. Lors de sa première saison dans l’élite, le Stade Français est sacré champion de France lors de la première finale disputée au Stade de France en 1998. Bernard Laporte est contraint de quitter le banc pour rejoindre l’équipe de France.

Stade Français soulevant le bouclier brennus en 1995

Le Stade Français, sacré champion de France en 1998. (L’Équipe)

Même sans Laporte et alors que les joueurs sont en conflit avec l’entraîneur, le club continue sa progression au début des années 2000 avec  5 titres de champion de France (2000, 2003, 2004, 2007 et 2015). Le Stade dispute une finale de Coupe d’Europe en 2001 mais sera battu contre les Toulousains. L’entraîneur sud-africain Nick Mallett, réussira juste après son arrivée à remporter deux nouveaux titres de champion en 2003 et 2004. Fabien Galthié, ancien capitaine de l’équipe devient entraîneur par la suite et amènera le club en finale de Coupe d’Europe, défaite contre Toulouse après prolongations et défaite en finale contre Biarritz en championnat de France après prolongations. En 2007, le Stade Français remporte un nouveau bouclier de Brennus en battant Clermont du Top 14 en finale et après avoir été leader du championnat de la première à la dernière journée. Ce titre marque la fin d’un cycle. De nombreux joueurs importants prennent leur retraite ou quittent le club lors des saisons suivantes. 

Après ces années dans le ventre mou du championnat, de difficultés sportives, le club fait confiance à ses jeunes pour retrouver sa place.

5ème bouclier Brennus Stade Français

5ème bouclier Brennus en 2007 –  – Philippe Perusseau / Icon Sport

En 2011, Max Guazzini  doit mettre en vente le club qui est en difficulté financière. Le nouvel actionnaire du club devient le groupe Oberthur Fiduciaire, Thomas Savare prend la présidence du club. Le club reste déficitaire au fil des saisons et des tensions apparaissent entre les actionnaires et les dirigeants du club. 

Le Stade Français retrouve enfin les phases finales du Top 14 à partir de la saison 2014-2015 et se qualifie pour la coupe d’Europe (ERCC). Après avoir battu le Racing Métro, le RC Toulon. Les Parisiens retrouvent l’ASM Clermont Auvergne comme en 2007 en finale du Top 14 et comme lors du dernier titre de 2007, le Stade Français s’impose et remporte son 14 ème Brennus. 

En 2017, le président Thomas Savare annonce un projet de fusion avec le Racing 92, cette déclaration rend furieux le vestiaire qui menace de faire grève dès le lendemain de l’annonce. Le projet est finalement avorté. Le club passe sous pavillon Suisse avec le rachat du Dr Hans-Peter Wild, grand fan de rugby et propriétaire et fondateur de Capri-Sun. Il arrive avec un projet complet pour le club au niveau de l’image de marque et souhaite faire passer le Stade Français dans un nouvel ère. Du côté du sportif, l’équipe termine 8ème de la saison 2018-2019. La saison suivante est de nouveau catastrophique, le Stade est bon dernier lors de l’arrêt du championnat pour crise sanitaire. Après avoir été conservé en Top 14, “grâce” à l’arrêt de la saison précédente, le club se reprend lors de la saison 2020-2021 et termine sixième de la saison régulière mais sera éliminé par le voisin du Racing 92 lors des barrages. La saison dernière les Parisiens terminent onzième avec seulement 11 victoires pour 15 défaites.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1893, 1894, 1895, 1897, 1898, 1901, 1908, 1998, 2000, 2003, 2004, 2007, 2015
Vice-champion de France de 1ère division 1892, 1896, 1899, 1904, 1905, 1906, 1907, 1927, 2005
Champion de France de Pro D2 1950
Challenge Européen 2017
Finaliste Challenge Européen 2011, 2013
Finaliste Coupe d’Europe 2001, 2005

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Moses ALO-EMILE Pilier 22 ans Australie
Clément CASTETS Pilier 26 ans France
Nemo ROELOFSE Pilier 27 ans Afrique du Sud
Vasil KAKOVIN Pilier 33 ans Géorgie
Giorgi MELIKIDZE Pilier 24 ans Géorgie
Paul ALO-EMILE Pilier 31 ans Australie
Mickaël IVALDI (recrue) Talonneur 32 ans France
Lucas PEYRESBKANQUES (recrue) Talonneur 29 ans France
Laurent PANIS Talonneur 33 ans Portugal
Pierre-Henri AZAGOH 2ème ligne 24 ans France
Mathieu DE GIOVANNI 2ème ligne 28 ans France
Paul GABRILLAGUES 2ème ligne 29 ans  France
Sekou MACALOU 3ème ligne 27 ans France
Marcos KREMER 3ème ligne 25 ans Argentine
Ryan CHAPUIS 3ème ligne  25 ans  France
Baptiste PESENTI (recrue) 3ème ligne 25 ans France
Giorgi TSUTSKIRIDZE (recrue) 3ème ligne 25 ans Géorgie
Julien ORY (recrue) 3ème ligne 25 ans France
Mathieu HIRIGOYEN (recrue) 3ème ligne 23 ans France
Giovanni HABEL KUFFNER (recrue) 3ème ligne 27 ans Nouvelle-Zélande
Morgan PARRA (recrue) Mêlée 33 ans France
Arthur COVILLE Mêlée 24 ans France
James HALL Mêlée 26 ans Afrique du Sud
Joris SEGONDS Ouverture 25 ans France
Léo BARRE Ouverture 20 ans France
Nicolas SANCHEZ Ouverture 24 ans Argentine
Julien DELBOUIS Centre 25 ans France
Alex ARRATE Centre 25 ans France
Théo DACHARY (recrue) Centre 25 ans France
Stéphane AHMED (recrue) Ailier 23 ans France
Sefanaia NAIVALU Ailier 20 ans Fidji
Lester ETIEN Ailier 27 ans France
Nadir MEGDOUD (recrue) Ailier 25 ans Algérie
Telusa VEAINU Arrière 22 ans Nouvelle-Zélande
Sione TUI (recrue) Arrière 23 ans Australie
Kylan HAMDAOUI Arrière 28 ans France

Manager général Adjoints
Gonzola QUESADA – Argentine Kobus POTGIETER – Entraîneur Adjoint – Afrique du Sud
Julien ARIAS – Arrières – France
Laurent SEMPERE – Avants – France
Paul GUSTARD – Défense – Angleterre (recrue)
James KENT – Skills – Australie (recrue)

Les objectifs

Après une saison 2021-2022 décevante, le Stade Français a pour objectif cette année d’accéder aux barrages des phases finales. Gonzalo Quesada et son staff ont tiré les leçons des erreurs et du manque de régularité de la saison dernière. Toutefois, il reste lucide et humble, les 6 équipes qui se sont qualifiées l’an passé seront de nouveau à la bagarre cette saison mais d’autres équipes comme Toulon, Clermont ou le LOU, absentes l’année dernière vont faire le nécessaire pour être dans les 6 également.

Du côté du recrutement, le Stade Français à enregistré douze recrues intéressantes pour compenser les départs de l’intersaison. Quesada a voulu des joueurs de caractère, des revanchards qui veulent comme à l’image du Stade Français, retrouver le goût de la victoire et des titres.

Le plus grand nom de ce recrutement est peut-être Morgan PARRA que connaît bien le manager quand il s’occupait du jeu au pied de l’équipe de France. Morgan PARRA aura un rôle de leader dans le vestiaire comme sur le terrain, il doit mettre son expérience au service du collectif. 

Le Maillot

maillot domicile Stade Français
Domicile Extérieur

Le Stade Français Paris se doit de retrouver les phases finales mais surtout de la stabilité, sur le terrain et en dehors. Après plusieurs années de vache maigre et de problèmes financiers, depuis l’arrivée de l’actionnaire Suisse, quelques changements ont été effectués pour repartir de l’avant. Le Stade Français a réalisé un beau recrutement à l’intersaison et doit confirmer les ambitions du club sur le terrain.  

Le championnat débutera à domicile face à l’ASM Clermont Auvergne, un vrai test dès la première journée face à l’ancien club de Morgan PARRA

STADE ROCHELAIS- SAISON 2022/2023

Stade Rochelais saison 2022-2023

Stade Rochelais saison 2022-2023Le club

Ses origines

Le Stade Rochelais est créé le 8 avril 1896, sous la forme d’une société de sports athlétiques et avec comme président Louis Sagot. Il faudra cependant attendre 1898 pour que le Stade Rochelais soit officiellement reconnu, sous l’impulsion et la responsabilité de son nouveau président Charles Guarrigues. Le Stade Rochelais est l’un des clubs de rugby les plus anciens sur le sol national.

La naissance du club de rugby

George Henry Jackson développe la section rugby, avant de devenir le président du club de 1904 à 1911. Le Stade Rochelais est sacré durant cette période plusieurs fois champion d’ Atlantique. Ensuite pendant l’entre-deux-guerres, les performances du Stade Rochelais ne sont plus au rendez-vous et les présidents se succèdent. Le Stade Rochelais ainsi que l’Union Sportive Rochelaise (une deuxième équipe quinziste) en difficulté doivent notamment faire face aux départs de leurs joueurs vers l’équipe treiziste. Ainsi en 1935, les deux équipes quinzistes décident de s’unir mais également d’évoluer au rugby à XIII. Ainsi le nouveau club remporte deux titres de champions de France de deuxième division de rugby à XIII en 1936  et 1937. 

Sous l’occupation allemande, la légende Marcel Deflandre

La Rochelle devient une ville occupée par l’armée allemande en juin 1940. Sous l’occupation, les associations et les sociétés sportives diminuent, ainsi La Rochelle-Étudiants XIII décide de s’unir avec l’équipe quinziste le Stade Rochelais. En 1941, Marcel Deflandre devient le président du club. Le directeur de la Raffinerie du Midi et nouveau président s’engage dans la résistance en 1942. Arrêté en octobre 1943, Marcel Deflandre sera exécuté le 11  janvier 1944.

MArcel Deflandre

Marcel Deflandre © Stade Rochelais

L’après Guerre et la renaissance du Stade Rochelais

Une fois la France libérée, les compétitions sportives reprennent. L’Entente Sportive Cheminots Rochelais (ESCR) est créée. La section rugby de l’ESCR s’installe au Stade de Port-Neuf, qui deviendra, le 23 mars 1947, le Stade Marcel Deflandre. En 1948, la section rugby de l’ESCR redevient le Stade Rochelais.

La première division : nouvelle terre des Maritimes

En 1948, le Stade Rochelais s’installe dans l’élite du rugby français en accédant à la Fédérale (plus haute compétition de rugby en France à l’époque). Du 09 janvier 1949 au 24 octobre 1954, le club va enchaîner 28 matchs sans défaite au stade Marcel Deflandre. Grâce aux bons résultats des Jaune et Noir, la ferveur commence à se développer autour du club, qui ne cessera ensuite de grandir. En 1952, l’école de rugby du Stade Rochelais est créée.  En 1973, le championnat de France évolue vers une nouvelle formule. Il se compose désormais de 32 clubs divisés en deux groupes. Le Stade Rochelais restera dans le groupe A, première division jusqu’en 1985 avant la relégation dans le groupe B.

La naissance du Stade Rochelais

C’est à partir de 1997 que le club de rugby Stade Rochelais se professionnalise et que l’histoire récente du club se dessine. Le club des Maritimes restera cinq saisons en première division jusqu’en 2002. Toutefois le Stade Rochelais continue de briller en étant demi-finaliste de la Coupe de France en 2000. Les Maritimes remportent deux fois la Coupe de la Ligue en 2002 et 2003. Lors de la saison 2001 et 2002, le Stade Rochelais fait partie de la première division avant d’être rétrogradé  à la fin de la saison. Nouveau record pour les Maritimes qui entre le 18  novembre 2006 et le 4 mai 2008 enchaînent 22 victoires d’affilées. La Rochelle brille également en Europe en participant à trois boucliers européens en 1997, 2000 et 2001. De 2006 à 2009, la Rochelle est systématiquement en phase finale du championnat de Pro D2 mais ne parvient pas à concrétiser son ascension en première division. Finaliste en 2007, demi-finaliste en 2008 et 2009, c’est en 2010 que les Maritimes réalisent enfin leur retour en première division en s’imposant en finale contre le Lou 32 à 16.  Toutefois après une saison en Top 14, le Stade Rochelais est à nouveau rétrogradé en Pro D2.

L’ascension du club maritime

Finale de pro d2 2014 - Stade Rochelais - Agen

Stade Rochelais – Agen : finale Pro D2 © Stade Rochelais

Il faudra attendre la saison 2014-2015 pour voir le retour du Stade Rochelais en première division. En effet en finale d’accession, La Rochelle bat Agen 31 à 22  et signe son ascension en Top 14.  Lors de la saison 2016-2017, la Rochelle brille et termine leader de Top 14 lors de la phase régulière avec un record d’invincibilité (10 victoires et un nul). Pour la première fois de son histoire, le Stade Rochelais se qualifie directement pour les demi-finales de Top 14 mais l’équipe maritime échoue face à Toulon. Un an plus tard après une cinquième place en phase régulière, les Rochelais sont à nouveau éliminés en demi-finale. Nouvel échec pour la Rochelle qui perd en finale du Challenge européen.

En 2019-2020 la saison est inachevée à cause de la pandémie mondiale. Il faudra attendre  la saison 2020-2021 pour voir les performances du nouveau duo d’entraîneur et coordinateur Ronan O’Gara et Robert Mohr. Le staff rochelais se réorganise donc en 2019 puis en 2021.

En effet, à la suite du départ de Jono Gibbes, Ronan O’Gara devient manager du Stade Rochelais en juillet 2021. En Champions Cup, le Stade Rochelais se qualifie pour la première fois de son histoire en demi-finale de la Coupe d’Europe. En finale, la Rochelle s’incline face au Toulousain 17 à 22. Puis les Maritimes s’inclinent à nouveau contre le Stade Toulousain en finale de Top 14.

Lors de la saison dernière, le Stade Rochelais termine 5ème de la phase régulière de Top 14 mais s’arrête en barrage. Toutefois le Stade Rochelais a brillé l’an dernier parmi l’élite du rugby européen. En effet pour la deuxième année consécutive, le Stade Rochelais est en finale de Champions Cup. Face à Leinster, quadruple champion d’Europe et vainqueur de Toulouse , tenant du titre, la Rochelle s’impose 24 à 21. Ainsi en 2022, le Stade Rochelais devient pour la première fois de son histoire Champion d’Europe.  

Stade Rochelais champion de Champions Cup

Les Rochelais sacrés champions d’Europe 2022  © Maxppp – SPEICH Frédéric

 

Le palmarès 

Vice-champion de France de 1ère division 2021
Demi-finaliste de France de 1ère division 2017, 2019
Barragiste de 1ère division 2022
Vainqueur du barrage d’accession en Top 14 2010, 2014
Champion Coupe d’Europe 2022
Finaliste Coupe d’Europe 2021
Finaliste Challenge Européen 2019

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
LÉO AOUF Pilier 25 ans France
UINI ATONIO Pilier 32 ans France
GEORGES-HENRI COLOMBE REAZEL (recrue) Pilier 24 ans France
THIERRY PAIVA (recrue) Pilier 27 ans France
JOEL SCLAVI Pilier 28 ans Argentine
REDA WARDI Pilier 28 ans France
PIERRE BOURGARIT Talonneur 25 ans France
SAMUEL LAGRANGE Talonneur 25 ans France
QUENTIN LESPIAUCQ (recrue) Talonneur 27 ans France
ULTAN DILLANE (recrue) 2ème ligne 29 ans Irlande
THOMAS LAVAULT 2ème ligne 23 ans France
RÉMI PICQUETTE 2ème ligne 27 ans France
THOMAS PLOYET (espoir) 2ème ligne 21 ans France
ROMAIN SAZY 2ème ligne 36 ans France
WILL SKELTON 2ème ligne 30 ans Australie
GRÉGORY ALLDRITT 3ème ligne 25 ans France
PAUL BOUDEHENT 3ème ligne 23 ans France
RÉMI BOURDEAU 3ème ligne 30 ans France
NOÉ DELLA-SCHIAVA (espoir) 3ème ligne 20 ans France
MATTHIAS HADDAD 3ème ligne 21 ans France
YOAN TANGA MANGENE (recrue) 3ème ligne 26 ans France
THOMAS BERJON Mêlée 24 ans France
TAWERA KERR-BARLOW Mêlée 32 ans Nouvelle-Zélande
JULES LE BAIL Mêlée 30 ans France
HARRY GLYNN (espoir) Ouverture 21 ans Angleterre
ANTOINE HASTOY (recrue) Ouverture 25 ans France
JONATHAN DANTY Centre 30 ans France
LEVANI BOTIA Centre 33 ans Fidji
VICTOR OLIVIER (espoir) Centre 21 ans France
ULUPANO SEUTENI (recrue) Centre 29  ans Samoa
MARTIN ALONSO MUNOZ Ailier 23 ans Espagnole
PIERRE BOUDEHENT Ailier 24 ans France
JULES FAVRE Ailier 23 ans France
RAYMOND RHULE Ailier 30 ans Afrique du Sud
TEDDY THOMAS (recrue) Ailier 29 ans France
BRICE DULIN Arrière 32 ans France
DILLYN LEYDS Arrière 30 ans Afrique du Sud
PIERRE POPELIN Arrière 27 ans France
THIBAULT RABOURDIN (espoir) Arrière 21 ans France

 

Manager général Adjoints
Ronan O’GARA – Irlande Sébastien BOBOUL – Arrière – France
Gurthrö STEENKAMP – Mêlée – Sud Afrique
Donnacha RYAN – Avant – Irlande
Romain CARMIGNANI – Avant – France

 

Les objectifs

Pour cette nouvelle saison 2022-2023, le Stade Rochelais a un très beau statut de champion d’Europe en titre. Les Maritimes devront donc l’assumer mais également le confirmer. Le capitaine du Stade Rochelais a confirmé son envie de faire perdurer la belle histoire du club et que ce titre européen ne soit qu’une première étape de l’histoire. Pour jouer cette nouvelle saison sous les meilleurs hospices, le staff rochelais a de nouvelles recrues très intéressantes. Huit ans après son arrivée dans l’élite du rugby français, le Stade Rochelais a su se construire petit à petit pour grandir et progresser. Le staff rochelais a donc misé sur huit recrues pour cette nouvelle saison. Trois racingmen ont donc intégré les rangs des jaunes et noirs, Thomas, Colombe Reazel, Tanga Mangene mais également l’international Hastoy, Lespiauq, Paiva et Seuteni. Un seul joueur n’est pas issu de formation française, l’Irlandais Dillane. De plus le staff a également misé sur 5 nouvelles recrues Espoir qui intègrent le vestiaires professionnel rochelais.

Le Maillot

 

maillot domicile 2022-2023-stade-rochelais maillot extérieur stade rochelais 2022-2023

 

Domicile Extérieur

 

Pour cette nouvelle saison 2022-2023 en Top 14, le Stade Rochelais devra donc confirmer son statut de Champion d’Europe. La Rochelle, tenant du titre de Champions Cup  souhaite conserver son titre et confirmer la progression et l’ascension du club.

CLUB ATHLÉTIQUE BRIVE- SAISON 2022/2023

logo brive 2022-2023

logo brive 2022-2023

Le club

Le Club Athlétique de Brive a été créé en 1910. En août 1907, à la suite de la crise de la viticulture dans le Languedoc, des rugbymans de talents issus du 126ème régiment d’Infanterie sont mutés de Toulouse à Brive. Ils intègrent ainsi le Football Club Briviste. Un second club voit le jour au cours de ces années, le Stade Gaillard. Les deux clubs rivaux brivistes ne cessent de s’affronter. Le 15 mars 1910, les deux clubs brivistes fusionnent et donnent naissance au Club Athlétique Briviste. La notoriété régionale de ce nouveau club ne cesse de progresser notamment grâce à ces bons résultats. Le club est champion du Limousin en 1913 et plusieurs fois dans l’entre deux guerres. De 1925 à 1930,  le club oscille entre la deuxième division et l’élite. 

 CA Brive en 1908

 CA Brive en 1908

En 1930, 15 clubs forment l’UFRA (Union Française des Clubs Amateurs) parmi eux 12 clubs exclus du championnat de France et trois autres clubs. Ainsi, Brive retrouve sa place parmi l’élite des clubs français. Juste avant la seconde guerre mondiale, Brive essaye de se faire une place dans le championnat de France de rugby à XIII.  

Après la guerre, Brive renforce son effectif mais ne parvient pas à conclure. Il faut attendre 1947 pour que le club retrouve l’élite. En 1948, Brive atteint pour la première fois de son histoire les demi-finales du championnat de France. Le club de la cité gaillarde perd en demi-finale face au Stade Montois 8 à 0. C’est seulement en 1951 que le CAB atteindra à nouveau le quart de finale de la coupe de France avant d’être éliminé par le FC Lourdes.  Le club briviste connaît alors un déclin. Les résultats en dents de scie du club enchaînent et le CAB redescend en deuxième division en 1955.

Toutefois le CAB ne restera pas longtemps en deuxième division. Amédée Domenech et ses coéquipiers manquent en 1956 la remontée. Avec leur nouvel entraîneur, l’international François Lombard dit “Duc”, les Brivistes sont sacrés champions de France de deuxième division en 1957. En 1961, Brive termine premier de sa poule de championnat  avec 12  victoires et seulement 2 défaites mais échoue en quart de finale. En 1963 Brive est finaliste du Challenge Yves Manoir mais échoue face SU AGEN. En 1965, le CA Brive est pour la première fois de son histoire en finale du championnat mais les Brivistes s’inclinent encore face à Agen. Puis le CAB échoue souvent les années suivantes en quart de finale. Les Brivistes retrouveront les demi-finales en 1969 et 1971.

En 1972,  Brive remporte ses 14  matchs de championnat et termine premier à l’issue des matchs de poule. Toutefois, le club s’incline en finale face à Béziers 9 à 0. En 1974, le club de Corrèze termine demi-finaliste du championnat et finaliste du challenge Yves du Manoir sans concrétiser. En 1975, Brive est à nouveau vice-champion de France et 1976 demi-finaliste. De 1976 à 1995, Brive va rester dans le ventre mou du rugby sans briller. Le club connaitra une petite éclaircie dans la grisaille en 1980 avec une place de demi-finaliste.

Il faudra attendre 1995 et la professionnalisation du rugby pour voir Brive sortir de la grisaille. Des jeunes joueurs éclosent et en 1996 Brive remporte le Challenge Yves du Manoir, son premier grand trophée. Après une saison tonitruante, Brive échoue face à Toulouse en finale du championnat et voit à nouveau le bouclier de Brennus lui échapper.

En 1997, Brive se hisse sur le toit de l’Europe en remportant la Coupe d’Europe face à Leicester Tigers 28 à 9 à l’Arms Park de Cardiff. L’année suivante, Brive échoue de peu d’un doublé historique. Le CAB s’incline 18 à 19  face à Bath. En 1999, le CA Brive est éliminé en demi-finale du challenge européen par Bourgoin.

En  1997, Brive remporte la Coupe d’Europe de rugby

En  1997, Brive remporte la Coupe d’Europe de rugby (©Icon Sport)

En 2001, le club corrézien est en difficulté et ne peut éviter la relégation en Pro D2. Depuis 44 saisons sans interruption, Brive figurait parmi l’élite du rugby français. En 2003, Brive parvient à négocier au terme de la phase régulière sa remontée parmi l’élite du rugby national.

Après onze années sans briller parmi l’élite du rugby national, le CA Brive connait une nouvelle relégation en 2012 en Pro D2. En 2013, vice-champion de France de Pro D2, le club de Corrèze dispute les barrages d’accession au Top 14 et décroche sa place et son retour dans l’élite. Le CAB reste en TOP 14 malgré des années compliquées mais en 2018, Brive termine dernier du classement et signe son retour en PRO D2.

Doté d’un nouveau manager, l’objectif du CAB est de remonter en TOP 14. Le CABCL termine la phase régulière à la première place et signe sa remontée en remportant son match de barrage face à Grenoble. En 2019-2020, le championnat est interrompu à cause de  la crise sanitaire et de  la pandémie, ainsi il n’y a aucune relégation et promotion.  

En 2021, Brive termine à la 11ème place du championnat de Top 14 et en 2022, le club remporte son dernier match de la saison et termine de justesse à la 12ème place.  Alors que Brive a brillé dans l’élite du rugby français sans jamais soulever le bouclier de Brennus, ces dernières années le CAB s’accroche pour se maintenir en TOP 14.

 

Le palmarès de Brive

Vice-champion de France de 1ère division 1965, 1972, 1975 et 1996
Champion de France de Pro D2 1957
Vice-champion de France PRO D2 2013, 2019.
Vainqueur du barrage d’accession en TOP 14 2019
Demi-finaliste Challenge européen 1999, 2005, 2012
Coupe d’Europe 1997
Finaliste Coupe d’Europe 1998

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
DANIEL BRENNAN Pilier 24 ans France
PIETRO CECCARELLI Pilier 30 ans Italie
YANN LAGAGNE Pilier 21 ans  France
LUKA  JAPARIDZE Pilier 24 ans Georgie
WESLEY TAPUELUELU Pilier 23 ans Tonga
HAYDEN THOMPSON-STRINGER Pilier 28 ans France
MARCEL VAN DER MERWE Pilier 32 ans France
MALINO VANAI Pilier 39 ans France
LUCAS DA SILVA Talonneur 25 ans France
FLORIAN DUFOUR Talonneur 25 ans France
VANO KARKADZE Talonneur 22 ans Géorgie
MOTU MATU’U Talonneur 35 ans Samoa
JULIEN DELANNOY 2ème ligne 27 ans France
MITCH LEES 2ème ligne 34 ans Australie
LUCAS PAULOS 2ème ligne 24 ans Argentine
TEVITA RATUVA 2ème ligne 27 ans Fidji
RENGER VAN EERTEN 2ème ligne 23 ans  Afrique du Sud
ANDRES ZAFRA 2ème ligne 26 ans  Colombie
ESTEBAN ABADIE 3ème ligne 25 ans France
NOÉ BEDOU 3ème ligne 21 ans France
ARTHUR BRUGES 3ème ligne 21 ans France
RODRIGO BRUNI 3ème ligne 29 ans Argentine
SASHA GUÉ 3ème ligne 22 ans France
SAÏD HIRÈCHE 3ème ligne 37 ans France
RETIF MARAIS 3ème ligne 27 ans Afrique du Sud
ABRAHAM PAPALI’I 3ème ligne 29 ans Nouvelle-Zélande
MATTHIEU VOISIN 3ème ligne 26 ans France
PAUL ABADIE Mêlée 28 ans France
VASIL LOBZHANIDZE Mêlée 26 ans Géorgie
ENZO SANGA Mêlée 27 ans France
ENZO HERVÉ Ouverture 24 ans France
TANGUY LACOSTE Ouverture 20 ans France
STUART OLDING Ouverture 29 ans Irlande
SAMY ARNOLD Centre 26 ans Irlande
TOM DANOVARO Centre 21 ans France
MAXENCE DARTHOU Centre 21 ans France
GUILLAUME GALLETIER Centre 25 ans France
NICO LEE Centre 28 ans Afrique du Sud
SETARIKI TUICUVU Centre 27 ans  Fidji
SETAREKI BITUNIYATA Ailier 27 ans Fidji
WESLEY DOUGLAS Ailier 26 ans Angleterre
AARON GRANDIDIER- NKANANG Ailier 22 ans France
AXEL MULLER  Ailier 29 ans Argentine
VALENTIN TIREFORT Ailier 24 ans France
THOMAS LARANJEIRA Arrière 30 ans France
JORIS JURAND Arrière 27 ans France

 

Manager Adjoints
JEREMY DAVIDSON – Irlande JEAN-BAPTISTE PÉJOINE- Arrières – France
GODERDZI SHVELIDZE – Mêlée – Géorgie
ARNAUD MELA – Touche – France
PHILIPPE CARBONNEAU- intervenant spécialisé- France

 

Les objectifs 

Après une 12ème place au classement et un maintien assuré lors de la dernière journée de la saison 2021/2022, les Brivistes risquent de jouer à nouveau le maintien pour cette nouvelle saison. Depuis sa remontée en TOP 14  en 2019, le CAB lutte pour rester dans l’élite du rugby français. L’an dernier, Brive termine 12ème devant les deux promus Perpignan et Biarritz. Avec une expérience plus importante en TOP 14, le Cab a assuré son maintien mais devra à nouveau défendre sa place cette saison. De plus, des cadres du CAB ont quitté les rangs lors de l’intersaison comme Fa’aso’o, Kamikamica, Bekoshvili, Chauvac, Thomas, Lebas, etc. Ainsi un nombre important de joueurs d’expériences ont pris la direction de nouveaux clubs. La saison dernière a été difficile pour les Corréziens. Néanmoins le CAB continue en TOP 14 pour cette nouvelle saison. Le budget du CAB a été réduit suite à des difficultés financières la saison dernière.  L’objectif des Brivistes sera donc clairement d’aller chercher le maintien cette saison. Après 13 départs, 8 nouvelles recrues ont intégré Castres pour cette saison 2022/2023. De plus, le staff a été réorganisé. L’ancien coach Didier Faugeron a réintégré les bancs corréziens en tant que coordinateur sportif. Ses missions seront notamment de prendre en charge la cellule recrutement du club afin de progresser davantage sur l’émergence des jeunes joueurs. Alors que 13 joueurs ont quitté le club, le staff a misé sur un recrutement sélectif et de qualité en recrutant seulement 8 joueurs. Ainsi Marcel Van der Merwe, Abraham Papali’i, Sammy Arnold, Rodrigo Bruni, apporteront leurs expériences au groupe. Sur les 8 recrues, 7 officient en tant qu’avant. Afin de se maintenir en TOP 14, Brive devra notamment faire mieux à l’extérieur (une seule victoire la saison dernière).

 

Le Maillot

 

maillot domicile Brive 2022-2023 maillot extérieur Brive 2022-2023
Domicile  Extérieur

 

L’objectif du CA Brive pour cette nouvelle saison de TOP 14 sera de se maintenir dans l’élite du rugby français. Pour éviter le couperet de la relégation en Pro D2, la saison de Brive risque d’être compliquée. Les Corréziens devront donc faire parler leurs expériences pour se détacher du promu Bayonne et Perpignan, leurs concurrents probables au maintien.

U.S.A.P – SAISON 2022/2023

USAP saison 2022-2023

USAP saison 2022-2023

Le club

L’USAP dans sa version actuelle fut créé en 1933, mais le rugby à Perpignan est arrivé en octobre 1886 sous l’appellation Union Athlétique du collège de Perpignan. Le Stade Roussillonnais est fondé en 1896 et en 1902, l’ancêtre de l’USAP, l’Association Sportive Perpignanaise voit le jour. En 1903, l’ASP remporte son premier titre de champion du Sud de deuxième série. De 1095 à 1911, elle enchaîne avec les titres de champion du Languedoc.

En 1911, l’ASP bat Dole 20 à 5 à Colombes en finale de championnat de France de deuxième série et accède à l’élite du rugby français jusqu’en 2014 ! Suite à un conflit au sein du club, certains membres et joueurs quittent le navire pour fonder le Stade Olympien Perpignanais (SOP) en 1912. Cette même année, l’entraîneur-joueur Rowland Griffiths arrive à Perpignan et donne un nouveau souffle à l’ASP, après une demi-finale de championnat de France en 1913, c’est le titre en 1914.

Durant la première guerre mondiale, l’ASP perd de nombreux joueurs et membres au front dont Aimé Giral, buteur de la finale victorieuse en 1914 qui donnera son nom au stade actuel du club.

USAP en 1914USAP en 1914

Le 7 mai 1919, les deux clubs perpignanais (l’ASP et le SOP) fusionnent et créent l’Union Sportive Perpignanaise. Par respect pour les joueurs tombés pendant la guerre, le club adopte le bleu horizon (couleur des uniformes des soldats) sur un short blanc et des bas sang et or. 

La nouvelle entité ne va pas tarder à faire parler d’elle en devenant championne de France en 1921 en battant Béziers en finale. Le club enchaîne les finales de championnat de France et obtient un nouveau succès en 1925 contre Carcassonne. Un autre club de Perpignan intègre l’élite national en 1925, les Arlequins Club Perpignanais. Leur nom vient de la pauvreté du club, les joueurs étaient propriétaires de leurs maillots et devaient effectuer les réparations eux-mêmes avec les moyens du bord. 

Les Arlequins et l’USP n’ayant pas beaucoup de moyens face aux clubs les plus riches du championnat. Après s’être fait dépouiller par les clubs les plus riches, les deux clubs de Perpignan vont végéter en championnat. 

Le 5 mai 1933, la fusion entre les deux clubs est officielle, en 1935 le club crée la première équipe junior qui remporte le titre national en 1937 et 1938. Chez les seniors, c’est en 1935 qu’ils remportent le challenge Yves du Manoir et sont vice-champions de France. De 1936 à 1938, l’USAP sera tous les ans finaliste du challenge. Pour la quatrième fois, en 1938, l’USAP devient Champion de France en s’imposant face à Biarritz. 

équipe première usap en 1938USAP en 1938

Pendant la seconde guerre mondiale et sous la pression du régime de Vichy le terme “Arlequins” doit être remplacé par “Athlétique”. L’USAP retrouve les sommets dès 1944 en remportant la finale du championnat de France face à Bayonne.

La fin des années 40 marque la progression de jeunes joueurs qui attirent de nombreux clubs, l’USAP se fait régulièrement dépouiller de ses jeunes talents. L’année 1955 sera une année prolifique mais aussi la fin d’un cycle pour le club avec pas moins de 3 titres, champion de France seniors et juniors, challenge Yves du Manoir. A partir des années 60, jusqu’au début des années 90, les résultats sportifs sont mitigés, voire décevants, mais surtout, des querelles internes vont apparaître. Le club verra passer 4 présidents, certains joueurs passent au rugby à XIII, très développé à Perpignan.

Il faudra attendre 39 ans avant que l’USAP ne ramène un nouveau titre. En 1994, ils remportent un troisième challenge Yves du Manoir. En 1995, l’IRB valide le passage des clubs en statut professionnel. Le club doit se structurer, un SAOS est donc créé (Société Anonyme à Objet Sportif).

Sur le plan sportif, l’USAP atteint la finale du championnat en 1998 et 2004, la finale de la Coupe d’Europe en 2003 sans parvenir à concrétiser. En 2007, Jacques Brunel s‘installe à la tête de l’effectif assisté de Franck Azéma. L’USAP termine premier de la saison régulière en 2008-2009 et devient champion de France pour la septième fois en battant l’ASM en finale. Le club est vice-champion l’année suivante.

USAP Champion de TOP 14 - 2009USAP Champion de TOP 14 – 2009

2014, coup de tonnerre ! 100 ans après son premier titre et après 103 années dans l’élite, le club est rétrogradé en Pro D2. Suite à la descente, de nombreux départs sont actés, le staff a été renouvelé mais des problèmes internes persistent. Christian Lanta arrive au club en tant que manager à partir de la saison 2016-2017. Cette même année les espoirs deviennent champion de France alors que les seniors ne disputent pas les barrages d’accession en Top 14.

En 2018, le club devient champion de France de Pro D2 en terminant premier de la saison régulière, et en battant le FC Grenoble en finale. Malheureusement la saison suivante sera catastrophique, l’USAP ne remporte que deux matchs sur 26 et retourne à l’échelon inférieur. En 2020, en raison de la pandémie, la saison est arrêtée, l’USAP est deuxième de Pro D2.

 

Retour en Top 14 et nouveau titre de champion de Pro D2, dès 2021 après une saison complète et sérieuse. Perpignan obtient son maintien pour la saison 2021-2022 malgré une entame de championnat difficile, l’USAP réalise de belles choses et obtient de très beaux résultats. Victoire bonifiée face au Stade Toulousain, champion d’Europe et de France en titre. Il faudra tout de même passer par les barrages pour assurer le maintien face au Stade Montois en finale d’accession sur le score de 41 à 16.

USAP champion de Pro D 2 en 2021-

Perpignan, champion de Pro D 2 en 2021- AFP/ Pascal Guyot

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1914, 1921, 1925, 1938, 1944, 1955, 2009
Vice-champion de France de 1ère division 1924, 1926, 1935, 1939, 1952, 1977, 1998, 2004, 2010
Champion de France de Pro D2 2018, 2021
Vice-champion de France de Pro D2 1927
Finaliste Coupe d’Europe 2003

 

L’effectif pour la saison

 

Nom Poste Âge Pays d’origine
Akato FAKATIKA  Pilier 21 ans France
Arthur JOLY  Pilier 34 ans France
Giorgi TETRASHVILI  Pilier 28 ans Géorgie
Sacha LOTRIAN  Pilier 22 ans France
Siua HALANUKONUKA  Pilier 36 ans Tonga
Vakhtang JINTCHARADZE  Pilier 23 ans Géorgie
Xavier CHIOCCI  Pilier 32 ans France
Ma’afu FIA (recrue)  Pilier 32 ans Tonga
Lucas VELARTE  Talonneur 23 ans France
Jeffrey HEAFALA Talonneur 21 ans France
Mike TADJER  Talonneur 33 ans Portugal
Seilala LAM  Talonneur 33 ans Samoa
Victor MONTGAILLARD  Talonneur 20 ans France
Andreï MAHU  2ème ligne 31 ans Moldave
Bastien CHINARRO 2ème ligne 19 ans France
Will Witty  2ème ligne 27 ans  Italie
Shahn ERU  2ème ligne 25 ans Îles Cook
Victor MOREAUX – (recrue)  2ème ligne 29 ans France
Tristan LABOUTELEY  2ème ligne 27 ans France
Guillaume MARIN  2ème ligne 22 ans France
Alan BRAZO  3ème ligne 30 ans France
Piula FAASALELE  3ème ligne 34 ans Samoa
Genesis MAMEA LEMALU  3ème ligne 33 ans Samoa
Taniela RAMASIBANA  3ème ligne  22 ans  Fidji
Joaquin OVIEDO  3ème ligne 21 ans Argentine
Ewan BERTHEAU  3ème ligne 21 ans France
Lucas BACHELIER  3ème ligne 27 ans France
Matthieu UGENA  3ème ligne 27 ans France
Kelian GALLETIER – 3ème ligne 20 ans France
Posolo TUILAGI 3ème ligne 19 ans Samoa
Matteo RODOR  Mêlée 23 ans France
Sadek DEGHMACHE  Mêlée 26 ans France
Tom ECOCHARD  Mêlée 29 ans France
Alexandre PEREZ Ouverture 30 ans Fidji
Patricio FERNANDEZ  Ouverture 27 ans Argentine
Tristan TEDDER  Ouverture 26 ans Afrique du Sud
Boris GOUTARD – (recrue)  Ouverture 34 ans France
Jake MC INTYRE  Ouverture 36 ans Australie
Afusipa TAUMOEPEAU Centre 32 ans Australie
Alivereti DUGUIVALU  Centre 25 ans Fidji
Brayden WILIAME  Centre 29 ans Fidji
Jerónimo DE LA FUENTE  Centre 31 ans Argentine
Eddie SAWAILAU  Ailier 26 ans Fidji
George TILSLEY  Ailier 30 ans Australie
Dorian LABORDE (recrue)  Ailier 36 ans France
Mathieu ACÉBÈS  Ailier 35 ans France
Nino SÉGUÉLA  Ailier 21 ans France
Lucas DUBOIS  Arrière 24 ans France

 

Manager général Adjoints
Patrick ARLETTAZ – France Perry FRESHWATER – Avants – Angleterre
Gérald BASTIDE – Défense et technique individuelle – France
Ange-François COSTELLA – Préparateur physique – France
Mathieu DEFONTAINE – Préparateur physique – France
Jeremy RUIZ – Préparateur physique – France

– France

Entraîneur Principal Davids MARTY – ¾ – France

Les objectifs

Confirmation et progression sont les maîtres mots de la saison à venir pour l’USAP. Du côté administratif et financier, le président Rivière a annoncé lors de la conférence de presse dès le 1er Juillet que le recrutement était quasiment bouclé et que le budget serait revu à la hausse au-delà des 18 Millions d’euros de la saison précédente. Il veut, cette saison, structurer le club et ses infrastructures. Améliorer l’accueil, augmenter les places et la capacité d’accueil des VIP et pourquoi pas répondre aux exigences de Patrick Arlettaz qui avait fait des déclarations en fin de saison.  

Du côté sportif, le plus gros changement, en dehors du recrutement, vient certainement de la réorganisation du staff. 

Patrick Arlettaz laisse sa place à David Marty en tant qu’entraîneur principal, il devient de son côté manager général, poste resté vacant depuis le départ de Christian Lanta en 2021. L’USAP souhaite s’installer dans le long terme en Top 14 et trouver une cohésion pour progresser avec un des plus petits budget du Top 14 

 

Le Maillot

maillot usap domicile 2022-2023 maillot extérieur USAP
Domicile Extérieur

L’USAP est un club historique de l’élite du rugby français, il fait partie des clubs ayant un beau palmarès mais ayant connu des hauts et des bas également depuis sa création. L’équipe est en pleine restructuration depuis son titre de champion de Pro D2 et son maintien l’an passé en Top 14. L’accession en phase finale est un toujours un objectif pour une équipe alignée en Top 14, mais le maintien semble rester une priorité pour le club afin de préparer un avenir glorieux à moyen et long terme, mais surtout sereinement.

CASTRES OLYMPIQUE – SAISON 2022/2023

castres olympique saison 2022-2023

castres olympique saison 2022-2023

Le club

En 1906, des anciens élèves du collège de Castres décident de fonder le Castres Olympique. Ils se réunissent à la brasserie de l’Europe pour les réunions, sous la houlette du président Eugène Agert directeur des Dames de France qui deviendra Monoprix par la suite. 

equipe première Castres en 1913

En 1913, le Castres Olympique enregistre une première recrue internationale, le français Marcel Burgun au poste de ¾ centre. Malheureusement la première guerre mondiale sera tragique pour le Castres Olympique. 41 joueurs et dirigeants perdent la vie dont Marcel Burgun. L’avion du sous-lieutenant a été abattu par les allemands le 2 Septembre 1916.

Une stèle honore la mémoire des joueurs du CO morts pour la France en 1914-1918 et aussi en 1939-1945 entre la tribune Nord et la tribune Gabarrou au stade Pierre-Fabre.

Les premiers succès du CO arrivent à l’entre deux guerre, avec en 1921 un titre de champion des Pyrénées de 2ème série en battant Pamiers 6 à 0 après prolongations. En 1922, le Castres Olympique accède  au championnat de France de première division, il y reste 3 saisons. 

En 1936 et 1937, le CO devient champion des Pyrénées Honneur. 1939 sera l’année de la remontée en première division. L’équipe est en grande progression lors de la saison 1945-1946 ce qui attire l’international Jean Matheu lors de la saison suivante. 

En 1948, c’est la consécration, le 30 mai le CO remporte leur première coupe de France en battant Lourdes 6 à 0 en finale au Parc Lescure de Bordeaux. Concernant le championnat, le CO atteint les huitièmes de finale mais sera éliminé par l’US Romans sur le score de 7 à 5.

Le Castres Olympique enchaîne lors des deux saisons suivantes en remportant le premier Bouclier de Brennus de son histoire à Toulouse contre le Stade Montois 14 à 3.

En 1950, c’est en battant le Racing Club de France 11 à 8 que le Castres Olympique remporte son deuxième Bouclier de Brennus.

Fin de la période glorieuse dès la saison suivante, le CO est éliminé des phases finales en s’inclinant face au Stade Montois en quart de finale. La saison suivante c’est en huitième de finale que le CO est éliminé par le Racing. En 1956, le club est demi-finaliste, battu par les landais de Dax, cela restera le meilleur résultat avant une longue période de disette. 1956 marque aussi l’année d’un drame dans le monde de rugby, à l’issue du match contre Montréjeau, le capitaine Jean Pierre-Antoine s’écroule sous la douche. Blessé à la tête lors du match, il décède 3 jours plus tard d’une thrombose artérielle à seulement 35 ans.

Au début des années 60 jusqu’en 1989, le club plafonne mais reste dans l’élite du rugby français. C’est en 1988 que le club connaît un tournant dans son histoire, Pierre Fabre Castrais et surtout fondateur de la multinationale pharmaceutique éponyme devient propriétaire du club. Pierre-Yves Revol, proche de Pierre Fabre et dirigeant du club devient président en de 1988 à 2008 et depuis 2014.

Grâce à ses nouveaux moyens financiers, le club peut se permettre de recruter et d’investir, c’est le retour au sommet du CO dès 1989 en remportant le titre de champion de France du groupe B. Le 4 Juin 1989, le CO dispute sa finale à Saint Gaudens face à la Section Paloise et s’impose sur le score de  18 à 9 devant 10 000 spectateurs.

castres champion en 1933

Francis Rui soulevant le bouclier de Brennus en 1993

Le Castres Olympique continue sa progression et son recrutement  jusqu’au titre de champion de France en 1993, face à Grenoble dans un match polémique sur le score de  14 à 11. Toujours en 1993, le CO à son meilleur niveau dispute la finale du challenge Yves du Manoir mais tombe contre le Stade Toulousain sur le score de 13 à 8.

Nouvelle finale du Top 14 en 1995, le Castres Olympique s’incline une nouvelle fois contre le Stade Toulousain, son grand rival 31 à 16. Cette même année marque la fin de l’amateurisme dans le rugby.

La saison 1995-1996 est celle de  l’entrée en coupe d’Europe du CO. Pour l’occasion, le club se renforce à l’intersaison. Castres chute aux portes de la demi-finale lors d’une courte défaite face à Swansea. En championnat de France, c’est en huitième de finale que le CO est éliminé par Pau. Les meilleurs résultats à la fin des années 90 et début des années 2000 sont, une finale de Challenge Européen perdue contre les français de Bourgoin 18 à 9 en 1997, même punition en 2000 en finale contre Pau, une demi-finale de championnat en 2001, élimination encore face au Stade Toulousain et une demi-finale de H Cup perdue contre le Munster 17 à 25. 

En 2003, le CO remporte une compétition qui n’existe plus aujourd’hui, le bouclier européen. C’était une compétition de repêchage des éliminés du premier tour du challenge européen. La finale a lieu à Londres et le CO s’impose 40 à 12 contre les Gallois de Caerphilly.

Malgré un recrutement fait d’internationaux français et des recrues étrangères le début des années 2000 seront des années difficiles pour le CO qui chaque saison se bat pour le maintien en Top 14. C’est à partir de 2009 que le CO retrouve sa place dans le paysage des grandes équipes de rugby français. La raison ? Le recrutement du duo d’entraîneurs, Laurent Labit et Laurent Travers. 2010 et 2011, deux qualifications en quart de finale, demi-finaliste en 2012 contre le Stade Toulousain.

4ème sacre de Castres en 2013

 Le Castres du Siècle en 1993 -Reuters

2013 sera l’année du quatrième sacre en Top 14. Le Castres Olympique termine quatrième de la saison régulière et se qualifie donc une fois de plus pour les phases finales. Après un parcours sans faute, ils retrouvent les champions d’Europe en titre 2013, la grande équipe du RC Toulon de Bernard Laporte et ses champions du monde. Après un match complet, les Castrais s’imposent 19 à 14. En 2014, le RC Toulon prend sa revanche face au CO en finale de Top 14, malgré une belle saison pour les Castrais (seule équipe invaincue à domicile) Les Castrais s’inclinent face aux Toulonnais 18 à 10. 

À la tête de l’équipe, un ancien du club prend la tête du staff. Christophe URIOS arrive avec dans ses bagages quelques joueurs et entraîneurs adjoints. Après deux qualifications pour les quarts de finale en 2016 et 2017, le cinquième titre arrive en 2018. 

Tombeurs de cadors du Top 14 comme le Stade Toulousain (3ème de la saison), le Racing 92 (2ème de la saison), c’est le leader de la saison régulière que les Castrais vont battre en finale au stade de France. Le Montpellier Rugby s’incline face au CO 29 à 13. C’est la première fois qu’une équipe classée 6ème de la saison régulière remporte le titre.

Castres soulevant à nouveau le bouclier de Brennus en 2018

Les joueurs de Castres avec le bouclier de Brennus en 2018 – Christophe SIMON

La saison suivante, les Castrais ratent la qualification pour les phases finales lors de la dernière journée de championnat. Quelques changements dans l’organigramme et dans l’effectif sont effectués lors de la saison 2019-2020 qui sera marquée par l’arrêt des compétitions pour des raisons de Covid. 

Depuis 2021, Pierre-Henry Brocan est le nouvel entraîneur en chef du CO, le club rajeunit son effectif en recrutant de nombreux jeunes joueurs prometteurs. Les résultats sont très encourageants car le Castres Olympique termine premier de la saison régulière devant Montpellier, l’UBB et le Stade Toulousain qu’ils éliminent en demi-finale sur le score de 24 à 18 avant de chuter en finale contre le MHR au Stade de France 10 à 29.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1949, 1950, 1993, 2013, 2018
Vice-champion de France de 1ère division 1995, 2014
Champion de France Groupe B 1989
Coupe de France  1948
Finaliste Challenge Yves du Manoir 1993
Bouclier Européen – Parker Pen Shield 2003
Finaliste Conférence Européenne 1997, 2000

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Antoine GUILLAMON Pilier 31 ans France
Antoine TICHIT Pilier 33 ans France
Aurélien AZAR (recrue) Pilier 28 ans France
Levan CHILACHAVA Pilier 31 ans Géorgie
Matt TIERNEY Pilier 26 ans Canada
Quentin WALCKER Pilier 26 ans France
Wayan DE BENEDITTIS Pilier 23 ans France
Wilfrid HOUNKPATIN Pilier 28 ans France
Brendan LEBRUN Talonneur 24 ans France
Brice HUMBERT Talonneur 25 ans France
Gaëtan BARLOT Talonneur 25 ans France
Paula NGAUAMO Talonneur 32 ans Tonga
Dorian CLERC (recrue) 2ème ligne 24 ans France
Florent VANVERBERGHE 2ème ligne 22 ans France
Gauthier MARAVAT (recrue) 2ème ligne 22 ans France
Leone NAKARAWA (recrue) 2ème ligne 34 ans Fidji
Ryno PIETERSE 2ème ligne 24 ans Afrique du Sud
Théo HANNOYER 2ème ligne 26 ans France
Thomas STANIFORTH 2ème ligne 28 ans Australie
Asier USARRAGA (recrue) 3ème ligne 27 ans Espagne
Baptiste DELAPORTE 3ème ligne 25 ans France
Josaia RAISUQE 3ème ligne 28 ans Fidji
Kévin KORNATH 3ème ligne 25 ans France
Mathieu BABILLOT 3ème ligne 28 ans France
Nick CHAMPION DE CRESPIGNY 3ème ligne 25 ans Australie
Teariki BEN-NICHOLAS 3ème ligne 27 ans Australie
Tyler ARDRON 3ème ligne 31 ans Canada
Gauthier DOUBRÈRE (recrue) Mêlée 26 ans France
Jérémy FERNANDEZ Mêlée 25 ans France
Santiago ARATA Mêlée 25 ans Uruguay
Ben BOTICA Ouverture 32 ans Australie
Benjamin URDAPILLETA Ouverture 36 ans Argentine
Adrea COCAGI Centre 28 ans Fidji
Adrien SÉGURET (recrue) Centre 24 ans France
Antoine ZEGHDAR Centre 23 ans France
Thomas COMBEZOU Centre 35 ans France
Vilimoni BOTITU Centre 24 ans Fidji
Filipo NAKOSI Ailier 30 ans Fidji
Martin LAVEAU Ailier 25 ans France
Antoine BOUZERAND Arrière 23 ans France
Geoffrey PALIS Arrière 31 ans France
Julien DUMORA Arrière 34 ans France
Thomas LARREGAIN Arrière 25 ans France

 

Entraîneur principal Adjoints
Pierre-Henry BRONCAN – France Yannick CABALLERO – Touches – France
David DARRICARRERE – Arrières – France
Rory KOCKOTT – Défense – Afrique du Sud
Karena WIHONGI – Mêlée – Nouvelle-Zélande

 

Les objectifs 

Du côté administratif et financier, le président Pierre-Yves Revol a annoncé un budget identique à la saison précédente pour l’exercice à venir. L’an passé le Castres Olympique avait le dixième budget du Top 14 qui s’élevait à un peu moins de 23 Millions d’euros. Un budget certes confortable mais bien loin des grosses écuries du Top 14. Le Castres Olympique est géré depuis ses débuts en bon père de famille, la saison prochaine sera identique aux précédentes.

Au niveau du sportif, peu de changement à l’intersaison, l’équipe compte 7 arrivées pour 10 départs dont deux retraités (Rory KOCKOTT et Joël JACQUET). Pierre-Henry Broncan a souhaité intégrer des jeunes joueurs dans son effectif. Ce sont des joueurs qui étaient importants dans leurs clubs en Pro D2 qui pour la plupart ont connu des sélections nationales en moins de 20 ans notamment. C’est le cas du centre Adrien Séguret et du deuxième ligne Gauthier Maravat, respectivement Champions du Monde avec les Bleuets en 2018 et 2019. L’objectif du club était de récupérer des joueurs robustes pour une saison qui s’annonce intense avec le Top 14 et la Coupe d’Europe. 

Avec la recrue star Leone Nakarawa (meilleur joueur européen saison 2017/2018), le CO souhaite trouver un équilibre entre jeunesse et expérience. Nakarawa a décidé de se relancer à 34 ans et espère participer à la Coupe du Monde 2023 en France.

Le Maillot

maillot domicile castres 2022 - 2023 maillot castres extérieur 2022 - 2023
Domicile Extérieur

 

Après une saison 2021/2022 réussie, le Castres olympique aura à cœur de briller une nouvelle fois cette saison en championnat et en Champions Cup. Les Castrais affronteront Exeter et Edimbourg. Deux équipes composées majoritairement d’internationaux Anglais et Ecossais.

RC TOULON – SAISON 2022/2023

RCT TOULON 2022-2023

RCT- saison 2022-2023

Le club

Issu de la fusion entre l’étoile sportive toulonnaise, du racing club et du sporting club, le Rugby Club Toulonnais voit le jour le 3 juin 1908. À partir de 1920, le club possède son propre stade grâce à la générosité de Félix Mayol. Le club poursuit sa progression et atteint la finale du championnat de France lors de la saison 1928-1929. 

équipe pro du RCT en 1931Rugby Club Toulonnais en 1931 –  RCT

En 1931, le RC Toulon remporte son premier bouclier de Brennus en battant le L.O.U en finale sur le score de 6 à 3. En 1948, le club retrouve le chemin de la finale mais sera battu par le FC Lourdes, lors de la saison 1967-1968, c’est encore le FC Lourdes qui remporte la finale face à Toulon lors d’un match nul 9 à 9. Lourdes sera déclaré vainqueur au bénéfice d’un nombre d’essais marqués.

Lors de la saison 1970-1971, c’est l’AS Béziers qui bat le RC Toulon. Une nouvelle fois finaliste le RCT s’incline en 1985 face au Stade Toulousain qui a terminé premier de la saison régulière.

Sous la houlette de Daniel Herrero, le RCT termine premier de la saison régulière 1984-1985 et remporte un nouveau titre en battant le Racing Club de France en finale 15-12. Il faudra attendre 1992 pour voir revenir le Bouclier de Brennus dans le Var. Après une victoire en finale contre le Biarritz Olympique de Serge Blanco qui termine sa carrière de joueur à l’issue de la rencontre.

Bouclier Brennus RCT 1992Bouclier Brennus RCT 1992

Le club sera malheureusement rétrogradé administrativement le 24 juillet 2000, il y restera 5 saisons avant de remporter le titre de Pro D2 en 2005. Après son succès, le RCT intègre le Top 14 mais va redescendre à la fin de la saison.

Le 15 juin 2006, la SAOS devient une SASP (société anonyme sportive professionnelle). Mourad Boudjellal et Stéphane Lelièvre sont coprésidents. Ils recrutent de façon spectaculaire, faisant venir en Pro D2 des joueurs de Top 14.

Le 15 mai 2007, le coprésident Stéphane Lelièvre se met en retrait. Mourad Boudjellal devient majoritaire, et seul président du club. En 2008, champion de France de Pro D2, le RCT retrouve une nouvelle fois le Top 14. À l’automne 2011, Bernard Laporte arrive comme entraîneur.

En 2012, c’est le début d’un nouvel air, le club recrute de nombreux joueurs internationaux en France ou à l’étranger. Sur le toit de l’Europe après sa finale victorieuse face à Clermont Auvergne, Toulon rate le doublé Coupe d’Europe et Top 14 après avoir perdu contre Castres dans sa quête au bouclier de Brennus. 

Doublé historique du RCT en 2014 -

Doublé historique du RCT en 2014 – © MAXPPP

Le premier doublé Top 14 Coupe d’Europe intervient en 2014, les Varois prennent leur revanche de la saison passée contre Castres en Top 14 et battent les Saracens en finale de Coupe d’Europe. Troisième titre européen consécutif en 2015. Bernard Laporte quitte le club en 2017. 

En 2018, la holding Bernard Lemaître fait son entrée dans le capital du RCT. En février 2020, Bernard Lemaître devient président et devient majoritaire à 99%. En octobre 2021, suite à un début de saison décevant, le club se sépare de son entraîneur Patrice Callazo, Franck Azéma devient le nouvel entraîneur de Toulon.

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1931, 1987, 1992, 2014
Vice-champion de France de 1ère division 1948, 1968, 1971, 1985, 1989, 2012, 2013, 2016, 2017
Champion de France de Pro D2 2005, 2008
Vice-champion de France de Pro D2 2001
Coupe d’Europe 2013, 2014, 2015
Finaliste Challenge Européen 2010, 2012, 2020, 2022

 

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Beka GIGASHVILI Pilier 30 ans Géorgie
Bruce DEVAUX Pilier 25 ans France
Dany PRISO (recrue) Pilier 28 ans Cameroun
Emerick SETIANO Pilier 26 ans France
Florian FRESIA Pilier 30 ans France
Jean-Baptiste GROS Pilier 23 ans France
Kieran BROOKES Pilier 31 ans Angleterre
Anthony ÉTRILLARD Talonneur 29 ans France
Christopher TOLOFUA Talonneur 28 ans France
Teddy BAUBIGNY (recrue) Talonneur 23 ans France
Adrien WARION 2ème ligne 21 ans France
Brian ALAINU’UESE 2ème ligne 28 ans Samoa
Mathieu TANGUY (recrue) 2ème ligne 26 ans France
Sitaleki TIMANI (recrue) 2ème ligne 22 ans Tonga
Swan REBBADJ 2ème ligne 27 ans France
Charles OLLIVON 3ème ligne 29 ans France
Cornell DU PREEZ 3ème ligne 31 ans Afrique du Sud
Facundo ISA 3ème ligne 28 ans Argentine
Raphaël LAKAFIA 3ème ligne 33 ans France
Sergio PARISSE 3ème ligne 38 ans France
Baptiste SERIN Mêlée 28 ans France
Benoît PAILLAUGUE (recrue) Mêlée 34 ans France
Julien BLANC Mêlée 29 ans France
Ihaia WEST (recrue) Ouverture 22 ans Nouvelle-Zélande
Mathieu SMAÏLI Ouverture 30 ans France
Duncan PAIA’AUA Centre 27 ans Australie
Jérémy SINZELLE (recrue) Centre 32 ans France
Maëlan RABUT (recrue) Centre 25 ans France
Rayan REBBADJ (recrue) Centre 23 ans France
Waisea NAYACALEVU (recrue) Centre 32 ans Fidji
Atila SEPTAR Ailier 32 ans Australie
Cheslin KOLBE Ailier 36 ans Afrique du Sud
Gabin VILLIÈRE Ailier 28 ans Fidji
Jiuta WAINIQOLO Ailier 23 ans Fidji
Aymeric LUC Arrière 24 ans France
Gervais CORDIN Arrière 23 ans France
Thomas SALLES Arrière 26 ans France

 

Manager général Adjoints
Franck AZÉMA – France Pierre MIGNONI – Directeur du rugby – France
James COUGHLAN – Défense – Irlande
Jocelino SUTA – Avants – France
Laurent EMMANUELLI – Directeur sportif- France
Maxime PETITJEAN – Responsable de la stratégie du jeu au pied – France
Frédéric MICHALAK – Chargé du développement individuel du joueur – France

 

Les objectifs 

Après avoir terminé à la 8 ème place du championnat 2021-2022, le RCT a à cœur de se qualifier pour les phases finales cette saison. Engagé également en Challenge Cup les Varois vont tenter de faire mieux que la saison précédente (défaite 30 à 12 face au LOU en finale). Après avoir préparé la saison en stage commando à Tignes, le duo Pierre Mignoni et Franck Azéma a souhaité fédérer le groupe. Le but du stage était aussi de pouvoir façonner à la fois le physique et aussi l’état d’esprit.

Le début de saison dernière était compliqué pour l’équipe, cette année, les joueurs sont avertis, il ne faudra pas reproduire l’entame de la saison dernière. Le groupe est nouveau, c’est une nouvelle aventure. Il faut apprendre du passé et aussi s’inspirer de la fin de saison car la saison débute le 03 septembre à 17h par la réception de l’Aviron Bayonnais, ensuite les hommes de Franck Azéma vont enchaîner avec deux gros matchs face au Stade Toulousain et l’ASM Clermont Auvergne.

 

Le Maillot

Maillot domicile du RCT saison 2022-2023 en hommage 1992

maillot domicile du rct pour la saison 2223 maillot extérieur du rct pour la saison 2223
Domicile Extérieur

 

Le RC Toulon version 2022-2023 veut retrouver les sommets du classement du Top 14. Après une finale perdue face au LOU en challenge Cup la saison dernière, le RCT n’a plus remporté de titre européen depuis 7 ans. Pour remédier à cela, ils pourront notamment compter sur les recrues et internationaux qui vont tout faire pour réussir une belle saison à l’approche de la Coupe du Monde 2023 en France.

SECTION PALOISE – SAISON 2022/2023

section paloise saison 2022-2023

section paloise saison 2022-2023

Le club

Créé en 1902, la Section Paloise de ligue girondine est un club omnisports membre de la ligue Girondine. C’est à partir de 1905 que le club devient la Section Paloise. Un club de rugby avait déjà vu le jour à Pau en 1899 avec le stade Palois, ce dernier sera intégré à la Section pour devenir le club dominant du rugby à Pau.

En 1907, la Section devient championne en troisième série et accède à la deuxième série. Le club se structure en 1910 avec l’intégration des membres actifs et membres honoraires. Les membres doivent s’acquitter d’une cotisation annuelle permettant à la Section de se structurer financièrement. Le club peut désormais louer le terrain de la Croix du Prince et y installer des vestiaires et une tribune de 600 places.

Les couleurs actuelles, vert et blanc sont adpotées en 1912, après avoir joué de nombreuses années en bleu et noir. Le club progresse rapidement grâce à de jeunes joueurs de qualité et certains internationaux. Malheureusement, le club perd beaucoup de joueurs de l’équipe première, du staff et des équipes jeunes lors de la première guerre mondiale.

En 1922, la section atteint pour la première fois les phases finales du championnat de France. Le club rejoint les poules 3 et fait partie des 30 meilleurs clubs de France. Battu par Béziers et Tarbes, la Section ne se qualifie pas pour la seconde phase.

Après 4 saisons difficiles, la Section Paloise se qualifie pour les demi-finales du Championnat de France face au  SU Agen. Les Palois seront battus contre les Agenais, mais le fait marquant du match sera le décès de Michel Pradié des suites d’un plaquage. En 1928, la Section Paloise remporte son premier championnat de France en battant Quillan dans un finale où 30 000 spectateurs étaient présents à Toulouse sur le score de 6 à 4.  L’année suivante, Pau se fait éliminer aux portes des quarts de finale mais remporte pour la deuxième année consécutive le titre de champion de Côte Basque. Il faudra attendre 1939 pour voir un nouveau trophée revenir à Pau. Les Béarnais remportent le challenge Yves du Manoir face au RC Toulon 5 à 0 après prolongations. 

l'équipe Section paloise ne 1928

Le Miroir des sports — Le Miroir des sports, 8 mai 1928

En 1946, la Section est finaliste de la Coupe et du Championnat de France, après avoir finie leader de la saison régulière, elle obtient le titre de champion de France. Cette même année, Pau se qualifie également pour la finale de la Coupe de France mais sera stoppé dans son élan par le FC Lourdes. Deuxième challenge Yves du Manoir pour la Section en 1952 dans une édition réduite à 4 clubs.

Le club enchaîne les finales du challenge du Manoir sans succès (1953, 1959, 1962, 1964) et les demi-finales de championnat (1956, 1958, 1960) avant de remporter son 3ème titre de championnat de France en 1964. Après 13 ans de résultats mitigés, le club est rétrogradé en Groupe B mais remonte dès la saison suivante (1977-1978). Les saisons se suivent et se ressemblent, au niveau sportif et financier, le club est dans une situation délicate à la fin des années 80. Le club retrouve la première division Groupe B.

Les années 90 seront celles du renouveau, en 1990, la Section quitte le  Stade de la Croix du Prince pour le Stade du Hameau. Le club remonte dans la hiérarchie sans titre mais avec de belles ambitions jusqu’en 1997 et sa victoire en challenge Yves du Manoir. En 1998, la section atteint les demi-finales de H-Cup. 

victoire section paloise en 1997 lors du challenge yves du manoir

Victoire Pau challenge Yves du Manoir 1997 – Section Paloise

En 2000, c’est le premier titre au niveau européen pour Pau qui offre le Challenge européen à ses supporters sous les ordres de Jacques Brunel et Jean-Michel Aguirre. Les années suivantes seront plus difficiles, le club sera même rétrogradé en Pro D2 à partir de la saison 2006-2007. Le club va devoir se reconstruire pour retrouver l’élite et mise sur de jeunes joueurs de talent.

Après quelques tentatives d’accession ratées de peu, le club signe Simon Mannix en tant que manager en 2015. Cette même année, le club remporte le titre de champion de Pro D2 et confirme sa reconstruction. Depuis son retour en Top 14 en 2016, le club termine régulièrement aux alentours de la dixième place au classement final (11ème en 2016, 9ème en 2017, 8ème en 2018, 11ème en 2019, 12ème en 2020 et 2021). 

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 1928, 1946, 1964
Vice-champion de France de 1ère division 1927, 1930, 1950, 1956, 1958, 1960, 1974, 1996, 2000
Champion de France de Pro D2 2015
Vice-champion de France de Pro D2 2012, 2013
Challenge Européen 2000
Finaliste Challenge Européen 2005

victoire section paloise en 2000

Les Palois titrés en 2000.(D.Bardou/L’Equipe)

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Guram PAPIDZE (recrue) Pilier 25 ans Géorgie
Ignacio CALLES Pilier 26 ans Argentine
Maks VAN DYK Pilier 30 ans Afrique du Sud
Nicolas CORATO Pilier 24 ans France
Paul TAILHADES (recrue) Pilier 25 ans France
Rémi SÉNÉCA Pilier 27 ans France
Siate TOKOLAHI Pilier 30 ans Tonga
Siegfried FISI’IHOI Pilier 35 ans Tonga
Lucas REY Talonneur 25 ans France
Rayne BARKA Talonneur 23 ans France
Romain RUFFENACH (recrue) Talonneur 27 ans France
Youri DELHOMMEL Talonneur 26 ans France
Fabrice METZ 2ème ligne 31 ans France
Guillaume DUCAT 2ème ligne 26 ans France
Jimi MAXIMIN 2ème ligne 23 ans France
Lekima TAGITAGIVALU 2ème ligne 26 ans Fidji
Mickaël CAPELLI 2ème ligne 25 ans France
Steven CUMMINS 3ème ligne 28 ans Australie
Béka GORGADZE 3ème ligne 26 ans Géorgie
Jordan JOSEPH 3ème ligne 22 ans France
Luke WHITELOCK 3ème ligne 31 ans France
Martin PUECH 3ème ligne 33 ans France
Reece HEWAT 3ème ligne 24 ans Australie
Sacha ZEGUEUR (recrue) 3ème ligne 23 ans France
Thibaut HAMONOU 3ème ligne 22 ans France
Clovis LE BAIL Mêlée 26 ans France
Thibault DAUBAGNA Mêlée 28 ans France
Zack HENRY Ouverture 27 ans Angleterre
Eliott ROUDIL Centre 25 ans France
Jale VATUBUA Centre 30 ans Fidji
Nathan DECRON Centre 24 ans France
Tumua MANU Centre 29 ans Samoa
Aminiasi TUIMABA Ailier 27 ans Fidji
Daniel IKPEFAN Ailier 28 ans France
Eoghan BARRETT Ailier 23 ans Irlande
Jack MADDOCKS Ailier 25 ans Australie
Vincent PINTO Ailier 23 ans France
Clément LAPORTE (recrue) Arrière 24 ans France
Mathias COLOMBET Arrière 25 ans France

 

Manager général Adjoints
Sébastien PIQUERONIES – France Thomas CHOVEAU – Touche – France
Thomas DOMINGO – Mêlée – France
Geoffrey LANNE-PETIT – Attaque et transitions – France
Antoine NICOUD- Défense et transitions – France
Andrew JONES – Analyste vidéo – Pays de Galle
Briac POUYÉ – Vidéo – France
Romain BOURDIOL – Performance – France
Roxan BERNARD – Préparateur physique – France
Rémi CERVANTES – Préparateur physique – France
Geoffrey COTTEREAU – Préparateur physique – France

 

Les objectifs

Après une dixième place la saison dernière, la Section Paloise souhaite continuer sa progression et se rapprocher du haut du tableau. Après une saison pour rebâtir des bases solides, la Section Paloise repart en mission à partir de septembre. Alors que le club fêtera son 120ème anniversaire, le manager Sébastien Piqueronies a rappelé que le groupe devait continuer de grandir. L’objectif pour cette nouvelle saison est de gagner davantage de matchs que la saison passée. En effet, l’an dernier la Section Paloise avait à la fin de saison plus de défaites que de victoires. Cette année, la Section Paloise souhaite inverser la tendance pour un bilan positif. La dixième place l’an dernier n’était qu’une étape dans l’ascension du club. Contrairement à la plupart de leurs concurrents, les Palois ne sont pas partis en stage. Le manager Sébastien Piqueronies a indiqué qu’il préférait une préparation sur place, dans le Béarn. Les Béarnais ont donc préféré des entraînements décentralisés dans leurs territoires. Fort du faible turnover opéré cet été, pour le groupe et le staff, la préparation avant la reprise du TOP 14 a été fluide et  claire. De plus le groupe béarnais semble en confiance suite à sa victoire face à Biarritz 22 à 0 en pré-rentrée. Le staff a misé sur la préparation de l’ensemble de son effectif. En effet le but de la préparation n’était pas d’avoir 15  joueurs pouvant gagner tous les matchs mais 34 pouvant maintenir le niveau de l’équipe.

Le Maillot

maillot domicile Section paloise 2022-2023maillot domicile Section paloise 2022-2023 vu du dos maillot extérieur Section paloise 2022-2023 mallot extérieur section paloise 2022 - 2023 vu du dos
Domicile Extérieur

 

Pour cette nouvelle saison 2022-2023 en Top 14, la Section Paloise souhaite se rapprocher du haut du classement. Avec un faible turnover cet été et une préparation à domicile, le groupe est en confiance pour cette nouvelle saison. Ainsi la Section Paloise aspire à assurer ses arrières et continuer son ascension. Lors de la première journée,  les Palois recevront à domicile Perpignan puis Toulouse (J3) et Toulon (J5). Pour les premiers déplacements, les Béarnais affronteront Clermont (J2) et Montpellier (J4). Ainsi ils ne devront pas fléchir lors des 5 premières journées si le club souhaite se rapprocher du haut du sommet.

Montpellier Hérault Rugby – SAISON 2022/2023

mhr saison 2022-2023

mhr saison 2022-2023

Le club

Le Montpellier Rugby Club est un club récent issu de la fusion entre le Stade Montpelliérain et le Montpellier Paillade Sport Club en 1986 sous l’impulsion de Georges Frêche (Maire et président de l’agglomération) et en accord avec Francis Sénégas, président du comité du Languedoc. Pour sa première saison, l’équipe est éliminée en huitième de finale. La saison suivante, le duo d’entraîneur Alain Paco et Jean Sarda quittent le club et sont remplacés par Yvan Buonomo, ancien entraîneur de Béziers. Il fera venir des anciens biterrois mais aussi d’autres recrues.

équipe MHR 1990-1991MHR saison 1990-1991

En 1991, le club accède au plus haut niveau en accédant au championnat de France de première division groupe A. Les Montpelliérains accèdent aux huitièmes de finale mais sont battus par Tarbes. Le club sera relégué en Groupe A2 en 1997, il fera un aller/retour la saison suivante avec une nouvelle descente après être remonté. 

Le club fait face à une grave crise financière, les joueurs se mettent même en grève en décembre 1997. Neuf joueurs quittent le club, les autres acceptent de baisser leurs salaires de 30%. En fin de saison, le Montpellier Rugby Club est rétrogradé en championnat élite 2.

Thierry Pérez et Jean-Jacques Sauveterre sont nommés présidents du club en juin 1998. Les nouveaux dirigeants ont pour objectif de redonner des bases solides au club et de créer un pôle de formation qui obtient l’agrément de la ligue nationale de rugby en 2001. Les Montpelliérains accèdent à la Pro D2 lors de la saison 2001-2002, ils terminent sixième. La saison suivante, le MRC termine deuxième de la phase préliminaire et s’impose en demi-finale face au FC Auch et remporte le championnat de Pro D2 en 2003 contre Tarbes après prolongations sur le score de 25-21 et accède donc au Top 16.

À l’intersaison, le club change de nom pour devenir le MHRC, Montpellier Hérault Rugby Club. Le club lutte toute la saison pour se maintenir et il y parvient. Éliminé du Challenge Européen le MHRC dispute le bouclier Européen. Le 21 mai 2004, il remporte la compétition face aux Italiens de l’Arix Viadana (25-9).

Pour la première saison du MHRC en Top 14, le club termine onzième en 2005. En 2006, le club lutte pour ne pas descendre et il y parvient lors de la 20ème journée. Le MHRC termine la saison huitième de la saison suivante et rate la qualification en Coupe d’Europe. Le club annonce de grandes ambitions pour la saison 2008 avec un recrutement annoncé qui ne se fera pas suite à des problèmes financiers. La saison 2009 marque le changement de nom pour devenir le Montpellier Hérault Rugby (MHR), ils terminent dixième du championnat.

Fabien Galthié est nommé entraîneur en chef en 2010, ils terminent dixième à la fin de la saison de Top 14. Lors de la saison 2011, la totalité des actionnaires se réunissent et votent l’augmentation du capital ainsiq que le changement de forme juridique, faisant de Louis Nicollin l’actionnaire majoritaire du club. Cette même année, Mohed Altrad devient à son tour actionnaire majoritaire en apportant 2,4 millions d’euros. Triste saison 2012-2013 qui voit le décès de l’entraîneur adjoint Eric Béchu, l’équipe termine le championnat à la cinquième place et atteint les quarts de finale de la Coupe d’Europe.

Deuxième de la saison régulière lors de la saison 2013-2014, le MHR sera demi-finaliste du Top 14. Fabien Galthié sera remplacé à la fin d’une mauvaise saison 2014-2015 par Jake White. Le club se renforce à l’intersaison et termine 3ème de la saison 2015-2016 et  le MHR est encore demi-finaliste des phases finales. En challenge Européen, les Montpelliérains accèdent pour la première fois à la finale et battent les Harlequins sur le score de 26 à 19. Leader à l’issue de la saison régulière 2017-2018, le MHR ira jusqu’en finale du Top 14 mais sera battu par le Castres Olympique. La saison 2018-2019 sera plus compliquée, les vice-champion de France se qualifient pour les phases finales lors de la dernière journée. Ils seront éliminés contre le LOU lors des barrages.

MHR champion 2016 challenge cup

MHR Champion Challenge Cup en 2016.

En 2021, Mohed Altrad engage Philippe Saint-André comme manager du MHR. Pour la deuxième fois de son histoire, le MHR atteint la finale du Challenge Européen et s’impose contre Leicester sur le score de 18 à 17.

Longtemps leader de la saison régulière 2021-2022, le MHR termine deuxième derrière Castres qu’ils retrouvent en finale. Finale victorieuse 19 à 10 et remporte son premier bouclier de Brennus.

MHR soulevant le bouclier brennus 2022

© FRANCK FIFE / AFP

Le palmarès 

Champion de France de 1ère division 2022
Vice-champion de France de 1ère division 2011, 2018
Championnat de France de 2ème division 2003
Challenge Européen 2016, 2021
Bouclier Européen 2004

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Grégory FICHTEN Pilier 22 ans France
Enzo FORLETTA Pilier 28 ans France
Mohamed HAOUAS Pilier 28 ans France
Titi LAMOSITELE Pilier 27 ans Etats-Unis
Henry THOMAS Pilier 31 ans Angleterre
Simon-Pierre CHAUVAC (recrue) Pilier 24 ans France
Brandon PAENGA-AMOSA Talonneur 27 ans Australie
Vincent GIUDICELLI Talonneur 25 ans France
Jérémie MAUROUARD Talonneur 30 ans France
Ru-Hann GREYLING (recrue) Talonneur 23 ans France
Bastien CHALUREAU 2ème ligne 20 ans France
Nicolaas JANSE VAN RENSBURG 2ème ligne 28 ans  Afrique du Sud
Florian VERHAEGHE 2ème ligne 25 ans France
Paul WILLEMSE 2ème ligne 20 ans France
Alexandre BECOGNEE 3ème ligne 26 ans France
Yacouba CAMARA 3ème ligne 28 ans France
Clément DOUMENC 3ème ligne 25 ans France
Masivesi DAKUWAQA 3ème ligne 28 ans Fidji
Marco TAULEIGNE 3ème ligne 29 ans France
Zach MERCER 3ème ligne 25 ans France
Gela APRASIDZE Mêlée 24 ans Géorgie
Robus REINACH Mêlée 32 ans Afrique du Sud
Léo COLY (recrue) Mêlée 23 ans France
Louis CARBONEL (recrue) Ouverture 23 ans France
Paolo GARBISI Ouverture 22 ans Italie
Thomas DARMON Centre 24 ans France
Yvan REILHAC Centre 27 ans France
Jan SERFONTEIN Centre 29 ans Afrique du Sud
Arthur VINCENT Centre 23 ans France
Geoffrey DOUMAYROU Centre 33 ans France
Gabriel NGANDEBE Ailier 25 ans France
Vincent RATTEZ Ailier 30 ans France
Ben LAM (recrue) Ailier 31 ans Nouvelle-Zélande
Anthony BOUTHIER Arrière 30 ans France
Julien TISSERON Arrière 27 ans France
Pierre LUCAS Polyvalent 25 ans France

 

Directeur du Rugby Adjoints
Philippe Saint André Alexandre RUIZ – Entraîneur adjoint – France
Jean-Baptiste ELISSALDE – Entraîneur Défense – France
Olivier AZAM – Entraîneur Mêlée- France
Bruce REIHANA – Entraîneur des Skills et jeu au pied – France

Les objectifs

Champion de France en titre, le statut du MHR n’est plus le même cette saison. Si les Héraultais souhaitent cette saison faire le doublé, Champions de France et d’Europe, ils devront faire preuve de constance tout au long de la saison. Jean Baptiste Elissalde et le staff montpelliérain savent que le MHR sera l’équipe à battre mais que le groupe devra encore progresser pour jouer sur les deux tableaux. Les Montpelliérains devront donc avoir une bonne conquête, une bonne défense tout en gagnant le terrain adverse. L’équipe devra donc renforcer ses forces avec un groupe solide. Les six nouvelles recrues du MHR devraient apporter du dynamisme et de la jeunesse au groupe. Après lé départ de Fulgence Ouedraogo, Benoît Paillaugue, Guilhem Guirado et Kélian Galletier, le MHR devra trouver de nouveaux leaders. Les nouvelles recrues sont des joueurs rapides et mobiles. Le staff a misé pour cette nouvelle saison sur un recrutement accentué sur les lignes arrières. Ainsi Philippe Saint André devra assembler avec son staff et trouver les meilleures compositions d’équipe.

Le Maillot

maillots 2022-2023 du MHR

maillot europe 2022-2023 du MHR maillot domicile 2022-2023 du MHR maillot exterieur 2022-2023 du MHR
Europe Domicile Extérieur

 

Le Montpellier Hérault Rugby doit confirmer ses bons résultats des dernières saisons (challenge Européen 2021, Bouclier de Brennus 2022). L’arrivée de Mohed Altrad a permis d’obtenir une stabilité financière. Du côté du sportif, Philippe Saint-André à déjà remporté deux titres depuis son arrivée en mars 2020. Peu de changement dans l’effectif à l’intersaison, l’équipe va pouvoir poursuivre sa progression et devrait logiquement faire partie des cadors du championnat de Top 14. Le premier match de championnat aura lieu à La Rochelle le samedi 3 septembre à 21h05, déjà une belle affiche pour entamer la nouvelle saison.

UNION BORDEAUX-BEGLES – SAISON 2022/2023

L'UBB saison 2022 2023

L'UBB saison 2022 2023

 

Le club

L’Union Bègles Bordeaux est un jeune club issu de la fusion en mai 2008 des clubs de CABBG – CA Bordeaux Bègles (Fédérale 1) et du Stade Bordelais (Pro D2) après deux années de tractation. Le président, Laurent Marti souhaite offrir un grand club à la Gironde et aux Girondins, terre de rugby.

Le CABBG

Le CABBG a été fondé en 1907 par trois frères, Louis, André, Delphin Loche et Gaston Martin. Les 4 hommes décident de créer un nouveau club, le CAB (Club Athlétique Béglais) et l’installe à Bègles en périphérie de Bordeaux. Lors de la création du club, les Béglais évoluent d’abord dans un pré à Bordeaux et s’installent par la suite dans un grand champ qui sert alors pour l’élevage des vaches laitières.

En 1913, le CAB rejoint l’élite nationale et il y restera durant 90 ans ! En 1949, le Club Athlétique de Bègles remporte son premier titre national, la coupe de France face au Stade Toulousain sur le score de 11 à 8. En 1967, le CAB accède à la finale du championnat de France qui se déroule au Stade Lescure de Bordeaux mais sera battu par le US Montauban. 

Deux ans plus tard, en 1969, le CAB remporte son premier titre de champion de France en battant Toulouse 11 à 9. En 1983, le président André Moga se rapproche de Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux, pour  obtenir un soutien financier. C’est la naissance du CA Bègles-Bordeaux qui deviendra CA Bègles-Bordeaux Gironde en 1988 (CABBG).

En 1991, le club remporte un nouveau titre national face au Stade Toulousain une nouvelle fois. Finale victorieuse au Parc des Princes sur le score de 19 à 10. Parmi les champions de France, quelques noms bien connus du grand public, le demi de mêlée Bernard Laporte, la première ligne avec dans ses rangs Serge Simon, Vincent Moscato, Philippe Gimbert surnommée les Rapetous en raison de leurs crânes rasés.

À la mort du président André Moga en décembre 1992, ses fils reprennent le club. Alain et Michel dans un premier temps et Alban ensuite. 

Après deux saisons compliquées, le club participe à la finale du Challenge Yves du Manoir en 1995 ce qui lui permet de participer à la première Coupe d’Europe de rugby. 

La CABBG passe professionnel en 2000/2001 et se qualifie pour le Top 16. Cette même saison, le club passe de SAOS en SASP (Société Anonyme Sportive et Professionnelle).

Malheureusement, le club qui était dans l’élite depuis la fin de la Première Guerre mondiale retrouve le championnat amateur de Fédérale 1 lors de la saison 2004/2005.

Le Stade Bordelais

L’Association Sportive du Stade Bordelais est créée le 18 Juillet 1889, par A. Mangeot et le Baron Pierre de Coubertin. Son terrain situé au lieu-dit Sainte Germaine devient rapidement un haut lieu du sport français en accueillant le 1er France – Afrique du Sud en 1913.

En 1899, après seulement 10 ans d’existence, le Stade Bordelais Rugby devient champion de France pour la première fois. Avant la première guerre mondiale, le club fusionne avec le Bordeaux Université Club (BUC) et devient le Stade Bordelais Université Club (SBUC). Le SBUC participe à 12 finales du championnat de France et remporte 7 titres (1899, 1904, 1905, 1906, 1907, 1909 et 1911). En 1959, il est champion de de France de 2ème Division et remonte en 1ère division en 1972 jusqu’en 1975, il retrouve l’élite en 1989 jusqu’en 1996. Le club reprend son nom d’origine, le Stade Bordelais en 1997. Il retrouve le haut niveau en 2004 en accédant à la Pro D2 et devient professionnel. 

L’Union Bordeaux-Bègles

Soutenu par un public de passionnés, l’UBB bat régulièrement des records d’affluence, comme lors du match contre Agen en 2010 avec 20 158 spectateurs présents lors d’un match délocalisé au stade Chaban Delmas. Quatre ans plus tard, l’Union Bordeaux-Bègles retrouve le Top 14. Il devient le club ayant la plus forte affluence en France. Lors de la saison 2014/2015, un nouveau record est battu par l’UBB car il dépasse le record d’affluence du club anglais des Saracens avec une moyenne de 27 000 spectateurs par match. 

Depuis 2011 et sa montée en Top 14, l’UBB ne cesse de progresser et de s’inscrire dans la durée, le club se qualifie pour la première fois en European Rugby Champions Cup lors de la saison 2015/2016. Des managers de renom ont permis au club de progresser comme Raphaël Ibañez, Jacques Brunel, Rory Teague, Joe Worsley et depuis 2019, Christophe Urios. 

 

Présentation vidéo de l’histoire de l’UBB

 

Le palmarès de l’Union Bordeaux-Bègles

½ finaliste du championnat de France Top 14 2021 et 2022
Vainqueur du barrage d’accession de Pro D2 2011
Champion de France Espoir à XV 2016
Champion de France Espoir à XIII 2017
Demi-finaliste Coupe d’Europe 2021
Vainqueur du barrage d’accession en Coupe d’Europe 2015
Demi-finaliste du Challenge Européen 2020

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Vadim COBILAS Pilier 38 ans Moldavie
Ben TAMEIFUNA Pilier 30 ans Nouvelle-Zélande
Lekso KAULASHVILI Pilier 29 ans Géorgie
Jefferson POIROT Pilier 29 ans France
Christopher VAOTOA (recrue) Pilier 25 ans France
Sipili FALATEA (recrue) Pilier 25 ans France
Ugo BONIFACE (recrue) Pilier 23 ans France
Mehdi KOURDES Pilier 21 ans France
Anthony DINU Pilier 20 ans France
Yahnis EL MASLOUHI (recrue) Pilier 20 ans France
Henri CAPARROI Pilier 19 ans France
Younès BEKHTI Pilier 19 ans France
Zaccharie AFFANE (recrue) Pilier 17 ans France
Clément MAYNADIER Talonneur 33 ans France
Maxime LAMOTHE Talonneur 23 ans France
Pablo DIMCHEFF  Talonneur 23 ans Argentine
Matéo SAINT GERMAIN Talonneur 20 ans France
Léo CHAUVIN (recrue) Talonneur 18 ans France
Kane DOUGLAS 2ème ligne 33 ans Nouvelle-Zélande
Jandré MARAIS 2ème ligne 33 ans Afrique du Sud
Guido PETTI 2ème ligne 27 ans Argentine
Cyril CAZEAUX 2ème ligne 27 ans France
Thomas JOLMES 2ème ligne 26 ans  France
Alban ROUSSEL 2ème ligne 23 ans  France
Petero MAILULU 2ème ligne 19 ans Fidji
Amine MAALLA (recrue) 2ème ligne 19 ans France
Mahamadou DIABY 3ème ligne 31 ans France
Caleb TIMU (recrue) 3ème ligne 33 ans Nouvelle Zélande
Antoine MIQUEL (recrue) 3ème ligne 28 ans France
Bastien VERGNES-TAILLEFER 3ème ligne 25 ans France
Pierre BOCHATON 3ème ligne 21 ans France
Jean-Baptiste LACHAISE 3ème ligne 21 ans France
Arthur SMEETS 3ème ligne 20 ans Belgique
Yann LESGOURGUES Mêlée 31 ans France
Maxime LUCU Mêlée 29 ans France
Jules GIMBERT Mêlée 24 ans France
Zack HOLMES (recrue) Ouverture 32 ans Nouvelle Zélande
Matthieu JALIBERT Ouverture 23 ans France
Matéo GARCIA Ouverture 19 ans France
Joseph EXSHAW Ouverture 19 ans France
Jean-Baptiste DUBIE Centre 32 ans France
Rémi LAMERAT Centre 32 ans France
Pablo UBERTI Centre 24 ans France
Yoram MOEFANA Centre 21 ans France
Frederico MORI Centre 21 ans Italie
Tani VILI (recrue) Centre 21 ans France
Nicolas DEPOORTERE Centre 19 ans France
Mateo ARAGON (recrue) Centre 16 ans Espagne
Santiago CORDERO Ailier 28 ans Argentine
Geoffrey CROS Ailier 25 ans France
Madosh TAMBWE (recrue) Ailier 25 ans Congo
Gatien MASSE Ailier 20 ans France
Nathan GAGNAC (recrue) Ailier 20 ans France
Louis BIELLE-BIARREY Ailier 19 ans France
Nans DUCUING Arrière 30 ans France
Romain BUROS Arrière 24 ans France
Maël MOUSTIN Arrière 19 ans  France

 

Manager Adjoints
Christophe URIOS – France Frédéric CHARRIER – ¾ et Attaque – France
Julien LAIRLE – Avants et Défense – France
Heini ADAMS – Skills – Afrique du Sud
Jean Baptiste POUX – Mêlée – France

 

Les objectifs 

L’Union Bordeaux-Bègles a retrouvé le chemin de l’entraînement le 26 Juillet, cette première journée avait pour objectif de faire le bilan de la saison passée et des ambitions pour la saison à venir.

Christophe URIOS a su avec son staff se remettre en question et revoir ses méthodes. Il veut responsabiliser son groupe, avoir des moments d’échanges avec les joueurs. Ils ont aussi travaillé sur le manque de leadership. Pour cela, ils ont ciblé 8 joueurs, Lamothe, Douglas, Lucu, Buros, Moefana par exemple. Ils seront “les intermédiaires” entre le staff et les joueurs pour se dire les choses, que les joueurs soient authentiques, qu’ils parlent vrai. Le club est jeune, il grandit au fil des années. Cette année, toutes les équipes se sont renforcées, la concurrence va être rude, l’équipe a besoin de continuer à gagner en expérience. Le manager attend beaucoup d’engagement et d’authenticité de la part des joueurs.

L’effectif a enregistré 8 arrivées, Tani Vili, Sipili Falatea, Ugo Boniface, Antoine Miquel, Madoshe Tambwe, Caleb Timu, Zack Holmes et Christopher Voatoa. Un retour de prêt de Pablo DIMCHEFF. Certains joueurs espoirs vont intégrer le groupe professionnel. Pierre Bochaton, Matéo Garcia, Gatien Massé, Louis Bielle-Biarrey, Jean-Baptiste Lachaise. D’autres jeunes comme le centre U20 Nicolas Depoortere ou encore le 3e ligne Sirius Permal peuvent aussi sortir leur épingle du jeu cette année.

L’équipe devra être prête dès le début de saison avec un début de championnat très compliqué. Le premier match offrira une belle affiche à domicile le samedi 4 Septembre à 21h05 face au Stade Toulousain. L’équipe se déplacera pour la deuxième journée à Montpellier, réception de Castres, déplacement chez le promu Bayonne et réception du Stade Français pour les 5 premiers matchs. 

 

Le Maillot

maillot domicile UBB 2022 -2023 maillot extérieur UBB 2022- 2023
Domicile  Extérieur

 

L’Union Bordeaux-Bègles doit continuer sa progression et continuer sur la dynamique de la saison passée, 3ème de la saison régulière et demi-finaliste, battu par le vainqueur final Montpellier Rugby. Avec 10 départs dont celui de Cameron Woki, l’équipe a dû se renforcer. Christophe URIOS va entamer sa troisième saison au club et souhaite changer de méthode et responsabiliser ses joueurs. Si ce choix est le bon, il est certain qu’il faudra compter sur l’Union Bordeaux-Bègles pour jouer le haut du tableau cette saison. S’ils arrivent à faire mieux que la saison passée, c’est une finale au Stade de France qui les attend. 

AVIRON BAYONNAIS – SAISON 2022/2023

aviron bayonnais saison 2022/23 TOP14

aviron bayonnais saison 2022/23 TOP14

Le club

L’Aviron Bayonnais Rugby est la section rugby créée le 14 Octobre 1906 de l’Aviron Bayonnais Omnisport. L’Aviron absorbe le Stade Bayonnais, première équipe de rugby de Bayonne créée en 1905. C’est en 1913 qu’arrive le premier titre de championnat de France pour l’Aviron. La finale du championnat de France se joue à Colombes devant 20 000 personnes. Le SCUF (Sporting Club Universitaire de France) est débordé par un Aviron euphorique. Victoire des Bayonnais sur le score de 38 à 10.

aviron bayonnais en 1913
Agence Rol, Public domain, via Wikimedia Commons

Il faudra attendre 21 ans pour voir le deuxième titre à Bayonne, c’est en 1934 que l’Aviron prend le dessus sur son voisin, le Biarritz Olympique, donné favori par la presse nationale. Cinq internationaux officient dans chaque équipe. Le pack biarrot met l’Aviron sous pression, mais les rares ballons écartés font mouche. Score final en faveur des Bayonnais : 13 à 8. Cette même année les joueurs de l’Aviron décident de fêter le titre lors des fêtes de Bayonne créée deux ans plus tôt, cette édition marquera les esprits car ça sera un des plus grands rassemblements festifs au monde pour l’époque.

L'aviron bayonnais champion en 1934

Le Miroir des sports, Public domain, via Wikimedia Commons

Le Challenge Yves du Manoir sera Bayonnais en 1936, après avoir battu les tenants du titre l’USAP en finale 9 à 3 grâce notamment à un essai de Vignau qui fera date en partant de son en-but, il traverse le terrain et va aplatir dans le camp adverse.

Durant le début de la guerre en 1939, les compétitions ont été arrêtées, le championnat de France reprend lors de la saison 1942-1943. La France est alors coupée en deux à cause de l’occupation. C’est donc deux championnats qui se disputent en parallèle. Celui de la zone occupée où évolue l’Aviron Bayonnais et celui de la zone libre. Bayonne domine son groupe et termine en tête du championnat et se qualifie pour les phases finales qui regroupent, elles, les deux zones. La finale oppose l’Aviron à Agen au Parc des Princes. L’Aviron Bayonnais s’impose sur le petit score de 3-0 et devient champion de France pour la troisième fois.

aviron champion de france en 1943

Le Miroir des sports, Public domain, via Wikimedia Commons

En 1980, l’Aviron remporte son deuxième Challenge Yves du Manoir au Parc des Princes face au Champion de France en titre l’AS Biterroise sur le score de 16 à 10. Une transformation et deux pénalités de Uthurrisq feront la différence entre les deux équipes qui ont réussi chacune à inscrire deux essais.

En 1995, alors qu’au niveau sportif, les résultats ne sont plus trop au rendez-vous, l’Aviron rapporte tout de même un nouveau trophée à Bayonne, la Coupe André Moga en battant la Section Paloise 22 à 15. La Coupe André Moga était une compétition de fin de saison, organisée à l’issue de la première phase de championnat entre 1993 et 1995, puis 1999. Elle était jouée par les 4 derniers de chaque poule non qualifiés pour le Top 16. Cette “phase finale de consolante” avait mauvaise réputation et fut abandonnée.

Durant presque 10 ans, l’Aviron Bayonnais posera ses valises en Elite 2 puis Pro D2, jusqu’en 2004 où Bayonne remporte le championnat de France de Pro D2. Sur un championnat à 16 équipes, le premier de la saison régulière est automatiquement promu à l’échelon supérieur mais des phases finales sont tout de même disputées entre les 4 premières équipes du championnat. L’Aviron termine premier du championnat mais sera battu en finale 9 à 26, face à Auch qui avait terminé deuxième de la saison.

supporters aviron bayonnais

Léna, CC BY 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by/3.0>, via Wikimedia Commons

De 2005 à 2015, l’Aviron Bayonnais évoluera dans le ventre mou du Top 14 et sera relégué en Pro D2 à l’issue de la saison 2014/2015. Après une saison en Pro D2, l’Aviron Bayonnais termine deuxième du championnat derrière le LOU et gagne la finale d’accession en Top 14 face à Aurillac 21 à 16.

Après une saison en Top 14, retour en Pro D2 pour deux saisons jusqu’en 2019. Troisième au terme de la saison régulière, l’Aviron remporte la finale et est sacré Champion de France de Pro D2 en battant le CA Brive sur le score de 21 à 16 en finale au Stade du Hameau à Pau.

13ème de la saison 2020/2021, l’Aviron est relégué en Pro D2 mais retrouve l’élite la saison suivante en devenant champion de France de Pro D2 la saison passée. Deuxième de la saison régulière, les joueurs de Yannick Bru qui quitte le club à l’issu du titre gagnent la finale face au leader du championnat, le Stade Montois sur le score sans appel de 49 à 20.

retour en top 14 aviron bayonnais

Aviron Bayonnais – L’essenciel

Le palmarès

Champion de France de 1ère division 1913, 1934, 1943
Champion de France de Pro D2 2009, 2022
Vice-champion de France de Pro D2 2004, 2016
Challenge Yves du Manoir 1936, 1980
Finaliste de la Coupe de l’Espérance 1919
Champion Zone Sud 1943
Vainqueur de la Coupe André Moga 1995

L’effectif pour la saison

Nom Poste Âge Pays d’origine
Pascal COTET (recrue) Pilier 28 ans France
Pieter SCHOLTZ (recrue) Pilier 28 ans Afrique du Sud
Chris TALAKAI Pilier 28 ans Australie
Quentin BÉTHUNE (recrue) Pilier 26 ans France
Swan CORMENIER Pilier 26 ans France
Luka TCHELIDZE Pilier 22 ans Géorgie
Pantxoa ARRIBILLAGA Pilier 20 ans France
Matis PERCHAUD Pilier 19 ans France
Tevita TATAFU Pilier 19 ans Tonga
Jean-Baptiste RENDE Pilier 19 ans France
Badri TSIKHISTAVI Pilier 19 ans Géorgie
Benjamin LAHET Pilier 18 ans France
Maxence GIGAULT Pilier 17 ans France
Torsten VAN JAARSVELD Talonneur 35 ans Namibie
Thomas ACQUIER (recrue) Talonneur 32 ans France
Facundo BOSCH (recrue) Talonneur 31 ans Argentine
Louis ORTOLAN Talonneur 20 ans France
Thomas CEYTE (recrue) 2ème ligne 31 ans France
Konstantine MIKAUTADZE 2ème ligne 31 ans Géorgie
Denis MARCHOIS 2ème ligne 28 ans France
Geoffrey CRIDGE (recrue) 2ème ligne 27 ans Nouvelle Zélande
Manuel LEINDEKAR (recrue) 2ème ligne 25 ans  Uruguay
Lado CHACHANIDZE 2ème ligne 22 ans  Géorgie
Esteban CAPILLA 2ème ligne 19 ans France
Gabriel LEQUIN 2ème ligne 18 ans France
Jean MONRIBOT 3ème ligne 34 ans France
Mateaki KAFATOLU (recrue) 3ème ligne 33 ans Nouvelle Zélande
Uzair CASSIEM 3ème ligne 32 ans Afrique du Sud
Afa AMOSA 3ème ligne 31 ans Australie
Pierre HUGUET (recrue) 3ème ligne 26 ans France
Aitor HOURCADE 3ème ligne 21 ans France
Robin DIONÉ 3ème ligne 20 ans France
Lasha TSIKHISTAVI 3ème ligne 20 ans Géorgie
Manex ARICETA 3ème ligne 18 ans Espagne
Guillaume ROUET Mêlée 34 ans France
Maxime MACHENAUD (recrue) Mêlée 33 ans France
Michael RURU Mêlée 31 ans Nouvelle Zélande
Hugo ZABALZA Mêlée 22 ans France
Lucas SUDRE Mêlée 19 ans France
Camille LOPEZ (recrue) Ouverture 33 ans France
Jason ROBERTSON (recrue) Ouverture 27 ans Nouvelle Zélande
Thomas DOLHAGARAY Ouverture 22 ans France
Isaia TOEAVA Centre 36 ans Samoa
Yann DAVID Centre 34 ans France
Yohann ORABE (recrue) Centre 20 ans France
Peyo MUSCARDITZ Centre 26 ans France
Riko BULIRUARUA Centre 25 ans Fidji
Yan LESTRADE Centre 25 ans France
Guillaume MARTOCQ (recrue) Centre 22 ans France
Sireli MAQALA Centre 22 ans Fidji
Bastien POURAILLY (recrue) Ailier 28 ans France
Teiva JACQUELAIN Ailier 28 ans France
Rémy BAGET Ailier 25 ans France
Arthur DUHAU Ailier 25 ans France
Kaminieli RASAKU (recrue) Ailier 23 ans Fidji
Gaëtan GERMAIN Arrière 32 ans France
Arnaud ERBINARTEGARAY Arrière 22 ans France
Yohan ORABÉ Arrière 20 ans France

 

Entraîneur Adjoints
Grégory Patat – (recrue) 

(France)

Joël Rey – Avants 

(France)

Gerard Fraser – Arrières – (recrue)

(Nouvelle-Zélande)

Eric Artiguste – Défense

(France)

Antoine Battut – Touches – 

(France)

Les objectifs

Fraîchement promu en TOP 14 après son titre de champion de France de Pro D2, l’Aviron Bayonnais démarre un nouveau cycle sur et en dehors du terrain.

Du côté sportif, l’équipe a repris le chemin de l’entraînement début juillet avec pas moins de 18 nouveaux joueurs dont des internationaux de renom et des joueurs d’expérience au niveau européen.

Le staff a également été remodelé. Grégory Patat a pris la tête du groupe après avoir passé 5 années à la Rochelle où il était entraîneur des espoirs de 2016 à 2018 et des avants de 2018 à 2021. Il va donc débuter sa première saison en tant que manager d’une équipe de TOP 14.

Les objectifs affichés par le coach sont très clairs, il souhaite rapidement gagner en cohésion dans son groupe avec des joueurs d’expérience et des jeunes joueurs qui vont découvrir le TOP 14. Les 5 premiers matchs peuvent déjà être décisif pour bien lancer la saison, avec 3 déplacements à Toulon (J1), Stade Français (J3), Brive (J5) et 2 réceptions face au Racing 92 (J2) et l’Union Bègles Bordeaux (J4), l’Aviron souhaite engranger un maximum de points le plus tôt possible dans la saison. Grégory Patat à France Bleu le 18 Juillet 2022 : “…Voilà, c’est simple, on veut se maintenir en Top 14, on veut performer, on va se donner les moyens d’être là tous les week-ends…”
Le coach veut s’inspirer de l’expérience de La Rochelle qui est devenu un grand club au niveau européen mais qui a dû travailler dur et s’inscrire dans la patience et la durée afin de gravir les échelons sans brûler les étapes.

Le club connaît également un renouveau en dehors du terrain, un nouveau logo a été dévoilé quelques jours après le titre de champion de Pro D2 2022. Les traditionnelles couleurs ciel et blanc sont toujours présentes mais une touche de modernité a été apportée afin de se détacher du précédent qui datait de 2010. L’esprit du drapeau avec les lettres AB est toujours présent comme depuis le premier logo du club en 1906.

Le projet AB Etxea touche enfin à sa fin, projet lancé en 2020 en partenariat avec la Ville de Bayonne. Le stade a bien évolué depuis le lancement des travaux avec l’AB Stadium (démolition et reconstruction de la tribune Keolis, suppression de la piste d’athlétisme, nouvel éclairage, installation d’une pelouse hybride, édification de la nouvelle tribune Europcar). L’ensemble des travaux réalisés avec l’aide de subventions vont permettre d’attirer toujours plus de public au stade. L’ Aviron espère jouer un maximum de matchs à guichet fermé. Cela va également permettre au club d’avoir une situation financièrement stable, saine et d’envisager l’avenir avec de belles perspectives.

L’AB Campus est sur le point d’être intégralement livré, la partie pour les professionnels étant déjà en partie utilisée. L’AB Campus est une grande nouveauté pour le club, autour de l’actuel centre d’entraînement, un centre de formation et de perfectionnement avec hébergement va ouvrir ses portes. Il pourra accueillir les jeunes désireux de se former à Bayonne, il sera aussi centre de performance pour les professionnels, centre de formation scolaire et universitaire. Il permettra le développement du rugby féminin et un pôle santé sera ouvert aux publics sportifs extérieurs. L’AB Campus a été intégralement financé par des fonds publics, de l’État, la région, le département et la ville de Bayonne.

Présentation vidéo du stade

Présentation du projet de rénovation du stade Jean-Dauger © Arotcharen Architecte from Ville de Bayonne on Vimeo.

Présentation vidéo de l’AB Campus

 

Le Maillot

 

maillot domicile aviron bayonnais maillot extérieur aviron bayonnais
Domicile

Extérieur

 

Alors que la saison débutera à Toulon le samedi 3 Septembre à 17h pour l’Aviron Bayonnais, l’objectif est désormais de s’inscrire dans la durée en Top 14 pour le club. Un recrutement XXL et des investissements importants ont été réalisés à cette occasion. C’est tout un peuple qui est impatient de retrouver les sensations des grands matchs du Top 14, de chanter la Peña Baiona et faire flotter les drapeaux ciel et blanc à Jean Dauger.

Les finales de Champions et Challenge Cup 2022

champions-cup-la-rochelle

champions-cup-la-rochelle

©( NICOLAS TUCAT / AFP)

Suite aux demi-finales de Champions Cup, l’affiche de la finale de la coupe d’Europe de ce week-end était Leinster contre La Rochelle. La finale de Challenge Cup se jouait également ce week-end entre deux clubs français, Lyon et Toulon. Retrouvez le résumé des finales de Champions Cup et Challenge Cup.

La finale de Champions Cup

victoire du stade rochelais champions cup©( Pascal GUYOT / AFP)

Leinster – La Rochelle (21-24) : finale de Champions Cup

La première période

Le demi d’ouverture Jonathan Sexton donne le coup d’envoi de la rencontre au stade Vélodrome. Après 5 minutes de jeu, face aux poteaux, le capitaine de Leinster marque une première pénalité puis une deuxième. Après 10 minutes de jeu, Leinster mène 6 à 0. Toutefois la première possession rochelaise est convertie. Le trois-quart Rochelais, Raymond Rhule, contourne le dernier défenseur irlandais et marque le premier essai pour son équipe. Le demi d’ouverture Ihaia West transforme et permet à son équipe de mener 6 à 7. Les Irlandais obtiennent une nouvelle pénalité et Jonathan Sexton face aux poteaux continue son sans-faute 9 à 7. À la 29ème minute, Hugo Keenan sert sur la ligne médiane Jonathan Sexton qui tente un drop mais loupe sa tentative. Leinster conserve deux points d’avance sur le Stade Rochelais. Avant la fin de la première période, Leinster obtient une nouvelle pénalité à 10 mètres des poteaux. La pénalité de Jonathan Sexton passe entre les poteaux et les Irlandais mènent désormais 12 à 7.
À la fin de cette première période, le club irlandais est en tête 12 à 7. Les Rochelais ont été trop indisciplinés lors de cette première période toutefois ils ont marqué le seul essai du match pour l’instant. Jonathan Sexton a été exemplaire et sa précision permet à son équipe de mener à la mi-temps.

La deuxième période

Le demi d’ouverture rochelais Ihaia West donne le coup d’envoi de la seconde période et c’est reparti au stade Vélodrome. La Rochelle obtient une pénalité à 15 mètres des poteaux, légèrement à droite, Ihaia West permet à son équipe de revenir à seulement deux points de Leinster 12 à 10. Jonathan Sexton réussit à nouveau deux pénalités à 10 et 25 mètres. À la 53ème minute, Leinster mène désormais 18 à 10. Brice Dulin tente un drop de plus de 40 mètres mais il manque de précision. Toutefois le Stade Rochelais récupère une pénalité. Les Maritimes vont en touche sur cette pénalité. Le talonneur Pierre Bourgarit mène avec les avants rochelais un maul dévastateur. L’essai est transformé par Ihaia West et la Rochelle revient à seulement un point de Leinster. Le deuxième ligne Thomas Lavault écope d’un carton jaune à la 65ème minute après un croche-pied sur l’Irlandais, Jamison Gibson-Park. Le demi d’ouverture Ross Byrne à gauche des poteaux marque la pénalité des Irlandais. Leinster mène désormais 21 à 17. À la 79ème minute, l’arrière Arthur Retière récupère dans un ruck le ballon et parvient à s’infiltrer dans un petit espace pour venir aplatir sur la ligne. Après visionnage vidéo, l’essai est accordé et Ihaia West transforme avec succès. À quelques secondes de la fin de cette seconde période, les Maritimes reprennent l’avantage 21 à 24. La Rochelle renverse le club irlandais.

Les Jaune et Noir deviennent Champions d’Europe. Après trois échecs en finale, les Rochelais remportent leur première étoile. La Rochelle devient le 4ème club français à remporter la Coupe d’Europe après le Stade Toulousain (1996, 2003, 2005, 2010, 2021), Brive (1997) et Toulon (2013, 2014, 2015).

La finale de Challenge Cup

Lyon affrontait vendredi soir au stade Vélodrome Toulon en finale de Challenge Cup. Le 14 mai, Lyon s’était imposé de justesse face au club anglais Wasps 20 à 18 en demi-finale. Lors de la deuxième demi-finale, le RCT avait remporté son match face aux Anglais de Saracens. Ainsi deux clubs français jouaient la finale de Challenge Cup pour cette édition 2021/2022. Lors de l’édition précédente, un club français avait remporté le titre européen, Montpellier. À Twickenham, le MHR avait battu Leicester Tigers 17 à 18. Début avril, lors du match à Gerland Lou contre le RCT de la 22ème journée de Top 14, Toulon avait dompté le Lou 10 à 43.

challenge cup - le lou - victoire

© (France Info)

Lyon – Toulon (30-12) : finale de Challenge Cup 2022

La première période

Après quelques secondes de jeu, le demi de mêlée Baptiste Couilloud file aplatir. Toutefois après visionnage de la vidéo, l’essai est invalidé pour un en-avant de Jordan Taufua au départ de l’action. Quelques minutes plus tard, Baptiste Couilloud aplati à gauche et marque le premier essai de ce match. Le demi d’ouverture Léo Berdeu ne tremble pas et transforme. Les Lyonnais mènent désormais à la 8ème minute 7 à 0. Toutefois à la 17ème minute, le demi de mêlée toulonnais Baptiste Serin conclut une belle action et marque un essai. Le demi d’ouverture Louis Carbonel, transforme et égalise 7 à 7. Léo Berdeu marque une pénalité pour les Lyonnais 10 à 7 à la 21ème minute. Trois minutes plus tard, Louis Carbonel manque sa pénalité de 36 mètres. Puis à la 29ème minute après un coup de pied de Léo Berdeu dans l’axe, le Toulonnais Aymeric Luc est le premier sur le ballon dans l’en-but. Le Toulonnais n’aplatit pas et le Lyonnais Charlie Ngatai non plus. Après visionnage vidéo, Aymeric Luc aplatit avec la hanche droite alors que Charlie Ngatai aplatit avec le ventre. En toute fin de première période, Léo Berdeu manque une pénalité, les deux équipes restent aux coudes à coudes 10 à 7. Avant la fin de la première période, Baptiste Couilloud joue rapidement une pénalité. Alors que l’ailier Davit Niniashvili plonge dans l’en-but, ce dernier met le pied gauche sur la ligne de sortie et l’essai est annulé. À la pause, le Lou mène face à Toulon 10 à 7 au stade Vélodrome.

La deuxième période

C’est reparti au stade Vélodrome. Après quelques minutes de jeu, le Toulonnais Aymeric Luc commet un en-avant volontaire et empêche un essai lyonnais. Après visionnage vidéo, l’arrière Aymeric Luc écope d’un carton jaune pour son en-avant. En plus du carton jaune et donc de jouer à 14 contre 15, le RCT est également sanctionné d’une essai de pénalité. Le Lou mène donc désormais 17 à 7. En supériorité numérique, les Lyonnais en profitent et le trois-quart centre Pierre Louis Barassi aplati à droite. Léo Berdeu transforme avec succès et le Lou mène 24 à 7. À la 60ème minute, les Lyonnais obtiennent en force une pénalité. À nouveau, le demi d’ouverture ne manque pas sa cible. Le buteur lyonnais ajoute trois points et le Lou prend le large 27 à 7. Après un plaquage à l’épaule par Léo Berdeu sur le Toulonnais Beka Gigashvili, le Lyonnais écope d’un carton jaune et laisse son équipe à 14 contre 15 pour les 10 dernières minutes. Nouvelle pénalité pour les Lyonnais à la 70ème minute, le trois-quart centre Charlie Ngatai marque cette pénalité avec succès. Au tableau d’affichage, le Lou mène 30 à 7. Toutefois 3 minutes plus tard, Charlie Ngatai écope d’un carton jaune pour les fautes répétées de son équipe. Les Lyonnais sont donc désormais à 13 contre 15. Les Toulonnais en surnombre envoient du jeu vers Cheslin Kolbe qui va aplatir en coin à droite. Le trois-quart marque le deuxième essai de son équipe, Louis Carbonel manque la transformation. Il reste 18 points à remonter pour les Varois et seulement 6 minutes. Lyon remporte le Challenge Européen face à Toulon 30 à 12.

Les Varois sont restés trop brouillons alors que les Rhodaniens ont été plus tranchants et rapides. Les Lyonnais n’ont jamais été menés lors de cette finale au stade Vélodrome de Marseille. Ils succèdent donc au MHR au palmarès de la petite Coupe d’Europe, la Challenge Cup. Les Lyonnais ont remporté ce week-end leur tout premier trophée européen de leur histoire. Le Lou est le 8ème club français à remporter cette compétition après Bourgoin (1997), Colomiers (1998), Clermont (1999, 2007, 2019), Pau (2000), Biarritz (2012), Montpellier (2016, 2021) et le Stade Français (2017). C’est le quatrième revers du RCT en finale du Challenge Européen. Avec ce titre, le Lou se qualifie ainsi pour la Champions Cup de la saison prochaine.

victoire de lyon en challenge cup

© (Panoramic, Media365)

Marseille et le stade Vélodrome étaient en liesse ce week-end pour les finales européennes. Avec le succès de la Rochelle en Champions Cup et la victoire du Lou en Challenge Cup, le rugby français récolte un deuxième doublé européen consécutif. L’an dernier, le Stade Toulousain remportait une sixième étoile et Montpellier remportait la Challenge Cup.

Les Françaises peuvent-elles aussi réaliser le Grand Chelem ?

bleues le grand chlem ?

 

bleues le grand chlem ?

©( GEOFF CADDICK / AFP)

Le Tournoi des Six Nations des Bleues

L’équipe de France féminine de rugby a très bien entamé ce Tournoi des Six Nations 2022. Elle débute ce Tournoi 2022 en remportant son premier match face à l’Italie 39 à 6 puis lors de la 2ème journée, les Bleues remportent leur match face à l’Irlande 40 à 5. Ensuite, le XV de France féminin gagne son match face à l’Écosse 8 à 28. Vendredi dernier, la France a poursuivi son sans-faute en remportant sur la pelouse du Pays de Galle son quatrième match 33 à 5.Le XV de France féminin s’est offert une finale pour le Grand Chelem face aux Anglaises ce samedi.

Classement après la 4ème journée

 

NATION POINTS
ANGLETERRE 20
FRANCE  20
PAYS DE GALLES 10
IRLANDE  5
ÉCOSSE 4
ITALIE 2

 

Après la 4ème journée du Tournoi 2022, les Anglaises qui ont remporté leurs quatre premières rencontres se classent en première position. La différence de points des Anglaises s’élève à 248 contre 116 pour les Bleues. Ainsi la France se classe en deuxième position puis le Pays de Galles complètent le podium.

 

La France championne du Tournoi des Six Nations féminin 2022 ? 

L’Angleterre et la France sont donc les deux prétendantes au titre. Les Anglaises n’ont encaissé que 2 essais (10 pts) en 4 matchs. L’invincibilité des deux équipes permet d’éviter de nombreux calculs, pour remporter le titre, seule la victoire compte. Ainsi le crunch de ce week-end sera une finale à suspense. Les Françaises devront tenir bon pour défaire les premières mondiales et tenantes du titre afin de réaliser comme les Bleus le Grand Chelem.

La France n’a pas battu l’Angleterre depuis 9 matchs (8 défaites et 1 nul). Le dernier succès des Françaises était le 10 mars 2018 avec une courte avance 18-17. Toutefois, depuis 2018, les Françaises ont perdu 3 fois avec moins de 5 points d’écart et 6 fois de moins de 10  points.

Une victoire des Françaises ce vendredi permettrait de mettre un terme à cette mauvaise série et d’envoyer un message fort à la concurrence avant le prochain grand rendez-vous, la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande du 08 octobre au 12 novembre 2022. 

Si la France remporte ce crunch, les Bleues remporteront un 7ème Tournoi et un 6ème Grand Chelem (2002, 2004, 2005, 2014, 2018).

Classement mondial rugby féminin

 

NATION POINTS
ANGLETERRE 96,26
NOUVELLE-ZÉLANDE 88,58
FRANCE 88,43
CANADA 88,15
AUSTRALIE 78,68
USA 76,63
IRLANDE  76,00
ITALIE 75,58

 

Le Tournoi des Six Nations des Bleus

 

grand chelem du XV de france

©(MAXPPP-ADAM DAVY)

 

Le XV de France a réalisé son 10ème Grand Chelem. Avec 168 points inscrits, l’Irlande termine meilleure attaque de ce Tournoi et à la deuxième place du classement. L’Angleterre se classe sur le podium. L’ouvreur anglais Marcus Smith est le meilleur réalisateur de ce Tournoi avec 71 points inscrits pour le XV de la Rose.

Classement final du Tournoi des Six Nations masculin 2022

 

NATION POINTS
FRANCE 22
IRLANDE  21
ANGLETERRE 10
ÉCOSSE 10
PAYS DE GALLES 7
ITALIE 4

 

Classement mondial après le Tournoi des 6 Nations 2022

 

NATION POINTS
AFRIQUE DU SUD 90,61
FRANCE 88,88
NOUVELLE-ZÉLANDE 88,75
IRLANDE  88,22
ANGLETERRE 84,50
AUSTRALIE 83,92
ÉCOSSE 81,80
ARGENTINE 80,58

 

Après son sacre dans le Tournoi des Six Nations et sa victoire face à l’Angleterre, la France a gagné une place au classement mondial, World Rugby. Deuxième derrière l’Afrique du Sud, championne du monde en titre, la France est désormais devant la Nouvelle-Zélande. Le XV de France n’avait pas atteint ce rang depuis octobre 2007,  après la victoire en quarts de finale de la Coupe du Monde face aux All Blacks. Toutefois la France n’avait pas conservé longtemps ce rang, une semaine plus tard après sa défaite en demi-finales face à l’Angleterre, les tricolores étaient ainsi redescendus au 4ème rang mondial. Le XV de France tiendra-t-il ce nouveau statut ? 

 

Le Tournoi des Six Nations U20 ? 

Dans le crunch final du Tournoi des Six Nations U20, les bleuets ont tenu bon et s’imposent 26 à 22. Ils terminent le Tournoi à la deuxième place , derrière l’Irlande qui a réalisé le Grand Chelem. Les Bleuets s’étaient inclinés 16 à 17 face au quinze du Trèfle.

La quatrième journée du Tournoi des 6 Nations 2022

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022

©( HuffPost / AFP)

 

Vendredi, le XV de France s’est imposé 9 à 13. Les Bleus s’imposent à Murrayfield et poursuivent leur sans-faute. Nouveau record d’audience pour les Bleus, diffusé vendredi soir à 21h sur France 2, le match Pays de Galles – France a été suivi en moyenne par 6,88 millions de téléspectateurs. L’Écosse a remporté à Rome son match face à l’Italie 22 à 33. Samedi, l’Irlande a signé un succès bonifié à Twickenham face à l’Angleterre 15 à 22. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

 

Pays de Galles – France (9 à 13)

France - pays de galles - Tournoi des 6 Nations 2022
©(ADRIAN DENNIS / AFP)

Première période

Comme à son habitude, depuis le début du Tournoi, le XV de France a frappé fort d’entrée. Après 3 minutes de jeu, le XV de France ouvre le score avec une pénalité réussie de Melvyn Jaminet de 38 mètres. La France mène 0 à 3 mais la réponse galloise ne se fait pas attendre. À la 5ème minute face aux poteaux, le demi d’ouverture Dan Biggar permet à son équipe d’égaliser (3 à 3). Après une relance de Melvyn Jaminet et Gabin Villière, Antoine Dupont met du rythme, Jaminet décale bien pour Anthony Jelonch. Le troisième ligne français aplati et marque le 14ème essai des Bleus depuis le début de la compétition. Melvyn Jaminet transforme et après 10 minutes de jeu, la France mène 3 à 10. Puis à la 17ème minute et à la 39ème minute, le demi d’ouverture Dan Biggar marquent deux pénalités pour les Gallois. Le XV du Poireau revient donc à un point d’écart de la France (9 à 10). Avant que l’arbitre ne siffle la fin de cette première période, Melvyn Jaminet tente un drop mais il rate la cible.

La première période a été ponctuée de nombreux échanges de coups de pieds entre les arrières français et gallois. L’indiscipline française a permis au métronome gallois, Dan Biggar de réduire l’écart. Toutefois le XV tricolore est en tête à la pause sur la pelouse galloise. 

Deuxième période

Après plusieurs minutes, Melvyn Jaminet face aux poteaux marque une nouvelle pénalité (9 à 13). À la 66ème minute après quelques séquences de jeu, le capitaine Antoine Dupont sert Romain Ntamack dans l’axe des poteaux pour un drop. Malheureusement, l’ouvreur français manque les perches. En fin de match, à la 77ème minute,  Melvyn Jaminet rate une pénalité à longue distance. La France s’impose au Millenium Stadium 9 à 13. Les Bleus peuvent encore rêver du Grand Chelem.

Jaminet inscrit les seuls points de cette deuxième période à la 47ème minute. Cette deuxième période n’a pas réjoui les esthètes. En effet les attaques ont été famélique dans cette rencontre, un franchissement pour les Gallois, trois pour les Bleus. Lors de cette deuxième période, les Gallois ont multiplié les offensives mais ils n’ont pas réussi à percer la défense française Jusqu’au bout, la défense tricolore a tenu. 

Les Bleus ont remporté vendredi dernier un combat intense face aux Gallois. La victoire française est le fruit d’une performance défensive de premier plan face aux Gallois. Les Bleus ont commis beaucoup d’en-avant contre les Gallois, 13 au total. Toutefois le mur tricolore fut infranchissable. De plus, la France a utilisé un jeu au pied à outrance face au XV du Poireau. Ainsi la France enchaîne sa série de 7 victoires et elle se rapproche de sa meilleure série, 8 succès de suite en 2004.

 Italie- Écosse (22 à 33)

italie ecosse tournoi des 6 nations 2022

©( ALBERTO PIZZOLI/AFP)

Première période

Après quelques minutes de jeu, les Italiens ouvrent le score avec une pénalité réussie de Paolo Garbisi de 40 mètres face aux poteaux. Après une belle séquence écossaise, le trois-quart Sam Johnson conclut en aplatissant. Finn Russell rate la transformation et l’Écosse mène désormais 3 à 5. Puis le trois-quart Chris Harris vient d’aplatir dans l’en-but  italien à la 22ème minute. Le demi d’ouverture écossais transforme face au poteau (3  à 12). Quelques minutes plus tard, l’italien Paolo Garbisi rate une pénalité. Le demi de mêlée Callum Braley inscrit le premier essai de la Squadra Azzura. Le demi d’ouverture italien transforme et permet à son équipe de revenir à seulement deux  points (10 à 12). Toutefois quelques minutes plus tard, le trois-quart écossais s’offre un doublé en aplatissant dans l’en but italien. Finn Russell transforme et l’Écosse mène désormais 10  à 19. 

Malmené en début de match, le XV  du Chardon a inversé la tendance en fin de première mi-temps pour finalement mener 10 à 19. Pourtant les Italiens se sont montrés combatifs. La Squadra Azzura a montré de belles séquences de jeu mais les Italiens manquent de précision.

Deuxième période

Après une belle séquence de jeu, le trois-quart Darcy Graham élimine le dernier défenseur italien et file aplatir l’essai de bonus offensif à la 48ème minute. Le demi d’ouverture Finn Russell transforme avec succès et son équipe mène désormais 10 à 26. À la 57ème minute, Paolo Garbisi face aux poteaux loupe sa pénalité de 45 mètres. Après une touche rapidement jouée par les Écossais, l’arrière Stuart Hogg inscrit le 5ème essai du XV du Chardon puis Finn Russell transforme (10 à 33). Après une belle et longue séquence de jeu, l’Italie est récompensée pour ses efforts. Le jeune arrière italien Ange Capuozzo marque son premier essai international pour sa première sélection. Paolo Garbisi transforme avec succès et l’Italie réduit l’écart 17 à 33. En fin de match, pour sa première sélection, l’arrière Ange Capuozzo, inscrit un doublé. La transformation de Paolo Garbisi est ratée et l’Italie s’incline 22 à 33.

Ainsi l’Écosse s’impose avec le bonus offensif face à une équipe italienne combative et valeureuse. Le XV du Chardon a montré beaucoup de réalisme et inflige une 36ème défaite consécutive à la Nationale. L’Écosse met fin ainsi à une série de deux revers consécutifs en s’imposant à Rome. Malgré ses 3 essais inscrits dans cette rencontre, l’Italie semble se diriger vers une 7ème cuillère de bois consécutive. 

Angleterre –  Irlande (15 à 32)angleterre irlande  tounoi des 6 nations

© (GLYN KIRK / AFP)

Première période

Jonathan Sexton donne le coup d’envoi de la rencontre. Après seulement deux minutes de jeu, le deuxième ligne Charlie Ewels écope d’un carton rouge. En effet le deuxième ligne anglais a percuté James Ryan, le deuxième ligne irlandais directement à la tête alors qu’il  n’avait plus le ballon. Ainsi l’Angleterre va devoir disputer toute la rencontre en infériorité numérique.  Jonathan Sexton ouvre le score pour l’Irlande en marquant une pénalité  de 30  mètres. Quelques minutes plus tard, le trois-quart James Lowe marque un premier essai irlandais. Jonathan Sexton rate la transformation et le XV du trèfle mène désormais 0 à 8. À la 12ème minute, après visionnage de la vidéo, l’essai de Caelan Doris est refusé pour un en-avant de Jamison Gibson-Park. Le XV de la Rose récupère une mêlée devant son en-but puis 5 minutes plus tard Marcus Smith ouvre le score pour les Anglais en marquant une première pénalité (3 à 8). À la 30ème minute, Marcus Smith rate une pénalité à gauche des poteaux. Trois minutes plus tard, à droite des poteaux le demi d’ouverture anglais réduit le score avec une nouvelle pénalité (6 à 8). Toutefois quelques minutes plus tard, l’Irlande profite d’une pénalité sous les poteaux. Jamison Gibson-Park joue rapidement  pour servir Hugo Keenan qui conclut en force face à une défense anglaise désorganisée. Jonathan Sexton transforme et l’Irlande mène 6  à 15.  Avant la pause, le demi d’ouverture Marcus Smith réduit le score en marquant une nouvelle pénalité pour l’Angleterre ( 9 à 15).

En supériorité numérique, l’Irlande mène 9 à 15 à Twickenham à la pause. Cependant les Irlandais indisciplinés,  ont commis trop de fautes et  l’Angleterre reste dans le match.

Deuxième période

À la reprise Marcus Smith donne le coup d’envoi de la seconde période avant de marquer une nouvelle pénalité pour le XV de la Rose (12 à 15). Puis à la 61ème minute après une nouvelle pénalité, l’Angleterre revient au score 15 à 15. Toutefois la réponse irlandaise arrive 5 minute plus tard avec une nouvelle pénalité irlandaise marquée par Jonathan Sexton. À la 72 ème après une belle séquence irlandaise le troisième ligne Jack Conan conclut en puissance. Le demi d’ouverture Jonathan Sexton transforme avec succès et les Irlandais mènent désormais 15  à 25. Puis à la 76ème minute, Finlay Bealham inscrit l’essai du bonus offensif. Le demi d’ouverture irlandais transforme à nouveau. 

Le XV du Trèfle s’impose 15 à 32 dans la douleur malgré sa supériorité numérique dès la deuxième minute de jeu. Les Irlandais ont été indisciplinés et dominés par des Anglais courageux. L’Irlande n’avait pas remporté de match à Twickenham depuis 2018, de plus le XV du Trèfle s’impose avec le bonus offensif. Le XV du Trèfle s’impose et reste seul adversaire en course pour priver la France de la victoire finale dans cette édition 2022.

Classement après la quatrième journée du tournoi

 

NATION POINTS
FRANCE 18
IRLANDE  16
ANGLETERRE 10
ÉCOSSE 10
PAYS DE GALLES 6
ITALIE 0

 

Samedi, le Pays de Galles recevra à domicile l’Italie pour la dernière journée tandis que l’Irlande sera opposée à l’Écosse à 17h45. Samedi soir, pour le dernier match de cette édition 2022, la France affrontera l’Angleterre au Stade de France 21h00. Rien n’est joué, la dernière journée promet donc de nombreux rebondissements.

Le sacre de la France ? 

Pour remporter cette édition 2022, plusieurs scénarios s’offrent à la France. La solution la plus simple pour le XV de France est de battre l’Angleterre. Une victoire face au quinze de la Rose offrirait à la France le dixième Grand Chelem de son histoire dans le Tournoi des 6 Nations. La France sera sacrée si elle fait un match nul contre l’Angleterre et si l’Irlande ne bat pas l’Écosse. Troisième scénario, la France perd contre l’Angleterre avec bonus défensif et l’Irlande fait au mieux match nul contre l’Écosse sans bonus offensif. Dernier scénario, le XV de France perd contre l’Angleterre sans bonus et l’Irlande perd contre l’Écosse sans prendre un double bonus.

 

Equipes du 6 Nations : l’histoire de l’Irlande

Irlande - Angleterre 2022

Le Tournoi des 6 Nations 2022 est l’occasion d’en savoir plus sur les équipes qui participent au tournoi. Apprenez-en plus sur  l’Irlande !

Irlande - Angleterre 2022

 ©INPHO/Billy Stickland

Histoire du XV du Trèfle

Du début  à 1900

L’Irlande fait partie des plus anciennes équipes nationales de rugby. Le XV du Trèfle a joué son premier match le 15 février 1875 à Londres contre l’Angleterre. Il faudra toutefois attendre 1881 pour que l’Irlande remporte sa première rencontre internationale, contre l’Écosse à Belfast, et 1887 pour une première victoire contre l’Angleterre. L’Irlande fait partie, avec l’Écosse, le Pays de Galles et l’Angleterre des équipes participant au premier Tournoi britannique en 1882. Les débuts de la sélection irlandaise sont globalement difficiles et les victoires sont rares. Pendant plus de 10 ans, elle ne fait pas mieux qu’une troisième place dans le Tournoi avant de remporter tous ses matchs en 1894 et ainsi décrocher son premier titre. La dernière décennie du XIXe siècle marque quand même de gros progrès pour l’Irlande qui remporte deux autres Tournois en 1896 et 1899. 

equipe irlande

© World Rugby Museum

De 1900 à 1950

La suite est plus compliquée pour l’Irlande. En dehors de quelques victoires partagées en 1906, 1912, 1926, 1927, 1932 et 1939, ainsi qu’une victoire seule en 1935, il faut attendre la fin des années 40 pour voir les Irlandais dominer le rugby européen. Ils s’imposent d’abord dans le Tournoi des 5 Nations en 1948, réalisant leur premier Grand Chelem, puis glanent les éditions de 1949 et 1951.

De 1950 à  1970

Dans les années 1950 et 1960, l’Irlande connait un gros passage à vide avec aucune victoire dans le Tournoi des 5 Nations. La seule réjouissance pour les Irlandais est une première victoire contre une nation de l’hémisphère sud en 1958, contre l’Australie, depuis la première rencontre contre la Nouvelle-Zélande à Dublin en 1905. Elle est suivie quelques années plus tard, en 1965, de la première victoire contre l’Afrique du Sud. 

De 1970  à  1990

Le XV du Trèfle retrouve enfin le devant de la scène du rugby européen en 1974, en remportant son 14e titre, 23 ans après le dernier et un an après un tournoi particulier où toutes les équipes ont terminé en tête à égalité. Dominé par le Pays de Galles à la fin des années 1970, le trophée du Tournoi des 5 Nations ne retourne entre les mains des Irlandais qu’en 1982. L’année suivante, les Verts se partagent le titre avec la France avant de gagner seuls deux ans plus tard, en 1985. De bonne augure pour l’arrivée de la Coupe du monde ? Pas vraiment avec une élimination en quart de finale pour la première édition de 1987, en Australie et Nouvelle-Zélande.

equipe irlande

© BBC

De 1990 à 2010

La suite est une nouvelle longue traversée du désert dans le tournoi européen jusqu’à l’arrivée de l’Italie et la naissance du Tournoi des 6 Nations en 2000. Malgré de bons résultats, les Irlandais terminent à cinq reprises à la deuxième place jusqu’en 2009, où le XV du Trèfle est enfin récompensé de ses bons résultats avec un Grand Chelem à la clé, le deuxième de son histoire. 

De 2010 à aujourd’hui

Les années 2010 réussissent plutôt bien à l’Irlande qui enchaîne deux victoires d’affilée dans le Tournoi des 6 Nations en 2014 et 2015 et réalise un troisième Grand Chelem en 2018. En Coupe du monde, les performances des Irlandais restent toutefois mitigées. S’ils ont participé à toutes les éditions, ils n’ont jamais dépassé le stade des quarts de finale.

irlande rugby 2018

© Sky Sports

Origine de son blason

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le blason de l’Irlande n’est pas un trèfle à quatre feuilles. Le trèfle irlandais, ou shamrock, est un trèfle considéré comme sacré par les druides. C’est l’un des rares emblèmes unificateur de l’Irlande.

D’après la légende, au Ve siècle, St Patrick aurait utilisé ce trèfle pour expliquer le principe de la trinité afin de convertir les irlandais au catholicisme.

Au XIXe siècle, ce trèfle devient un symbole de lutte contre les anglais, le porter était passible de peine de mort.

Il est associé à l’équipe d’Irlande dès la naissance du rugby irlandais en 1874. De cinq brins à l’origine, il est passé à trois brins dans les années 20.

blason irlande

Couleur du maillot

En référence à son blason, le XV du Trèfle a adopté la couleur verte pour son maillot. Le vert est également la couleur emblématique du mouvement catholique de libération nationale. C’est pourquoi cette couleur est associée à l’Irlande.

L’Irlande joue en maillot vert, short blanc et chaussettes vertes, avec le shamrock sur le cœur.

maillot irlande domicile 2021-2022

Palmarès

Avec l’Écosse, l’Irlande est l’équipe ayant disputé le plus de tournois (britanniques, 5 Nations et 6 Nations). Toutefois, elle se classe derrière le Pays de Galles, l’Angleterre et la France en nombre de victoires. Le XV du Trèfle a été sacré 22 fois en 125 participations, dont 14 victoires seule et seulement 3 Grands Chelems, en 1948, 2009 et 2018.

En Coupe du monde, les Irlandais n’ont jamais remporté la coupe Webb Ellis. Ils n’ont d’ailleurs jamais passé le stade des quarts de finale. Toutefois, l’Irlande a été pour la première fois numéro 1 mondiale au classement World Rugby en septembre 2019.

 

La troisième journée du Tournoi des 6 Nations 2022

3ème journée 6 nations 2022

3ème journée 6 nations 2022

©(ANDY BUCHANAN / AFP)

 

Le XV de France s’est imposé samedi avec le bonus offensif en Écosse 36  à 17. Les Bleus s’imposent à Murrayfield et poursuivent leur sans-faute. Nouveau carton d’audience pour les Bleus samedi, le match Écosse – France a réuni 5 millions de téléspectateurs. Les deux futurs adversaires de la France se sont affrontés samedi à Twickenham. L’Angleterre a remporté le match 23 à 19 contre le Pays de Galles. Dimanche, l’Irlande a dominé largement l’Italie en inscrivant neuf essais 57 à 6. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

 

Écosse – France (17 à 36)

Ecosse- france - gael fickou - 6nations

©(PAUL ELLIS / AFP)

Première période

Quelques minutes seulement après le début du match, Antoine Dupont parti de ses vingt-deux remonte tout le terrain avant de trouver Gaël Fickou en soutien. Le deuxième ligne Paul Willemse conclut et inscrit le premier essai de l’équipe de France. À la huitième minute, l’arrière Melvyn Jaminet transforme entre les poteaux et la France mène 0 à 7. Toutefois à la 12ème minute, le demi-d’ouverture Finn Russell ouvre le score pour les Écossais en marquant une pénalité (3 à 7). La réponse française ne se fait pas attendre, au départ d’une touche dans les 22 mètres et après une belle séquence, le trois quart Yoram Moefana marque son premier essai avec les Bleus. Melvyn Jaminet rate la transformation et la France mène désormais 3 à 12. Après une phase de domination écossaise, le jeune Rory Darge entérine les efforts écossais et marque son premier essai international. Le demi d’ouverture Finn Russell marque la transformation et l’Écosse revient à seulement deux points de la France (10 à 12). Juste avant la fin de la première mi-temps, après une belle accélération des Bleus, le trois-quart français Gaël Fickou fait parler sa puissance et inscrit le troisième essai français. L’arrière français Melvyn Jaminet transforme cet essai et la France mène à la pause 10 à 19.

Ainsi les Bleus sont en tête à la fin de cette première période sur la pelouse de Murrayfield. La France a mené lors de cette première mi-temps, toutefois rien n’est encore joué.

Deuxième période

Après seulement deux minutes de jeu, les Français rentrent tout de suite dans cette seconde période et mettent la pression aux Écossais en inscrivant un nouvel essai. Le trois-quart Jonathan Danty marque cet essai et Mel vyn Jaminet conclut en transformant. La France mène désormais 10 à 24 à la 42ème minute. Après une belle séquence française, Damian Penaud fait parler sa vitesse sur les extérieurs et conclut en inscrivant un nouvel essai tricolore. La tentative de transformation de Melvyn Jaminet ne passe pas et la France mène désormais 10 à 31. À la 74ème minute, Romain Ntamack joue au pied en diagonale pour Damian Penaud sur les extérieurs. L’ailier Damian Penaud inscrit un doublé et le sixième essai pour la France. La tentative de transformation en coin de Romain Ntamack ne passe pas et les Bleus mènent désormais 10 à 36. Cinq minutes plus tard, après une belle relance écossaise, le trois quart Duhan Van der Merwe marque le deuxième essai écossais. L’arrière Stuart Hogg transforme mais la France mène toujours 17 à 36.

La France s’est imposée 36 à 17 avec six essais à deux contre l’Écosse. Brillante en contre, l’équipe de France a été également performante lors de ses actions offensives. La France s’impose sur la pelouse de Murrayfield avec le bonus offensif. Le XV de France ne s’était pas imposé à Murrayfield dans le Tournoi des 6 Nations depuis mars 2014. Les Bleus restent invaincus après la troisième journée du Tournoi. Les joueurs de Fabien Galthié peuvent donc toujours rêver du Grand Chelem dans cette édition 2022.

Angleterre – Pays de Galles (23 à 19)

Angleterre - pays de galles - 6 nations 2022

©(GLYN KIRK / AFP)

Première période

Le demi d’ouverture anglais, Marcus Smith donne le coup d’envoi de la rencontre puis quelques minutes plus tard marque deux pénalités pour l’Angleterre. Alors que le XV de la Rose mène 6 à 0, à la 17ème minute, Marcus Smith rate la troisième pénalité anglaise. Après un en-avant sur la ligne d’en-but anglaise, l’arrière Liam Williams écope d’un carton jaune à la 21ème minute. Dix minutes plus tard, Marcus Smith face aux poteaux marque une nouvelle pénalité et l’Angleterre mène désormais 9 à 0. Juste avant la pause, le demi d’ouverture anglais Marcus Smith marque une nouvelle pénalité pour le XV de la Rose. À l’issue de la première période, l’Angleterre mène 12 à 0. Cette première période a été marquée par le manque de précision des deux équipes et l’indiscipline galloise. Toutefois les Gallois n’ont pas craqué devant leur en-but face à la pression anglaise.

Deuxième période

Après seulement quelques minutes, les Anglais réussissent enfin à percer la défense galloise et à aplatir.  En effet, le deuxième ligne Alex Dombrandt résiste à un plaquage avant d’aplatir sur la ligne et de marquer le premier essai de cette rencontre. Marcus Smith rate la transformation et à la 43ème minute, l’Angleterre mène 17 à 0. Il faut attendre une dizaine de minutes pour voir le sursaut gallois. En effet après une belle séquence galloise, le trois-quart Josh Adams file vers l’en but anglais et marque le premier essai gallois et ouvre le score pour son équipe. Le demi d’ouverture Dan Biggar rate la transformation 17 à 5. Après plusieurs charges galloises sous les poteaux, Dan Biggar décale pour Nick Tompkins. Le trois-quart gallois marque le deuxième essai pour son équipe puis Dan Biggar transforme avec succès. Les Gallois réduisent le score 17 à 12. Puis Marcus Smith marque avec succès deux nouvelles pénalités pour son équipe, la première à la 68ème minute et la deuxième à la 72ème minute. Le XV de la Rose mène désormais 23 à 12. Avant les arrêts de jeu, le demi de mêlée, Kieran Hardy joue rapidement une pénalité à 5 mètres de la ligne anglaise. Il résiste aux plaquages avant d’aplatir sur la ligne. Au pied des poteaux, Dan Biggar transforme en drop et les Gallois réduisent le score 23 à 19. 

L’Angleterre s’impose dans la douleur à domicile face aux Gallois 23 à 19. La seconde période a été plus rythmée que la première. Le sursaut gallois en seconde période, n’a pas suffit. Difficile de reconnaître le tenant du titre après cette rencontre face à l’Angleterre. Le XV du Poireau n’a pas réussi à se montrer dangereux et les Gallois ont multiplié les indisciplines et les fautes. 

 Irlande-Italie (56 à 6)

Irlande italie - 6 Nations 2022

©(Panoramic, Media365)

Première période

Après seulement quelques minutes de jeu, Joey Carbery, le demi d’ouverture irlandais ouvre le score en aplatissant dans l’en-but avant de transformer avec succès. Ainsi à la 4ème minute, l’Irlande mène 7 à 0. Puis à la 13ème, c’est au tour de la Squadra Azzura de débloquer le compteur avec une pénalité marquée par l’arrière Edoardo Padovani. L’Italie réduit le score. 

Alors que la défense italienne repousse les tentatives irlandaises, l’arbitre arrête le jeu pour visionner une action du talonneur italien Hame Faiva. La vidéo montre ainsi que Hame Faiva a pris avec l’épaule au niveau de la gorge Dan Sheehan. Hame Faiva écope d’un carton rouge pour plaquage haut et dangereux. Ce carton a également eu une double peine. En effet, le talonneur titulaire Gianmarco Lucchesi est remplacé sur blessure par Hame Faiva à la 9ème minute. Après le carton rouge, le talonneur remplaçant est exclu, l’Italie est alors à 14 et sans talonneur. Les Italiens ont fait sortir un arrière pour un avant mais cela ne les autorise pas à disputer la mêlée au complet. L’arbitre géorgien applique la règle de la carence. Ainsi la mêlée est simulée et le numéro 8 Toa Halafihi est contraint de sortir. L’Italie jouera donc désormais à 13 pendant 60 minutes ! 

En supériorité numérique, l’Irlande marque un nouvel essai. Jamison Gibson-Park, le demi de mêlée aplatit sous les poteaux et le demi d’ouverture Joey Carbery transforme. face aux poteaux 12 à 3. Puis huit minutes plus tard, le demi d’ouverture Michael Lowry plonge dans l’en-but italien. Joey Carbery rate sa transformation et l’Irlande mène 19 à 3. Puis Peter O Mahony marque en coin, le troisième essai irlandais. Le demi d’ouverture Joey Carbery essuie son deuxième échec consécutif et rate la transformation 24 à 3. Avant la pause, face aux poteaux, le demi d’ouverture Paolo Garbisi réduit l’écart avec une pénalité réussie 24 à 6.

Assurément, alors que le match semblait déjà écrit, le carton rouge a accentué les difficultés pour les italiens réduits à 13 contre 15. L’Irlande déroule en première période avec 4 essais inscrits.

Deuxième période

Au retour de la mi-temps, le sort s’acharne sur les italiens, à la 42ème minute, Paolo Garbisi rate la pénalité italienne. Dix minutes plus tard, le trois-quart James Lowe marque un nouvel essai irlandais mais Joey Carbery rate à nouveau la transformation. Après une mêlée simulée, Michael Lowry signe un doublé à la 57ème minute. Pour son premier coup de pied de la rencontre, le demi d’ouverture Jonathan Sexton assure et transforme l’essai. Puis c’est au tour de Ryan Baird à la 69ème minute de marquer un nouvel essai en puissance pour l’Irlande. Le vétéran irlandais, Jonathan Sexton transforme avec succès. À la 75 ème minute, le troisième ligne Braam Steyn écope d’un carton jaune pour avoir volleyé volontairement un ballon en touche à 5 mètre de son en-but. L’Italie termine le match à 12. Les Irlandais profitent des dernières minutes de jeu pour inscrire deux nouveaux essais. James Lowe signe lui aussi un doublé, transformé avec succès par le buteur Jonathan Sexton. Puis le deuxième ligne Kieran Treadwell enfonce un peu plus les Italiens avec son essai, Jonathan Sexton transforme et scelle la démonstration irlandaise. 

Impuissants, les Azzuri ont encaissé 9 essais. L’Irlande a infligé une nouvelle défaite à l’Italie 57 à 6. Ainsi, l’Italie subit sa 35ème défaite de suite dans le Tournoi des 6 Nations. Dans l’objectif de remporter l’édition 2022, les Irlandais ont soigné leur différence de points en surclassant l’Italie. Les Irlandais ont en effet aligné les essais, neuf au total. L’Italie se dirige tout droit vers une septième cuillère de bois consécutive dans le Tournoi. Ce nouveau revers est la 100ème défaite dans la compétition pour l’Italie depuis 2000. Enfin suite à son plaquage dangereux face à l’Irlande, le talonneur italien Hame Faiva est suspendu quatre semaines.

 Classement après la troisième journée du tournoi

NATION POINTS
FRANCE 14
IRLANDE  11
ANGLETERRE 10
ÉCOSSE 5
PAYS DE GALLES 5
ITALIE 0

 

La France, actuellement leader, affrontera le 11 mars, les Diables Rouges au Millennium Stadium à Cardiff. L’Italie recevra à domicile l’Écosse tandis que  l’Angleterre sera opposée à l’Irlande le 12 mars. Avec sa victoire en Écosse, la France gagne une place au classement mondial et grimpe sur le podium à la troisième place. Ainsi la France se classe désormais derrière l’Afrique du Sud et la Nouvelle Zélande.

La deuxième journée du Tournoi des 6 Nations 2022

France - irlande - essai de Dupont

France - irlande - essai de Dupont

©(BERTRAND GUAY / AFP)

 

Lors de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations, l’équipe de France a remporté une bataille stratégique face au XV de Trèfle en s’imposant 30 à 24. En effet, l’Irlande arrivait samedi au Stade de France avec un statut de favori pour le titre, de n°1 européen et n°3 mondial. Lors de ce choc, 6,5 millions de téléspectateurs ont suivi sur France 2 le match avec un pic à 8,5 millions de téléspectateurs. En début d’après-midi, Les Gallois se sont imposés avec un court succès sur l’Écosse 20 à 17. Enfin, dimanche, le XV de la Rose a remporté facilement son match face aux Italiens avec 5 essais inscrits 33 à 0. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

Pays de Galles – Écosse (20 à 17)

2ème journée pays de galles - écosse

©(J. Cairnduff/L’Equipe)

 

Première période

Après quelques minutes de jeu, le Gallois, Dan Biggar ouvre le score avec une première pénalité réussie à 40 mètres puis une deuxième à 27 mètres. Ces deux pénalités réussies du demi d’ouverture permettent aux Pays de Galles de mener 6  à 0. Toutefois la réponse des Écossais est un magnifique essai du trois-quart Darcy Graham. Malheureusement, Finn Russell rate sa transformation et l’Écosse revient à seulement un point des Gallois. Quelques minutes plus tard, deux nouvelles pénalités réussies du demi d’ouverture écossais Finn Russell permettent à l’Écosse de mener pour la première fois les Gallois 6 à 11. À la 26ème minute après une faute écossaise, le Pays de Galles réduit l’écart pour revenir à seulement 3 points après la pénalité réussie de Dan Biggar. Trois minutes plus tard, le demi d’ouverture écossais Finn Russell redonne un peu d’air à son équipe avec une nouvelle pénalité réussie 9 à 14. À la 32ème minute, Dan Biggar choisit la pénaltouche. Ce choix est gagnant pour le XV du Poireau. Le pilier Toma Francis marque le premier et seul essai de la rencontre des Gallois. Dan Biggar rate sa transformation, les deux équipes sont au coude à coude 14 à 14.

Ainsi à la pause, les deux équipes sont à égalité, tout sera à refaire lors de la deuxième période. Cette rencontre est un duel de tous les instants.

 

Deuxième période

Au retour de la mi-temps, le XV du Chardon se remet en action et Finn Russell marque son quatrième but 14 à 17. Alors que la ballon est envoyé au-dessus de la défense écossaise, Alex Cuthbert manque d’aplatir. L’arbitre revient à une faute écossaise pour un en-avant et Dan Biggar marque la nouvelle pénalité pour son équipe 17 à 17. À la 67ème minute, Dan Biggar trouve le poteau et rate son coup de pied de pénalité. Alors que les deux équipes sont à nouveau au coude à coude 17 à 17, les Gallois sont dans le camp écossais et pilonnent la défense du XV du Chardon. Alex Cuthbert aplatit en coin, après visionnage vidéo l’essai est inavalidé et le demi d’ouverture écossais écope d’un carton jaune à la 68ème minute pour un un en-avant volontaire. Finn Russell laisse donc ses coéquipiers à 14 contre 15. Les Gallois vont alors profiter de cette supériorité numérique. Dans les 20 mètres dans l’axe écossais, Dan Biggar est en position et déclenche un drop gagnant. Il donne 3 points supplémentaires au Pays de Galles et permet à son équipe de repasser en tête 20 à 17. Ainsi les Gallois s’imposent sur le fil 20  à 17 à l’issue d’une belle rencontre.

Le XV du Chardon manque ainsi de piquant. Les indisciplines ont finalement été fatales pour les Écossais. Le XV du poireau s’impose donc à domicile lors de cette deuxième journée du Tournoi des Six Nations et se relance dans ce Tournoi.

France – Irlande (30 à 24)

6 nations - france irlande 2022

©(AFP/Franck Fife)

 

Première période

Au Stade de France, le choc entre le XV de France et le XV du Trèfle débutait en fanfare. Dès la 2ème minute,  après une belle séquence française, le capitaine du XV de France, Antoine Dupont marque le premier essai français. Melvyn Jaminet légèrement à droite des poteaux transforme avec succès. Cinq minutes plus tard, l’arrière français marque une pénalité pour l’équipe de France qui mène désormais 10 à 0 les Irlandais. Toutefois la réponse irlandaise ne se fait pas attendre et sur le renvoi du demi d’ouverture Joey Carbery, l’arrière irlandais Mack Hansen aplati. Le demi d’ouverture irlandais transforme et réduit l’écart 10 à 7. Cependant 10  minutes plus tard, l’arrière français Melvyn Jaminet poursuit son sans faute et inscrit une nouvelle pénalité. Puis à la 36ème, les efforts des Français sont concluants, Melvyn Jaminet permet à la France de prendre 9 points d’avance sur les Irlandais avec une nouvelle pénalité. Juste avant la pause, Melvyn Jaminet inscrit une nouvelle pénalité qui permet au XV de France de prendre la tête à la mi-temps face aux Irlandais 19 à 7.

Deuxième période

Après une belle première période, les Bleus subissent la furia irlandaise en deuxième période. En effet, la deuxième période fut difficile et intense pour les Bleus. Après quelques minutes de jeu, Melvyn Jaminet offre une nouvelle pénalité réussie pour le XV de France. Toutefois la réponse des Irlandais est immédiate, le troisième ligne Josh Van der Flier s’échappe et aplati à la 45ème minute.  Puis le demi d’ouverture irlandais, Joey Carbery transforme avec succès cet essai. Cinq minutes plus tard, sur une offensive irlandaise, le demi de mêlée, Jamison Gibson-Park file derrière la ligne pour inscrire le troisième essai irlandais. Joey Carbery transforme à nouveau avec succès et le XV du Trèfle revient ainsi à la 50ème minute à seulement un point des Français 22  à 21. Après une belle séquence des avants du XV de France, le pilier Cyril Baille redonne un peu d’air aux Français en inscrivant un nouvel essai. Malheureusement Melvyn Jaminet rate sa transformation 27 à 21. À la 73ème minute, le demi d’ouverture irlandais réduit à nouveau l’écart avec une pénalité réussie à une trentaine de mètres (27 à 24). Peu avant la fin du match, Melvyn Jaminet s’arrache aplatir dans l’en-but après une belle offensive des Bleus. Après visionnage vidéo, l’arbitre n’accorde pas l’essai mais une pénalité. En face des poteaux, Melvyn Jaminet marque cette nouvelle pénalité et permet à la France de mener 30  à 24 à la 78ème minute.

Au bout du suspense, la France s’impose face aux Irlandais après une fin de match sous tension 30 à 24. Cette victoire permet au XV de France de conserver la première place du classement.

Italie – Angleterre (0 à 33)

italie- angleterre tournoi 6 nations 2022

©(C. de Luca/Reuters)

Après la défaite, la semaine dernière, du XV de la Rose face aux Écossais, les Anglais se sont imposés avec le bonus offensif face aux Italiens.

Première période

Après une belle séquence anglaise, le jeune demi d’ouverture Marcus Smith bat trois défenseurs italiens et marque le premier essai anglais qu’il transforme avec succès. Dix minutes plus tard, après de nombreuses charges anglaises sous les poteaux italiens, le talonneur Jamie George conclut en puissance. Il marque le deuxième essai anglais et face aux poteaux, Marcus Smith transforme. Ainsi à la 20ème minute, le XV de la Rose mène 0 à 14. Avant la fin de la première période, le talonneur Jamie George marque un doublé. Marcus Smith continue son sans faute et transforme avec succès. Ainsi l’Angleterre domine largement cette première période et mène à la pause 0 à 21. Les Anglais ne sont pas brillants mais les Italiens restent inoffensifs lors de cette première période.

Deuxième période

Après la mi-temps, l’ailier Elliot Daly inscrit à la 45ème minute l’essai du bonus offensif. Marcus Smith rate la transformation. L’Angleterre mène désormais 0 à 26. Il faut attendre la 73ème minute pour voir un nouvel essai anglais. Les Anglais remontent tout le terrain avec notamment une belle chandelle de Marcus Smith. Le pilier Kyle Sinckler conclut cette belle séquence anglaise avec un essai transformé en drop par Marcus Smith face aux poteaux 0 à 33. Dans les arrêts de jeu, Henry Slade conclut une nouvelle action sur la ligne d’en-but. Toutefois après visionnage vidéo, l’essai n’est pas accordé car l’anglais Henry Slade commet une faute de main au moment d’aplatir. Ainsi l’Angleterre remporte ce match en inscrivant 5  essais.

Le XV de la Rose décroche son premier succès dans ce Tournoi avec le bonus offensif. Les coéquipiers de Marcus Smith n’ont pas convaincu face à des Italiens inoffensifs. Toutefois lors de cette victoire poussive, le jeune ouvreur anglais, Marcus Smith s’est distingué et a brillé.

Classement après la deuxième journée du tournoi

 

NATION POINTS
FRANCE 9
ANGLETERRE  6
IRLANDE 6
ÉCOSSE 5
PAYS DE GALLES 4
ITALIE 0

 

La France, actuellement leader, défiera le 26 février l’Écosse. L’Angleterre affrontera à domicile le Pays de Galles. Pour conclure la troisième journée du Tournoi, l’Irlande sera opposée aux Italiens.

Les premiers matchs du Tournoi des 6 Nations 2022

Triplé pour Gabin villière FRAITA

Triplé pour Gabin villière FRAITA

©(Laurent Theillet/SUD OUEST)

En 2021, le Pays de Galles a remporté le Tournoi des 6 Nations. La France a terminé à la deuxième place tandis que l’Irlande complétait le podium. Ce week-end, l’édition 2022 a débuté. Le match d’ouverture opposait l’Irlande et le Pays de Galles. Le prochain adversaire du XV de France, l’Irlande, a surclassé les Diables Rouges en s’imposant 29 à 7. L’Écosse a renversé l’Angleterre en remportant son match 20 à 17 à Murrayfield. Enfin dimanche, la France remporte son premier match avec le bonus offensif face à l’Italie.

Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

Irlande – Pays de Galles (29 à 7)

tournoi des 6 nations Irlande pays de galles

©(C. Kilcoyne/Reuters)

La première période

Samedi pour le match d’ouverture de cette édition 2022  du Tournoi des 6 Nations, l’Irlande recevait au stade Aviva Stadium le tenant du titre le Pays de Galles. Les Irlandais percent la défense des Gallois dès la 3ème minute et leur première action pour l’ouverture du score, Bundee Aki marque le premier essai irlandais. Après une transformation ratée, le demi d’ouverture Jonathan Sexton marque une pénalité pour le XV du Trèfle à la 21ème minute de jeu. Ainsi les Irlandais mènent 10 à 0 à la mi-temps. 

La deuxième période

Après la pause, les Irlandais accentuent leur domination et marquent un nouvel essai à la 44ème minute, transformé avec brio par Jonathan Sexton. Le trois-quart Josh Admas écope d’un carton jaune à la 49ème minute pour un plaquage à l’épaule. En supériorité numérique, les Irlandais réalisent de belles séquences et inscrivent deux nouveaux essais. Le trois-quart Garry Ringrose inscrit l’essai du bonus pour son équipe à la 60ème minute. En fin de match, le troisième ligne Taine Basham inscrit le seul essai gallois de la rencontre, transformé par le demi d’ouverture Callum Sheedy. 

Le tenant du titre a été méconnaissable lors de ce premier match. La performance irlandaise a été au contraire impressionnante, fluide et très efficace. Ainsi le XV du Trèfle a donné le ton en signant une victoire bonifiée face à des Gallois surclassés 29 à 7.

Écosse- Angleterre (20 à 17)

Tournoi des six nations écosse - Angleterre

©(JANE BARLOW / MAXPPP)

La première période

L’Écosse recevait samedi à Murrayfield l’Angleterre. Le XV du Chardon était plus piquant que le XV de la Rose lors de la première journée du Tournoi des Six Nations. Ainsi avec sa victoire sur le finish samedi soir face à l’Angleterre, l’Écosse conserve la Calcutta Cup. C’est la première fois depuis 1984 que le XV du Chardon conserve ce trophée. Pourtant, les Anglais ont ouvert le score avec une pénalité réussi de Marcus Smith à la 17ème minute. Toutefois la réponse écossaise ne se fait pas attendre. Effectivement une minute plus tard, le demi d’ouverture Ben Smith marque le premier essai écossais et le demi d’ouverture du Racing 92, Finn Russell transforme. À la 35ème minute, le demi d’ouverture Marcus Smith  envoie le ballon entre les perches et réduit l’écart avec les Gallois. Juste avant la pause, le demi d’ouverture gallois Finn Russell marque avec succès une nouvelle pénalité pour son équipe. À la fin de cette première période, les Anglais dominent les Écossais. Toutefois les  Écossais ne cèdent pas à la pression anglaise. En effet, ils défendent bien et ne commettent pas d’erreurs.

La deuxième période

À la reprise, Marcus Smith marque une nouvelle pénalité anglaise puis quelques minutes plus tard il fonce aplatir le premier essai anglais. Toutefois face aux perches, le demi d’ouverture anglais rate sa transformation. Les Anglais mènent donc 10 à 14 puis 10 à 17 à la 63ème minute après une nouvelle pénalité de Smith. Les Écossais mettent la pression dans les 22 mètres anglais. Cowan-Dickie, le talonneur anglais est sanctionné d’un carton jaune à la 66ème minute suite au visionnage vidéo pour un en-avant. La double sanction tombe avec un essai de pénalité pour l’Écosse qui revient 17 à 17. En supériorité numérique, l’Écosse reprend l’avantage à la 72ème minute avec une nouvelle pénalité réussie de Finn Russell. 

Au bout du suspense, l’Écosse remporte son match face à l’Angleterre. Le tournant du match reste l’en-avant volontaire de Cowan-Dickie à 5 mètres de sa ligne. Cette erreur précipite la chute de l’Angleterre. L’équipe remaniée anglaise a donc cédé en fin de match.

France – Italie (37 à 10)

Tournoi Six Nations France Italie

©(SHAUN BOTTERILL / GETTY IMAGES)

La première période

Au Stade de France, l’arrière Melvyn Jaminet ouvre le score de cette rencontre pour la France avec une pénalité à 35 mètres. À la 17ème minute après un ballon aérien mal négocié, les Italiens s’emparent du ballon. Ils enchaînent dans les 22 mètres des Bleus avant que Palo Garbisi tape un coup de pied en diagonale pour le trois quart italien Tommaso Menoncello qui file aplatir en coin. Le demi d’ouverture Paolo Garbisi transforme et les Italiens mènent désormais les Bleus 3 à 7. À la 26ème minute, l’Italien Stephen Varney manque sa passe, le troisième ligne Anthony Jelonch intercepte le ballon et inscrit le premier essai des Bleus dans cette rencontre (8 à 7). Quatre minutes plus tard, la Squadra Azzura reprend le score avec une nouvelle pénalité réussie de Paolo Garbisi. Mais avant la fin de la première période, les Bleus reprennent le score à leur tour avec une pénalité réussie de Melvyn Jaminet. Les Français indisciplinés et maladroits lors de la première mi-temps au Stade de France menaient de seulement d’un point 11 à 10 avant l’essai libérateur. Sur un avantage, Melvyn Jaminet écarte sur les extérieurs pour Gabin Villière. Le trois quart français conclut en coin juste avant la mi-temps puis Melvyn Jaminet réussit sa transformation. Ainsi les Bleus mènent à la mi-temps face à l’Italie 18 à 10. Toutefois le XV de France a eu des difficultés à percer la défense de la Squadra Azzura.

La deuxième période

En deuxième période, après une belle séquence française, le trois quart Gabin Villière marque son deuxième essai de la rencontre pour la France. Ainsi à la 49ème minute, la France mène 23 à 10. Puis après un magnifique échange de passes entre le capitaine Antoine Dupont et le trois quart Damian Penaud, l’ailier du XV de France inscrit l’essai du bonus (28 à 10). L’arrière Melvyn Jaminet transforme avec succès. Dans les derniers instants du match, Gabin Villière termine le match en beauté avec un triplé. L’essai de l’ailier français est transformé avec succès par Romain Ntamack. En deuxième période, le XV de France a misé deux fois sur la pénaltouche pour aller chercher son bonus offensif. Ainsi les Bleus l’emportent avec le bonus offensif face à des valeureux italiens 37 à 10.

Dans des conditions climatiques compliquées au Stade de France, le XV de France a longtemps été brouillon en première mi-temps avant de se ressaisir. Auteur de trois essais lors de cette rencontre contre l’Italie, le Toulonnais Gabin Villière a démontré ses qualités de finisseur.

Classement après la première journée du tournoi

 

NATION POINTS
FRANCE 5
IRLANDE 5
ÉCOSSE 4
ANGLETERRE 1
PAYS DE GALLES 0
ITALIE 0

 

Le prochain match de l’équipe de France ce samedi s’annonce donc corsé contre l’Irlande. Ce match entre les prétendants sera donc décisif pour la victoire dans le Tournoi. De plus, le Pays de Galles jouera à domicile samedi contre l’Écosse au Millennium Stadium. Enfin l’Italie accueillera ce dimanche au Stadio Olimpico l’Angleterre.

Le Tournoi des 6 Nations, les chiffres clés

six nations les chiffres clés

 

six nations les chiffres clés

©(Guinness Six Nations)

Le Tournoi des 6 Nations est une compétition de rugby à XV qui est disputée chaque année par les équipes d’Angleterre, d’Écosse, du Pays de Galles, d’Irlande, de France et d’Italie. Cette année, le Tournoi se déroulera du 05 février au 19  mars 2022. Le Tournoi des 6 Nations est l’un des événements phares du début d’année civile de l’hémisphère nord. Retrouvez notre article pour en savoir plus sur cette compétition phare dans le monde de l’ovalie avec notre article de blog.

Les chiffres clés de la compétition

Les stades du Tournoi des 6 Nations

Depuis le début de la compétition, tous les matchs se déroulent dans les mêmes stades.  Cette année, en raison de la pandémie mondiale, le Tournoi pourrait à nouveau être privé de foules, voire même de spectateurs. Actuellement, des restrictions de spectateurs sont imposées dans la plupart des nations du Tournoi. En Écosse, la jauge est fixée à 500 spectateurs, 5000 en France et 50% en Italie. En Irlande et au Pays de Galles, les matchs doivent se jouer à huis clos tandis qu’en Angleterre aucune jauge n’est fixée.

  • Aviva Stadium à Dublin : 51 700 sièges
  • Murrayfield Stadium à Édimbourg : 67 000 sièges
  • Millennium Stadium à Cardiff : 74 500 sièges
  • Twickenham à Londres : 82 000 sièges
  • Stade de France à Saint-Denis : 81 338 sièges
  • Stadio olimpico à Rome :  70 000 sièges

Palmarès 

Avec son dernier succès en 2021, le Pays de Galles comptabilise 39 victoires comme l’Angleterre. Toutefois l’Angleterre reste en tête car elle possède une victoire non-partagée de plus que le Pays de Galles. Enfin la France complète le podium avec 25  victoires. L’Italie n’a toujours pas remporté son premier succès .

Equipe Victoires Grands Chelems
Angleterre 39  13
Pays de Galles 39 12
France 25 9
Écosse 22 3
Irlande 22 3
Italie 0 0

 

Meilleurs réalisateurs dans une édition du Tournoi

Jonny Wilkinson meilleur réalisateur

©(GettyImages)

Jonny Wilkinson domine le classement des meilleurs réalisateurs avec 4 consécrations.  Effectivement, Jonny Wilkinson a marqué 546 points au total entre 1998 et 2011 pour le XV de la Rose lors des Tournoi. Ronan O’Gara a lui marqué 557 points au total entre 2000- 2013 pour les Irlandais.

 

Joueur Equipe Points marqués

dans une édition

Édition
Jonny Wilkinson  Angleterre 89 2001
Ronan O’Gara (2) Irlande 82 2007
Gérald Merceron (3) France 80 2002
Jonny Wilkinson Angleterre 78 2000
Jonny Wilkinson Angleterre 77 2003
Ronan O’Gara Irlande 76 2006
Jonny Wilkinson Angleterre 75 2002
George Ford Angleterre 75 2015

 

Meilleurs marqueurs d’essais dans une édition du Tournoi

Cyril Nelson Lowe

Cyril Nelson Lowe a été meilleur marqueur d’essais dans l’édition de 1914 en inscrivant 8 essais. En effet  l’Anglais a marqué deux essais contre l’Irlande puis trois essais contre l’Écosse et enfin trois essais contre la France. De plus ce record a été égalé en 1925 par l’Écossais Ian Scott Smith qui a marqué en seulement deux rencontres huit essais, quatre essais contre la France et quatre contre le Pays de Galles. En 2021, l’Écossais Duhan van der Merwe a marqué 5 essais, un essai contre l’Angleterre, deux essais contre la France et deux contre l’Italie.

 

Joueur Equipe Essais dans une édition  Édition
Cyril Nelson Lowe Angleterre 8 1914
Ian Scott Smith Écosse 8 1925
Jacob Stockdale Irlande 7 2018
Will Greenwood Angleterre 6 2001
Iain Balshaw Angleterre 6 2001
Philippe Bernat-Salles France 6 2001
Shane Williams Pays de Galles 6 2008
Chris Ashton Angleterre 6 2011
Jonny May Angleterre 6 2019
Austin Healey Angleterre 5 2000
Brian O’Driscoll Irlande 5 2000
Will Greenwood Angleterre 5 2002
Vincent Clerc France 5 2008
Duhan van der Merwe Écosse 5 2021

 

Le Tournoi 6 Nations 2021

En 2021, le Pays de Galles a remporté le tournoi des 6 Nations. Les Diables rouges ont triomphé en s’imposant 21 à 16 contre l’Irlande, 24 à 25 contre l’Écosse, 40 à 24 contre l’Angleterre et enfin 7 à 48 contre l’Italie. La France a été la seule contre-performance du Pays de Galles. En effet, les Bleus ont privé le Pays de Galles du Grand Chelem en remportant le match 32 à 30. Ainsi le Pays Galles remporte l’édition 2021 et son 39ème titre. La France se classe deuxième et l’Irlande complète le podium. De plus le tenant du titre, l’Angleterre termine à l’avant dernière place devant les Italiens. Enfin l’Italie achève l’édition 2021 avec 5 défaites et une nouvelle cuillère de bois, la onzième de leur histoire et la sixième de suite. Retrouvez notre article de blog sur le dénouement de l’édition 2021.

 

En 2021, France 2 a réalisé sa meilleure audience de l’année en première partie de soirée en retransmettant le match France-Écosse du Tournoi des 6 Nations. 7,6 millions de téléspectateurs ont suivi le match.

Le Tournoi des 6 Nations 2022 débutera le samedi 5 février avec en match d’ouverture l’Irlande contre le Pays de Galles à Dublin au stade Aviva Stadium. Tandis que la France affrontera l’Italie le 6 février à 16h00 au stade de France pour son premier match du Tournoi 2022. Selon vous, qui remportera cette nouvelle édition ? 

Rétro 2021

les moments rugby de 2021

les moments rugby de 2021

 

Revivez cette année rugby avec les actualités du rugby qui ont marqué 2021. Découvrez les moments forts rugbystiques vécus durant les douze derniers mois.

Disparitions

Jean-Pierre Bastiat

L’ancien international de Dax Jean-Pierre Bastiat est décédé le 03 février 2021 à l’âge de 71 ans. Ancien troisième ligne centre de l’US Dax, l’international français avait remporté le Tournoi des Cinq Nations en 1977. L’équipe mythique du XV de France avait réalisé le Grand Chelem. Jean-Pierre Bastiat a été sélectionné  32  fois en équipe de France et a joué toute sa carrière à Dax.

rugby jean pierre bastiat ©(Archive PP / Gangnebien Olivier)

François Moncla

L’ancien capitaine du XV de France, François Moncla, est décédé le 29  novembre 2021. Le troisième ligne avait été sélectionné à 31 reprises. Il remporte avec le XV de France 3 Tournoi des 5 Nations consécutifs de 1959 à 1961. Sous les couleurs du Racing, il remporte un Brennus en 1959. François Moncla devient champion de France avec la Section Paloise en 1964. En 1966, il met un terme à sa carrière de joueur.

francois monclas©(Sud Ouest)

Rugby XV

Saison 2020 – 2021 Pro D2 et Top 14

La saison 2020-2021 de PRO D2 

À l’issue de la saison régulière, Perpignan trône au sommet du championnat de Pro D2 puis Vannes et Biarritz complètent le podium. À la fin du peloton, Rouen, Valence et Soyaux-Angoulême ferment la marche. La finale de Pro D2 opposait l’USAP et Biarritz Olympique. Au terme d’un match maîtrisé, Perpignan remporte son match face aux Biarrots 33 à 14. Ainsi l’USAP est sacrée championne de France de Pro D2 et signe son retour en Top 14. 

Pour les barrages d’accession au championnat de Top 14, Biarritz était opposé à Bayonne. Le derby basque a été légendaire. En effet, les deux équipes sont à égalité à l’issue du temps réglementaire et de la prolongation. Ainsi les deux équipes se sont départagées grâce aux tirs au but. Biarritz signe son retour en Top 14  après sa victoire en mort subite aux tirs au but.

La saison 2020-2021 de TOP 14

À la fin de la phase régulière de la saison 2020-2021 de Top 14, le Stade Toulousain était le leader de Top 14 avec son dauphin, la Rochelle. Le Racing 92, le Stade Français, Bordeaux et Clermont se sont affrontés lors des barrages. Bayonne et Agen sont alors derniers du classement. Vous pouvez retrouver notre article sur la 26ème journée de Top 14. En finale, Toulouse retrouvait à nouveau la Rochelle après sa finale de Coupe d’Europe. Toulouse a conservé son titre de champion de France de Top 14 en s’imposant contre la Rochelle. Les Maritimes n’avaient jamais disputé de finale de Top 14. Toulouse a remporté sa 21ème finale de Top 14 en s’imposant 18 à 8 au stade de France face à la Rochelle. Le Stade Toulousain est le club le plus titrés de Top 14, devant le Stade Français (14 titres) et Béziers (11 titres).

Champion Cup 2020/2021

Le Stade Toulousain a signé un doublé historique en remportant le championnat de Top 14 et la Coupe d’Europe. Opposé à son dauphin de Top 14, le Stade Rochelais, Toulouse a remporté sur la pelouse de Twickenham un nouveau titre de Champion d’Europe. Les Toulousains s’imposent 22 à 17 face aux Maritimes. Avec cette cinquième étoile, Toulouse entre un peu plus dans l’histoire de la Coupe d’Europe et devient le club le plus titré. Le club français devance désormais le club irlandais de Leinster (4 titres), Toulon et le club anglais de Saracens (3 titres).

toulouse - champions cup

©(ADRIAN DENNIS / AFP)

Challenge Cup 2020/2021

Montpellier a remporté la Challenge Cup, cinq ans après son premier sacre dans cette compétition. En finale du challenge européen, les Montpelliérains étaient opposés à Leicester. Sur la pelouse de Twickenham, la première période a été rythmée, les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score nul (10 à 10). Au bout du suspense, Montpellier s’impose de justesse face aux Anglais 17 à 18. Ainsi le MHR retrouve cette saison la Champions Cup.

Challenge cup - Montpellier

©( L’Equipe) 

Tournoi des 6 Nations 2021

Deuxième place du XV de France masculin

Le Pays de Galles remporte l’édition 2021. Les Diables rouges remportent ainsi leurs 39 èmes titres. Les Bleus échouent face à l’Écosse et finissent à la deuxième place du classement. Toutefois les Bleus ont privé les Gallois du Grand Chelem en s’imposant 32 à 30. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur le dénouement du Tournoi des 6 Nations 2021.

pays de galles - 6 nations

©(Icon Sport)

Deuxième place pour les Bleues

Après une deuxième place en 2020, les Bleues visaient la première place en 2021. En raison de la crise sanitaire, le Tournoi des 6 Nations 2021 féminin a été modifié et raccourci. Les équipes étaient dans deux poules de trois. Lors des phases de poules, les Françaises ont brillé en s’imposant contre le Pays de Galles et l’Irlande. Ainsi les Bleues s’offraient un Crunch en finale du Tournoi des 6 Nations. Les Red Roses s’imposent 10 à 6  et remportent leur troisième titre consécutif et le 16ème de leur histoire. Vous pouvez retrouvez notre article blog sur le Tournoi des 6 Nations 2021 féminin.

Anglaises - tounoi 6 nation

©(AFP / JUSTIN TALLIS)

Tournée estivale en Australie

Lors de cette tournée en Australie, le sélectionneur français a effectué un remaniement d’effectif, de nombreux cadres du XV de France étaient absents et de nouveaux joueurs ont intégré cette tournée. La tournée estivale a été prolifique pour les Bleus qui ont gagné un match et perdu de justesse les deux autres. La France s’est inclinée lors de son premier match 33 à 30 puis elle a remporté le deuxième match 26 à 28 et enfin perdu le dernier match 23 à 21.  Cette tournée a été un véritable tremplin pour de nouveaux joueurs comme Melvin Jaminet.

Tournées d’Automne

En raison de la pandémie, les tournées d’Automne entre les hémisphères Nord et Sud ne se sont pas déroulées l’an dernier. Une nouvelle compétition a donc vu le jour : l’Autumns Nations Cup. L’an dernier, l’Angleterre a remporté la première édition de l’Autumns Nations Cup 2020. 

Le XV de France a rencontré lors de cette tournée d’Automne 2021, l’Argentine, la Géorgie, la Nouvelle-Zélande. Les Bleus ont remporté tous leurs matchs. L’équipe de France s’est d’abord imposée 29 à 20 contre l’Argentine puis 41 à 15 contre la Géorgie et enfin 40 à 25 contre la Nouvelle-Zélande. Le XV de France a renversé les All Blacks au Stade de France.

Les Bleues ont remporté également tous leurs matchs lors de la tournée d’Automne. L’équipe de France a remporté son premier match contre l’Afrique du Sud 46 à 3 puis les deux matchs contre la Nouvelle-Zélande, 38 à 13 et 19 à 6.

Classement Mondial

3ème place pour les Bleues

Les Françaises étaient 4ème au classement mondial, avant leurs rencontres contre les Blacks Ferns. Après les deux succès des Bleues sur la Nouvelle Zélande, les Françaises qui comptaient 10 points de retard sur les Black Ferns ne comptent plus que 0.15 point de retard. De plus, les Bleues prennent la 3ème place et détrône le Canada du podium.

classemont mondial du xv de france feminin

5ème place pour les Bleus

Les Bleus perdent une place au classement mondial malgré trois victoires de suite du XV de France. Toutefois les écarts au classement se réduisent. L’Afrique du Sud trône toujours au sommet toutefois l’écart avec la France se réduit de 9 points de retard en 2020, la France n’est plus qu’à 5 points des Springbok avec 4 équipes au coude à coude.

classemont mondial du xv de france masculin

Rugby fauteuil

Les Jeux paralympiques de Tokyo prévus initialement en 2020 ont été reportés du 24 août au 5 septembre 2021. La Grand Bretagne est sacrée championne paralympique des JO de Tokyo de rugby fauteuil. Les Bleus continuent leur progression, après une 8ème place en 2012, une 7ème place en 2016, les Français décrochent la 6ème place de cette édition à Tokyo.

rugby fauteuil jo de tokyo

©(THOMAS LOVELOCK/OIS / MAXPPP)

Rugby à 13

Super League 2021

Les Dragons Catalans sont la seule équipe française a disputé la Super League. Retrouvez davantage d’informations sur cette compétition avec notre article de blog. Lors de la saison régulière, les Dragons Catalans terminent premier du classement et se qualifient pour les demi-finales. Les Dragons s’inclinent 10  à 12  en finale contre les Anglais de St Helens. Les Anglais conservent ainsi leur titre. 

Coupe du Monde

La Coupe du Monde de rugby à XIII devait se dérouler en Angleterre en 2021, elle a finalement été reportée en 2022 en raison du développement de la pandémie mondiale. Ainsi la Coupe du Monde doit se tenir du 15 octobre 2022 au 19 novembre 2022. La prochaine édition de la Coupe du Monde de rugby à XIII se déroulera en France en 2025.

Rugby à 7

Sevens Series 2021 

La compétition 2021 pour les hommes a subi les conséquences de la pandémie mondiale. Ainsi seuls deux tournois ont été joués sur les dix habituels, à Vancouver et Edmonton. Le nombre d’équipes participantes a également été impacté, ainsi seulement douze équipes ont disputé les deux tournois 2021. L’Afrique du Sud a remporté les deux tournois, la Grand-Bretagne termine à la deuxième place et Kenya complète le podium. La compétition féminine a été annulée.

Sevens Series 2022

Les premières étapes de l’édition 2022 ont débuté en 2021 à Dubaï. L’Afrique du Sud pour les hommes et l’Australie pour les femmes ont remporté les deux tournois à Dubaï. Les Bleues de France 7 ont terminé sur le podium lors des deux étapes. Les Bleus prennent la 8ème et  la 15ème place.

In Extenso Super Sevens 2021

Lors de la première édition de l’In Extenso Super Sevens, le Racing 92 a remporté le premier titre. Après les étapes d’Aix-en-Provence, de Toulouse et de la Rochelle, la Section Paloise Béarn Pyrénées Sevens et le Monaco Rugby Sevens se sont qualifiés directement pour la finale. Les six meilleurs clubs ont également décroché leurs tickets pour la finale. Pour en savoir plus, sur les étapes estivales de Super Sevens, consultez notre article de blog. Les Babaas Sevens ont gagné la finale face à Monaco Rugby Sevens 14 à 40 et remportent le titre de cette édition 2021.

Jeux Olympique de Tokyo

Les Bleues ont remporté une médaille d’argent historique aux JO de Tokyo. L’équipe  féminine de France à 7 a su tirer son épingle du jeu en décrochant une médaille d’argent olympique à Tokyo. Face aux Néo-Zélandaises, doubles championnes du monde en titre, les Bleues se sont inclinées en finale 26 à 12. La médaille d’argent est historique puisqu’il s’agit de la première médaille olympique en rugby à 7 pour l’ovalie tricolore. 

Les Français ont échoué lors de la finale de repêchage face à Irlande et n’ont pas obtenu l’ultime billet pour Tokyo.

médaille argent france 7 jo tokyo

  © AFP – MILLEREAU PHILIPPE / KMSP / KMSP VIA AFP

Distinctions

Anne-Cécile Ciofani

Anne-Cécile Ciofani, la joueuse de Bobigny, a été élue meilleure joueuse de rugby à 7 du monde.

Antoine Dupont

2021 a été l’année d’Antoine Dupont ! Le Toulousain a tout raflé, championnat de Top 14, Champions Cup. Le demi de mêlée des Bleus et du Stade Toulousain a également remporté le trophée de meilleur joueur du monde. Ainsi il devient le 3ème Français à être distingué de ce prix  après Fabien Galthié et Thierry Dusautoir.

Damian Penaud

Damian Penaud  a été récompensé avec le prix de l’essai masculin de l’année. Lors du match contre l’Ecosse, l’ailier du XV de France avait lobé un défenseur écossais avant de frapper de nouveau dans le ballon avant d’aplatir dans le coin.

Emilie Boulard

Emilie Boulard a récolté le prix de l’essai féminin de l’année. Lors du Tournoi des 6 Nations, l’arrière du XV de France a signé un bel exploit contre le Pays de Galles. Lors de ce premier match du Tournoi, la Française marque un bel essai dans le coin.

 

Top 14 : c’est l’heure de la reprise

reprise top 14 2021

reprise top 14 2021

© (Panoramic)

Le Top 14 reprend ses droits le 04 septembre pour une saison 2021/2022 pleine de promesses ! Cette saison, Toulouse sera la cible à abattre. En effet, le Stade Toulousain est considéré comme le favori à sa succession. Toutefois, le Stade Rochelais, le Racing 92,  l’UBB, le Stade Français, Clermont et Toulon rêvent de soulever cette saison le Bouclier de Brennus. RugbyZAP vous présente les 14 équipes qui composent le championnat et leurs ambitions…

Union Bordeaux-Bègles

Après sa brillante saison, l’UBB nourrit de grosses ambitions pour cette nouvelle saison en Top 14. Bordeaux conclut sa saison 2020/2021 à la 4ème place du classement. Les Bordelais échouent à deux reprises face aux Toulousains en demi-finale de Top 14 et demi-finale de Champions Cup. Christophe Urios arrivé en 2019 en tant qu’entraineur  a su très vite s’imposer à Bordeaux. Pour confirmer sa montée en puissance, le club girondin va miser sur des jeunes joueurs comme Federico Mori, Alban Roussel, Pablo Dimcheff et Pierre Bochaton. L’UBB pourra également compter parmi son effectif sur le Columérien et troisième ligne Bastien Vergnes-Taillefer. À noter, la retraite du talonneur australien et figure de proue Scott Higginbotham. 

CA Brive

Promu en Top 14 en 2019, le CA Brive a bataillé afin de se stabiliser en Top 14. Combatif, généreux et soudé, l’effectif du CAB n’a pas démérité pour obtenir son maintien. L’objectif du club était de se maintenir et de faire mieux que l’édition précédente. Les Brivistes terminent la saison à la 11ème place du classement. L’effectif du CAB reste stable, à noter le recrutement du deuxième ligne colombien Andrés Zafra. Brive pourra compter sur des cadres pour renouveler son objectif, son maintien en Top 14.

Castres Olympique

Lors de la dernière édition, Castre Olympique termine en milieu de tableau à la 7ème place. Pour cette nouvelle saison de Top 14, l’objectif de Castres sera de se qualifier pour les phases finales. Pour mener à bien cette mission, le CO pourra s’appuyer sur des cadres comme Benjamin Urdapilleta, Rory Kockott, Julien Dumora, Thomas Combezou. Le club tarnais pourra également compter sur l’ancien pilier de Perpignan Quentin Walcker et des jeunes à fort potentiel.

ASM Clermont Auvergne

Avec cette nouvelle saison, une nouvelle ère s’ouvre pour Clermont. L’ex manager de l’ASM Franck Azema laisse sa place à Jono Gibbes. Après 7 années sur le banc de touche, Franck Azema quitte les Clermontois. Un vent de renouveau souffle donc depuis cet été au-dessus de l’ASM. L’objectif du nouvel entraîneur Néo-Zélandais est d’insuffler de la nouveauté au sein de l’effectif et de retrouver les sommets de Top 14. Ancien entraîneur des avants en 2014  et 2017, Jono Gibbes connait déjà l’ASM. La saison dernière, Clermont a échoué aux barrages et en quart de finale de Champions Cup. Ainsi Clermont finit la saison à la cinquième place. Afin de redynamiser le groupe clermontois, le deuxième ligne argentin, Tomas Lavanini arrivera en octobre au sein de l’effectif, une fois le Rugby Championship (ancien Four Nations) terminé.

Stade Rochelais

Le finaliste malheureux en Top 14 et Champions Cup, le Stade Rochelais espère à nouveau briller lors de cette nouvelle saison. Alors que le Stade Rochelais n’a jamais décrocher de trophée majeur, l’objectif des Rochelais est de soulever enfin le Bouclier de Brennus. Après le départ de Jono Gibbes pour l’ASM, Ronan O’Gara devient l’entraineur des Jaunes et Noirs. Un nouveau défi s’offre également au Francilien Jonathan Danty qui rejoint l’effectif rochelais. Il pourra évoluer aux côtés de cadres du Stade Rochelais, seul l’international Geoffrey Doumayrou sera absent du pack rochelais. Ce dernier a officialisé fin mai son retour aux sources, au sein du MHR.

Lyon LOU

La saison dernière, les Lyonnais n’ont pas atteint les phases finales de Top 14, une première depuis 2017. Neuvième du classement à la fin de l’édition précédente, le Lou souhaite retrouver le top 6 pour cette nouvelle saison. Eliminé en huitième de finale de Champions Cup par le tenant du titre Exeter, cette année Lyon jouera la Challenge Cup avant de peut-être retrouver la grande coupe d’Europe. Suite à la retraite de son ouvreur Jonathan Wisniewski, l’ancien All Black, Lima Sopoaga arrivera fin septembre dans l’effectif des Gones. En attendant son arrivée, les Lyonnais pourront compter sur le jeune Léo Berdeu et Jean-Marc Doussain pour le début du championnat.

Montpellier Hérault Rugby

La dernière saison des Montpelliérains a été mitigée, décevant en Top 14, Montpellier a remporté le Challenge Cup. Alors que le MHR pointait en queue de peloton, les Montpelliérains ont finalement sauvé leur maintien en Top 14 et accrochent la 10ème place du classement. Après de nombreuses défaites, l’entraîneur Xavier Garbajosa a été démis de ses fonctions et remplacé par Philippe Saint-André. Montpellier souhaite oublier cette saison tempétueuse de Top 14 et se concentrer sur l’avenir. Des internationaux de renom intègrent l’effectif montpelliérain comme le talonneur australien, Brandon Paenga-Amosa, l’ouvreur italien, Paolo Garbisi et le troisième ligne anglais Zach Mercer. Après sa victoire en Challenge Cup l’an dernier,  Montpellier est qualifié cette année en Champions Cup.

Section Paloise

Alors que lors de la dernière édition de Top 14, Pau a dû jouer le maintien, le club espère retrouver un nouveau souffle pour cette nouvelle saison. L’ancien manager de l’équipe de France des moins de 20 ans, Sébastien Piqueronies est arrivé à Pau le 1er mai 2021 pour sauver le club. Sa nouvelle mission sera donc d’ouvrir un nouveau chapitre en Top 14  pour le club béarnais. L’an dernier la Section Paloise termine sa saison à la 12ème place. L’ Australien Jack Maddocks rejoint l’effectif béarnais pour apporter une nouvelle dynamique au jeu des Palois. La Section Paloise compte de nombreux changements à l’intersaison avec 19 départs dont l’Australien Matt Philip, Baptiste Pesenti et Lourens Adriaanse.

Racing 92

Le Racing 92 n’a remporté aucun titre depuis 2014. Toujours dans le top des clubs de l’élite du rugby français, le Racing 92 ne connaît plus la consécration depuis plusieurs saisons. Lors de la dernière édition, les Racingmen terminent la saison sur le podium, à la troisième place. Cette nouvelle saison de Top 14 sera donc l’occasion de renouer avec les titres. Les franciliens misent donc sur la stabilité. La nouvelle recrue des Ciel et Blanc, Baptiste Pesenti intégrera l’effectif francilien pour une nouvelle saison au sommet.

Stade Français

Le Stade Français vise pour cette nouvelle saison une place dans le Top 6. Absent et décevant depuis plusieurs saisons, le club francilien renaît de ses cendres. L’entraîneur argentin, Gonzalo Quesada et Thomas Lombard ont remis le club sur le droit chemin. En effet la saison dernière, les Franciliens se qualifient pour les phases finales et terminent à la sixième place du classement. Ainsi les soldats roses joueront cette année la Champions Cup après 5 ans d’absence. Après les départs en fin de saison de Gaël Fickou et Jonathan Danty, le Stade Français a misé sur une nouvelle recrue néo-zélandaise Ngani Laumape. L’ancien joueur des Hurricanes pourra souffler un vent de nouveauté dans l’effectif francilien.

RC Toulon

Toulon n’a pas remporté de titre depuis 2015. La saison dernière, Toulon a été éliminé (sur tapis vert) de la Champions Cup en 8ème de finale et termine à la huitième place de Top 14. Cette saison, Toulon pourra donc batailler pour décrocher le titre de Challenge Cup. L’objectif pour les Toulonnais sera également de reprendre leur place parmi le top 6 des clubs français. Après cette saison ratée, le club toulonnais a donc misé sur un recrutement ciblé. De jeunes joueurs intègrent l’effectif comme Aymeric Luc, Jiuta Wainiqolo, Quinn Roux, Kieran Brookes ou Cornell du Preez.

US Perpignan

Comme Biarritz, Perpignan a été promu cet été en Top 14. Pour le champion de France de Pro D2, l’objectif principal sera donc le maintien parmi l’élite du rugby français. En effet l’ambition du club sera de se stabiliser enfin en Top 14. La mission ne sera pas simple pour les Catalans. Le club catalan pourra toutefois compter sur Martin Landajo. L’argentin qui vient d’être sacré champion d’Angleterre avec les Harlequins pourra apporter son expérience.

Biarritz Olympique

Promu en Top 14, le Biarritz Olympique tentera de se maintenir en Top 14 cette saison. Sept ans après avoir été rétrogradé en Pro D2, le club basque retrouve l’élite du rugby français. Afin de se maintenir en Top 14, le club a misé sur le recrutement de joueurs d’expériences. Ainsi plusieurs ténors appartiennent désormais à l’effectif biarrots comme l’Australien Tevita Kuridrani, l’Irlandais James Cronin, l’Argentin Tomas Cubelli et le Néo-Zélandais Elliot Dixon.

Stade Toulousain

Clôturons cette présentation des équipes du Top 14 par le champion de France en titre : le Stade Toulousain. Le Stade Toulousain ne pourra pas faire mieux que l’an dernier, champion de Top 14 et de Champions Cup, les stadistes ont décroché un nouveau doublé historique. Ainsi le Stade Toulousain a remporté son 21ème titre de Champion de France et un deuxième doublé après celui de 1996. Le Stade Toulousain est donc assis sur le toit de l’Europe et de la France du rugby. L’objectif des Toulousains sera donc de conserver leurs titres. Le club le plus titré de France aime les défis et sera donc favori. Anthony Jelonch,  l’ancien Castrais rejoint son ami Antoine Dupont et formera un trio explosif avec Selevasio Tolofua et François Cros. Enfin Yoann Huget et Jerome Kaino ont mis un terme à leur carrière de joueur. Clément Castets a également quitté l’effectif toulousain pour rejoindre le Stade Français.

Avec cette présentation des 14 équipes qui fouleront les pelouses du Top 14, vous êtes fin prêts pour la saison 2021/2022 avec RugbyZAP !

 

Les étapes estivales du Super Sevens 2021

Super Sevens - étapes estivales 2021

Super Sevens - étapes estivales 2021©(SuperSevens)

Le Super Sevens est un championnat de France de rugby à sept qui se déroule en quatre étapes. La première étape s’est tenue cette année le 14 août à Aix-en-Provence,  la deuxième étape le 21  août à Toulouse puis la troisième étape le 28 août à La Rochelle. La grande finale est prévue à Paris le 13 novembre 2021. Les 8 meilleures équipes à l’issue de ces étapes estivales s’affronteront donc à l’Arena pour la finale. Lors de la première édition de ce championnat, le Racing 92 est devenu le premier champion de France de Rugby à 7. Vous pouvez retrouver avec notre article de blog, le résumé de la première édition de Super Sevens. Les trois étapes estivales viennent de s’achever et nous connaissons désormais les 8 grands finalistes.

Pau remporte la première étape à Aix en Provence : 

La première étape de Super Sevens 2021 se déroulait à Aix-en-Provence, le 14 août. Pau a remporté l’étape aixoise du Championnat de rugby à 7 des clubs professionnels. Avec cette victoire, les Palois sont d’ores et déjà qualifiés pour la grande finale du 13 novembre. En finale, les Palois ont battu 24 à 26  le grand favori de la compétition, le Racing 92. En effet, le tenant du titre comptait dans son effectif des joueurs pro du Racing 92 qui affinaient leur préparation avant la reprise du Top 14.L’ancien international de rugby à 7,Virimi Vakatawa était dans l’effectif des Racingmen. Pourtant, mené à la fin de la première période, les Palois s’insurgent et remportent la finale de cette étape aixoise.

Une finale inédite lors de la deuxième étape à Toulouse : 

Le 21 août, les Monégasques ont remporté la deuxième étape de Super Sevens 2021 à Toulouse. En finale, Monaco était opposé aux Barbarians français. Les deux seules équipes n’évoluant pas en TOP 14 se sont donc retrouvées pour une finale inédite. Saimone Qeleca a brillé lors de cette finale en inscrivant un doublé en première période.  Alexandre Benard et Sita Manasah permettent aux Barbarians de revenir au score. Mais en seconde période Monaco finit en beauté en inscrivant trois essais. Les Monégasques se sont finalement imposés 33  à 12.

Troisième étape à La Rochelle : Doublé de Monaco

Lors de troisième étape de Super Sevens 2021 à La Rochelle, les Monégasques ont doublé la mise en s’imposant en finale contre les Toulonnais. Après leurs victoires contre Barbarians français le 21 août à Toulouse, Monaco s’impose à nouveau sur la pelouse de Marcel-Deflandre. Monaco a battu brillamment Toulon 29 à 7. Les hommes de Frédéric Michalak ont donc récidivé. Les Monégasques ont pu notamment compter sur Cecil Afrika, le meilleur joueur du monde en 2011.

Classement général après les trois journées de compétition

Classement final Points
Monaco Rugby Sevens 50
Rugby Club Toulonnais Sevens  44
Baabaas Sevens 42
Racing 92 Sevens 38
Biarritz Olympique Pays Basque Sevens  35
ASM Sevens 34
Section Paloise Béarn Pyrénées Sevens 34
Stade Rochelais Sevens 30
Stade Toulousain Rugby Sevens 25
Montpellier Hérault Rugby Sevens 24
Stade Français Paris Sevens  22
CA Brive Sevens 16
USA Perpignan Sevens  13
Union Bordeaux-Bègles Sevens 13
LOU Rugby Sevens 12
Castres Olympique Sevens  6

 

Les équipes qualifiées pour la finale le 13 novembre 2021 à Paris La Défense Arena.

Quels clubs participeront à la finale du Super Sevens le 13 novembre ?

Les 16 équipes se voient attribuer un nombre de points correspondant à la place obtenue à l’issue de chaque étape, le premier 20 points, le deuxième 18 points, le troisième 16 points, etc. Ainsi le cumul des points récoltés lors des étapes estivales, Aix-en-Provence, Toulouse, La Rochelle,  détermine le classement général. C’est pourquoi Monaco, Toulon, Barbarians français, Racing 92, Biarritz Olympique, ASM,Section Paloise et le Stade Rochelais s’affronteront lors de la finale le 13 novembre à Paris La Défense Arena. Lors de la dernière étape, les matchs seront à élimination directe. Vous pouvez retrouver ci dessous les quarts de finale de Super Sevens 2021 :

 

¼ de Finale
Monaco Rugby Sevens Stade Rochelais Sevens 13h30
Racing 92 Sevens Biarritz Olympique Pays Basque Sevens  13h52
Rugby Club Toulonnais Sevens  Section Paloise Béarn Pyrénées Sevens 14h14
Baabaas Sevens ASM Sevens 14h36

 

Pro D2 : c’est l’heure de la reprise

reprise de la pro d2

reprise de la pro d2

© (E. Garnier/L’Équipe)

La saison de Pro D2 s’ouvre ce jeudi 26 août ! RugbyZAP vous présente les 16 équipes qui composent le championnat et leurs ambitions…

La saison 2021/2022 de Pro D2 :

Cette saison, la programmation de la Pro D2 se déroulera du jeudi au vendredi :

  • 1 rencontre le jeudi en prime time (20h45)
  • 6 rencontres le vendredi à 19h30
  • 1 rencontre le vendredi en prime time (20h45)

Le match d’ouverture de cette première journée opposera ce jeudi Bayonne à Agen, les deux relégués de Top 14 de la saison dernière. La dernière et 30ème journée de Pro D2 se jouera le 30 mai. La finale se disputera le 4 ou 5 juin et le match d’accès au Top 14 le 10,11 ou 12 juin.

Les 16 équipes de Pro D2 :

Plusieurs joueurs de renom rejoignent cette saison le deuxième échelon du rugby français.

Agen

L’an dernier, Agen a vécu en Top 14 la pire saison de son histoire. Avec seulement 2 points et 26 défaites, le SU Agen termine la saison dernière à la 14ème place de Top 14. Relégués sans la moindre victoire en Top 14,  le SUA espère donc retrouver le goût de la victoire en Pro D2. Le capitaine des Lelos géorgiens, Jaba Bregvadze apportera cette saison son expérience à son nouveau club. Nul doute que son énergie aidera le club à relever la tête.

Aviron Bayonnais

Lors de la dernière saison de Top 14, les Bayonnais ont bataillé pour se maintenir en Top 14. Relégué de Top 14, Bayonne affrontera pour son premier match de la saison en Pro D2,  le deuxième relégué, Agen. Même si les Basques semblent être les favoris de la compétition pour cette nouvelle saison, les choses ne devraient pas être aussi simples pour remonter en Top 14, l’année prochaine. Après deux matchs amicaux victorieux, Bayonne affiche donc de grosses ambitions. L’Aviron Bayonnais pourra notamment compter sur Isaïa Toeava, le champion du monde qui vient renforcer l’effectif du club basque.

Stade Aurillacois 

Pour la saison 2020/2021, le Stade Aurillacois termine sa saison à la 11ème place. Depuis trois saisons, le club lutte pour son maintien. L’an dernier, Aurillac a lutté jusqu’au bout pour assurer son maintien en Pro D2. Pour cette nouvelle saison en Pro D2, le Stade Aurillacois renouvelle son objectif de figurer dans le top 6. L’ancien joueur de rugby à  VII, Lewis Ormond vient compléter l’effectif du Stade Aurillacois.

AS Béziers Hérault 

Béziers recherche pour cette nouvelle saison davantage de stabilité et de certitudes. La saison dernière, le club a fini la compétition à la 12ème place. Le club héraultais a connu lors de la saison 2020/2021 une irrégularité chronique. En effet l’indiscipline des joueurs a notamment coûté au club sa place en phases finales. L’ouvreur international tricolore, Lionel Beauxis apportera son expérience au collectif biterrois.

US Carcassonne

Huitième de la dernière édition de Pro D2, l’US Carcassonne a longtemps rêvé de la qualification pour les phases finales. Les Audois ont joué jusqu’à la 29ème journée leur place qualificative. Cette année, les joueurs de Carcassonne espèrent donc décrocher leur place pour les phases finales. Fort de son expérience en Top 14 , l’international portugais Samuel Marques retrouve la Pro D2 avec Carcasonne. Le club peut désormais compter sur Jean-Marc Aué, entraîneur des trois-quarts et Aurélien Cologni, entraîneur de la défense pour renforcer son staff.

US Colomiers Rugby

Cinquième à l’issue de la saison régulière de Pro D2, Colomiers s’incline face à Oyonnax lors des barrages et la saison se termine pour les Columériens. Colomiers Rugby a accueilli 5 nouveaux joueurs, Lilian Rousset, Jorick Dastugue, Maxime Javaux, Jorick Dastugue, Michele Campagnaro, le trois quart italien de la Squadra Azzura, dans son effectif pendant l’intersaison et 3 jokers médicaux (Valentin Saurs, Florian Nicot ,Hikawa Elliot) ont continué l’aventure avec le club. Le Colomiers a donc forcément beaucoup d’ambition pour cette nouvelle saison.

FC Grenoble Rugby

Qualifié la saison dernière pour les barrages de Pro D2, le FC Grenoble s’est lourdement incliné face à Biarritz. Grenoble conclut ainsi sa belle saison et s’empare de la 6ème place du classement. Les Grenoblois rêvent cette saison de retrouver le haut du classement et ils se sont donc préparés consciencieusement sous la direction d’un nouveau staff avant la reprise de Pro D2. Douze nouvelles recrues rejoignent l’effectif grenoblois dont Bautista Ezcurra, le trois-quart argentin. Le taulier varois Jean-Charles Orioli a lui été victime d’une rupture du talon d’achille lors du match amical contre Oyonnax. Le FC Grenoble devra donc se passer de son talonneur fétiche pendant plusieurs semaines.

Stade Montois –  Mont de Marsan

Les Stadistes achèvent la dernière édition de Pro D2 à la 10ème place du classement. Les Landais assurent finalement leur maintien à une journée de la fin de la saison régulière. Après deux saisons difficiles, le Stade Montois espère retrouver le haut du tableau cette saison 2021/2022. Pour atteindre son objectif, le club mise sur un effectif plus complet. Ainsi Samuel Slade, le jeune troisième ligne néo-zélandais viendra renforcer l’équipe. Avant la reprise du championnat de Pro D2, le Stade Montois vient de s’imposer à deux reprises lors de ses matchs amicaux contre Agen et Béziers.

USM SAPIAC -Montauban

L’US Montalbanaise termine la saison 2020/2021 à la 9ème place. Après plusieurs saisons sans qualification pour les phases finales, cette nouvelle saison de Pro D2 rime avec révolution pour les Tarn-et-Garonnais. L’USM a à nouveau modifié profondément son effectif et son staff. David Gérard rejoint le club en tant qu’entraîneur principal et devra relever un nouveau défi. Plus d’une vingtaine de joueurs découvriront cette saison Sapiac. Le club pourra compter sur six tauliers de l’US Montauban pour guider les nouveaux arrivants.. De plus, l’ouvreur néo-zélandais Wharenui Hawera va découvrir la Pro D2 avec les Tarn-et- Garonnais.

USON Nevers

La saison dernière, le président du club de l’Uson visait les phases finales. L’objectif n’a toutefois pas été rempli. Le club de l’Uson termine dans la première partie du tableau, à la 7ème place. Pour sa cinquième saison en Pro D2, le club a misé sur un recrutement ciblé. Un talonneur Quentin Beaudaux, un demi de mêlée Yoan Cottin, un troisième ligne sud africain Shaun Adendorff, un ouvreur Aviata Silago et un arrière Benjamin Dumas ont été recrutés cet été. L’objectif de la qualification en phases finales est donc maintenu pour cette nouvelle saison.

Oyonnax Rugby

La saison dernière, Oyonnax termine au pied du podium, à la 4ème place de la saison régulière. En barrage, Oyonnax s’impose contre Colomiers avant de chuter en demi-finale contre Perpignan. Valeureux, les joueurs d’Oyonnax s’inclinent ainsi face au futur champion de France de Pro D2. Le club de l’Ain reste ambitieux pour cette nouvelle saison. Ainsi le trois-quarts irlandais Darren Sweetnam, le deuxième ligne Tom Murday et le troisième ligne Kevin Lebreton rejoignent l’effectif des Oyomen pour la saison 2021-2022.

Provence Rugby

L’argentin Mauricio Reggiardo arrive au club en tant que manager général en mars 2021. En mauvaise passe, le club aixois obtient finalement son maintien avec son nouveau manager. Le club finit en fin de peloton la saison dernière, à la 13ème place. Quentin Witt , l’ Argentin Federico Wegrzyn, Luke Tagi, German Kessler et l’international australien Peter Betham viennent renforcer l’effectif. Cette nouvelle saison sera donc un nouveau challenge pour l’ancien castrais Mauricio Reggiardo et son nouveau club Provence Rugby.

Rouen Normandie Rugby

Pour cette nouvelle saison en Pro D2, Nicolas Godignon devient l’entraîneur principal du RNR après le départ de Richard Hill. L’ancien entraîneur de la section paloise apportera son expérience pour maintenir le club en Pro D2. Lors de la dernière saison de Pro D2, le club a fini à la 14ème place du classement. Psalm Wooshing, ancien joueur de football américain rejoint le club. Joueur solide et rapide, le joueur Hawaïen viendra renforcer l’équipe de Rouen.

RC Vannes

Brillant deuxième la saison dernière, le RC Vannes aborde cette nouvelle saison avec l’espoir de revivre une saison au sommet et de décrocher cette année le titre. Pour mettre plus de chances de son côté, le club accueille Tom Palmer dans son staff sportif. Ce nouvel entraîneur des avants épaulera Jean-Noël Spitzer pour mener les bretons vers le titre. Rudy Paige, ancien international sud-africain et nouvelle recrue va redonner un nouveau souffle au club breton.

US Bressagne (USBPA)

Les Violets ont décroché le bouclier de champions de France. Après une belle saison, l’USBPA Rugby décroche la victoire face au Racing Club Narbonnais en finale de Nationale rugby (première division de rugby amateur) et retrouve le championnat de Pro D2 .Le club a recruté massivement pour cette saison en Pro D2. Thibaut Olender, Tj Ioane, l’international samoan, Ismaël Martin, Zauri Tevdorashivili, Tom Darlet, Malietoa Hingano, Nicolas Faure, Sebastiàn Poet et bien d’autres viennent compléter les effectifs des violets. À noter également, le recrutement de l’entraîneur des avants Mariano Taverna pour compléter le staff du club.

RC Narbonnais

Le début de championnat en Nationale pour le club est compliqué. Après plusieurs cas de covid et de reports de match, en janvier dernier le club renaît de ses cendres. Le RC Narbonnais enchaîne les victoires et se hisse à la 4ème place du championnat. Les Audois se qualifient en demi-finale puis en finale. Ils perdent en finale contre l’US Bressane mais ils sont promus en Pro D2. De nouveaux joueurs viennent relever le défi de la Pro D2 avec le Racing comme Mohamed Boughanmi, Savenaca Totovosau, Paul Belzons, Manuel Cardoso Pinto, Jamie-Jerry Taulagi et Carl Axtens ! Louis-Benoit Madaule, le troisième ligne formé au RCN retrouve ainsi le club de Narbonne.

 

Avec cette présentation des 16 équipes qui s’affronteront pour remporter le titre, il ne vous reste plus qu’à suivre la saison 2021/2022 de Pro D2 avec RugbyZAP !

26ème journée TOP 14

26eme journée : UBB - Toulouse

 

26eme journée : UBB - Toulouse

©(M. De Tienda/Panoramic)

Samedi dernier, les 14 clubs du championnat s’affrontaient lors de la 26ème journée. Cette 26ème journée a été riche en rebondissements. Le tenant du titre, le Stade Toulousain file en demi-finales suite à sa victoire à Bordeaux. Les six meilleurs clubs s’affronteront donc en phase finale tandis que Bayonne, avant-dernier au classement, jouera son maintien. Retrouvez le résumé de cette dernière journée.

La 26ème journée de TOP 14

Avant cette 26ème journée, quatres équipes convoitaient les deux derniers billets qualificatifs pour les phases finales : Clermont, Toulon, le Stade Français et Castres Olympiques.

Clermont – La Rochelle

En s’imposant 20 à 15  face à la Rochelle samedi dernier, l’ASM décroche la 5ème place et une place pour les barrages. Les Clermontois iront sur la pelouse Chaban-Delmas défier Bordeaux-Bègles. Le Stade Rochelais a décroché un point de bonus défensif à la 79 ème minute. Ainsi la Rochelle, deuxième au classement, est donc qualifiée pour les demi-finales. Les Maritimes seront opposés après les barrages au vainqueur du derby francilien.

Bayonne – Stade Français

Après sa défaite 9 à 12  samedi face au Stade Français, Bayonne devra affronter Biarritz en barrage d’accession le samedi 12 juin. Cet Access Match opposera donc les deux clubs basques pour une place en TOP 14.  Le Stade Français décroche la sixième place et une place pour les phases finales.

 

Racing 92 – Brive

Le Racing 92 s’impose facilement à domicile face à Brive. Brive était assuré du maintien et n’avait donc aucune pression pour ce match. Les Racingmen devaient s’imposer avec le bonus offensif pour espérer un ticket direct pour les demi-finales. Malgré une large victoire 55 à 12, le Racing devra affronter en barrage le Stade Français. La Rochelle ayant obtenu le bonus offensif en fin de match face à Clermont. Les Maritimes privent les Racingmen de la deuxième place.

Lyon – Agen 

Agen termine cette saison avec une lourde défaite à Lyon. Agen était déjà condamné à la relégation en pro D2 avec 25 défaites en 25 matchs. Le Lou a assuré le spectacle en s’imposant 52 à 7 dans un match sans enjeu.

Castres – Toulon

Les Castrais ont inscrit 6 essais contre Toulon samedi dernier. Malgré ce beau succès 46 à 24, Castres termine à la 7ème place du classement et ne disputera pas les barrages. Les Toulonnais terminent eux à la 8ème place du classement après cette défaite.

Bordeaux-Bègles – Toulouse

Samedi à Chaban-Delmas, Toulouse a battu l’UBB 10 à 21. Bordeaux termine à la 4ème place du classement. Ainsi l’UBB devra affronter en barrages Clermont le 12 juin. Le Stade Toulousain s’est imposé et décroche son billet pour les demi-finales.

Pau – Montpellier

Les Palois ont dominé les Montpelliérains 41 à 25 samedi dernier. Cette victoire permet à Pau de conserver la 12ème place du classement et le maintien en TOP 14 pour la prochaine saison. Le MHR s’incline à Pau et termine à la 10ème place avec un titre de champions d’Europe.

Classement final après la 26ème journée

 

Classement Club Points
1 Toulouse 78
2 La Rochelle 78
3 Racing 92 78
4 Bordeaux-Bègles 72
5 Clermont 71
6 Stade Français 70
7 Castres 69
8 Toulon 66
9 Lyon 65
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Pau 46
13 Bayonne 46
14 Agen 2

 

Le Stade Toulousain et le Stade Rochelais, respectivement vainqueur et finaliste de la Champions Cup, ont décroché leur place pour les demi-finales. Le Racing 92, le Stade Français, Bordeaux-bègles et Clermont devront s’affronter lors des barrages. Agen est relégué en Pro D2 tandis que Bayonne devra affronter Biarritz pour espérer se maintenir en TOP 14.

Les phases finales de TOP14 

 

Access Match Biarritz 12/06 Bayonne
Barrages Racing 92 11/06 Stade Français
Bordeaux-Bègles 12/06 Clermont
Demi-finales La Rochelle 18/06
Toulouse 19/06
Finale 25/06

 

Les demi-finales de Champions et Challenge Cup 2021

Brice Dulin lors de la demi-finale champions cup

Brice Dulin lors de la demi-finale champions cup ©( ICON SPORT)

Suite aux demi-finales de Champions Cup, nous connaissons désormais l’affiche de la finale de la coupe d’Europe : le Stade Toulousain contre La Rochelle. Montpellier représentera le TOP 14 en finale de la Challenge Cup suite à sa victoire face à Bath. Retrouvez le résumé des demi-finales de Champions Cup et Challenge Cup.

Les demi-finales de Champions Cup

Trois clubs tricolores étaient en demi-finales de Champions Cup. Pour la première fois de leur histoire, Bordeaux-Bègles et La Rochelle disputaient une demi-finale de la Champions Cup.  Le Stade Toulousain rejoint les demis pour la 13ème fois de son histoire.

Stade Toulousain – Bordeaux-Bègles (21-9)

Toulouse s’est imposé face à Bordeaux-Bègles et file en finale de Champions Cup. Le Stade Toulousain a pris l’avantage dès la 5ème minute avec l’essai de Mattis Lebel. La botte de Matthieu Jalibert permet aux Bordelais de revenir au score. Toulouse mène finalement à l’issue d’une première période équilibrée (8 à 6). Ce premier acte a été toutefois marqué par de nombreuses fautes liées notamment aux conditions climatiques.  L’essai de Lebel permet aux Stadistes d’être en tête alors que les Bordelais se sont heurtés à une excellente défense toulousaine. L’UBB a longtemps fait front avant de rompre en fin de match  Les Rouge et Noir ont emporté à domicile cette demi-finale 21 à 9 en inscrivant deux essais signé Mattis Lebel et Antoine Dupont.

La Rochelle- Leinster (32-23)

La rencontre ne débute pas en faveur des Jaune et Noir. Les Irlandais marquent rapidement avec l’essai de Tadhg Furlong dès la 9ème minute. Toutefois les Maritimes recollent au score notamment grâce au pied d’Ihaia West qui réalise un sans-faute en première période. Très indisciplinés, les Rochelais sont menés à la pause 12 à 13. Il faudra attendre la seconde période et une nouvelle pénalité pour que La Rochelle prenne les devants aux tableau d’affichage pour la première fois. Puis Gregory Aldritt et  Will Skelton ont enfoncé définitivement les Irlandais avec deux essais. Les Rochelais ont dominé la seconde période et renversent le quadruple champion en s’imposant 32 à 23. La Rochelle se qualifie en finale européenne pour la première fois de son histoire.

 

Les demi-finales de Challenge Cup

Montpellier affrontait samedi soir au Recreation Ground, le club de Bath en demi-finale de Challenge Cup. L’autre demi-finale opposait le club anglais de Leicester aux Irlandais de l’Ulster.

Leicester – Ulster (33-24)

Les Tigers de Leicester recevaient samedi sur leur pelouse l’équipe irlandaise d’Ulster. A la fin de la première période, les Irlandais menaient 17 à 6 avec 11 points d’avance. Ulster a en effet marqué deux essais pendant cette première période alors que les Anglais n’ont réussi à concrétiser que deux pénalités. Toutefois en seconde période, la situation s’inverse et les Anglais inscrivent 3 essais. Le demi d’ouverture anglais Georges Ford a été impérial lors de la rencontre en inscrivant 18 points pour son équipe. Leicester s’est finalement imposé sur sa pelouse pour filer en finale de la compétition européenne.

 

Bath – Montpellier (10-19)

Samedi soir sur la pelouse de Bath, les Montpelliérains ont tenu le choc. La rencontre avait pourtant mal commencée pour Montpellier. Effectivement le talonneur, Tom Dunn, inscrit dès la 4ème minute en force un essai pour son équipe. A la mi-temps, le MHR  est en tête après une première période très rythmée (10 à 16). En deuxième période, Montpellier a tenu bon face aux multiples assauts anglais. Bath a gardé le ballon mais n’a jamais trouvé la faille face au bloc défensif de Montpellier. Les Montpelliérains ont défendu avec succès pendant toute la seconde période leur ligne. Ils n’ont rien lâché et n’ont pas craqué sous la pression anglaise. Ainsi Montpellier représentera le TOP 14 en finale de la Challenge Cup.

 

L’EPCR a annoncé que les finales de la Champions Cup et de la Challenge Cup se dérouleront à Twickenham le 21 et 22 mai. Les Montpelliérains retrouveront Leicester en finale le 21 mai prochain. Montpellier s’est qualifié pour la troisième finale européenne de son histoire.

La Rochelle a réussi l’exploit face à Leinster, le quadruple champion d’Europe, en demi-finale. Les Rochelais retrouveront les Toulousains en finale le 22 mai. La finale entre Toulouse et La Rochelle sera la 6ème confrontation opposant deux clubs français. En 2003, le Stade Toulousain avait remporté le titre contre Perpignan (22 à 17). Deux ans plus tard, Toulouse remporte un nouveau titre en s’imposant contre le Stade Français (18 à 12). Le Stade Toulousain remporte un nouveau duel contre Biarritz en 2010 (21 à 19). Les Toulonnais remportent le titre en 2013 avec un point d’écart contre Clermont (16 à 15). En 2015, Toulon remporte un nouveau titre en battant une fois de plus Clermont (24 à 18).  Ainsi Toulouse disputera la finale de la Coupe d’Europe, onze ans après son dernier titre. Le Stade Toulousain compte 4 titres européens.

Tournoi des Six Nations féminin 2021

XV de la Rose : crunch 2021©(AFP / JUSTIN TALLIS)

Les Reds Roses ont conservé leur titre samedi en s’imposant 10 à 6 contre le XV de France féminin. Les Anglaises remportent leur troisième titre consécutif et le 16ème de leur histoire.

Le Tournoi des 6 Nations Féminin 2021

Le format du Tournoi des 6 Nations a été modifié et raccourci cette année en raison de la crise sanitaire. La compétition était composée de deux poules de trois équipes.

Poule A  Poule B 
Angleterre France
Italie Irlande
Écosse Pays de Galles

Une fois les matches de poules terminés, chaque équipe affronte l’équipe adverse classée au même niveau qu’elle dans l’autre poule. Les finales se sont déroulées ce samedi lors du “Super Saturday”.

Super Saturday

Angleterre – France : 10 à 6

Le XV de France féminin a finalement subi samedi une huitième défaite face aux Red Roses. Lors de la première période, les deux équipes se rendent coup pour coup. Les Anglaises ont finalement débloqué le score dans les dernières secondes de la première période. Cette première période est très intense mais l’essai de Cleal et la transformation de Scarratt permet aux Anglaises de mener 7 à 0. Les maladresses en seconde période des Françaises leur a coûté la victoire finale. A deux minutes de la fin de ce crunch, Emily Scarratt marque une dernière pénalité pour le XV de la Rose. Les Françaises n’ont jamais été en tête lors de cette rencontre. La France n’a plus battu les Red Roses depuis le 10 mars 2018 à Grenoble. Les deux équipes s’affrontent à nouveau cette semaine pour un test-match.

Irlande- Italie : 25 à 5

Initialement prévu en Italie, le match pour la troisième place s’est finalement déroulé à  Dublin. Les Irlandaises et les Italiennes s’affrontaient samedi lors de la petite finale du Tournoi des 6 Nations 2021. L’Irlande a dominé la Squadra Azzura à Dublin. A la mi-temps les Irlandaises avaient une petite avance 8 à 0. Les Italiennes ont marqué leurs premiers points lors de la seconde période. C’est à la 69ème minute que Melissa Bettoni a marqué le premier et seul essai des italiennes. L’Irlande décroche avec cette victoire la place sur le podium .

Écosse- Pays de Galles : 27 à 20

L’Écosse a remporté sa première victoire du Tournoi samedi et décroche la cinquième place  de cette édition 2021. Les Écossaises se sont imposées samedi 27 à 20 contre le Pays de Galles. L’Écosse menait à la mi-temps avec 11 points d’avance (17 à 6). Les Galloises se sont améliorées en attaque et en défense. Toutefois les nombreuses pénalités ont été bénéfiques pour le XV du Trèfle. Les essais de Megan Gaffney, Megan Kennedy, Christine Belisle et Evie Gallagher ont permis à l’Écosse de s’imposer face aux Galloises.

 

Classement du Tournoi des Six Nations 2021

Équipes POS 2021
Angleterre 1
France 2
Irlande 3
Italie 4
Écosse 5
Pays de Galles 6

 

Les Anglaises triomphent et s’offrent le 16ème titre de leur histoire. Le Pays de Galles termine à la dernière place de cette édition 2021 avec aucune victoire lors de la compétition.

Le point avant le Super Saturday

XV de France féminin 2021©(France Rugby)

Le XV de la Rose et le XV de France féminin se sont qualifiés pour la finale du Tournoi des Six Nations 2021. Le crunch de ce week-end déterminera le vainqueur de cette édition 2021. Les Anglaises ont remporté deux titres consécutifs et tenteront samedi de conserver leur titre.

Le Tournoi des 6 Nations Féminin 2021

Le format du Tournoi des 6 Nations a été modifié et raccourci cette année en raison de la crise sanitaire. La compétition est composée de deux poules de trois équipes. Dans la poule A, l’Angleterre, l’Italie et l’Écosse sont présents. Le groupe B regroupe  la France, l’Irlande et le pays de Galles .

Une fois les matches de poules terminés, chaque équipe affronte l’équipe adverse classée au même niveau qu’elle dans l’autre poule. Les finales se déroulent ce samedi lors du “Super Samedi”, le 24 avril pour désigner le vainqueur de cette édition 2021.

France – Pays de Galles : 53 à 0

Les Bleues ont parfaitement débuté le Tournoi en écrasant les Galloises 53 à 0. Pour son entrée en lice dans la compétition, le XV de France féminin a inscrit huit essais. L’ailière tricolore Caroline Boujard a inscrit trois essais dont le premier dès la troisième minute de jeu. Le succès des tricolores est très convaincant grâce notamment à l’entame de match de folie avec trois essais inscrits après les quinze premières minutes et le bonus offensif obtenu dès la demi-heure de jeu. Cette large victoire permet aux Françaises de prendre la tête de leur poule. La tricolore Gabrielle Vernier a été élue meilleure joueuse de la première journée du Tournoi.

Irlande – France : 15 à 56

A Dublin, les tricolores s’imposent largement face à des Irlandaises ambitieuses. Les Bleues ont à nouveau inscrit huit essais. L’ailière de Montpellier, Caroline Boujard a signé un doublé. L’entame de match était pourtant un peu brouillon. Les bleues ont fait parler leur supériorité technique et physique. En effet à la pause les Bleues menaient déjà 38 à 8 avec cinq essais inscrits. Lors de cette troisième journée du Tournoi, l’arrière tricolore Emilie Boulard a été élue meilleure joueuse. Et Romane Ménager, la troisième ligne tricolore, est lauréate du plus bel essai de la 3ème journée. Avec cette victoire le XV de France fémimin s’est qualifié pour la finale du Tournoi des 6 Nations.

Dernière journée : Super Saturday

Les résultats des poules :

 

Poule A : 

 

Équipes Points
Angleterre 10
Italie 5
Écosse 0

 

Poule B : 

 

Équipes Points
France 10
Irlande 5
Pays de Galles 0

Ainsi la finale opposera l’Angleterre à la France pour le titre de cette édition 2021. L’Italie et l’Irlande s’affronteront pour la troisième et la quatrième place. Enfin, l’Écosse se mesurera au Pays de Galles pour la cinquième place. La France a perdu ses sept derniers matchs contre l’Angleterre. Ce crunch décisif se jouera samedi à Twickenham. Les Françaises sont en grande forme après deux belles victoires. Les Reds Roses arrivent également en pleine confiance avec deux victoires 52 à 10 contre l’Écosse et 63 à 7 contre l’Italie.

Quarts de Finale Champions Cup et Challenge Cup

La Rochelle - Sales Sharks

La Rochelle - Sales Sharks©(XAVIER LEOTY / SUD OUEST)

Ce week-end cinq clubs de TOP14 jouaient des quarts de finale de la Champions Cup. Il y avait une double confrontation franco-française. Le Racing 92 affrontait Bègles-Bordeaux tandis que Toulouse se mesurait à Clermont. La Rochelle recevait au stade Marcel Deflandre les Anglais de Sale. Enfin Montpellier recevait les Italiens de Benetton Rugby pour son quart de finale de Challenge Cup.

Retrouvez le résumé des matchs de ce week-end de Coupe d’Europe et de Challenge européen.

Champions Cup : Coupe d’Europe

La Rochelle – Sale (45 à 21)

La Rochelle s’est largement imposée grâce à des essais de Grégory Alldritt, Dillyn Leyds, Raymond Rhule (x2) et Geoffrey Doumayrou (x2). Les Rochelais ont inscrit samedi à Marcel Deflandre six essais. A la fin de la première période, La Rochelle mène d’une courte avance 18 à 16. La première période a été assez équilibrée. En seconde période, les Maritimes dominent les Anglais de Sale. La Rochelle pulvérise Sale en deuxième période et profite des erreurs adverses pour décrocher une large victoire 45 à 21. Les Rochelais filent en demi-finale, une première dans l’histoire du club.

Exeter – Leinster (22 à 34)

Les Irlandais de Leinster ont remporté le combat face aux champions en titre. Samedi le quart de finale opposait le champion le titre, Exeter et Leinster le quadruple vainqueur de la compétition. Ce choc de titan s’annonçait épique, la rencontre a tenu toutes ses promesses. Exeter avait parfaitement débuté la rencontre en inscrivant deux essais en 10 minutes. Mais les Dublinois ont repris le cours de la rencontre en inscrivant 20 points en 25 minutes. A la mi-temps, Leinster était en tête (14 à 20). Les Irlandais ont en deuxième période maintenu l’écart de point. Très rigoureux, les Irlandais ont tenu face aux Chiefs d’Exeter.

Bordeaux-Bègles – Racing 92 (24 à 21)

Dimanche à Chaban-Delmas, l’UBB s’est imposé sur le fil face au Racing 92. Le talonneur du Racing Camille Chat s’est blessé dès la première action. La première période a été ponctuée de fautes de main et de pénalités. Aucune équipe ne s’est révélée pendant cette première période. Bordeaux et le Racing se quittent sur un score de parité 9 à 9. Au retour des vestiaires, les Racingmens démarrent la seconde période en supériorité numérique suite au carton jaune du trois-quart centre bordelais en première période. La seconde période fut plus intense même si aucun essai n’a été marqué. Jalibert offre la victoire à l’UBB après la sirène en marquant une dernière pénalité. Le demi d’ouverture bordelais, Matthieu Jalibert a inscrit tous les points de son équipe. L’UBB élimine de cette édition le Racing 92, triple finaliste de la compétition.

Clermont – Stade Toulousain (12 à 21)

Dès la 5ème minute, Clermont a été privé de son capitaine et buteur Camille Lopez, sorti sur blessure. La première période sous une pluie drue est compliquée pour les deux équipes qui rentrent aux vestiaires sur un score de parité 6 à 6. En deuxième période, la pluie s’est calmée mais aucun essai ne sera pourtant inscrit. Morgan Parra et Romain Ntamack s’affrontent donc au pied.  L’indiscipline clermontoise permet aux Stadistes de mener et de conserver une avance de huit points d’écart (12 à 21).

Les demi-finales de Champions Cup

Trois clubs de TOP 14 seront en demi-finales de la Coupe d’Europe. Pour la première fois de leur histoire, Bordeaux-Bègles et La Rochelle disputeront une demi-finale de la Champions Cup.  Le Stade Toulousain rejoint les demis pour la 13ème fois de son histoire.

01/05/2021 (16h00) Toulouse Bordeaux-Bègles
02/05/2021 (16h00) La Rochelle Leinster

 

Challenge Cup : Challenge européen

Montpellier était le seul représentant tricolore en quart de finale de Challenge Cup.

Montpellier – Trévise  (26 à 21)

Suite à sa victoire face aux Ecossais de Glasgow, Montpellier était opposé samedi au club italien de Trévise. En première période, les Montpelliérains sont en tête mais ils ont fait preuve de beaucoup d’indiscipline, de maladresse et de précipitation. Le MHR dispose à la mi-temps d’une faible avance de 21 à 15, les joueurs du Benetton Rugby restent au contact. En seconde période, le match s’est débridé. Le MHR l’emporte dans la douleur. L’équipe montpelliéraine a pu compter sur ses avants et son demi d’ouverture Benoît Paillaugue, auteur de 23 points.

Les demi-finales de Challenge Cup

Montpellier se déplacera à Bath en demi-finale Challenge Cup. L’autre demi-finale opposera le club anglais de Leicester aux Irlandais de l’Ulster.

30/04/2021 (20h00) Leicester Ulster
01/05/2021 (20h00) Bath Montpellier

 

Week-end de Pâques : les Tricolores ont brillé.

France-Pays-de-Galles-T6N-2021

 

France-Pays-de-Galles-T6N-2021©(France Rugby)

Ce week-end était l’occasion de vibrer avec les représentants tricolores en Coupe d’Europe, Challenge Européen et Tournoi des 6 Nations féminin. Cinq clubs de Top 14 se sont qualifiés  en quarts de finale de la Champions Cup. Montpellier s’est également qualifié pour un quart de finale de Challenge Cup. Samedi soir, le XV de France féminin a terrassé le Pays de Galles pour son entrée en lice dans le Tournoi des 6 Nations 2021. Retrouvez le résumé des matchs de ce week-end de Pâques.

Tournoi des 6 Nations Féminin

Le format du Tournoi des 6 Nations a été modifié cette année et se déroule donc du 03 au 24 avril. La compétition est composée de deux poules de trois équipes. Dans la poule A, l’Angleterre, l’Italie et l’Écosse sont présents. Le groupe B regroupe  la France, l’Irlande et le pays de Galles . Une fois les matches de poules terminés, chaque équipe affrontera l’équipe adverse classée au même niveau qu’elle dans l’autre poule. Puis des finales se dérouleront le “Super Samedi”, le 24 avril pour désigner le vainqueur de cette édition 2021.

France – Pays de Galles : 53 à 0

Les Bleues ont parfaitement débuté ce Tournoi des 6 nations en écrasant les Galloises 53 à 0. Pour son entrée en lice dans la compétition, le XV de France féminim  a inscrit huit essais à Vannes. L’ailière tricolore Caroline Boujard a inscrit trois essais dont le premier dès la troisième minute de jeu. La France n’a encaissé aucun point. Cette large  victoire permet aux Françaises de prendre la tête de leur poule.

La France affrontera le 17 avril, un adversaire plus coriace, l’Irlande.

Champions Cup : Coupe d’Europe

Leinster – Toulon  : annulé

La rencontre a finalement été annulée à seulement quelques heures du coup d’envoi. L’EPCR a décidé d’annuler la rencontre en raison de la présence d’un cas positif à la Covid-19 dans l’effectif toulonnais. Cette rencontre alléchante se conclut donc par une défaite sur tapis vert  des Varois qui sont éliminés de la Coupe d’Europe.

Gloucester – La Rochelle (16 à 27)

Avec deux essais, le Stade Rochelais s’est imposé sur la pelouse des Anglais de Gloucester et  fonce en quarts de finale. Impériale, la Rochelle a dominé le match. Les Maritimes ont dominé les Anglais dans la rigueur et l’intensité.

Waps – Clermont (25 à 27)

Clermont s’est arraché face aux Wasps. Les Auvergnats ont finalement réussi à se qualifier sur le fil en s’imposant 25 à 27. Les Clermontois fébriles ont commis de nombreuses imprécisions et erreurs. Dominés pendant la rencontre, les Auvergnats ont renversé le matche en inscrivant un essai après la sirène.

Munster – Stade Toulousain (33 à 40)

Le Stade Toulousain s’est imposé samedi face aux Irlandais en huitièmes de finale de la Coupe d’Europe. Sur la pelouse du Munster, les Toulousains ont dû batailler pour s’imposer 33 à 40. Les Irlandais se sont montrés très offensifs et ont mis à mal la défense toulousaine.

Exeter – Lyon (47 à 25)

L’entame de feu des Lyonnais a finalement été renversée très rapidement par les Anglais. La formation lyonnaise menait 14 à 0 après 10 minutes de jeu avant d’encaisser trois essais en moins de 15 minutes. Ainsi le Lou s’incline chez le champion en titre, 47 à 25:

Racing 92 – Edimbourg (56 à 3)

Le Racing 92 a surclassé Edimbourg dimanche. Les Racingmen se sont imposés 56 à 3 face à une équipe d’Edimbourg décevante. Pourtant le début de match n’avait pas bien commencé.  Dès la 3ème minute, les écossais marquent un essai, finalement refusé pour un en-avant. Après cette petite frayeur, le Racing 92 a très vite pris en main la rencontre. 

Bordeaux-Bègles – Bristol (36 à 17)

L’UBB s’est offert un quart de finale historique en s’imposant face aux ours de Bristol 36 à 17. Après une première période compliquée pour les Bordelais, l’UBB a finalement bousculé les Anglais pour reprendre en main la rencontre et s’imposer.

Llanelli Scarlets – Sale (14 à 57)

Sale a surclassé les Scarlets en s’imposant 57 à 14. Les Anglais ont marqué sur la pelouse galloise six essais. L’ouvreur américain Alan Leon MacGinty a marqué 32 points pour l’équipe anglaise Sale Sharks.

Le programme des quarts

Après ce week-end de huitième, la France comptera cinq représentants de TOP 14 en quarts de finale. Pour les quarts, il y aura une double confrontation franco-française le Racing 92 affrontera Bègles-Bordeaux tandis que Toulouse se mesurera à Clermont. Ainsi deux clubs de Top 14 seront en demi-finales de cette compétition. Pour la première fois de son histoire, Bordeaux-Bègles disputera un quart de finale de la Champions Cup.

 

10/04/2021 (16h00) La Rochelle Sale (ANG)
10/04/2021 (18h30) Exeter (ANG) Leinster (IRL)
11/04/2021 (13h30) Bordeaux-Bègles Racing 92
11/04/2021 (16h00) Clermont Toulouse

 

Challenge Cup : Challenge européen

Seulement deux clubs de Top 14 jouaient ce week-end les huitièmes de finale de Challenge Cup, Montpellier et Agen.

Montpellier – Glasgow (26 à 21)

Le MHR a réalisé une belle performance en écartant Glasgow. Les Warriors avaient pourtant en première période la possession du ballon. Vainqueurs de l’édition 2016 de la Challenge Cup, Montpellier a souffert avant de connaître la délivrance et de s’imposer à domicile 26 à 21.

Trévise – Agen ( 29 à 16 )

Toujours en quête de leur premier succès en Top 14 cette saison, les Agenais affrontaient samedi les Italiens de Benetton rugby. Les italiens ont également aucune victoire en PRO 14 cette saison. Ce huitième de finale du challenge européen est donc pour les deux équipes l’occasion de briller. Après avoir résisté pendant 60 minutes,  Jamie-Jerry Taulagi écope d’un carton rouge pour un plaquage dangereux. Les italiens profitent de leur supériorité numérique et s’imposent 29 à 16. Agen s’incline et n’accède pas aux quarts de finale.

 

Suite à sa victoire face aux Ecossais, le club montpelliérain sera opposé samedi au club italien de Trévise.

Tournoi des 6 Nations : Le Pays de Galles décroche le Tournoi

Pays de Galles remporte le Tournoi des 6 Nations

Pays de Galles remporte le Tournoi des 6 Nations©(Icon Sport)

Vendredi soir, le XV de France a échoué dans les derniers instants contre l’Écosse mais le public était présent pour suivre cette aventure. 7,65 millions de téléspectateurs, soit 29,2 % de part d’audience ont suivi le match France-Écosse, battant aisément l’émission phare de TF1, Koh-Lanta (4,95 M). La France perd contre l’Écosse 23 à 27 et termine deuxième du Tournoi 2021. Retrouvez le résumé de la rencontre France – Écosse.

France – Écosse : 23 à 27

Première période :

Le capitaine écossais donne le coup d’envoi de la rencontre. Après quelques minutes le demi d’ouverture Romain Ntamack marque une pénalité et ouvre le score des Tricolores 3 à 0. Mais quelques minutes plus tard, le trois-quart écossais Van der Merwe aplati. Le demi d’ouverture Finn Russell transforme et les Écossais mènent 7 à 3. Puis à la 19ème minute,  Finn Russell marque une pénalité pour le XV du Chardon (3 à 10). Il faut attendre une dizaine de minutes avant de voir une nouvelle pénalité tricolore. Romain Ntamack face aux poteaux assure cette pénalité de 45 mètres et permet à l’équipe de France de réduire l’écart. Après une belle combinaison française, l’ailier Damien Penaud trouve l’arrière Brice Dulin qui plonge et aplatit dans l’en-but. L’essai de Dulin est ensuite transformé par le demi d’ouverture Romain Ntamack. La France mène à nouveau à la 36ème minute 13 à 10. Juste avant la fin de la première période, le capitaine écossais Stuart Hogg écope d’un carton jaune. Le joueur est entré sur le côté dans un ruck. Cette sanction fait suite à de nombreuses fautes de l’équipe écossaise.

A la fin de cette première période, les bleus ont une légère avance 13 à 10. Les Tricolores ont subi pendant plusieurs minutes l’agressivité écossaise. Toutefois, le XV de France a repris la main pour inverser la tendance.

Seconde période :

Après quelques minutes de jeu, les bleus entament une relance avec Brice Dulin, Romain Ntamack, Grégory Alldritt et Virimi Vakatawa. Sevi dans les 40 mètres écossias, Damian Penaud joue au pied en direction de l’en-but et prend les écossais de vitesse avant d’aplatir. Romain Ntamack manque la transformation de l’essai de Penaud. La France mène désormais 18 à 10. A la 49ème minute, Finn Russell tente un drop de 50 mètres face aux poteaux mais le tir n’est pas cadré. Mais à la 53ème minute, Finn Russell ne loupe pas la nouvelle pénalité pour l’Écosse qui réduit l’écart 18 à 13. A la 61ème minute, sur un maul organisé par les Écossais, Swan Rebbadj arrache le ballon mais il perd le contrôle. David Cherry le récupère avec un peu de réussite avant de filer de l’en-but. Après visionnage vidéo, l’essai est accordé. L’essai du talonneur David Cherry est transformé avec brio par Finn Russell. Ainsi le XV du Chardon reprend l’avantage 18 à 20. Pourtant 5 minutes plus tard, Swann Rebbadj relance les Bleus et vient aplatir dans l’en-but. Toutefois Romain Ntamack manque la transformation et le XV tricolore a seulement 3 points d’avance. A la 71ème minute,  Finn Russell écope d’un carton rouge après un raffut au coude dans le cou de l’arrière Brice Dulin. Les Français resteront seulement 3 minutes en supériorité numérique. En effet à la 74ème minute, Baptiste Serin écope d’un carton jaune suite à de nombreuses fautes tricolores. Les Français résistent pendant 10 minutes pour garder l’avantage. Toutefois après une très longue séquence, Duhan Van Der Merwe élimine Damian Penaud et plonge dans l’en-but . L’essai de Van Der Merwe offre la victoire à l’Écosse, Adam Hasting transforme et le XV du Chardon s’impose dans les derniers instants 27 à 23.

L’Écosse renverse finalement la France et s’impose au bout du suspense grâce à un essai à la 85ème minute. L’indiscipline tricolore et l’agressivité des avants écossais privent les Bleus du succès. C’est la première défaite à domicile face au XV du Chardon depuis 1999.

Classement du tournoi 2021

Le Pays de Galles remporte l’édition 2021. Le parcours des Diables Rouges a été presque parfait. Les Diables Rouges se sont d’abord imposés 21 à 16 contre les Irlandais puis 24 à 25 contre les Écossais, 40 à 24 contre le XV de la Rose et enfin 7 à 48 contre les Italiens. Toutefois les Bleus ont privé les Gallois du Grand Chelem en s’imposant 32 à 30. Alors que le XV du Poireau n’avait remporté qu’un match l’an dernier face à l’Italie, cette année le Pays de Galles triomphe. Ainsi les Gallois remportent leurs 39ème titres. Les Italiens terminent la compétition avec 5 défaites et une nouvelle cuillère de bois, la 11ème de leur histoire et la 6ème de suite.

 

NATION POINTS
PAYS DE GALLES 20
FRANCE 16
IRLANDE 15
ÉCOSSE 15
ANGLETERRE 10
ITALIE 0

 

Bilan de l’édition 2021

 

Meilleur attaque Pays de Galles avec 164 points marqués
Meilleur défense Irlande avec 88 points encaissés
Plus grand nombre d’essais marqués Pays de Galles avec 20 essais
Plus petit nombre d’essais marqués Italie avec 6 essais
Plus grand nombre d’essais encaissés Italie avec 34 essais
Plus petit nombre d’essais encaissés France avec 9 essais
Meilleur réalisateur Johnny Sexton avec 65 points (Irlande)

 

Classement mondial

Suite à sa défaite contre l’Écosse a régressé de la 3ème à la 5ème place. La France n’avait pas atteint la troisième place du classement depuis 10 ans. La dernière fois était après la finale perdue lors la coupe du monde de 2011 contre les All Blacks. La meilleure place obtenue par le XV tricolore est la deuxième place en 2007.

 

NATION POINTS
Afrique du Sud 94,20
Nouvelle-Zélande 88,95
Angleterre 85,44
Irlande 84,69
France 84,27
Pays-de-Galles 83,44
Australie 83,08
Écosse 82,02
Argentine 80,31
Japon 79,29

 

Tournoi des 6 Nations : le Pays de Galles dit adieu au Grand Chelem

Victoire française contre le Pays de Galles

Victoire française contre le Pays de Galles© (Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

La France s’est imposée face au Pays de Galles au bout d’un match haletant 32 à 30. Le XV de France a privé les Diables Rouges du Grand Chelem.  A l’occasion de la 5ème journée du Tournoi, le XV du Chardon s’est largement imposé face aux Italiens à Murrayfield 52 à 10. Les Italiens terminent la compétition avec 5 défaites et une nouvelle cuillère de bois, la 11ème de leur histoire et la 6ème de suite. Le XV du Trèfle s’est offert le XV de la Rose à Dublin 32 à 18. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

Écosse – Italie (52 à 10)

Première période :

Après quelques minutes de jeu, le capitaine de la Squadra Azzura, Luca Bigi aplatit le premier essai de la rencontre. Puis le demi d’ouverture Paolo Garbisi transforme et permet à son équipe de mener 7 à 0. Toutefois la réponse écossaise arrive trois minutes plus tard, le talonneur David Cherry marque un premier essai pour son équipe. L’arrière Stuart Hogg manque la transformation et l’Écosse réduit l’écart avant un nouvel essai quelques minutes plus tard. À la 13ème minute, le trois-quart Duhan Van Der Merwe aplati et Stuart Hogg transforme cette fois-ci avec succès. Ainsi l’Écosse reprend l’avantage 12 à 7. A la 16ème minute, Paolo Garbisi marque une pénalité pour les Italiens et permet de réduire l’écart. Après une charge à retardement du trois-quart Federico Mori sur Sam Johnson, l’italien écope d’un carton jaune. En supériorité numérique, les Écossais en profitent et marquent un nouvel à la 21ème minute. Stuart Hogg manque la transformation, deuxième échec en trois tentatives. Puis à la 28ème minute,  Huw Jones, le trois-quart écossais marque un nouvel essai, transformé avec succès par Stuart Hogg.

Malgré un premier essai italien, les Écossais ont mené avec brio cette première période avec 4 essais inscrits et un score de 24 à 10.

Seconde période :

De retour sur la pelouse, les Écossais ne perdent pas de temps avant d’inscrire un nouvel essai. Le talonneur David Cherry marque son deuxième essai de la rencontre en force avant la transformation réussie de Stuart Hogg (31 à 10). A la 51ème minute, le troisième ligne Sebastian Negri écope d’un carton jaune. Deux minutes plus tard, le demi de mêlée Scott Steele marque un nouvel essai pour l’Écosse transformé par Stuart Hogg. Puis à la 60ème minute, le trois-quart Monty Loane écope à son tour d’un carton jaune. Quelques minutes plus tard, l’Écossais Sam Johnson marque en force un nouvel essai et face aux poteaux Stuart Hogg transforme. Ainsi le XV du Chardon mène désormais 45 à 10. Enfin, à la 71ème minute, les Ecossais inscrivent leur 8ème essai de la rencontre.

L’essai est transformé avec brio par Stuart Hogg et l’Ecosse s’offre une large victoire 52 à 10. Le XV du Chardon enfonce la Squadra Azzura. Les Écossais affronteront les Bleus vendredi 26 mars à Saint-Denis.

Irlande – Angleterre (32 à 18)

Première période :

A la dernière minute, le XV de la Rose effectue un remplacement. Elliot Daly remplace Max Malins forfait au centre et Ollie Lawrence entre finalement en 13. Après quelques minutes de jeu, le demi d’ouverture Owen Farrell ouvre le score pour les Anglais en marquant une pénalité. Après cette pénalité, les Irlandais sont à nouveau pénalisés. Une nouvelle pénaltouche pour les Anglais,  Maro Itoje enfonce la ligne mais n’aplatit pas. Puis à la 15ème minute, c’est au tour des Anglais d’être pénalisés suite aux charges irlandaises dans les 22 mètres. En face des poteaux, le demi d’ouverture Jonathan Sexton ouvre le score pour les Irlandais (3 à 3). A la 24ème minute, Keith Earls déborde Jonny May et inscrit un magnifique essai pour l’Irlande. Jonathan Sexton transforme l’essai et permet à son équipe de mener 10 à 3. A la 27ème minute, le demi d’ouverture anglais Owen Farrell marque une nouvelle pénalité et réduit le score 10 à 6. Trois minutes plus tard, Jonathan Sexton continue son sans-faute et marque une nouvelle pénalité. Alors que les Irlandais multiplient les petites passes au contact, le troisième ligne Jack Conan enfonce la ligne après une belle combinaison irlandaise. Jonathan Sexton transforme et les Irlandais mènent désormais 20 à 6 avant la pause.

Alors que les Anglais ont mené pendant plus d’une vingtaine de minutes, les Irlandais ont une confortable avance. En effet, les Irlandais ont joué de belles combinaisons et séquences lors de cette première période.

 

Seconde période :

De retour sur la pelouse, le XV de la Rose doit faire face à de nombreuses charges irlandaises. Les Irlandais réussissent à aplatir à la 48ème minute mais après visionnage de la vidéo, l’essai est refusé. Les images montrent un en-avant irlandais. Toutefois l’arbitre revient à une faute anglaise et Jonathan Sexton marque une nouvelle pénalité pour l’Irlande. Dix minutes plus tard, une nouvelle pénalité est marquée par Jonathan Sexton. L’Irlande mène à la 61ème minute de 20 points (26 à 6). Après un plaquage du trois-quart irlandais Bundee Aki sur  Billy Vunipola, le pilier anglais est un peu sonné. Après visionnage de la vidéo, le trois-quart irlandais Aki écope d’un carton rouge pour un plaquage à l’épaule. Les Anglais assurent la conquête en pénaltouche et Ben Youngs conclut en aplatissant en coin. Le demi de mêlée anglais, Elliot Daly manque la transformation en coin et l’Irlande mène toujours 26 à 8. Les Irlandais continuent d’accroître l’écart avec deux pénalités réussies à la 69ème et 73ème minute. Le demi d’ouverture Jonathan Sexton continue son sans-faute et l’Irlande mène 32 à 11. A la 78ème minute, Connor Murray, le demi de mêlée irlandais écope d’un carton jaune pour un hors-jeu et de nombreuses fautes. En supériorité numérique 15 à 13, les Anglais en profitent pour inscrire en fin de période un essai. Le trois-quart Jonny May marque l’essai et Elliot Daly transforme avec succès (32 à 18).

Le XV de Trèfle a montré de nombreuses qualités lors de la rencontre avant de laisser revenir le XV de la Rose en supériorité numérique 15 à 13.

France – Pays de Galles (32 à 30)

Première période :

Les Gallois donnent le coup d’envoi. Après un temps fort français, Romain Taofifenua le deuxième ligne tricolore inscrit en puissance le premier essai du XV de France. Le demi d’ouverture Matthieu Jalibert transforme l’essai et le XV de France mène 7 à 0 après quelques minutes de jeu. La réponse galloise ne se fait pas attendre. A la suite d’une belle combinaison galloise, Gareth Davies file dans l’en-but. Toutefois après visionnage vidéo, l’essai n’est pas accordé car le ballon n’a pas été aplati par le demi de mêlée. Une mêlée à 5 mètres est à suivre pour le XV du Poireau. Le demi d’ouverture Dan Biggar marque à la 12ème minute son septième essai international avant de le transformer face aux perches. Les Gallois reviennent 7 à 7. Après une belle séquence tricolore, Antoine Dupont file sous les perches inscrire son dixième essai en Bleu. Le demi d’ouverture Matthieu Jalibert transforme le deuxième essai tricolore. Cinq minutes plus tard, le troisième ligne gallois Josh Navidi inscrit le deuxième essai gallois en puissance. Puis Dan Biggar transforme à droite des perches et permet à son équipe d’égaliser une nouvelle fois 14 à 14. A la 25ème minute, face aux perches Dan Biggar permet à l’équipe galloise de prendre pour la première fois l’avantage en inscrivant une pénalité. Les Bleus égalisent à la 34ème minute grâce à une pénalité réussie de Romain Ntamack.

La première période a été très disputée et intense, deux tricolores sont sortis sur blessure : Romain Taofifenua et Matthieu Jalibert. Les deux équipes ont marqué deux essais de chaque côté et elles ne sont pas parvenus à se départager (17 à 17).

Seconde période :

Alors que Romain Ntamack donne le coup d’envoi de la seconde période, quelques minutes plus tard une nouvelle pénalité galloise redonne l’avantage au Pays de Galles. Puis à la 50ème minute, les Gallois inscrivent un nouvel essai. L’arbitre monsieur Pearce accorde l’essai mais il veut tout de même contrôler un éventuel en-avant. La vidéo ne permettant pas de donner d’image claire, l’essai est finalement accordé pour les Gallois. Le demi d’ouverture Dan Biggar transforme l’essai et donne 10 points d’avance au XV du Poireau. Une nouvelle pénalité réussie de Romain Ntamack permet à la France de réduire l’écart à la 54ème minute. Nouveau rebondissement dans le match, Louis Ress-Zammit parvient à aplatir sur l’aile lors du plaquage d’Antoine Dupont. Toutefois après visionnage de la vidéo, même si les pieds du Gallois ne sont pas en touche, le ballon touche la base du poteau. L’essai n’est pas accordé malgré la décision de terrain car la base du poteau est considérée comme la ligne de touche. Mohamed Haouas écope d’un carton jaune pour être entré sur le coté du maul lors de la dernière touche galloise. Le gallois Dan Biggar marque une nouvelle pénalité pour son équipe qui mène de 10 points (30 à 20). De plus, les Gallois sont pendant dix minutes en supériorité numérique. Malgré l’infériorité numérique, les Français ne lâchent rien. Julien Marchand s’échappe du maul mais l’essai n’est pas accordé. En effet, le corps arbitral n’a aucune image claire pour montrer que le ballon touche le sol. L’arbitre Monsieur Pearce revient donc à la mêlée pour les Bleus à 5 mètres. A la 68ème minute, Dulin marque un nouvel essai pour les Tricolores mais l’arbitre vidéo veut contrôler un éventuel acte d’anti-jeu. Paul Willemse écope finalement d’un carton rouge pour avoir mis sa main dans les yeux du pilier gallois Wyn Jones au moment d’un déblayage. L’essai de Brice Dulin n’est pas accordé et les Bleus terminent à quatorze la rencontre. Quelques minutes plus tard, le troisième ligne gallois Faletau écope d’un carton jaune pour une obstruction volontaire. Puis à la 74ème minute, l’arrière gallois Williams écope lui aussi d’un carton jaune pour avoir repris un en-avant. A la 77ème minute, Alldritt s’échappe de la mêlée puis le capitaine français Charles Ollivon inscrit le troisième essai français en puissance. Romain Ntamack transforme l’essai, le XV de France n’est plus qu’à trois points des Gallois (27 à 30) alors qu’il ne reste plus que deux minutes avant la fin du match. Après une longue séance de jeu au près, Brice Dulin profite de la supériorité numérique des Français pour s’échapper et inscrire l’essai de la victoire pour l’équipe de France 32 à 30. Romain Ntamack manque la transformation.

Au bout d’une rencontre intense, les Bleus s’imposent face au Pays de Galles 32 à 30. Cette victoire prive les Gallois de Grand Chelem. Il faudra attendre le match en retard France – Écosse pour connaître le champion de cette édition 2021.

Classement après la cinquième journée du tournoi

 

NATION POINTS
PAYS DE GALLES 20
IRLANDE 15
FRANCE 15
ÉCOSSE 11
ANGLETERRE 10
ITALIE 0

 

Pour décrocher le Tournoi, les Bleus devront s’imposer face à l’Écosse avec le bonus offensif et 21 points d’écart minimum. Une victoire bonifiée par 20 points mettrait la France et le Pays de Galles à égalité parfaite. Pour départager les deux équipes, il faudra donc comparer le nombre d’essais inscrits sur l’ensemble de la compétition. Actuellement, les Gallois ont inscrit 20 essais contre 15 essais pour la France. En cas d’égalité du nombre d’essais, le trophée serait donc partagé entre les deux équipes.

Tournoi des 6 Nations : la France dit adieu au Grand Chelem

Le XV de France après ANGFRA

Le XV de France après ANGFRA©(AFP/Adrian DENNIS)

L’Irlande a arraché une courte victoire à Murrayfield en s’imposant 24 à 27. Cette victoire permet au XV du Trèfle de prendre provisoirement la deuxième place du Tournoi. La France a cédé dans les cinq dernières minutes face à des Anglais pugnaces. Cette défaite 23 à 20 met fin aux rêves de Grand Chelem des Bleus. Les Gallois qui se sont imposés en Italie 48 à 7 joueront le Grand Chelem contre la France samedi prochain. Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

Italie -Pays de Galles  (7 à 48)

Première période :

L’italien Paolo Garbisi donne le coup d’envoi de la rencontre.Toutefois à la troisième minute, Dan Biggar, le demi d’ouverture ouvre le score pour le Pays de Galles. Quelques minutes plus tard, le talonneur italien Luca Bigi écope d’un carton jaune. A la 8ème minute, le trois-quart gallois, Josh Adams marque le premier essai de la rencontre pour son équipe. Dan Biggar assure la transformation et le Pays de Galles mène 10 à 0. En supériorité numérique, les Gallois continuent de creuser l’écart. A la 14ème minute, le troisième ligne Toby Faletau marque un deuxième essai.  Dan Biggar manque cette transformation. Puis à la 21ème minute, le talonneur Ken Owens marque le troisième essai gallois. Cette fois-ci le demi d’ouverture Biggar ne manque pas sa cible et transforme l’essai. A nouveau, le talonneur Owens marque un essai en puissance à la 30ème minute. La transformation est manquée par Dan Biggar et le Pays de Galles mène 27 à 0. A la 35ème minute, après un visionnage vidéo, l’arbitre refuse finalement l’essai de Louis Rees-Zammit. L’essai est refusé pour un en-avant de Dan Biggar lors de la dernière passe. Le Pays de Galles mène largement à la pause avec une solide avance 27 à 0. La Squadra Azzurra s’est montrée très indisciplinée lors de cette première période.

Seconde période :

Au retour des vestiaires, Dan Biggar donne le coup d’envoi de la seconde période.  Le trois quart George North sprinte avant d’aplatir  entre les poteaux deux minutes après le début de la seconde période. Face aux poteaux, Dan Biggar transforme ce nouvel essai. Il faut attendre la 51ème minute pour voir le premier essai italien. Le trois-quart italien Monty Loane ouvre le score pour son équipe puis Paolo Garbisi transforme l’essai. Trois minutes plus tard, Josh Adams vient aplatir dans l’en-but. Mais suite au visionnage de la vidéo, cette belle action galloise n’offre pas de points supplémentaires, l’essai est refusé. A la 57ème minute, le pilier italien Marco Riccioni écope d’un carton jaune pour un coude dans le cou de son adversaire. Les Gallois marquent ensuite plusieurs essais. Un premier essai à la 60ème minute du demi d’ouverture Callum Sheedy puis un deuxième essai de Louis Rees-Zammit à la 64ème minute. Callum Sheedy se charge des deux transformations avec brio et permet à son équipe de mener 48 à 7.

 

Le Pays de Galles s’impose avec le bonus offensif face à l’Italie au Stadio Olimpico. Dominés et indisciplinés, les Italiens essuient un nouveau revers. La Squadra Azzura n’a malheureusement pas vu le jour face au XV du Poireau. Les Diables Rouges ont maîtrisé avec brio ce match, ils joueront le Grand Chelem contre la France. Ils tenteront de décrocher le Grand Chelem samedi prochain à Saint-Denis.

Angleterre – France (23 à 20)

Première période :

Matthieu Jalibert donne le coup d’envoi de la rencontre pour les Bleus. Après seulement quelques secondes, Virimi Vakatawa enchaîne une course percutante avant de trouver  Teddy Thomas. L’ailier du Racing entre dans les 22 mètres adverses et tape par-dessus le dernier défenseur. Le rebond est favorable à Antoine Dupont qui marque le premier essai du match. Le demi d’ouverture Matthieu Jalibert assure la transformation et permet à son équipe de mener 7 à 0. A la dixième minute, les Anglais trouvent la faille et Anthony Watson marque le premier essai anglais. Owen Farrell transforme l’essai et le XV de la Rose égalise 7 à 7. Cinq minutes plus tard, le demi d’ouverture Owen Farrell concrétise une pénalité de 20 mètres et permet à son équipe de mener 10 à 7. A la 20ème minute,  de nouveau le demi d’ouverture anglais Farrell marque une pénalité. Cette nouvelle pénalité permet aux Anglais de mener de 6 points, 13 à 7. A la 30ème minute, Matthieu Jalibert marque une pénalité pour l’équipe de France et permet de réduire l’écart 13 à 10. Le XV de France à la 32ème minute reprend l’avantage après une superbe combinaison conclue par Damian Penaud ! Matthieu Jalibert transforme et donne 4 points d’avance aux Bleus (13-17) ! A la fin de cette première période, la France est en tête à Twickenham 13 à 17.  Après un début endiablé, la domination anglaise se concrétise avec 13 points encaissés en 10 minutes. Toutefois les Bleus sont revenus en fin de période et sont en tête.

 

Seconde période :

Après quelques minutes de jeu, le demi d’ouverture français Jalibert accentue l’avance des bleus en marquant une nouvelle pénalité. La France mène alors de 7 points. Mais quatre minutes plus tard, Owen Farrell réduit l’écart avec une nouvelle pénalité pour les Anglais. A la 76ème minute, après visionnage vidéo l’essai de Maro Itoje donne l’avantage aux Anglais dans les cinq dernières minutes. Alors que l’arbitre jugeait qu’il n’y avait pas essai, l’arbitre vidéo Joy Neville valide l’essai. Le demi d’ouverture Owen Farrell transforme et l’Angleterre mène 23 à 20.

 

Le XV de la Rose remporte de justesse cette rencontre très serrée. La France perd avec cette défaite ses chances de Grand Chelem. Après avoir mené le match pendant 76 minutes, les Bleus se sont inclinés face à des Anglais pugnaces.

Écosse – Irlande (24 à 27)

Première période :

Le coup d’envoi de la rencontre est donné par la capitaine irlandais Jonathan Sexton. Après quelques minutes de jeu, face aux perches, le capitaine ouvre le score pour l’Irlande. Puis à la 8ème minute, l’arrière Robbie Henshaw inscrit le premier essai de la partie, son huitième essai en sélection nationale. Jonathan Sexton manque sa tentative en touchant le poteau et l’Irlande mène donc 8 à 0. Mais quelques minutes plus tard le demi d’ouverture écossais Finn Russell ouvre le score pour son équipe. A la 28ème minute , après un contre de Stuart Hogg, le capitaine écossais, Finn Russell, applati et inscrit le premier essai ecossais. Après visionnage de la vidéo pour un éventuel en avant, l’arbitre de la rencontre accorde l’essai. Face aux perches, Finn Russell assure sa transformation et permet à l’Écosse de mener 10 à 8. A la 34ème minute, suite à une pénalité, Jonathan Sexton redonne l’avantage à son équipe. Alors que Finn Russell peut redonner l’avantage à l’équipe écossaise, à 35 mètres des perches le demi d’ouverture loupe la pénalité. Avant la fin de la première période, le demi d’ouverture irlandais Jonathan Sexton creuse l’écart avec une nouvelle pénalité. A la pause, l’Irlande mène donc 14 à 10 à Murrayfield.

Seconde période :

L’Écossais Finn Russell donne le coup d’envoi de la seconde période. A la 49ème minute, face à deux défenseurs écossais, le deuxième ligne Tadhg Beirne inscrit tout en puissance le deuxième essai  irlandais. Face aux perches, le capitaine irlandais Sexton concrétise la transformation. Quelques minutes plus tard, Jonathan Sexton creuse un peu plus l’écart avec une nouvelle pénalité. Ainsi les Irlandais mènent 24 à 10 sur la pelouse de Murrayfield. A la 60ème minute,  Huw Jones se défait de deux plaquages avant d’inscrire le deuxième essai écossais et son onzième essai international. L’arrière Stuart Hogg ne manque sa première transformation et permet à l’Écosse de réduire l’écart 17 à 24. Puis quatorze minutes plus tard, le troisième ligne écossais Hamish Watson aplatit en puissance. Suite au visionnage de la vidéo, l’arbitre accorde ce nouvel essai écossais. Stuart Hogg concrétise la transformation écossaise et permet à son équipe de revenir à égalité 24 à 24. Mais trois minutes plus tard, Jonathan Sexton marque une nouvelle pénalité pour son équipe et redonne l’avantage à l’Irlande 24 à 27.

 

L’Irlande s’impose de justesse face à l’Écosse à Murrayfield. Malmenée pendant cette rencontre, le XV du Chardon encaisse une deuxième défaite à domicile. Ainsi l’Écosse n’a donc plus aucune chance de remporter le Tournoi. La semaine prochaine, l’Écosse affrontera pour la cinquième journée du Tournoi l’Italie. Puis le XV du Chardon se déplacera ensuite à Saint Denis pour affronter les Tricolores pour son dernier match du tournoi des 6 Nations. Désormais deuxième, le XV du Trèfle dépasse la France et l’Angleterre au classement du Tournoi.

 

Classement après la quatrième journée du tournoi

 

NATION POINTS
PAYS DE GALLES 19
IRLANDE 11
FRANCE 10
ANGLETERRE 10
ÉCOSSE 6
ITALIE 0

 

Tournoi des 6 Nations : Le Pays de Galles décroche la Triple Couronne

Pays de Galles contre l'Angleterre

Pays de Galles contre l'Angleterre©(R. Naden/Reuters)

La troisième journée du Tournoi des 6 Nations 2021 a été marquée par la troisième victoire consécutive des Gallois. Le Pays de Galles a enfoncé samedi l’Angleterre en remportant le match 40 à 24. De plus,  l’Irlande a renoué avec la victoire en s’imposant contre l’Italie 48 à 10. Enfin le match entre la France et l’Écosse  a été reporté à une date ultérieure.

Retrouvez le résumé des deux matchs de ce week-end.

Italie – Irlande  (10 à 48)

Après quatre minutes de jeu, le demi d’ouverture Paolo Garbisi ouvre le score pour son équipe. L’Italie mène 3 à 0 avant une égalisation deux minutes plus tard par le demi d’ouverture Jonathan Sexton pour l’équipe irlandaise. A la onzième minute, le trois quart centre Garry Ringrose aplatit le premier essai irlandais. Le capitaine irlandais Sexton se charge d’alourdir le score en transformant sous les poteaux. Puis une nouvelle pénalité de Sexton creuse l’écart à la 17ème minute. Hugo Keenan, l’arrière irlandais offre un nouvel essai à la 32ème minute pour son équipe transformé par Jonathan Sexton. Quelques minutes plus tard, le deuxième ligne Tadhg Beirne corse l’addition. Jonathan Sexton ne manque pas sa cible et transforme ce nouvel essai irlandais. L’Irlande mène alors 27 à 3 sur la pelouse du Stadio Olimpico. Juste avant la mi-temps, le troisième ligne Johan Meyer réduit l’écart en inscrivant le premier essai italien. Le demi d’ouverture Paolo Garbisi transforme l’essai. A la mi-temps, le XV du Trèfle mène logiquement cette première période 10 à 27.

Après la reprise, les Irlandais reviennent en force et inscrivent en puissance l’essai du bonus offensif. Christiaan Johan Stander conclut cette belle action et face aux perches Jonathan Sexton transforme cet essai. En deuxième période, l’indiscipline italienne permet aux Irlandais de creuser l’écart. A la 59 ème minute, le pilier Gilosue Zilocci écope d’un carton jaune pour des fautes à répétition. Puis 6 minutes plus tard, le capitaine de la Squadra Azzura est lui aussi sanctionné pour des fautes à répétition. Luca Bigi écope d’un carton jaune et les Italiens évoluent désormais à 13 contre 15. Les Italiens ne résistent pas et Will Connors inscrit le 5ème essai irlandais de la partie. Le capitaine irlandais continue son sans faute et transforme à nouveau l’essai. L’Irlande dépasse les 40 points et mène 41 à 10. Juste avant la fin de la seconde période, Keith Earls marque son 33ème essai en sélection irlandaise. Jonathan Sexton transforme avec brio et conclut la rencontre avec un sans faute. L’Irlande remporte le match 10 à 48.

Ainsi, après deux défaites, l’Irlande ouvre son compteur et remporte son premier match de l’édition 2021 du Tournoi avec le bonus offensif. Par conséquent, les Irlandais prennent donc provisoirement la troisième place. Les Italiens trop indisciplinés encaissent un troisième revers dans cette édition 2021.

Pays de Galles – Angleterre (40 à 24)

Après quelques minutes de jeu, les Gallois ouvrent le score. Le demi d’ouverture Dan Biggar  permet à son équipe de mener 3 à 0. Six minutes plus tard, Owen Farrell égalise face aux perches. Cette pénalité permet à l’Anglais de devenir le troisième meilleur réalisateur du Tournoi des VI Nations. A la 16ème minute, Biggar surprend le camp adverse en jouant rapidement, l’ailier Josh Adams conclut en aplatissant. A l’occasion de son deuxième coup de pied, Dan Biggar ne manque pas la cible et transforme l’essai. Quatre minutes plus tard, Owen Farrell réduit le score grâce à une nouvelle pénalité. A la 30ème minute, après le visionnage sur un en-avant suspect de Louis Rees-Zammit, l’essai de Liam Williams est finalement validé. Ainsi Liam Williams inscrit le deuxième essai gallois. La transformation de Biggar touche le poteau mais permet à son équipe de mener 17 à 6. Six minutes plus tard, l’arrière anglais Anthony Watson marque un essai pour le XV de la Rose. Owen Farrell manque la transformation et l’Angleterre réduit l’écart 11 à 17. A quelques minutes de la mi-temps, le capitaine anglais face aux perches réduit l’écart avec une nouvelle pénalité.

A la pause, le Pays de Galles mène 17 à 14 face à une équipe anglaise très indisciplinée (7 pénalités sifflées). Toutefois le demi d’ouverture Owen Farrell permet au XV de la Rose de réduire l’écart à seulement 3 points avant de rentrer aux vestiaires.

A la reprise, Owen Farrell signe un deuxième échec face aux perches. Le demi de mêlée Kieran Hardy inscrit le troisième essai gallois à la 48ème minute. Le demi d’ouverture, Callum Sheedy ne manque pas sa première tentative et transforme l’essai. A la 53ème minute, Owen Farrell marque une nouvelle pénalité pour l’équipe anglaise. Puis Ben Youngs s’échappe des 22 mètres pour inscrire son 25ème essai en sélection. Le capitaine anglais, Owen Farrell transforme l’essai et permet au XV de la Rose d’égaliser à la 62ème minute 24 à 24. En 10 minutes, Callum Sheedy marque trois pénalités pour les Gallois. Puis à la 80ème minute, le deuxième ligne Cory Hill inscrit en force l’essai du bonus offensif pour le Pays de Galles. L’essai est transformé par Callum Sheedy qui poursuit son sans faute. Ainsi les Gallois s’imposent avec le bonus offensif 40 à 24. Pour la première fois, les Anglais encaissent dans le Tournoi de VI  Nations plus de deux essais à Cardiff.

Le double tenant du titre, le XV de la Rose a perdu deux matchs dans cette édition 2021. Les Anglais ont été trop indisciplinés avec 14 pénalités concédées contre les Gallois. Ainsi cette nouvelle défaite réduit leurs espoirs de conserver le titre du Tournoi des Six Nations. Le Pays de Galles a remporté un succès de prestige contre les Anglais avec le bonus offensif. Cette victoire permet au Pays de Galles de continuer son sans-faute dans la compétition et de décrocher la Triple Couronne. Ainsi les Gallois prennent la tête du Tournoi. Les trois succès contre l’Irlande, l’Écosse et l’Angleterre permettent au Pays de Galles de rester en course pour le Grand Chelem.

France – Écosse :  reporté

Le match entre le XV de France et l’Écosse prévu initialement dimanche a été reporté à une date ultérieure. La date du report France- Écosse n’est toujours pas connue.

Classement après la troisième journée du tournoi

NATION POINTS
PAYS DE GALLES 14
FRANCE 9
IRLANDE 7
ANGLETERRE 6
ÉCOSSE 5
ITALIE 0

Classement mondial

Suite à sa défaite contre le Pays de Galles samedi à Cardiff, l’Angleterre a régressé de la 3ème à la 4ème place. Ainsi cette défaite est ainsi bénéfique pour le XV de France qui monte sur le podium derrière la Nouvelle Zélande et l’Afrique du Sud.

En effet la France n’avait pas atteint la troisième place du classement depuis 10 ans. La dernière fois était après la finale perdue lors la coupe du monde de 2011 contre les All Blacks. La meilleure place obtenue par le XV tricolore est la deuxième place en 2007.

 

NATION POINTS
Afrique du Sud 94,20
Nouvelle-Zélande 88,95
France 86,42
Angleterre 85,63
Pays-de-Galles 83,97
Australie 83,08
Irlande 82,55
Écosse 81,29
Argentine 80,31
Japon 79,29

 

Tournoi des 6 Nations : le bel exploit des Bleus

Deuxième essai tricolore Penaud et Dulin

Deuxième essai tricolore Penaud et Dulin©(J. Crombie/L’Équipe)

Au cours de cette deuxième journée du Tournoi des 6 Nations 2021, l’Angleterre remporte son match contre l’Italie sans briller. Le Pays de Galles s’est imposé en Écosse au cours d’un match haletant. Le XV de France signe ce week-end un exploit retentissant en battant le XV de Trèfle à domicile, ce qui n’était plus arrivé depuis dix ans. La victoire fut laborieuse mais elle est précieuse pour le XV de France qui est venu à bout de l’Irlande à Dublin.  Retrouvez le résumé des trois matchs de ce week-end.

Angleterre – Italie  (41 à 18)

Les Italiens donnent le coup d’envoi de la rencontre et à la troisième minute, ils ouvrent le score. Le trois-quart de la Squadra Azzurra, Loane aplatit pour son équipe qui mène après quelques minutes de jeu. A la neuvième minute, le demi d’ouverture Owen Farrell réduit l’écart en marquant une pénalité pour le XV de la Rose. Le deuxième ligne Jonny Hill parvient quelques minutes plus tard à enfoncer la ligne italienne. Farell rate sa tentative de transformation, l’Angleterre mène désormais 8 à 5. Les Italiens reviennent au score grâce à une pénalité du demi d’ouverture Garbisi. A la 26ème minute, l’arrière anglais Watson aplatit entre les poteaux puis Owen Farrell en face des perches, transforme l’essai. Avant la fin de la première période, le trois-quart anglais Jonny May marque un nouvel essai pour son équipe. Owen Farrell rate la transformation.

Ainsi les Anglais mènent à la fin de la première période 20 à 8. Cette première période a été marquée par des Italiens ambitieux et le jeu fébrile des Anglais. Le XV de la Rose s’est appuyé sur la puissance et son jeu de pied pour garder le contrôle face à des Italiens en pleine confiance.

De retour sur la pelouse, le demi d’ouverture Paolo Garbisi permet à son équipe de réduire l’écart en inscrivant une pénalité à la 44ème minute (20 à 11).  A la 50ème minute, l’anglais Anthony Watson intercepte une passe italienne et s’empare du ballon avant d’accélérer et d’aplatir entre les poteaux. Le capitaine anglais, Farrell, se charge de la transformation. Quelques minutes plus tard après son entrée en jeu, le troisième ligne Jack Willis profite d’une erreur italienne et enfonce la ligne. A nouveau, le demi d’ouverture anglais, Farrell conclut et transforme l’essai. Alors que le XV de la Rose mène 34 à 11, le demi d’ouverture italien Allan aplatit et transforme un nouvel essai pour l’équipe italienne à  la 66ème minute. Dan Robson, le demi de mêlée anglais donne une bonne dynamique à son équipe et permet à l’arrière Elliot Daly de marquer un nouvel essai. Enfin Owen Farrell transforme ce dernier essai et permet à son équipe de mener 41 à 18.

Ainsi le XV de la Rose s’impose sans briller avec le bonus offensif contre l’Italie. Effectivement la performance des Anglais n’était pas éblouissante. Pour leur prochain match, les Anglais devront être plus disciplinés pour s’imposer au Millennium Stadium contre les Gallois.

Écosse – Pays de Galles (24 à 25)

Le Pays de Galles ouvre le score à la 8ème minute avec une pénalité légèrement à droite, l’arrière Halfpenny permet à son équipe de mener 0 à 3. A la dixième minute, suite à une pénaltouche, les Écossais contrés obtiennent une pénalité. Le demi d’ouverture Russell inscrit les premiers points écossais. Quelques minutes plus tard, suite à une belle combinaison écossaise, le trois quart Darcy Graham inscrit le premier essai de la rencontre pour l’Écosse. Finn Russell assure la transformation dans l’axe des perches et permet à son équipe de mener 10 à 3. A la 25ème minute, l’arrière Stuart Hogg concrétise un nouvel essai pour le XV du Chardon transformé à nouveau par Finn Russell. Les Gallois réduisent l’écart à la 38ème minute suite un essai du trois quart Rees Zammit. Le demi d’ouverture Dan Biggar rate sa tentative de transformation.

Ainsi à la fin de la première période, le XV du Chardon mène 17 à 8. Les Écossais se révèlent  plus forts collectivement que les Gallois.

Au retour de la mi-temps, les Gallois sont pris en position de hors jeu. La pénalité est alors jouée à la main par les Écossais, Darcy Graham en profite pour aplatir. Toutefois après visionnage de la vidéo, l’essai est refusé car le deuxième ligne Scott Cummings gêne la défense du XV du Poireau. Seulement une minute plus tard, les Gallois réalisent une belle combinaison conclut par l’arrière Liam Williams qui aplatit. Le demi d’ouverture Sheedy assure la transformation et permet au Pays de Galles de revenir à seulement deux points de l’Écosse.

A la 54ème minute, le visionnage vidéo est demandé pour un déblayage écossais. Le pilier écossais Zander Fagerson écope d’un carton rouge pour un contact direct à la tête. Suite au carton rouge de Fagerson, le Pays de Galles en profite pour inscrire un nouvel essai et mener 17 à 20. Pourtant réduits à 14, les Écossais marquent un nouvel essai à la 65ème minute avec Stuart Hogg puis transformé par Finn Russell. La réponse des Gallois ne se fait pas attendre. Le trois quart gallois Louis Rees-Zammit inscrit à la 69ème minute son second essai de la rencontre. Callum Sheedy rate sa tentative de transformation et le XV du Poireau mène de seulement un point.

Au coup de sifflet final, les Gallois s’imposent à Murrayfield de justesse malgré la domination écossaise en première période. Ainsi le XV du Poireau signe donc sa deuxième victoire en renversant le XV du Chardon.

Irlande  – France (13 à 15)

Les Irlandais tapent le coup d’envoi. Le demi d’ouverture Billy Burns ouvre le score pour le XV du Trèfle à la 21ème minute. Trois minutes plus tard, après visionnage vidéo le français Bernard Le Roux écope d’un carton jaune pour un croche pied à Keith Earls. Le XV de France est donc réduit à 14 pendant 10 minutes. Les Irlandais profitent de leur supériorité numérique. Après visionnage vidéo, l’essai marqué par James Lowe est finalement invalidé. En effet le pied droit de James Lowe touche la ligne de touche avant que le joueur aplatisse. Après une belle combinaison française, Gaël Fickou passe à son capitaine Charles Ollivon qui conclut à l’aile. La transformation est assurée par le demi d’ouverture Matthieu Jalibert.

En difficulté en début de première période, les Bleus ont résisté face aux Irlandais. Le XV de France mène à la fin de la première période 3 à 10.  Réduits à 14 contre 15, les Bleus viraient contre toute attente en tête à la pause.

Au retour de la mi-temps, les Bleus confiants gâchent une belle occasion à la 42ème minute. A la 55ème minute, le XV de France renverse le jeu avec une belle combinaison de Matthieu Jalibert et Brice Dulin conclut par le trois quart Damian Penaud. Malheureusement Mathieu Jalibert croise trop et rate sa transformation. Les Irlandais réagissent et profitent d’un rebond pour s’emparer du ballon. Le talonneur Ronan Kelleher, tout juste entré en jeu, fonce à l’essai. Ross Byrne, le demi d’ouverture irlandais, trouve les perches et transforme l’essai. Les Irlandais réduisent l’écart et reviennent 10 à 15. Quelques minutes plus tard, Ross Byrne trouve à nouveau les perches et marque une pénalité pour son équipe qui revient à seulement deux points d’écart. A la 72ème minute, Mathieu Jalibert manque une pénalité, son tir est repoussé par le poteau. La tension est alors palpable dans l’Aviva Stadium.

Le XV de Trèfle a maintenu la pression jusqu’au bout mais le XV de France remporte un gros combat à Dublin. L’arrière tricolore Brice Dulin a réalisé dimanche une belle performance, il a été remarquable lors de nombreux ballons.  En effet son jeu de pied a aussi soulagé l’équipe de France. Enfin il a été décisif lors du deuxième essai tricolore et lors du plaquage sur l’ailier James Lowe. Brice Dulin a été désigné meilleur joueur du match.

Classement après la deuxième journée du tournoi

 

NATION POINTS
FRANCE 9
PAYS DE GALLES 9
ANGLETERRE 6
ÉCOSSE 5
IRLANDE 2
ITALIE 0

 

Tournoi des 6 Nations : la belle entrée en lice des Bleus

Antoine Dupont - italie France 2021

Antoine Dupont - italie France 2021©(FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Cette première journée du Tournoi des 6 Nations 2021 a été marquée par la victoire historique de l’Écosse contre les Anglais à Twickenham 11 à 6. Suite à cette défaite, l’Angleterre perd une place au classement mondial et se retrouve désormais à la troisième place. Pour le match d’ouverture du tournoi, le XV de France a remporté avec rigueur et puissance son match face à l’Italie. Avec le bonus offensif, la France s’est imposée 50 à 10 à Rome et surclasse l’Italie. Le Pays de Galles s’est imposé dans la douleur face à l’Irlande 21 à 16.

Retrouvez le résumé des trois matchs de la première journée du Tournoi des Six Nations 2021.

Italie – France (10 à 50)

Après quelques minutes de jeu sur la pelouse du Stadio Olimpico, le troisième ligne tricolore, Dylan Crétin conclut une belle action française et inscrit le premier essai français à la sixième minute. Le demi d’ouverture Matthieu Jalibert transforme face aux perches et permet aux Tricolores de mener 7 à 0. A la onzième minute, à 38 mètres des perches, il marque une pénalité pour la France et accentue l’écart. A la 20ème minute, le demi d’ouverture Paolo Garbisi ouvre le score pour la Squadra Azzurra (3 à 10). Sept minutes plus tard, le trois-quart parisien Gaël Fickou marque son dixième essai en sélection nationale. Le demi d’ouverture bordelais Jalibert concrétise et transforme cet essai. Trois minutes plus tard, après une belle combinaison française, le trois-quart Arthur Vincent marque le troisième essai tricolore, transformé par Matthieu Jalibert. Après un essai italien à la 34ème minute, l’arbitre de la rencontre demande le visionnage vidéo pour un éventuel en avant de passe. Après visionnage, la passe de Stephen Varney pour son coéquipier italien Loane est jugée en avant. L’essai de Loane est donc refusé. A la mi-temps, les Tricolores disciplinés mènent face à l’Italie avec 3 essais inscrits (3 à 24).

A la reprise, l’arrière rochelais Dulin inscrit l’essai du bonus offensif pour les Bleus à la 49ème minute. Le demi d’ouverture tricolore, Jalibert poursuit son sans faute et transforme. Quelques minutes plus tard, après une belle combinaison des bleus, le demi de mêlée Antoine Dupont marque le cinquième essai pour son équipe transformé par le bordelais Jalibert. A la 57ème minute, Antoine Dupont trouve le Racingmen Teddy Thomas qui finit la belle action du XV tricolore en inscrivant un nouvel essai. Matthieu Jalibert transforme cet essai et accentue l’écart (3 à 45). Après un nouvel arbitrage vidéo pour un éventuel en avant, l’essai du trois-quart italien Sperandio est finalement validé. Paolo Garbisi finalise en transformant l’essai. Les Italiens réduisent l’écart à la 65ème minute (10 à 45). A la 74ème minute, le Racingmen Thomas marque un nouvel essai, un doublé pour le trois-quart français. Le Toulonnais Louis Carbonnel manque la transformation.

Ainsi le XV de France s’impose à Rome en inscrivant 7 essais et en remportant le bonus offensif (10 à 50).  Ce match est une belle entrée en lice des Bleus dans la compétition.

Angleterre- Écosse (6 à 11)

Le demi d’ouverture Owen Farrell donne le coup d’envoi de la rencontre contre l’Écosse. Après quelques minutes de jeu, le demi d’ouverture écossais Russel ouvre le score en marquant une pénalité de 10 mètres face aux poteaux. Les Écossais mènent alors 0 à 3. Les Anglais manquent de discipline et à la 24ème minute, le troisième ligne anglais  Vunipola écope d’un carton jaune pour un plaquage haut sur Finn Russel. Six minutes plus tard, les Écossais percent la défense anglaise et le trois-quart Van der Merwe aplatit dans l’en-but du XV de la Rose.  Finn Russel manque la transformation de cet essai et le XV du Chardon mène à Twickenham 8 à 0. A la 34ème minute, Owen Farrell ouvre le score pour son équipe avec une pénalité de 44 mètres. Le demi d’ouverture Russel écope d’un carton jaune pour un croc en jambe. A la 39ème minute, le demi d’ouverture Farrell marque une nouvelle pénalité pour son équipe et les Anglais reviennent à 6 à 8. A la mi-temps le XV du Chardon mène face à des Anglais indisciplinés.

De retour sur la pelouse, Finn Russel marque une nouvelle pénalité pour les Écossais avant d’en louper une autre à la 54ème minute. Puis le capitaine Stuart Hogg manque une nouvelle pénalité pour les Écossais à la 72ème minute. Avant la fin du match, Finn Russell tente un drop de 35 mètres qui est finalement contré par les Anglais.

Les Écossais triomphent à Twickenham 6 à 11. Le XV du Chardon s’impose en Angleterre et anéantit les espoirs de Grand Chelem Anglais. L’Écosse ne s’était pas imposée depuis 1983 en Angleterre. La désillusion est encore plus dure pour l’équipe tenante du titre qui perd à Twickenham. Pour son premier match du Tournoi des 6 Nations 2021, le XV du Chardon réalise une belle performance collective.

Pays de Galles – Irlande (21 à 16)

Après seulement 4 minutes de jeu, une première pénalité est accordée au Pays de Galles.  A la onzième minute de jeu, le troisième ligne gallois Dan Lydiate se blesse au genou tout seul suite un en avant de l’Irlandais Keith Earls. Quelques minutes plus tard, le gallois Francis demande l’arbitrage vidéo pour un déblayage polémique du troisième ligne irlandais O’Mahony. Après visionnage l’arbitre met un carton rouge à Peter O’Mahony pour une percussion à la tête sur le pilier gallois Tomas Francis. Les Irlandais sont réduits à quatorze dès la 14ème minute.  L’arrière gallois Halfpenny réussit une deuxième pénalité à la 18ème minute. Toutefois malgré le carton rouge du troisième ligne irlandais, l’Irlande domine les Gallois. Le demi d’ouverture Jonathan Sexton permet à l’Irlande d’égaliser à quelques minutes de la mi-temps avec deux pénalités réussies à la 28e et 34ème minute. Suite à une belle combinaison des Irlandais, le deuxième ligne Beirne marque le premier essai de la partie transformé par Jonathan Sexton à la 38ème minute. Ainsi les Irlandais en infériorité numérique dominent largement les Gallois et mènent à la mi-temps 6 à 13.

De retour sur la pelouse, après une chistera de Josh Navidi, le trois-quart gallois George North réalise une belle performance individuelle avant de plaquer la balle dans l’en-but adverse. L’arrière gallois Halfpenny manque la transformation et l’Irlande mène toujours à la 50ème minute. Huit minutes plus tard, les Gallois marquent un nouvel essai et l’arrière Leigh Halfpenny transforme cette fois-ci l’essai. A la 65ème minute, l’arrière gallois Halfpenny réussit une nouvelle pénalité pour son équipe qui a désormais 8 points d’avance. A la 72ème minute, le demi d’ouverture irlandais Billy Burns marque une nouvelle pénalité pour l’Irlande. Alors que le XV du Trèfle est revenu à seulement 5 points, Billy Burns manque à la 84ème minute une pénaltouche.

En infériorité numérique pendant 66 minutes, les Irlandais se sont montrés combatifs pour tenter d’arracher une victoire. Ainsi le XV du Poireau met fin avec cette victoire 21 à 16  à une série de 9 défaites contre des nations majeures. Le XV du Trèfle arrache le point de bonus. Le match fut physique avec de nombreux duels et chocs frontaux, les deux équipes comptent des blessés.

Tout savoir sur le Tournoi des 6 Nations

Six Nations 2021

Six Nations 2021©(Guinness Six Nations)

Le Tournoi des 6 Nations est une compétition de rugby à XV. Cette compétition est disputée chaque année au mois de février et de mars depuis 1882 par les équipes d’Angleterre, d’Écosse, de France, du Pays de Galles, d’Irlande et d’Italie.

L’origine du tournoi

A l’origine ce tournoi était joué entre 4 Nations. Le Tournoi des Quatre Nations ou Home Nations Championships était le premier tournoi international de rugby à XV. Il opposait les équipes britanniques, l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande. En 1910, le tournoi devient le Tournoi des Cinq Nations avec l’admission de la France. En 2000, c’est au tour de l’Italie, le tournoi change de nom et devient le Tournoi des 6 Nations. En 2019, le Tournoi des 6 Nations a célébré sa 125ème édition. La compétition se joue en 5 journées réparties sur 7 semaines. Cette année, le tournoi se déroulera du 6 février au 20 mars 2021.

En fonction des sponsors, le tournoi change également de nom. Ainsi de 1999 à 2017, le tournoi s’appelait RBS Six Nations. En 2018, le tournoi est renommé NatWest Six Nations. Depuis 2019, le sponsor officiel est la marque Guinness. La compétition s’appelle donc Guinness Six Nations.

L’exclusion de la France

En 1931, l’équipe de France se fait exclure de la compétition en raison d’un manque de professionnalisme (paiement des joueurs, recrutement inter-clubs) et également pour son jeu violent. Le match France-Pays de Galles lors du tournoi de 1930 est extrêmement violent. De nombreux joueurs sont blessés lors de la confrontation et des heurts éclatent également entre les supporteurs. La Fédération française et les autres nations trouvent finalement un accord en 1932, la France est de nouveau admise dans la compétition en 1939. Toutefois, le tournoi reprend uniquement après la Seconde Guerre Mondiale en 1947.

Les stades de la compétition

Traditionnellement, tous les matchs se déroulent dans les mêmes stades depuis le lancement de la compétition.

– Aviva Stadium à Dublin

– Murrayfield Stadium à Édimbourg

– Millennium Stadium à Cardiff

– Stade Twickenham à Londres

– Stade de France à Saint-Denis

– Stade olympique à Rome

Les chiffres clés

L’Angleterre est la nation qui détient le plus de titres avec 39 victoires et 13 Grands Chelems. L’Italie est toujours en attente de son premier succès dans cette compétition. Le Grand Chelem est le terme utilisé lorsqu’une des équipes remporte tous ses matches lors du tournoi.

Palmarès

Avec son dernier succès en 2020, l’Angleterre détrône le Pays de Galles.

Equipe Victoires Grands Chelems
Angleterre 39 13
Pays de Galles 38 12
France 25 9
Écosse 22 3
Irlande 22 3
Italie 0 0

 

Meilleurs réalisateurs dans une édition du tournoi

Jonny Wilkinson domine le classement des meilleurs réalisateurs avec 4 consécrations.

Joueur Equipe Points marqués

dans une édition

Édition
Jonny Wilkinson Angleterre 89 2001
Ronan O’Gara (2) Irlande 82 2007
Gérald Merceron (3) France 80 2002
Jonny Wilkinson Angleterre 78 2000
Jonny Wilkinson Angleterre 77 2003
Ronan O’Gara Irlande 76 2006
Jonny Wilkinson Angleterre 75 2002
George Ford Angleterre 75 2015

 

Meilleurs marqueurs d’essais dans une édition du tournoi

L’Anglais Cyril Nelson Lowe a été meilleur marqueur d’essais dans l’édition de 1914 en inscrivant 8 essais. Ce record a été égalé en 1925 par l’Écossais Ian Scott Smith.

 

Joueur Équipe Essais dans une édition Édition
Cyril Nelson Lowe Angleterre 8 1914
Ian Scott Smith Écosse 8 1925
Jacob Stockdale Irlande 7 2018
Will Greenwood Angleterre 6 2001
Iain Balshaw Angleterre 6 2001
Philippe Bernat-Salles France 6 2001
Shane Williams Pays de Galles 6 2008
Chris Ashton Angleterre 6 2011
Jonny May Angleterre 6 2019
Austin Healey Angleterre 5 2000
Brian O’Driscoll Irlande 5 2000
Will Greenwood Angleterre 5 2002
Vincent Clerc France 5 2008

 

Le tournoi 2021

En raison de la crise sanitaire, le comité des Six Nations a mis en place des protocoles strictes pour les équipes. Le gouvernement français a donc accordé des dérogations permettant l’entrée sur le territoire français de l’Écosse et du Pays de Galles.  Les Bleus sont également autorisés à faire des allers et retours vers l’Italie, l’Irlande et l‘Angleterre.  Ces dérogations sont soumises à condition du respect du protocole et à l’évolution de l’épidémie. Les joueurs devront donc présenter un test PCR négatif mais ils ne sont pas soumis à une semaine d’isolement.

En 2020, les derniers matchs du tournoi avaient dû être reportés le 31 octobre en raison de l’épidémie de Covid-19. A l’issue du tournoi 2020, l’Angleterre a remporté son 39ème Tournoi des 6 Nations. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur le dénouement de cette édition 2020.  Alors que le XV de la Rose est le tenant du titre, le XV de France avait brillé lors de l’édition 2020 en terminant à la deuxième place. Antoine Dupont a été élu meilleur joueur, Charles Ollivon était le meilleur marqueur tandis que Romain Ntamack était le meilleur réalisateur de cette édition 2020.

Les dernières actus des Bleus

Le XV de France à Nice

Le XV de France à Nice©(FRANCE RUGBY)

La bulle sanitaire à Nice

Les bleus sont actuellement en stage à Nice pour préparer le Tournoi des Six Nations qui doit débuter le samedi 6 février. Les joueurs doivent suivre et respecter des conditions très strictes au cours de leur stage de préparation. Les joueurs et le staff ont tout d’abord passé un test PCR quelques jours avant de rejoindre cette bulle sanitaire, en arrivant mais également pendant le stage. Ils séjournent dans un hôtel privatisé sur la promenade des Anglais à Nice. Les joueurs sont seuls dans leurs chambres. Les entraînements seront à huis clos et les conférences de presse seront dématérialisées, en visio. Les nouveaux joueurs qui devraient intégrer le groupe en cas de blessures d’un joueur seront contrôlés avec une grande vigilance.

Groupe de 31 pour les 6 Nations

La situation sanitaire devenant de plus en plus préoccupante avec la propagation du Coronavirus et notamment du variant Anglais. La FFR et la Ligue se sont donc entendus pour revenir à 31 joueurs et non plus 37 joueurs sélectionnables et cinq partenaires. Le groupe tricolore sera donc figé pour renforcer la bulle sanitaire. L’accord préalable prévoyait  que chaque jeudi 9 joueurs soient renvoyés au sein de leurs clubs avant le lundi avec les tricolores. Ces allers-retours multipliaient les risques de contaminations.

Huit joueurs font donc leur retour en club ce jeudi, Kolingar (Racing 92), Geraci (Lou), Cros (Stade Toulousain), Tolofua (Stade Toulousain), Couilloud (Lou), Delbouis (Stade Français), Taofifenua (Racing 92) et Rattez (MHR). Deux joueurs devraient donc être rappelés pour fixer le groupe à 31 joueurs. En cas de blessure, un nouveau joueur pourra donc intégrer la bulle sanitaire à condition d’un test négatif et de ne plus sortir de la bulle.

Charles Ollivon

Le capitaine des tricolores sorti en cours de match dimanche pour une suspicion de commotion suit un protocole strict pour participer au premier match des bleus contre l’Italie. Le troisième ligne toulonnais s’est blessé lors d’un choc tête contre tête accidentel avec Antoine Burban, le troisième ligne du Stade Français à la 17ème minute. Charles Ollivon est resté un moment au sol avant de quitter le terrain. Il a ensuite subi un protocole commotion.

Virimi Vakatawa

Le trois quart centre du  quinze de France ne participera pas au stage de préparation.  Samedi lors du match du Racing 92 contre Bordeaux-Bègles,  suite à un double plaquage,  Virimi Vakatawa est resté au sol. Après des soins, le joueur du Racing 92 a repris sa place sur le terrain avant de demander à sortir. Touché au genou gauche, le centre international du Racing a confirmé ce lundi une absence de plusieurs semaines. Le francilien va donc louper  le stage de préparation et le début du Tournoi et pourrait probablement manquer la totalité du Tournoi.

Grégory Alldritt

Le troisième ligne du Stade Rochelais, forfait pour le début du stage, pourrait rejoindre prochainement les tricolores. Gêné par une douleur au genou depuis plusieurs semaines, le numéro 8 du quinze de France a subi lundi une arthroscopie. Cette intervention subie sur son articulation l’empêche donc de participer aux premiers jours du stage de préparation. Grégory Alldritt espère revenir à 100 % en équipe nationale.

Uini Atonio, Jean-Baptiste Gros et Swan Rebbadj forfaits

A moins de deux semaines du début du Tournoi des Six Nations, trois joueurs ont déclaré forfait ce lundi.  Le deuxième ligne de Toulon Swan Rebbadj devait être remplacé par le jeune Rochelais de 21 ans Thomas Lavault. Le deuxième ligne rochelais Thomas Lavault, toujours positif  au Covid-19 n’a pas pu finalement rejoindre les Bleus à Nice.  Remplacé lors du match de ce week-end contre le Stade Français, le pilier toulonnais doit laisser sa place au Bordelais Thierry Paiva.  Enfin le pilier du Stade Rochelais, Uini Atonio doit renoncer à sa place au côté des tricolores.  C’est pourquoi, le pilier droit de Toulouse Dorian Aldegheri le remplacera.

Jérôme Garcès

L’ancien arbitre international a rejoint le staff tricolore pour préparer le Tournoi des Six Nations. L’an dernier les tricolores avaient connu de nombreux problèmes d’indiscipline. L’’arbitre Jérôme Garcès qui a pris sa retraite en 2019 vient renforcer le staff des bleus et apporter son expertise pour régler les problèmes d’arbitrage.

 

Tournoi des 6 Nations 2021 : la liste des 37

Donovan-Taofifenua

Donovan-Taofifenua©(JB Autissier / Panoramic)

Le Tournoi des 6 Nations 2021, devrait pouvoir se tenir malgré la situation sanitaire. Le sélectionneur tricolore a donc dévoilé sa liste des 37 avec des cadres mais également des jeunes prometteurs aperçus lors de la finale de la Coupe d’Automne.

Dénouement du Tournoi des 6 Nations 2020

Classement : 

1 ANGLETERRE 18 pts
2 FRANCE 18 pts
3 IRLANDE 14 pts
4 ÉCOSSE 14 pts
5 PAYS DE GALLES 8 pts
6 ITALIE 0 pts

Le XV de la Rose a remporté son 39ème Tournoi des 6 Nations en 2020. Cette victoire permet aux Anglais de dépasser le Pays de Galles et ses 38 victoires. Les Bleus échouent finalement pour 23 points et finissent à la deuxième place du classement. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur les derniers matchs de l’édition 2020.

Le calendrier 2021 des Bleus

L’édition du Tournoi des Six Nations 2021 se déroulera du 06 février au 20 mars 2021.

1re journée 6 février 15h15 Italie France
2e journée 14 février 16h00 Irlande France
3e journée 27 février 16h00 France Ecosse
4e journée 13 mars 17h45 Angleterre France
2e journée 20 mars 21h00 France Galles

La liste des 37

Le sélectionneur du XV de France, a dévoilé sa liste des 37 pour le match d’ouverture du Tournoi des 6 Nations contre l’Italie. Fabien Galthié, a appelé ses cadres de l’année 2020 et retenu trois non-capés (Colombe, Taofifenua, Delbouis). Malgré un contexte incertain et la recrudescence d’une nouvelle souche du virus en Grande-Bretagne, le sélectionneur a dévoilé sa première liste pour préparer la compétition.

L’année 2020 a été marquée par le renouveau du jeu des Bleus et une nette amélioration des résultats (7 victoires en 9 matches). L’équipe de France finit à la deuxième place du Tournoi des 6 Nations de 2020. La France atteint la 4 ème place au classement World Rugby suite à l’édition 2020 du Tournoi. Le XV de France n’avait pas occupé ce rang depuis 2013.

Les cadres de l’équipe de France

Charles Ollivon, Cyril Baille, Julien Marchand, Bernard Le Roux, Grégory Alldritt, Antoine Dupont, Virimi Vakatawa, Gaël Fickou et Mohamed Haouas ont été retenus pour préparer le Tournoi.

Les petits nouveaux

Trois joueurs du groupe sélectionné par Fabien Galthié n’ont encore jamais été capés avec les Bleus. Le pilier droit Georges-Henri Colombe, le centre Julien Delbouis et l’ailier Donovan Taofifenua ont été appelés par le staff tricolore pour préparer cette édition 2021. L’ailier du Racing est la vraie surprise de cette liste des 37. En effet, ce dernier a été préféré au Montpelliérain Vincent Rattez, sélectionné à cinq reprises par le staff tricolore. Il sera accompagné par le Racingmen et pilier Georges-Henri Colombe. Le centre parisien Julien Delbouis a été préféré à Jonathan Danty et Pierre-Louis Barassi notamment.

Les absences sur blessure

Le sélectionneur des Bleus a dû ajuster sa liste suite à plusieurs blessures. Demba Bamba blessé aux cervicales laisse sa place au franco-néo-zélandais Uini Atonio. L’entorse à la cheville de Cameron Woki permet au Toulonnais Swan Rebbadj de figurer dans la liste des 37. Romain Ntamack blessé à la mâchoire sera lui absent pour le début de la compétition. Le demi d’ouverture toulonnais, Louis Carbonel a donc été appelé. Enfin l’ouvreur de l’UBB Matthieu Jalibert qui compte déjà 8 sélections devrait être titularisé avec les Bleus. Ces performances avec Bordeaux Bègles devrait lui permettre de revêtir le maillot 10.

Les révélations de la Coupe d’Automne

Dans la liste des 37, 12 joueurs ayant participé à la finale de Coupe de l’Automne ont été retenus. Les jeunes bleus étaient passés tout près de la victoire face à l’Angleterre. Les Anglais avaient été surpris par cette jeune équipe de France qui doit finalement s’incliner 19 à 22.

Ces jeunes joueurs devront donc lutter avec les cadres de l’équipe de France pour espérer gagner quelques minutes au niveau international. C’est le cas de Hassane Kolingar, Pierre Bourgarit, Baptiste Pesenti, Anthony Jelonch, Gabin Villière et Brice Dulin.

Le retour de l’ailier clermontois

Damian Penaud signe son retour parmi le XV de France. L’ailier, qui n’a joué qu’un seul match 2020 en raison de diverses blessures, figure sur la liste du sélectionneur français.

Un accord entre la FFR et la LNR

Suite à l’accord entre la FFR et la LNR la semaine dernière, le staff tricolore pourra donc compter sur 37 joueurs et cinq joueurs d’entraînement. Ces cinq joueurs d’entraînement devront  appartenir à un des clubs ayant au maximum un joueur sélectionné parmi les 37. Les cinq joueurs appelés seront connus ultérieurement. Onze des quatorze clubs du championnat ont au moins un joueur retenu. Les seules formations sans joueurs sélectionnées sont Brive, Agen et Bayonne. Le Racing (7), Toulon (7) et Toulouse (6) comptent le plus de joueurs retenus.

groupe des 37 ©(FRANCE RUGBY)

Rétro 2020

RETRO 2020

RETRO 2020

Nous vous proposons de revivre cette année si particulière avec les actualités du rugby qui ont marqué 2020. Découvrez les moments forts vécus durant les douze derniers mois.

Disparitions

Éric Cromières

Éric de Cromières est décédé le 23 juillet 2020 à Clermont Ferrand. Le président de l’ASM Clermont Auvergne depuis juin 2013 est décédé à l’âge de 66 ans.

ERIC C. ASM CLERMONT ©(ASM CLERMONT)

Christophe Dominici

La légende du XV de France, Christophe Dominici est mort à l’âge de 48 ans le 24 novembre 2020. Le rugby français a perdu en 2020 l’une de ses étoiles ! Vous pouvez retrouver notre article de blog qui retrace la carrière de la légende du XV de France. 

Christophe Dominici

Élection Bernard Laporte à la FFR

Le président sortant Bernard Laporte a été réélu en octobre à la présidence de la Fédération Française de Rugby avec 51,47 % des suffrages.

 Laporte Bernard FFR©(EMMA PROSDOCIMI/SIPA)

Rugby XV

Saison 2019 – 2020

La saison 2019-2020 a été écourtée par la pandémie de Coronavirus, le 30 avril 2020, la Ligue National de Rugby décidait d’interrompre définitivement les championnats de Top 14 et de Pro D2. Ainsi aucun titre n’est attribué au cours de cette édition et aucun club n’est promu ou relégué.

Saison 2020 – 2021

La Ligue Nationale de Rugby a décidé d’augmenter la durée de la mi-temps pour la saison 2020 / 2021. Elle est passée de 15 à 20 minutes de pause. L’objectif de cette augmentation est de fluidifier le flux de spectateurs pour respecter les règles sanitaires et limiter la propagation du Covid-19.

La saison 2020-2021 de PRO D2 a repris le 3 septembre 2021. A la fin de la 14ème journée, Perpignan est en tête avec 50 points, suivi de très près par Vannes avec 49 points puis par Oyonnax avec 41 points. A la fin du classement, nous retrouvons Mont-de-Marsan, Soyaux-Angoulême et Valence-Romans.

La saison 2020-2021 de Top 14 a repris le 4 septembre 2021. A l’issue de la 13ème journée, la Rochelle est l’actuel leader de Top 14 avec 44 points, suivi par le Stade Toulousain 42 points et le Racing 92 avec 41 points. A la fin du classement, Castres, Montpellier et Agen ferment la marche.

Champion Cup 2020

Pour la troisième fois de leur histoire, les Racingmen étaient en finale de la Coupe d’Europe. Avec la pandémie de Covid-19 en Europe, la finale prévue en premier lieu le 23 mai 2020 a été repoussée. Le Racing 92 affrontait Exeter le 17 octobre au Aston Gate Stadium à Bristol. A l’issue d’un match très serré, Exeter Chiefs s’impose 31 à 27. Les Anglais remportent leur première Coupe d’Europe.

Challenge Cup 2020

La finale initialement prévue le 22 mai 2020, a été repoussée au 16 octobre 2020. Bristol affrontait à 21h Toulon au stade Maurice David à Aix-en-Provence. Le RCT retrouvait la finale de la Challenge Cup pour la troisième fois de son histoire après 2010 et 2012. Toulon devait dompter les Bears de Bristol pour ajouter le challenge européen à son palmarès. Bristol décroche le titre en s’imposant 19 à 32 contre les Toulonnais.

Tournoi des 6 Nations 2020

Deuxième place du XV de France masculin

Les Anglais ont remporté le Tournoi des 6 Nations 2020. Les Bleus échouent et finissent à la deuxième place du classement. La deuxième place des Bleus est le meilleur résultat du XV de France depuis 2011. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur le dénouement du Tournoi des 6 Nations 2020.

angleterre vainqueur tournoi 6 nations©(Filippo MONTEFORTE / AFP)

Antoine Dupont, meilleur joueur du Tournoi des 6 Nations 2020

Prodigieux pendant ce Tournoi des 6 Nations 2020, le tricolore Antoine Dupont a été élu meilleur joueur du tournoi ! Le joueur français faisait partie d’une sélection de six joueurs avec notamment deux autres tricolores, Grégory Alldritt et Romain Ntamack. Il succède au Gallois Alun-Wun Jones, sacré en 2019. Du côté des femmes, c’est la trois-quart anglaise Emily Scarratt qui a été élue meilleure joueuse du tournoi.

Antoine Dupont- meilleur joueur 6 Nations©(A. Mounic/L’Équipe)

Deuxième place pour les Bleues

Initialement reporté, le dernier match du Tournoi des Six Nations opposant les Bleues et les Irlandaises a finalement été annulé. Les bleues n’ont donc finalement joué que quatres matches. Le XV de France féminin finit également à la deuxième de ce tournoi derrière l’Angleterre. Le XV de la Rose féminin a quant à lui disputé l’ensemble de ses matchs et remporté ses cinq matchs. Les Red Roses remportent donc leur troisième titre en quatre ans avec en bonus cette année un grand chelem. Les Bleues ont remporté deux matchs, fait un nul et perdu contre les Anglaises (13 à 19).

feminin XV©(A.Martin/L’Equipe)

Autumns Nations Cup

La première édition de la Coupe d’automne des nations opposait l ‘Angleterre, d’Écosse, de Géorgie, de Fidji, de France, du pays de Galles, d’Irlande et d’Italie. Lors des matchs de poules, la France gagne ses 3 rencontres dont une victoire sur tapis vert. Première de sa poule, la France doit alors affronter l’Angleterre première de la poule A. La finale disputée le 06 décembre 2020 est alors très serrée. Jusqu’au bout de la prolongation, le XV de France a fait douter le XV de la Rose à Twickenham. Sur le fil, l’Angleterre remporte cette première édition en s’imposant 22 à 19 contre les Tricolores.

Rugby fauteuil

En mars 2020, l’équipe de France de rugby fauteuil s’est qualifiée pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Les jeux prévus initialement du 25 août au 6 septembre 2020 ont été reportés du 24 août au 5 septembre 2021. Vous pouvez retrouver notre article sur la qualification des bleus.

Rugby à 13

Super League 2020

Une seule équipe française dispute la Super League : Les Dragons Catalans. Les Dragons terminent à la 6ème place du classement. Malheureusement, les français se sont inclinés lourdement en demi-finale 48 à 2 contre les Anglais de St Helens. Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur cette compétition avec notre article de blog.

Coupe du Monde

La Coupe du Monde de rugby à XIII se déroulera en Angleterre en 2021. Au total,  61 matchs seront disputés entre le samedi 23 octobre et le samedi 27 novembre 2021.

Rugby à 7

Avec l’épidémie de Covid-19, les bleus n’ont plus joué de match officiel depuis Mars 2020.

Sevens Series 2020

Les manches de la Sevens Series 2020 féminine et masculine à Langford, Londres, Paris, Singapour et Hong Kong ont été annulées. Les équipes masculines n’ont donc jouées que six manches Dubaï, Le Cap, Hamilton, Sydney, Los Angeles et Vancouver et cinq manches pour les féminines. Ainsi, les Bleus finissent à la sixième place avec 74 points et les Bleues terminent à la quatrième place. La Nouvelle Zélande remporte les titres féminins et masculins.

In Extenso Super Sevens 2020

La première édition de l’In Extenso Super Sevens s’est déroulée le 1er février 2020. Cette compétition organisée par la Ligue Nationale de Rugby regroupait seize équipes. Finalement, le Racing 92 a remporté le premier titre en battant en finale les Palois 28 à 12.  La deuxième édition prévue en 2021 a été finalement annulée par la Ligue face aux incertitudes liées à la pandémie. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur cette première édition de Supersevens.

Les Boxings Days

boxing days

boxing days©(TOP 14 / LNR)

L’origine des boxings days

Depuis 1871, le 26 décembre ou Boxing Day est un jour férié dans les pays anglo-saxons. L’après-Noël n’est pas juste une fête commerciale, cette journée garde une importance particulière dans la sphère sportive. En effet le Boxing Day est le rendez-vous sportif dans lesquels les plus grands clubs s’opposent. Ce week-end sportif réserve de jolis chocs et des derby endiablés en football, cricket, basket-ball et rugby.

Depuis 2016, la Ligue Nationale de Rugby organise chaque année une édition festive et solidaire autour des fêtes de fin d’année. Cette année, les fameux Boxings Days se déroulaient le week-end du 27 décembre. L’ensemble des clubs de rugby professionnels s’affrontent sous le signe de la solidarité et de l’engagement. Cette année, la Ligue National de Rugby dédie cette journée au personnel soignant en s’associant à la Fondation Hôpitaux de Paris.

L’édition 2020

Cette année exceptionnellement les sept matches de Top 14 se tenaient tous le même jour. Un seul match a été finalement reporté, Castres contre Bayonne. Lors de cette journée, la rencontre la Rochelle contre Montpellier a ouvert le bal à 14h et la rencontre Toulon et Clermont a clôturé cette journée. Pour le choc final du Boxing Day, les deux équipes étaient aux couleurs des blouses du personnel hospitalier. Ainsi les Toulonnais étaient parés de maillots uniques blanc alors que l’ASM Clermont arborait un maillot bleu-vert.

Le Racing 92, les Toulonnais et le Stade Toulousain avaient un appétit d’ogre pour ce boxing days.

Le Stade Rochelais décroche un succès précieux face au MHR malgré des conditions climatiques désastreuses. Cette victoire permet aux Rochelais de conserver leur place de leader du Top 14.

La Section Paloise s’impose dans les derniers instants de la rencontre face au Stade Français. Cette victoire est un beau cadeau pour les Béarnais qui mettent fin à une série de six défaites d’affilée. Elle permet également au club de revenir à la 10 ème place du classement.

A l’occasion de ces Boxings Days, les Brivistes signent une très belle performance en s’imposant face à Lyon 12 à 18. Après sa belle victoire à Castres la semaine dernière, les Brivistes très combatifs ont surpris un timide Lou. Avec cette victoire, Brive prend de l’air par rapport à la zone rouge.

Racing 92 – Agen

Très irrégulier, le Racing s’est sans doute rendu la tâche moins facile que prévu. Les Racingmen ont été maladroits et cela n’a fait que retarder l’inéluctable malgré une équipe agenaise volontaire. Les Agenais menaient la rencontre jusqu’à la 26 ème minute 3 à 10. Puis la supériorité du Racing en mêlée et des joueurs talentueux en individuel ont permis au Racing de construire un succès solide 45 à 10. Agen enchaîne sur un 12 ème revers consécutif en Top 14.

Stade Toulousain – Bordeaux Bègles

Cette rencontre devait être un vrai choc de cette édition Boxing Days. Les deux équipes ont offert un match spectaculaire grâce à des formations joueuses et déterminées. Les Toulousains ont d’abord poussé fort en début de rencontre. Thomas Ramos a profité de chaque fautes bordelaises pour accumuler les points. Puis les Bordelais malmenés se sont réveillés. A la 30ème minute, le Stade Toulousain ne menait plus que de deux points 19 à 17.  Le Toulousain Antoine Dupont a brillé dans cette rencontre. Il inscrit d’ailleurs un très bel essai dimanche à la 50 ème minute.  L’essai d’Antoine Dupont mine le moral des Bordelais qui sont désormais à 10 points d’écart. Les Stadistes décrochent le point bonus offensif finalement avec l’essai de Maxime Médard. Le Stade Toulousain finit donc en beauté l’année 2020 avec cette victoire 45 à 23.

Toulon – Clermont

Le RCT a pris le meilleur sur Clermont en clôture de la 12ème journée. Clermont qui était privé de nombreux blessés a surpris les Toulonnais dans le Var. En effet, après 20 minutes de jeu, les Auvergnats menaient 0 à 9. L’ailier Gabin Villière a marqué les trois premiers essais pour son équipe. Son premier essai à la 26ème minute permet aux Toulonnais de revenir à deux points. Puis il s’est à nouveau illustré onze minutes plus tard. Le RCT mène désormais 14 à 9. L’ailier casqué Gabin Villière offre le bonus offensif à son équipe à la 58ème minute. Les Toulonnais s’imposent définitivement 27 à 9.

Résultats Boxing days©(TOP 14 / LNR)

 

Classement après les Boxing Days

Au classement après la 12 ème journée, La Rochelle est en tête du classement avec 39 points suivi par le Stade Toulousain 38 points et le Racing  37 points. La bonne résolution de la Rochelle pour 2021 sera de tenir sa première place jusqu’à juin 2021. A la fin du classement, Castres, Montpellier et Agen ferment la marche.

Classement TOP 14 ©(TOP 14 / LNR)

 

Le week-end européen des clubs tricolores !

Bristol - Clermont

Ce week-end se déroulait la première journée de Champions Cup et de la Challenge Cup. Avec la crise sanitaire actuelle, les deux compétitions européennes ont changé de format pour l’édition 2020-2021. Vous pouvez retrouver notre article de blog pour avoir davantage d’informations sur leurs nouveaux formats : “Les compétitions européennes se réinventent”. Nous vous proposons un petit retour sur les premiers matchs des clubs tricolores dans les compétitions européennes.

Champions Cup : Coupe d’Europe

Ce week-end 7 clubs tricolores sur 8 ont triomphé lors de cette première journée de Coupe d’Europe.

Poule A

Northampton – Bordeaux-Bègles

Bordeaux s’est finalement imposé sur le fil vendredi contre les Anglais de Northampton. La défense des Girondins est restée très solide tout au long de la rencontre. Indisciplinée et longtemps menée, l’UBB remporte de justesse le match grâce à l’essai décisif en fin de match de Santiago Cordero. L’ailier argentin permet à son équipe de remporter le match 16 à 12.

Toulon – Sale

Toulon a réussi son entrée dans la compétition en s’imposant contre les Anglais de Sale 26 à 14 à Mayol. Les Varois dominent et maîtrisent la première période. Toulon mène alors 16 à 0 à la pause. La fin du match fut plus laborieuse pour le RCT qui accumule les approximations et l’indiscipline.

Montpellier – Leinster

Dominé par le quadruple champion d’Europe, Montpellier s’attendait à une rencontre rude pour cette première journée. Les Montpelliérains n’ont pas démérité mais ils sont battus par plus fort qu’eux. En deuxième période, les Irlandais ont arraché le bonus offensif et s’imposent 35 à 14.

Edimbourg – La Rochelle

La Rochelle s’est imposé samedi à Murrayfield contre Edimbourg 8 à 13.  Cette victoire à l’extérieur est une belle performance pour son entrée en lice dans la compétition européenne. Les Maritimes ont inscrit deux essais, l’un à la 24ème minute et le deuxième à la 42ème minute.

Edimbourg - La rochelle© AFP

 

Poule B

Ulster – Toulouse

Toulouse a très bien débuté la compétition européenne en s’imposant contre l’Ulster vendredi. Cette rencontre fut riche en rebondissements et en belles actions. Le match avait pourtant très mal commencé pour Toulouse. Les Toulousains ont su se montrer plus efficaces que les Irlandais et repartent de Belfast avec un succès bonifié 29 à 22.

Bristol – Clermont

Pour son entrée en lice en Coupe d’Europe, Clermont s’impose avec le bonus offensif à Bristol. La rencontre entre les deux derniers vainqueurs du Challenge Européen (2019 et 2020) a été très rythmée avec 12 réalisations et 89 points marqués. Les Clermontois appliqués ont brillé et s’imposent avec le bonus offensif 38 à 51.

Bristol - Clermont©(P. Childs/Reuters)

Lyon – Gloucester

Lyon a nettement dominé le match contre les Anglais de Gloucester. Les Lyonnais ont donné une leçon aux Anglais en inscrivant 8 essais. Le Lou a donné un rythme infernal à cette rencontre. Après 24 minutes de jeu,  Lyon assurait son bonus offensif. Le Lou s’impose 55 à 10 au stade Gerland.

Racing 92 – Connacht

Les Franciliens ont été bousculés par les Irlandais ce dimanche. Les vice-champions européens dominaient la première demi-heure de jeu 19 à 3. Mais des fautes et des erreurs ont permis aux Irlandais de revenir dans le match. Finalement le Racing 92 s’impose 26 à 22 avec le bonus offensif.

Challenge Cup : Challenge Européen

Alors que les clubs tricolores ont brillé en Champions Cup, le bilan de la première journée de Challenge Cup est un peu plus décevant. Sur les 6 clubs en compétition, une seule équipe s’est imposée.

Stade  Français – Trévise

Le Stade Français est la plus grosse déception de cette première journée. En effet le club qui est très séduisant actuellement en Top 14, semblait favori face aux Italiens. Or le club tricolore subit une lourde défaite 20 à 44. Les Parisiens ont même laissé les Italiens prendre le bonus offensif.

Leicester – Brive

Le CA Brive s’incline 39 à 17 sur la pelouse de Leicester vendredi. L’équipe corrézienne a tenté de résister mais les Tigers de Leicester remportent le match et le bonus offensif. En fin de match, les Brivistes craquent et les Anglais en profitent pour inscrire 3 essais dans les dix dernières minutes.

Zèbre – Bayonne

Les Bayonnais ont arraché le nul samedi à Parme 25 à 25.  Menés 18 à 13 à la mi-temps, les Basques ont inversé la tendance en deuxième période. Bayonne inscrit deux essais en deuxième période, l’un à la 43ème minute et le second à la 62ème minute. Les Bayonnais mènent alors 25 à 18 mais les Italiens reviennent au score à la 66ème minute.

Zebre - Bayonne  ©Icon Sport

Agen – London Irsih

Les Agenais ont été battus à domicile par les London Irish. Les  London Irish ont nettement dominé le match. A la fin de la première période, ils mènent déjà 19 à 3. Le combat est très rude pour les Agenais. L’essai de Railevu à la 50ème minute redonne de l’espoir au SUA mais l’équipe anglaise est  très appliquée et s’impose 34 à 8.

Ospreys -Castres

Avec une équipe remaniée, les Tarnais se sont inclinés 39 à 15. Le CO rajeunit était en difficulté lors de la première période, à cause de nombreuses fautes et erreurs. Les Gallois dominent la première mi-temps 25 à 3. A la reprise, les Tarnais se montrent plus dangereux mais ils s’inclinent finalement lourdement.

Pau – Worcester

Malgré un début de compétition compliqué pour les Palois en Top 14, Pau sauve l’honneur du rugby français lors de cette première journée.  Pau est le seul club tricolore à s’être imposé. Les Palois ont arraché la victoire dans les dernières minutes du match pour s’imposer contre Worcester 24 à 20.

Pau - Worcester ©Section Paloise

 

Christophe Dominici, une légende du rugby français

 

©Liewig Christian/ ABACA

Disparu ce mardi à l’âge de 48 ans, Christophe Dominici est une légende du rugby français. Rugbyzap vous propose de retracer la carrière de cette étoile du XV de France.

Ses débuts dans le rugby

Christophe Dominici est né le 20 mai 1972 à Toulon. Son père est gardien de but pour les clubs de SR Colmar et Hyères FC. Ainsi Christophe Dominici prend naturellement très jeune une première licence dans le club de football de son village Solliès-Pont. Il participe notamment à un quart de finale de la Coupe Gambardella (anciennement Coupe Nationale des juniors) contre l’As Monaco. Du ballon rond au ballon ovale, il fait ses premières passes rugbystiques à 17 ans. En 1989, le jeune Christophe décide de s’engager dans le club de rugby de son village Solliès-Pont. Avec son club, il connaît notamment une montée en troisième division. Le jeune demi d’ouverture joue à la fois en équipe première mais également en junior. En équipe junior, Christophe Dominici remporte les titres de champion du Var ou Littoral. Après deux années dans le club de Solliès-Pont, il part pour un club de deuxième division La Valette. Au sein du club, il passe alors au poste de trois-quarts centre. Deux années après ses débuts en deuxième division, il est repéré par les dirigeants du RC Toulon.

Sa carrière professionnelle

Sa carrière en club

Ses débuts au RCT

Christophe Dominici au RCT ©Var Matin

Après 4 années au sein du club toulonnais, Christophe Dominici et ses coéquipiers Franck Comba et Christophe Moni quittent le club. Alors que la professionnalisation se démocratise, les joueurs décident de négocier leurs salaires auprès de l’entraîneur toulonnais Claude Ballatore. La négociation échouant, Christophe Dominici décide alors de s’adresser au club tout juste promu le Stade Français.  Max Guazzini, le président du club, a de grands espoirs pour son club et décide de recruter Christophe Dominici et ses coéquipiers Franck Comba et Christophe Moni.

Sa carrière au sein du  Stade Français

Christophe Dominici Stade Français
©AFP

Christophe Dominici et ses coéquipiers toulonnais Franck Comba et Christophe Moni   débutent dans le club en 1997. Tout juste promu, le club devient champion de France en 1998. Au cours de son parcours avec le Stade Français, Christophe Dominici remporte le titre de champion de France à cinq reprises en 1998, 2000, 2003, 2004 et 2007. Son club est à deux reprises finalistes de la Coupe d’Europe en 2001 et 2005. Christophe Dominici participe également à la victoire de son club lors de la Coupe de France en 1999.

En 2008, il met un terme à sa carrière et il devient pendant un an l’entraîneur adjoint d’Ewen McKenzie. Sa mission est de prendre en charge l’entraînement des lignes arrières. Le 08 septembre 2009 après un début de saison difficile du Stade Français, il est démis de ses fonctions. Christophe Dominici reste toutefois très attaché à son club et devient actionnaire à hauteur de 1% du Stade Français.

Christophe Dominici Entraineur Stade Français

Son parcours avec le XV de France

Ses titres avec les Bleus

Son premier Grand Chelem

Christophe Dominici débute avec la sélection française lors de sa première cape le 7 février 1998. Lors de ce match contre le XV de la Rose lors du Tournoi des 5 Nations de 1998, Christophe marque un premier essai pour la France. La France remporte ce match 24 à 17 puis les suivants. Christophe Dominici et les Tricolores remportent alors le tournoi avec un second Grand Chelem consécutif.

En 2004, lors du Tournoi des 6 Nations,  Christophe Dominici remporte son second Grand Chelem. Il remporte avec les Tricolores à nouveau le Tournoi de 6 Nations en 2006 et 2007 avant de prendre sa retraite internationale.

La Coupe du Monde 1999

Première Coupe du Monde pour Christophe Dominici en 1999, pour les phases finales, la France est dans la poule C. Le XV de France doit alors affronter les Fidji, le Canada et la Namibie. La France affronte pour son premier match le Canada le 02 octobre. Les Tricolores remportent le match 33 à 20. Il faudra attendre le match contre les Fidji le 16 octobre 1999 pour voir le premier essai de Christophe Dominici. La France s’impose 28 à 19 et prend la tête de son groupe avec 3 victoires.

En quart de finale, la France rencontre l’Argentine le 24 octobre 1999. A l’issue de cette rencontre, la France s’impose 47 à 26 contre les Argentins et doit rencontrer en demi-finales les All-Blacks.

La demi-finale de Coupe du Monde 1999 et et l’essai légendaire

Cette demi-finale contre la Nouvelle Zélande est considérée comme l’une des plus belles performances du XV de France. Favoris et forts de leur dernière victoire écrasante sur le XV de France (54 à 7), les All Blacks doivent faire face à une équipe française prête à en découdre. Bien en place et solide, la sélection française ouvre le score grâce à un coup de pied de Christophe Lamaison. Alors que les néo-zélandais mènent 6 à 3, les Français se montrent offensifs. Après une percée fulgurante de Christophe Dominici qui met le feu dans le stade de Twickenham, Fabien Galthié renverse le jeu et permet à Christophe Lamaison de marquer le premier essai du match. A la 20ème minute, la France mène 10 à 6 mais les néo-zélandais reviennent à un point d’écart deux minutes plus tard. Jonah Lomu et les All Blacks marquent un nouvel essai et mènent 14 à 10. La France se voit refuser un essai à la demi-heure de jeu. Juste avant la fin de la première période, les néo-zélandais accentuent leur avance et mènent à la pause 17 à 10.

Le retour du XV de France en seconde période est compliqué. La France encaisse après cinq minutes seulement un essai. L’indomptable Jonah Lomu transperce la défense française et donne un avantage confortable à son équipe (24 à 10). Le retour et la victoire de la France semble improbable. Pourtant en seulement dix minutes, l’ouvreur tricolore Christophe Lamaison renverse la tendance et marque deux drops et deux pénalités. La France revient alors dans la partie à seulement deux points de la Nouvelle-Zélande (22-24). Les Bleus enchaînent avec un essai légendaire. Fabien Galthié envoie une chandelle avec un rebond capricieux mais bénéfique à Christophe Dominici. Le joueur tricolore se saisit du ballon à plein vitesse et s’envole pour marquer un nouvel essai pour la France. Christophe Lamaison transforme l’essai et la France mène alors 27 à 24.

La France marquera ensuite deux essais transformés par Christophe Lamaison. Les All Blacks réduisent l’écart à la 80ème minute avec un essai transformé. Le XV de France s’impose 43 à 31 au cours d’une bataille sans merci. Les Français réalisent une performance remarquable, Christophe Lamaison réussit un full house grâce à un jeu au pied exemplaire (3 pénalités, 2 drops, 1 essai et 4 transformations). Malheureusement les Bleus échouent en finale contre l’Australie 35 à 12.

©EMPICS SPORTS/SIPA

La fin de sa carrière après la Coupe du Monde de 2007

Christophe Dominici disputa la Coupe du Monde de 2003 et 2007. En 2003, la France finit à la première place de son groupe et rencontre en quart de finale l’Irlande. Les Bleus remportent le match contre les Irlandais 43 à 21. Pour sa demi-finale, la France perd  7 à 24 contre les Anglais (les futurs vainqueurs de cette édition). Pour la troisième place, les Français rencontrent les All-blacks. Les Néo-Zélandais prennent leur revanche et s’imposent 40 à 13. Lors de cette Coupe du Monde, Christophe Dominici marque 4 essais et appartient aux meilleurs marqueurs de cette édition.

En 2007, la France accueille la sixième édition de la Coupe du Monde.  Lors des phases de poules, la France remporte 3 de ses matchs mais échoue face aux Argentins. Pour son quart de finale,  le XV de France s’impose à nouveau contre la Nouvelle-Zélande (18 à 20). Comme en 2003, les Français rencontrent les Anglais en demi-finale. Les Anglais éliminent à nouveau les Français en s’imposant 14 à 9. Après cette Coupe du Monde de 2007, Christophe Dominici annonce sa retraite internationale le 06 janvier 2008. Il laisse sa place à la nouvelle génération et souhaite se consacrer à son club.

Son palmarès

 

Palmarès en club Palmarès en sélection
5 titres de champion de France (1998, 2000, 2003, 2004, 2007) Vainqueur du Tournoi des 5 Nations en 1998 avec un Grand Chelem

Vainqueur du Tournoi des 6 Nations en 2004 (Grand Chelem), 2006 et 2007

Finaliste de la Coupe du Monde en 1999

Demi-Finaliste de la Coupe du Monde 2003 et 2007

Ses records et distinctions

Entre 1998 et 2007, Christophe Dominici joue 67 sélections en équipe de France. Au cours de ces sélections avec les Tricolores, il marque 25 essais dont son essai légendaire contre les All- Blacks lors de la Coupe du Monde de 1999.

Le week-end des Bleus !

Le XV de France - annonce automne 2020

Le XV de France - annonce automne 2020

Ce week-end les XV de France féminin et masculin avaient rendez-vous outre-manche pour des rencontres intenses. Les Bleues avaient rendez-vous à Twickenham pour un match contre la meilleure nation mondiale, l’Angleterre. Les Bleus retrouvaient l’Ecosse à Murrayfield pour leur première rencontre de l’Automne Nation Cup. Retrouvez dans notre article de blog un résumé de ces deux matchs.

Angleterre – France

L'équipe de France et les Red Roses ©France Rugby

 

Une première période maîtrisée :

Les Bleues retrouvaient les Anglaises une semaine après leur défaite à Grenoble (10 à 33).  Le début de la rencontre est assez équilibré. Les deux équipes sont bien en place en défense et empêchent l’ouverture du score. Les Françaises vont pourtant ouvrir le score grâce à une pénalité. Suite à un ballon mal maîtrisé, l’Anglaise Zoe Harrison en profite et vient inscrire le premier essai du match. Revanchardes, les Françaises ne se laissent pas abattre. Sur une touche anglaise, les Bleues récupèrent le ballon et la troisième ligne Emeline Gros vient aplatir pour donner l’avantage à son équipe. Puis suite à une récupération française, l’ailière Cyrille Banet marque un nouvel essai. A la fin de la première mi-temps les Bleues menaient logiquement 5 à 15.

 

Une deuxième période sujette aux doutes et imprécisions :

Au retour des vestiaires, les Anglaises reviennent déterminées et font pression sur les Françaises. Les Red Roses poussent les Françaises à la faute. L’ailière Cyrille Banet écope d’un carton jaune à la 43ème minute et laisse les Brittaniques en majorité numérique. A la 60ème minute, le staff anglais décide de faire la totalité de ses remplacements d’un seul coup. Le XV de France ne se laisse pas intimider et continue sur sa lancée. Bien servie par la montpelliéraine Safi N’Diaye, l’ailière du MHR Cyrille Banet s’offre un doublé à la 65ème minute. Avec seulement un quart d’heure à jouer et une solide avance 23 à 10, le plus dur semblait derrière le XV de France. Les Reds Roses ne s’avouent pas vaincues pour autant. Elles accélèrent le rythme du match et profitent des failles mais également des imprécisions des Tricolores. A la 70ème minute, tout en puissance, les Anglaises font reculer les Tricolores et inscrivent un nouvel essai. 3 minute plus tard, Ellie Kildunne marque un nouvel essai pour son équipe qui est transformé par Emily Scaratt. Les Red Roses ne sont plus qu’à un point des Tricolores. A la 80eme minute, les Anglaises poussent pour pénétrer la ligne française mais le XV de France tient et ne rompt pas. La talonneuse française Agathe Sochat reste au sol et les Anglaises bénéficient d’une pénalité dans les dernières secondes. Cette dernière pénalité en faveur de l’Angleterre est transformée par Emily Scaratt. Cette pénalité est fatale pour les Bleues qui s’inclinent face au XV de la Rose.

L'équipe de France contre les Red Roses©France Rugby

Série noire pour les Bleues

Les Bleues n’ont pas battu les Red Roses depuis le 10 mars 2018 à Grenoble. Elles se sont inclinées à sept reprises contre les Anglaises.  Le XV de la Rose accentue son avance au classement mondial. Le XV de France retrouvera l’équipe anglaise en phase de poule de la Coupe du Monde 2021 en Nouvelle Zélande.

Ecosse – France

Virimi Vakatawa et l'équipe de france
©AFP

 

Une première mi-temps sans rythme et sans saveur

L’arrière Thomas Ramos ouvre le tableau des scores. Face aux poteaux, le Toulousain marque à la 4ème minute une pénalité et donne l’avantage au XV de France. Puis 6 minutes plus tard, il marque à nouveau une pénalité. La France mène alors 6 à 0. A la 16ème minute, le XV du Chardon inscrit grâce au demi d’ouverture Weir une première pénalité, suivie d’une deuxième pénalité à la 20 ème minute. Les deux pénalités de Duncan Weir permettent aux Ecossais de revenir aux scores (6 à 6). A la 24ème minute, le demi d’ouverture français Matthieu Jalibert réalise un drop de 32 mètres. A nouveau face aux poteaux, l’ouvreur écossais, Weir ne tremble pas en marquant une nouvelle pénalité pour son équipe. Les deux équipes sont de nouveau à égalité (9 à 9). Thomas Ramos redonne l’avantage à l’équipe de France en réalisant une nouvelle pénalité à la 29ème minute.  A la 38 ème minute, le buteur écossais Duncan Weir continue son sans faute en inscrivant une nouvelle pénalité sur la ligne des 40 mètres.  Les deux équipes rejoignent les vestiaires sur un score de 12 à 12.

Une deuxième mi-temps avec un essai au compteur

De retour du vestiaire, les Bleus mènent une belle action collective. A la sortie d’une mêlée, Antoine Dupont sollicite Gaël Fickou qui permet ensuite à l’ailier Vincent Rattez de transpercer la défense écossaise avant de servir Vakatawa. Virimi Vakatawa finit cette belle combinaison en force et en solitaire en marquant un essai pour la France. Face aux poteaux, Thomas Ramos continue son sans faute et transforme. A la 42ème minute, le XV de France mène 19 à 12. Mais l’ouvreur écossais Duncan Weir permet à son équipe de réduire l’écart en marquant une nouvelle pénalité à la 46ème minute. Nouvelle pénalité pour l’équipe de France à la 61ème minute, le ballon de Thomas Ramos tutoie le poteau droit mais passe.

La France remporte cette rencontre 22 à 15 au terme d’un match avec des imprécisions et des fautes techniques.  Le XV de France tient donc sa revanche après sa défaite dans le Tournoi des Six Nations (28 à 17) l’an dernier. Les Français n’avaient plus gagné depuis 2014 à Murrayfield. Avec cette victoire, la France est première de son groupe. Pour son prochain match de l’Automne Nation Cup,  la France affrontera l’Italie.

Antoine Dupont et l'équipe de France©(E. Cheyne/Reuters)

 

Les dernières actus – Novembre

Récap Rugbyzap Novembre

 

Récap Rugbyzap Novembre

Nous vous proposons de retrouver les dernières actualités, informations de la sphère Rugby. Avec ce petit bilan, vous trouverez les actus du moment concernant le TOP 14, la PRO D2,  le Tournoi des Six Nations, le XV de France mais également les dernières actus rugby.

Ce qu’il faut retenir …

Top 14

La 8ème journée

Racing 92 – Pau

Après 10 minutes de jeu, les Racingmen inscrivent leur premier essai. 3 minutes plus tard, Pau ouvre son compteur avec la réalisation d’une pénalité par le demi d’ouverture Hastoy. A la 28ème minute, l’arrière du Racing, Beale écope d’un carton jaune. Le demi d’ouverture Hastoy en profite et marque la pénalité. A la 32ème minute, c’est le quart-centre de Pau, Dumoulin qui prend un carton jaune. Hastoy marque une nouvelle pénalité pour son équipe qui mène désormais 9 à 8 à la 36ème minute. Les Racingmen reprennent rapidement l’avantage en inscrivant à la 40ème minute une nouvelle pénalité. A la fin de la première période, le Racing 92 a une petite avance mais les Palois se montrent également offensifs.

Après la pause, les Palois inscrivent leur premier et seul essai à la 47ème minute. Mené 16 à 11,  le demi de mêlée bordelais Machenaud réduit l’écart en inscrivant une pénalité. Pau profite de son avantage et à la 57ème minute Hastoy marque une nouvelle pénalité. A la 63ème minute, Machenaud inscrit une nouvelle pénalité pour l’équipe bordelaise. L’écart se réduit, Pau mène de seulement deux points. Hastoy inscrit une nouvelle pénalité pour l’équipe paloise à la 68ème minute avant de rater son premier coup de pied à la 74ème minute. Le Racing 92 en profite et le troisième ligne Sanconnie marque un essai à la 75ème minute. Le demi d’ouverture Trinh-Duc transforme l’essai qui permet à l’équipe bordelaise de mener 24 à 22 et de s’imposer dans cette rencontre.

Bordeaux- Bègles – Bayonne

Bordeaux ouvre le score à la 5ème minute avec une pénalité inscrite par le demi d’ouverture Jalibert.  Quelques minutes plus tard, le demi d’ouverture bordelais marque le premier essai de son équipe qu’il transforme ensuite. Puis les Bordelais marquent deux autres essais avant la mi-temps. L’UBB réalise une très bonne première mi-temps en inscrivant trois essais et en menant 22 à 0.

En deuxième période, les Bayonnais se montrent plus offensifs et le talonneur Van Jaarsveld inscrit pour son équipe leur premier essai à la 50ème minute. La réponse bordelaise arrive à la 59ème minute avec un essai du troisième ligne Higginbotham transformé par Jalibert.  Le demi de mêlée bayonnais Rouet inscrit à la 63ème minute le deuxième essai de son équipe qui prive l’UBB du bonus offensif.  Alors que les Bordelais mènent 29 à 12, le pilier Paiva inscrit un essai qui est transformé par le demi d’ouverture Botica. 5 minutes plus tard, les Bordelais marquent un nouvel essai en force. A la 78ème minute, les Bayonnais ne lâchent rien et marquent leur dernier essai. Les Bordelais inscrivent au total six essais et gagnent la rencontre 43 à 19.

La Rochelle – Clermont

Ce week-end nous vous proposions la belle affiche entre Le Stade Rochelais et ASM. La Rochelle signe sa 5ème victoire d’affilée contre Clermont et prend la tête du Top 14. Après quelques minutes de jeu, le clermontois Van Tonder n’est pas loin d’aplatir mais l’essai est refusé. Le troisième ligne met le pied droit en touche avant d’aplatir. Les Clermontois inscrivent le premier essai de la rencontre à la 7ème minute.  Puis le Rochelais Plisson inscrit quatres pénalités en quinze minutes. A la 37ème, Jules Plisson fait une passe à Dulin qui s’envole pour aplatir dans l’en but. Le demi d’ouverture Plisson concrétise ensuite la transformation et la domination du Stade Rochelais sur les Clermontois. A la fin de la première période, La Rochelle  mène 19 à 3.

A la reprise, le Clermontois Nanai -Williams  file entre les perches avant d’aplatir, le demi d’ouverture Lopez se charge de transformer l’essai. Cet essai redonne de l’espoir aux Clermontois,  malheureusement en vain, Clermont ne trouve pas de faille.  Le Stade Rochelais s’impose donc 19 à 10.

Classement après la 8ème journée

Au classement, La Rochelle est en tête du classement avec 26 points suivi par Clermont 23 points et Lyon 20 points.  La Rochelle retrouve la première place du classement, place que le club n’avait plus occupée seul depuis décembre 2017. A la fin du classement, Castres, Brive et Agen ferment la marche.

 

Pro D2

Après la 9ème journée de Pro D2,  Vannes confirme sa première place du classement. Face à Biarritz, Vannes s’est imposé 16 à 14. Les Bretons comptabilisent en ce début de saison, 8 victoires en 9 rencontres. Pour son prochain match, le leader du classement affrontera Perpignan, l’actuel troisième du classement.  Perpignan doit accueillir samedi Béziers pour clôturer cette 9ème journée. Oyonnax qui fait partie du trio de tête s’est imposé contre Rouen 22 à 15. Les Oyomen devaient affronter Mont-de-Marsan ce dimanche, cette rencontre initialement programmée lors de la 5ème journée de Pro D2 doit à nouveau être reportée. Les joueurs de l’Ain poursuivent leur sans-faute, ils n’ont toujours pas perdu un seul match en Pro D2 cette saison. Valence-Romans,  Mont-de-Marsan, Soyaux-Angoulême ferment la marche. Soyaux-Angoulême est l’actuel lanterne rouge de Pro D2 avec 8 rencontres dont 7 défaites et une victoire. La rencontre contre Grenoble prévue ce vendredi doit être reportée en raison de plusieurs cas positifs dans l’effectif isérois.

Dénouement Tournoi des 6 Nations 2020

Deuxième place du XV de France

Les Anglais ont remporté leur 39ème Tournoi des 6 Nations. Cette victoire leur permet de dépasser les Pays de Galles et ses 38 victoires. Les Bleus échouent pour 23 points et finissent à la deuxième place du classement. La deuxième place des Bleus est le meilleur résultat du XV de France depuis 2011. Vous pouvez retrouver notre article de blog sur le dénouement du Tournoi des 6 Nations.

vainqueur 6 Nations 2020©(Filippo MONTEFORTE / AFP)

Antoine Dupont, meilleur joueur du Tournoi

Prodigieux pendant le Tournoi des 6 Nations 2020, l’international  Antoine Dupont a été élu meilleur joueur du Tournoi ! C’est le premier Français a remporté ce prix depuis 2004.  Le joueur français faisait partie d’une sélection de six joueurs avec deux autres tricolores,  Grégory Alldritt et Romain Ntamack. Le demi de mêlée a recueilli 46 % des votes des supporters. Il succède au Gallois Alun-Wun Jones, sacré en 2019. Du côté des femmes, c’est la trois-quart anglaise Emily Scarratt qui a été élue meilleure joueuse du Tournoi.

 ©(A. Mounic/L’Équipe)

Deuxième place pour les Bleues

Initialement reporté, le dernier match du Tournoi des Six Nations opposant les Bleues et les Irlandaises a finalement été annulé. Le XV France féminin n’a donc finalement joué que quatres matches. La France finit deuxième de ce tournoi derrière l’Angleterre. L’Angleterre a disputé l’ensemble de ses matchs et remporté ses cinq matchs. Les Red Roses remportent donc leur troisième titre en quatre ans avec un grand chelem cette année. Les Bleues ont remporté deux matchs contre l’Italie (45 à 10) , le Pays de Galles ( 50 à 0) , perdu  contre les Anglaises (13 à 19) et enfin fait un match nul contre l’Ecosse (13-13).

©(A.Martin/L’Equipe)

 

Dénouement du Tournoi des 6 Nations 2020

vainqueur 6 Nations 2020

vainqueur 6 Nations 2020© (Filippo MONTEFORTE / AFP)

Samedi, les derniers matchs du Tournoi des Six Nations 2020 se sont joués. Owen Farrel et le XV de la Rose ont remporté samedi leur 39ème Tournoi des 6 Nations. Cette victoire leurs permet de dépasser les Pays de Galles et ses 38 victoires. Les Bleus échouent pour 23 points et finissent à la deuxième place du classement.

Tournoi des Six Nations 2020

Classement : 

1 ANGLETERRE 18 pts
2 FRANCE 18 pts
3 IRLANDE 14 pts
4 ÉCOSSE 14 pts
5 PAYS DE GALLES 8 pts
6 ITALIE 0 pts

 

Avant les derniers matchs du Tournoi des Six Nations 2020, l’Irlande était en tête avec 14 points puis l’Angleterre et la France étaient sur le podium avec 13 points. Trois nations étaient alors au coude-à-coude pour la victoire finale. Pour remporter le Tournoi des 6 Nations le XV de France devait s’imposer contre l’Irlande, décrocher le bonus offensif et l’emporter de 31 points d’écart.

Pays de Galles – Écosse

Samedi après midi, le Pays de Galles affrontait à domicile l’Écosse. Le demi d’ouverture écossais, Russel ouvre le score en marquant à la dixième minute une pénalité pour son équipe. Les Gallois réagissent à la 32ème minute en marquant un essai. Le demi d’ouverture Biggar le transforme, la sélection galloise mène alors 7 à 3. Juste avant la pause, les Écossais et le demi d’ouverture Hastings marquent une pénalité. Le Pays de Galles mène 7 à 6 à la mi-temps alors que les Gallois sont dominés par la sélection écossaise. A la 61ème minute, le talonneur Mcinally marque un essai pour l’équipe écossaise. La sélection galloise ne tarde pas à marquer en inscrivant à la 66ème minute une pénalité. Les deux équipes sont aux coudes à coudes (10 à 11). A la 80ème minute, l’Écosse consolide son avance en inscrivant une pénalité. Pour la première fois depuis 2002, l’Écosse s’impose au Pays de Galles 14 à 10.

Pays de galles - Ecosse match 6 Nations© (media365)

Italie – Angleterre

En fin d’après-midi, l’Italie affrontait l’Angleterre. Le XV de la Rose a dominé ce match  en inscrivant 8 essais, 7 transformations et une pénalité.  Les Anglais inscrivent le premier essai du match à la 8ème minute.  Le talonneur Jamie Georges aplati à l’en but puis Farrel  transforme pour son équipe. Les Italiens ne tardent pas revenir au score à la 12ème minute. Le demi d’ouverture Allan marque et transforme le premier essai de la Squadra Azzurra. Mais la réponse des Anglais ne se fait attendre. Le trois quart centre May marque un essai à la 15ème minute avant de laisser à Farrel la transformation. Les Anglais dominent la première période en inscrivant ensuite deux essais, deux transformations et une pénalité.  En fin de période, le XV de la Rose mène facilement ce match 31 à 7 et s’assure déjà du bonus offensif. A la reprise les Anglais continuent leur progression et inscrivent un nouvel essai à la 47ème minute.  A la 54ème minute, le trois quart centre italien plonge en coin pour marquer le dernier essai de la sélection italienne puis Allan transforme en coin à gauche. Le XV de la Rose inscrit ensuite 3 essais, tous transformés par le demi d’ouverture Ford. Les Anglais remportent finalement le match 57 à 14 et prennent la tête du classement du Tournoi des Six Nations en attendant le match France, Irlande.

Match Italie - Angleterre match 6 Nations© (Reuters : L’Équipe)

France – Irlande

La France jouait samedi dernier contre l’Irlande pour son dernier match du Tournoi des Six Nations. Quelques heures plus tôt, l’Angleterre s’imposait contre l’Italie et prenait la tête du Tournoi. Pour remporter le titre, la France devait donc s’imposer contre l’Irlande, obtenir le bonus offensif et l’emporter de 31 points d’écart. La tâche s’annonçait compliquée pour le XV de France. Romain Ntamack donne le coup d’envoi de la rencontre. Après quelques minutes, après un débordement de Fickou, le demi de mêlée Dupont conclut l’action des Bleus et inscrit son septième essai en bleu. Romain Ntamack assure la transformation et la France mène alors 7 à 0. A la 10ème minute, l’arrière Bouthier prend un carton jaune et laisse ses coéquipiers pendant 10 minutes. Les Irlandais se saisissent de l’occasion et  marquent un essai à la 19ème minute. Jonathan Sexton transforme cet essai puis à la 26eme minute marque une pénalité pour les Irlandais. Les Irlandais mènent désormais les Bleus 10 à 7. A la 30ème minute, les Bleus obtiennent un essai de pénalité suite au plaquage de Doris sur le troisième ligne Cros. L’Irlandais Doris est sanctionné d’un carton jaune et laisse les Irlandais 14 à 15 jusqu’à la fin de cette première période. En infériorité numérique, Jonathan Sexton face aux perches marque une nouvelle pénalité. Juste avant la mi-temps, le demi d’ouverture Ntamack marque une pénalité pour les Français et permet aux Bleus de mener 17 à 13.

A la reprise, l’ouvreur Ntamack conclut une belle action des Bleus et marque un nouvel essai à la 44ème minute. Malheureusement il manque la transformation. A la 49ème et la 52ème minutes, l’ouvreur du XV de France, Ntamack marque deux pénalités et permet à la sélection française de mener de 15 points. Le XV du Trèfle réagit et à la suite d’une touche marque un nouvel essai transformé par le demi d’ouverture Jonathan Sexton. Onze minutes plus tard, le trois quart centre Vakatawa aplati et signe l’essai du bonus offensif pour les Bleus. A la 80ème minute le Xv du Trèfle marque un dernier essai et l’ouvreur Byrne réduit l’écart de points avec sa transformation. Le XV de France s’impose finalement 35 à 27 contre les Irlandais avec le bonus offensifs. Malheureusement les 8 points d’écart ne suffisent pas à remporter le titre. La France termine à la deuxième place du Tournoi derrière les Anglais. Le XV du Trèfle décroche la troisième place de ce Tournoi. La deuxième place des Bleus est le meilleur résultat du XV de France depuis 2011. Les Français Alldritt, Dupont et Ntamack font partie de la sélection de six joueurs nommés pour le titre de meilleur joueur du Tournoi des Six Nations 2020.

match 6 Nations France - Irlande© AFP – ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Classement Mondial

Après sa victoire contre le Pays de Galles, la France était à la 5ème place du classement mondial. Les Bleus avaient commencés l’année 2020 à la 7ème place. Après la victoire samedi contre les Irlandais, la France atteint la 4ème place au classement World Rugby. Le XV de France n’avait pas atteint ce rang depuis 2013.

Classement mondial : 

1 AFRIQUE DU SUD
2 NOUVELLE-ZÉLANDE
3 ANGLETERRE
4 FRANCE
5 IRLANDE
6 AUSTRALIE
7 PAYS DE GALLES
8 ÉCOSSE

 

En quelques mois, le XV de France a gagné trois places passant de la 7ème position à la 4ème. Le sélectionneur Fabien Galthié et l’équipe de France ont donc réduit significativement l’écart avec le podium. La France doit encore disputer 4 rencontres en 2020 pour l’Autumn Nations Cup.

L’actualité des Bleus avant le dénouement du Tournoi des 6 Nations 2020

Tournoi 6 Nations 2020

Avec la pandémie de COVID-19, le rugby international s’était mis en pause en mars dernier avant le dénouement du Tournoi des 6 Nations 2020. Ce week-end, les Bleus joueront leur dernier match du tournoi contre l’Irlande. Retrouvez les dernières actualités du XV de France avant le match de samedi.

Tournoi 6 Nations 2020

Match amical contre le Pays de Galles

Les Bleus ont réalisé une belle performance samedi dernier en s’imposant contre le Pays de Galles (38 à 21). Pourtant le début du match a été difficile pour l’équipe de France. En effet les Gallois marquent leur premier essai après une minute. La sélection galloise mène les premières minutes du match (10 à 0)  avant le premier essai du XV de France à la 13eme minute. Après un début de match difficile, les Bleus reviennent lors de la première période et mène à la pause 21 à 13. En deuxième période, les Gallois reviennent au score en inscrivant une pénalité à la 44ème minute puis un essai à la 69 minute. Les Tricolores réalisent une belle performance en défense et en attaque. En deuxième période, la France inscrit une pénalité, deux essais et deux transformations.  Le XV de France s’impose donc 38 à 21 contre les Gallois en marquant 5 essais contre 2 pour le Pays de Galles.

Ce test de préparation est donc très encourageant avant le dernier match du tournoi des 6 Nations samedi prochain.

XV de France vs Pays de Galles octobre 2020© (A. Mounic/L’Équipe)

Tournoi des Six Nations 2020

Classement : 

1 IRLANDE 14 pts
2 ANGLETERRE 13 pts
3 FRANCE 13 pts
4 ÉCOSSE 10 pts
5 PAYS DE GALLES 7 pts
6 ITALIE 0 pts

 

Avant les derniers matchs du Tournoi des Six Nations 2020, l’Irlande est en tête avec 14 points puis l’Angleterre et la France sont sur le podium avec 13 points. Trois nations sont au coude-à-coude pour la victoire finale. Ainsi la rencontre entre le XV du Trèfle et le XV de France s’apparente à une finale.  La sélection tricolore devra donc s’imposer face à l’Irlande pour espérer remporter le titre. Toutefois la victoire contre l’Irlande ne suffira pas. En effet l’Angleterre affrontera samedi l’Italie. Cette opposition devrait être une formalité pour l’Angleterre. Ainsi le XV de la Rose a de grandes chances de s’imposer et de remporter également le bonus offensif. C’est pourquoi le XV de France devra briller samedi soir afin d’obtenir un meilleur résultat que l’Angleterre.

Les matchs :

Pays de Galles  15h15 Écosse
Italie 17h45 Angleterre
France 21h10 Irlande

 

France – Irlande 

Pour s’imposer contre les Irlandais samedi, les Bleus devront revoir la discipline et la réception de jeux au pied adverses. En effet lors de leur dernier match contre le Pays de Galles, la sélection tricolore a concédé 16 pénalités contre 4 pour leurs adversaires. Le XV de France devra également revoir son jeux aérien. Effectivement lors de son dernier match, les Bleus ont bafouillé 13 réceptions de chandelle sur 16.

Teddy Thomas qui a fait une belle prestation samedi dernier face au pays de Galles a déclaré forfait suite à une blessure aux ischios jambiers. L’ailier du Racing 92 ne participera donc pas au match contre l’Irlande. Le staff tricolore a donc finalement décidé de décaler Gaël Fickou à l’aile. Arthur Vincent débutera lui au poste de centre. Cette composition avait été déjà été plébiscité par le staff tricolore lors du début du Tournoi des 6 nations pour les matches contre le Pays de Galles et l’Écosse. Suspecté d’un mauvais geste contre le pays de Galles,le deuxième ligne,  Bernard Le Roux a finalement été blanchi. Bernard Leroux pourra  donc affronter l’Irlande samedi. 

Composition XV de France vs Irlande 2020© FFR

Classement Mondial 

Après sa victoire samedi dernier contre le Pays de Galles, la France grimpe à la 5eme place du classement mondial. Les bleus avaient commencés l’année 2020 à la 7eme place. L’équipe de France double donc l’Australie et se positionne juste derrière l’Irlande son prochain adversaire. En tête du classement nous retrouvons l’Afrique du Sud, championne du monde en titre puis la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre sur le podium.

Classement mondial : 

1 AFRIQUE DU SUD
2 NOUVELLE-ZÉLANDE
3 ANGLETERRE
4 IRLANDE
5 FRANCE
6 AUSTRALIE
7 PAYS DE GALLES
8 ÉCOSSE

Après 10 ans sans titre, la France est en lice pour remporter le trophée des 6 Nations Rendez-vous samedi  à 21h10 pour suivre le match France – Irlande !